Les libertés germaniques

Aller en bas

Les libertés germaniques

Message par Ordre naturel le Lun 20 Sep 2010, 13:03

Henry a écrit:Ordre Naturel,
pourriez vous être plus explicite pour les libertés germaniques, cher monsieur?

Au IIIem siècle le nord-est de la Rhétie puis très peu de temps par la suite les Alamans s’oppose à l’empire romain. La résistance est en réalité une opposition idéologique. En effet il y deux juridictions totalement différentes, le droit romain voit la base de la société dans l’Etat et ne voit la propriété qu’un alinéa émanant de l’Etat, à l’inverse le droit germanique voit l’individu comme fondement du droit et ne voit dans l’Etat qu’une organisation confédérative et volontaire.

C’est alors que l’on s’est réclamé pour la première fois des ‘‘libertés germaniques’’. Je vais faire un rapide exposé sur ces dernières :

Origines :
Les ‘‘libertés germaniques’’ étaient appliquées de facto dans la plupart des pays Celtes, principalement en Germanie mais également en Gaule, en Rhétie, en Bretagne et en Irland.
Globalement la règle était la souveraineté individuelle, la primauté de la propriété privée à la base de laquelle se fondaient toutes sociétés.
Ces certainement d’ailleurs en vertu d’une variante de ces libertés que Celtillos sera brûlé vif pour avoir voulu centralisé le pouvoir des Arvernes.


Contenu :
Elle ne sont pas issue d’un texte précis ou d’une déclaration quelconque, elle font référence à un ensemble de libertés assez hétérogènes mais se rassemblant autour de principes généraux facilement définissable.

Principe :
Lois fondamentales : La propriété est absolue et souveraine, nul monopole n’est légitime, (y compris celui de la violence) chaque propriétaire est libre d’imposé à ceux qui s’installent sur sa propriété ses règles de fonctionnement, (ce que l’ont peut appeler juridiction) la propriété donne naturellement un droit absolu d’exclusion, aucun droit ne peut être fait au détriment d’autrui.

Il peut être rajouté que souvent le pouvoir spirituel dans des sociétés vivant de facto ou officiellement sous ces libertés est la source du pouvoir temporel.

Application :
De façon général elles furent la source de la féodalité, elle furent appliqués en dehors de l’antiquité principalement par la Germanie, mais aussi par la France mérovingienne, par l’Irlande et il est fort probable que les ‘‘libertés anglaises en soit issues. Il est aussi intéressant de constater que les premiers colons d’Island, pourtant scandinaves s’organisèrent sur des bases juridiques semblables.

L’empereur du Saint Empire Romain Germanique avait le titre de ‘‘gardien des libertés germaniques’’, libertés qui sont restés en vigueur dans cet empire jusqu’à sa dissolution.
C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’existait pas de principe de continuité territoriale ou d’unicité nationale au Saint Empire, on constatera même que l’ors de la création de la ‘‘Confédération des trois cantons’’ l’empereur n’a rien trouvé à redire. Le droit de sécession était d’ailleurs le droit souverain de chaque Etat du Saint Empire.

avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum