L'avortement et la défense de la vie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'avortement et la défense de la vie

Message par Mickaelus le Mar 04 Déc 2007, 18:58

On pourra dans ce sujet débattre de cette hécatombe morale et humaine que constitue l'avortement, le génocide des innocents, et de la défense de la vie, des moyens à mettre en œuvre pour lutter contre cela.

Pour introduire le sujet et donner brièvement mon avis sur la question, rien de tel que la citation du début d'un petit article que j'ai publié sur mon blogue et dans lequel je me suis attaché à expliquer, autant philosophiquement que moralement, pourquoi un embryon est déjà un individu qui doit toujours bénéficier de la loi morale, et par conséquent du commandement de Dieu, "tu ne tueras pas".

Lorsqu'on tente de discuter du gros problème que constitue l'avortement avec des personnes qui sont favorables à ce procédé - elles sont d'ailleurs, et bien malheureusement, les plus nombreuses, on se heurte souvent aux mêmes semblants d'arguments qui sont autant de préjugés définitifs dérivés du politiquement correct totalitaire d'aujourd'hui, répondant au fameux "il est interdit d'interdire" de mai 1968.

D'une part il est toujours question d'"avoir le droit" - au nom de quoi, on ne le sait jamais bien - et plus précisément ici du droit des femmes de disposer de leur corps. Outre le fait que cela traduit une vision purement hédoniste de l'homme, cette perspective est d'autant plus critiquable dès lors qu'il s'agit de l'avortement puisqu'il ne s'agit pas seulement du corps de la femme mais aussi de l'embryon puis du foetus qui s'y trouve. Alors, deux questions se posent.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Deux petites citations du Catéchisme de l'Église catholique abrégé de 2005 pour montrer que l'Église est toujours - heureusement ! - intransigeante sur ce point :

470. Qu'interdit le cinquième commandement ?

[...] l'avortement direct, recherché comme fin et comme moyen, ainsi que la coopération à cet acte, avec la peine d'excommunication, parce que l'être humain, dès sa conception, doit être défendu et protégé de manière absolue dans son intégrité [...].
472. Pourquoi la société doit-elle protéger tout embryon ?

Le droit inaliénable à la vie de tout individu humain, dès sa conception, est un élément constitutif de la société civile et de sa législation. Quand l'Etat ne met pas sa force au service des droits de tous, et en particulier des plus faibles, parmi lesquels les enfants conçus non encore nés, ce sont les fondements même de l'Etat de droit qui sont minés.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mickaelus le Dim 06 Avr 2008, 17:47

05/04/2008 12:37
CITE DU VATICAN, 5 avr 2008 (AFP) - Le divorce et l'avortement sont des "fautes graves", selon le pape

Le divorce et l'avortement représentent "des fautes graves" envers "Dieu lui-même", a estimé samedi le pape Benoît XVI, tout en invitant l'Eglise à être "proche avec amour" des personnes qui auraient été "blessées" par l'un de ces événements.

"Le jugement éthique de l'Eglise sur le divorce et l'avortement est clair et bien connu: il s'agit de fautes graves (...) qui violent la dignité de la personne humaine, impliquent une profonde injustice dans les rapports humains et sociaux et offensent Dieu lui-même, garant du pacte conjugal et auteur de la vie", a dit le pape.

Benoît XVI s'exprimait devant des participants à un congrès catholique sur le mariage et la famille reçus en audience au Vatican.

Le pape a cependant rappelé que "l'Eglise a toujours devant elle des personnes concrètes" qui tout en ayant commis ces fautes "souffrent de blessures" dans leur âme et "cherchent la paix".

"L'Eglise a le devoir d'être proche avec amour et délicatesse de ces personnes", a assuré le souverain pontife.

"Le divorce et l'avortement sont des choix (...) qui mûrissent parfois dans des circonstances difficiles et dramatiques (...) et sont une source de profondes souffrances pour qui prend ces décisions. Ils touchent aussi des victimes innocentes: l'enfant à peine conçu et pas encore né, les enfants impliqués dans les divorces", a conclu Benoît XVI.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mifpo le Dim 06 Avr 2008, 19:43

La fermeture de certaines maternités parce qu'il n'y a pas assez de naissances pour les maintenir ouvertes est une des conséquences de la légalisation du fœticide.
Ceux qui se plaignent de ces fermetures se sont-ils jamais posé la question des conséquences possibles du fœticide légal?

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mickaelus le Mer 09 Avr 2008, 12:22

En tout cas, cela risque fort de ne pas s'arranger, puisque notre chère Europe totalitaire est en train de mettre son nez dans cette vilaine affaire :

Le Conseil de l’Europe (47 Etats membres dont Malte, Monaco, l’Irlande, la Turquie, etc…) votera le 16 avril prochain, à 10 heures, une résolution intitulée “Accès à un avortement sans risque et légal en Europe.” L’avortement deviendrait ainsi un “droit de la femme” et une “liberté fondamentale.”
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mavendorf le Dim 27 Avr 2008, 00:08

En tant que catholique je considère l'avortement comme un crime inventé par les adorateurs de la bête. L'enfant dans le ventre de sa maman représente en effet Notre Seigneur Jésus Christ incarné dans le ventre de la Très Sainte Vierge Marie, et ça satan ne le supporte pas !
Ces femmes qui avortent sont profondement meurtries, l'avortement est une sorte de viol. Elles se sentent coupables, parcqu'elles savent bien que l'enfant porté en elles est un être vivant, que son coeur bat, qu'il est la chair de leur chair. Même si le monde est devenu incroyant elles se sentent quand même regardées par le Christ, leur souffrance vient de sa souffrance à Lui, en ce moment d'assassinat !
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Minervalis le Dim 27 Avr 2008, 09:41

Vous êtes bien indulgent: je doute profondément que les femmes puissent ressentir la moindre culpabilité ! Vous savez certainement que 200000 avortements "officiels" ont lieu en France chaque année, c'est à dire, coïncidence étrange, à peu près (en fait un peu moins) que le nombre annuel d'immigrés entrant en France.

Les femmes sont des marionnettes que ceux qui en tirent les fils font danser au nom de leurs "droits" pour détruire le pays.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mavendorf le Dim 27 Avr 2008, 09:56

Minervalis a écrit:Vous savez certainement que 200000 avortements "officiels" ont lieu en France chaque année, c'est à dire, coïncidence étrange, à peu près (en fait un peu moins) que le nombre annuel d'immigrés entrant en France.

Les femmes sont des marionnettes que ceux qui en tirent les fils font danser au nom de leurs "droits" pour détruire le pays.

L'IVG favorise obligatoirement notre propre submersion demographique par les peuples du Tiers monde. C'est logique...

Pour le reste, quand on est marié et catho, l'avortement est hors sujet. Il n'y a pas besoin de contraception. L'enfant est un don de Dieu.
Le terme d'enfant non-désiré n'a aucun sens, dans la mesure ou on ne peut soustraire au rapport amoureux, la conséqence logique de la venue au Monde d'une nouvelle Ame. Ainsi ceux qui vivent de façon ordonnée et donc Catholique, n'ont jamais d'enfants indésirés, puisqu'ils savent très bien les consequences de leurs actes, et les approuvent.

Avoir des enfants "non-désirés", c'est le fait d'un mode de vie débauché, et paien.
Au même titre la contamination du Sida n'est pas non plus caracteristique d'un foyer Catholique où préservé de la débauche et de la cradeur du Monde, il n'y a ni infidèlité succeptible de conférer une maladie, ni autres déviances de type toxicomanique, autre facteur de sidaisation de la personne.
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Minervalis le Dim 27 Avr 2008, 10:41

MoineSoldat a écrit:L'IVG favorise obligatoirement notre propre submersion demographique par les peuples du Tiers monde. C'est logique...

Ce n'est pas seulement logique: c'est délibérément voulu; voilà ce que je voulais dire.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Alain le Mar 29 Avr 2008, 23:25

L'immigration- il me semble- n'a rien à voir avec l'IVG: Ce que nous détruisons comme enfants à naître n'est que la résultante d'une politique collectiviste qui pense l'humain détaché de toute transcendance; c'est à dire comme "quantité" négligeable... Le ventre des femmes est réduit à une usine où certains produits- considérés comme malvenus sur le court-terme- doivent être envoyés au recyclage avant même d'avoir vu le jour. A ce niveau, c'est une vision consumériste de l'identité de la Vie qu'il faut condamner et non, simplement, une réalité souhaitée économiquement comme l'immigration. Si nous ne savons plus accueillir les enfants promis à naître c'est parceque nous sommes amoraux avant d'être politiquement des pro-immigrationnistes. Le choix de l'accueil d'étrangers n'est que source d'immoralités absolues... N'inversons pas les rôles!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mavendorf le Dim 04 Mai 2008, 10:10

L'avortement est la manifestation la plus grave du mépris de la vie de l’innocent, du prochain... Dès le moment de sa conception, la vie doit être absolument respectée. Les conditions économiques et sociales jouent certes un rôle considérable dans le fait que des couples envisagent l’avortement comme une solution à des problèmes qui peuvent être très réels...

Cependant, il faut affirmer qu’objectivement l’avortement est un acte très grave, contre nature. C'est un crime abominable parce que Dieu, maître de la vie, a confié aux hommes le noble ministère de la vie et que, précisément, ils abusent de cette confiance en devenant les meurtriers de ceux dont ils sont appelés à être les protecteurs !
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

La nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Lun 05 Juil 2010, 11:09

Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.



Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.

Claude De Bortoli
Banni

Nombre de messages : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par joel le Lun 05 Juil 2010, 13:22

Il est encore là lui ? What a Face
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Lorenz le Lun 05 Juil 2010, 13:48

Ca sent les oubliettes ! knight

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Blanche le Lun 05 Juil 2010, 23:19

scratch

Blanche
Chevalier

Féminin
Taureau Rat
Nombre de messages : 160
Age : 58
Localisation : En France
Affinités politiques : royaliste parce que catholique

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Claude De Bortoli le Mar 06 Juil 2010, 10:54

Le foetus est un organe spécial. Il est voué à devenir un être vivant. Il se génère dans le corps de la mère puis disparait du corps à la naissance du bébé. C'est un organe, spécial mais organe quand même, parce que seuls des organes peuvent rester dans le corps de la mère.

Claude De Bortoli
Banni

Nombre de messages : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Alain le Mar 06 Juil 2010, 22:29

Je vous prenais pour un fou... Vous n'êtes finalement qu'un homme infect, étranger à la Loi Morale, et, oublié de Dieu... Crying or Very sad

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par joel le Mar 06 Juil 2010, 23:05

J'appelle plutôt ça un troll.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Claude De Bortoli le Mer 07 Juil 2010, 11:02

La phase gestation humaine commence à la fécondation et finit à la naissance.
La phase vie humaine commence à la naissance et finit à la mort.
La phase cadavre humain se situe après la mort


Claude De Bortoli
Banni

Nombre de messages : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Lorenz le Mer 07 Juil 2010, 12:29

LES OUBLIETTES ! LES OUBLIETTES ! LES OUBLIETTES ! Twisted Evil

(et la phase rosette de Lyon commence au cochon et finit au hachoir ! lol! )

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Minervalis le Mer 07 Juil 2010, 17:23

Je dirais même plus: aux Petites-Maisons ! Aux Petites-Maisons !

(C'est le nom qu'on donnait, au Grand Siècle, à l'asile du quartier du Luxembourg « pour personnes insensées, faibles d’esprit ou même caduques ».)
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mickaelus le Mer 07 Juil 2010, 19:29

Claude De Bortoli a écrit:Le fœtus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a fœtus.
J'avoue que je n'avais jamais lu pareille défense de l'avortement, c'est écœurant comme le souligne Calliope mais c'est vraiment "original", il faut le reconnaître. Prétendre que le fœtus n'est pas vivant et qu'il s'agit d'un organe, franchement il y a de quoi désespérer n'importe quel scientifique.

Sans perdre de temps avec cela, je renvoie au lien vers mon article dans le premier post, pour envisager de comprendre pourquoi l'embryon c'est déjà un individu.


[Concernant la demande de bannissement, étant donné que monsieur est manifestement un original mais qu'il n'a produit aucune insulte, je vais le prévenir sereinement qu'au prochain message posté de cette nature à la fois farfelue et odieuse, c'en sera fini de sa présence parmi nous. Cela me paraît honnête Smile .]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Lorenz le Mer 07 Juil 2010, 22:59

J'ai déjà lu quelque part cette théorie selon laquelle l'embryon et le foetus seraient des corps étrangers. Je crois que ce sont les féministes à la sauce Badinter et consorts qui avancent ce genre de théorie, mais je n'en suis pas sûr.

Un de mes amis rapportait cet après-midi les propos d'une ministre espagnole (en fonction) qui défendait l'idée selon laquelle le foetus était vivant mais pas humain. Mon ami rappelait que cette même "théorie" scabreuse était développée en 1933 par Hitler à propos des juifs. Ecoeurant dans les deux cas évidemment !

[@Mickaelus. Je n'ai pas demandé le bannissement de ce Bortoli, je l'ai seulement prédit Wink ]

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Alain le Mer 07 Juil 2010, 23:08

Je me souviens avoir eu dans ma précédente vie de gros problèmes avec le rectorat d'Amiens. J'avais osé offrir à mes élèves de Terminale un charmant texte de Michel Chion ( extraît du "Promeneur écoutant" aux éditions Plume) où étaient évoqués "les sons qui nous accueillent dans la nuit utérine". J'avais osé dire en cours que la conscience du temps - et donc la personne - était déjà "vraie" avant la naissance. Et, chose incroyable, j'ai été accusé de propagande pro-vie et anti-avortement... Alors vraiment, ce genre de discours m'affecte énormément... Un être, quel qu'il soit, n'est pas une partie d'un tout ( un organe); il EST dans son intégrité celui qui accueille dans son unité la dimension de la Vie. Je crois qu'avoir un regard autre sur le sujet à naître est tout simplement un crime contre l'humanité.

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Mutigney le Mer 07 Juil 2010, 23:12

Calliope a écrit:...oublié de Dieu... Crying or Very sad

Dieu n'oublie jamais personne ! C'est pour ça qu'il a créé l'Enfer... Evil or Very Mad

_________________
T R A N S I T   A M I C V S   S E D   A M O R   P E R M A N E T


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Mutigney
Ecuyer

Nombre de messages : 60

http://www.saxe-hussards.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par JulieCathelineau le Mer 07 Juil 2010, 23:43

1) Je suis une femme ;
2) J’espère ne pas être une marionnette ;
3) Dès sa conception, l’être humain a une âme (si je me trompe, merci de m’indiquer le texte où l’Église dit le contraire) ;
4) J’aurais bien voulu avoir un enfant mais Dieu ne l’a pas voulu : j’ai fait plusieurs fausses couches, après avoir fait tous les traitements possible pour garder le bébé, être restée couchée, etc. Vous comprendrez donc que je ne puis approuver ceux qui trouvent normal d’ôter la vie exprès à un bébé.


_________________
Pour Dieu et le Roy !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
JulieCathelineau
Chevalier

Féminin
Capricorne Rat
Nombre de messages : 151
Age : 69
Localisation : Vendée Militaire
Affinités politiques : royaliste, légitimiste, contre-révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement et la défense de la vie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum