L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Lun 26 Nov 2012, 20:24

Je ne doute pas que les primaires du Parti socialiste, après les tribulations du satyre Dominique Strauss-Khan, n'aient attiré votre attention en leur temps, tant il s'est agi d'une manifestation du grand guignolesque qui se dégage si souvent de notre démocratie, à travers des partis composés de tant d'"amis" prêts à s'assassiner politiquement les uns les autres. Mais que dire que cette campagne pour l'accès à la présidence de l'UMP, quelques mois à peine après la défaite de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, sinon qu'elle constitue un déferlement de violence bien révélateur de ce qui se trame en réalité dans des partis républicains qui ne sont en fait constitués que par des personnes qui ne sont tournées que vers elles-mêmes, leurs intérêts propres, leurs carrières, et certainement pas vers le Bien commun ? François Fillon et Jean-François Copé ont pourtant, de l'aveu même de nombreuses figures de l'UMP, présenté pour devenir président de leur parti des programmes et des projets absolument proches, qui ne diffèrent guère que par certaines postures. Est-ce à dire que finalement, aujourd'hui ne compterait plus que la manière dont on est présenté et perçu par les médias ? Ou bien que ces programmes et ces proclamations ne sont jamais qu'un leurre ou un travail de communiquant, quand Fillon veut incarner une alternance plus chiraquienne, et Copé plus de continuité envers le sarkozysme ? Sans doute les deux. En tous les cas, ces représentants politiques qui sont pourtant censés travailler ensemble, dans un même parti, nous démontrent par la manière dont ils se traitent, combien la logique du parti est corruptrice et combien elle encourage l'arrivisme et la malhonnêteté. Il est bien difficile de savoir qui dit vrai ou non, mais force est de constater que des gens qui ont en apparence gouverné la France pendant plusieurs années, ne sont pas même capables de se faire confiance pour le compte des voix de leurs propres militants. Quand même la commission interne du parti a rendu son verdict en faveur de Copé, la justice va sans doute devoir s'y substituer, si ce n'est pas aussi Sarkozy après l'échec de Jupé, l'ancien président pris au piège de l'incapacité et de l'avidité de ses lieutenants, lui qui n'avait pas songé à revenir sur la scène politique aussi tôt, et encore moins sur un tel sujet. Pourtant, il semble que le sarkozysme ne soit pas en baisse au sein de l'UMP, car alors que Copé continue à être désigné vainqueur, le groupe pro-sarkozyste dirigé notamment par l'ex-villiériste Guillaume Pelletier, la Droite Forte, serait arrivé en tête. Et puis, à côté de tous ces couteaux tirés, les charognards sourient de leurs bouches édentées ici et là : Borloo, Marine Le Pen, les socialistes qui en profitent pour attirer moins l'attention. Ah, si seulement les Français pouvaient ne pas oublier que tous les partis sont concernés, et que les magouilles, les gens aux dents longues, sont encouragés par le système même qui est si inapte à gouverner un grand pays comme la France ! Tirons-en aussi les leçons pour nous autres royalistes, car il me semble que la logique du parti est aussi destructrice où qu'elle se trouve ; l'un des plus grands écueils qui soit en politique vis-à-vis de la Loi morale, c'est bel et bien la nature humaine.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Alain le Lun 26 Nov 2012, 21:20

Pourquoi un si long discours? Il nous faut accueillir le prochain comme le lointain ( Nietzsche)... Ces gens là nous sont simplement étrangers et ne méritent pas l'exil chez nous.

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Lun 26 Nov 2012, 22:43

Concernant Nietzsche, je ne l'ai pas lu du tout, donc je ne sais pas à quoi ce prochain et ce lointain renvoient, en toute honnêteté. Sinon, ce discours n'est qu'un commentaire de ce qui m'est apparu comme symptomatique de l'influence de la démocratie sur les engagements dans la Cité, et l'occasion de rappeler de faire attention à ce que peut susciter l'appel des places dans un parti, y compris chez les royalistes. Les gens de l'UMP nous sont étrangers, c'est vrai, mais c'est sans doute parce que je suis chrétien que je ne désespère pas de la conversion politique de toutes ces personnes qui déplorent des conséquences dont ils sont incapables de comprendre les causes. Et puis pour moi qui ai eu une carte du MPF il y a des années, je serais bien mal placé pour jouer au puritain sur ce chapitre...

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Gilgalaad le Mar 27 Nov 2012, 11:05

"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."
En tout cas, j'ai l'impression que ça profite à Sarkozy, pour un (peut-être) grand retour.

Si cette gaminerie majeure peut réveiller des Français sur la république, je suis pour Smile

_________________
Ultima ratio regum (Le dernière argument des Roys)
Carpe diem (quam minimum credula postero) : « Cueille le jour présent, en te fiant le moins possible au lendemain »
avatar
Gilgalaad
Roturier

Masculin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 44
Age : 27
Localisation : CREST / drôme / Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Lastic le Mar 27 Nov 2012, 19:25

J'ai suivi d'une oreille et d'un œil ce numéro de clown. C'est là qu'on voit la stupidité et l'appât du pouvoir qui torturent nos dirigeants, de gauche comme de droite. Le système des partis est littéralement vicieux, il pousse vraiment aux dernières fourberies en bradant le Bien Commun aux soupirs des âmes honnêtes. Il faut vraiment tout faire pour échapper complètement à ce fonctionnement pourri.
Maintenant plus prosaïquement, je me suis demandé comme Gilgalaad, si ce ne serait pas par hasard Sarkozy qui manœuvre par derrière pour nous faire une de Gaulle sauvant la France en quittant Colombey-les-Deux-Eglises.
Toutefois, je ne serai pas triste de voir ce parti exploser, et c'est ce qui se dessine, tout en sachant que quelque chose d'aussi atroce naîtra dans la foulée. Je me dis que peut-être quelques personnes gagneront en lucidité et ne seront pas totalement perdues pour le royalisme. Voeu pieux j'en conviens.

Reste qu'avec cette histoire de fraude, il y a de quoi se gausser de voir la République donner des leçons de démocratie au monde entier, envoyer des observateurs dans des pays pour s'assurer que tout se passe comme il faut, ou critiquer les résultats d'élections (je pense à la Russie il y a quelques mois).

_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !
avatar
Lastic
Ecuyer

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 111
Age : 25
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par V.F.H.78 le Mar 27 Nov 2012, 19:52

La République française donneuse de leçons et incapable de mettre en pratique ses propres conseils pour elle-même, on connaît le refrain.
Le coq français est le seul animal qui, même quand il a les pieds dans la merde, continue à chanter! Un principe appliqué à la lettre par les politiciens incapables qui siègent à l'Assemblée nationale.
Pour en revenir à l'UMP, la situation actuelle ne fait que profiter aux deux extrémités du parti : l'UDI au centre, et le FN à l'extrême droite, qui accueillent à bras ouverts de nouveaux adhérents. Bref, toute cette histoire fait pitié et laisse déjà penser qu'à moins d'un retournement improbable de situation, la gauche peut dormir tranquille. Elle peut continuer de détruire le pays, elle n'a plus d'opposition! (pour ce qu'elle valait...)
Si seulement les Français comprenaient enfin qu'ils n'ont rien à attendre de ces gens-là!

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Alain le Mar 27 Nov 2012, 23:29

On est dans le risible! Figurez-vous qu'on m'a demandé si François Hollande allait s'en remmetre: Ben oui, l'Union pour la Majorité présidentielle ( UMP) c'est socialiste, non?, étant donné que le président l'est... C'est à perdre son vocabulaire! Avouez que la France fait rire le monde entier... C'est en tout cas moins pire que sous Napoléon et de son apologie de la guerre totale, même si, comme toujours, la république est en guerre perpétuelle. Tant qu'il y a Israël à haïr et des babouches à lécher, la république a encore de quoi saliver! Evil or Very Mad

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Mer 28 Nov 2012, 19:18

Elle est bien bonne celle-là, Calliope Very Happy ! On ne cesse pas de s'extasier sur la pertinence du système démocratique, quand on constate ce que les gens comprennent à ce qui se passe (d'accord, c'est surtout pratique pour que les partis puissent berner tout le monde). Le pire, c'est que ce qu'écrit V.F.H.78 est vrai ; la gauche n'a pas d'opposition dans ce pays, et cela principalement parce qu'en vérité, nous assistons à une guerre des gauches au sein de la république. Tous les partis actuels sont de gauche si on prend des critères du XIXe siècle, avec des variantes jacobines, nationalistes, libérales, etc. De plus, même sur le terrain des valeurs, le travail n'a pas été fait ; quand il s'agit de considérer cet odieux "mariage pour tous", il ne faut pas oublier que la "droite" ne s'est guère opposée au Pacs, et que c'était dérouler le tapis rouge à la suite logique. C'est ça aussi la démocratie : un rouleau compresseur accroché à une roue qui tourne toujours à gauche. Au final, on ne peut que conclure comme Calliope combien c'est risible (eh oui, la France fait rire, car sont impliqués dans cette farce l'ancien premier ministre et l'ancien président de la république) : deux individus aux programmes identiques qui s'étripent de manière jusqu'au-boutiste, alors que la commission interne du parti a rendu son verdict en faveur de l'un d'entre eux, et qu'il faudrait revoter parce que le vainqueur n'était pas celui qui avait été prévu ; pendant ce temps, Sarkozy trépigne derrière le rideau, voyant le parti qu'il devait récupérer pour son retour se désintégrer. Ce n'est pas de chance : l'île d'Elbe risque de tourner à Sainte-Hélène plus tôt que prévu !

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par V.F.H.78 le Mer 28 Nov 2012, 22:38

Mickaelus a écrit:
pendant ce temps, Sarkozy trépigne derrière le rideau, voyant le parti qu'il devait récupérer pour son retour se désintégrer. Ce n'est pas de chance : l'île d'Elbe risque de tourner à Sainte-Hélène plus tôt que prévu !

Quelle belle image! C'est exactement ça!! Laughing
Enfin bon... tout cela pourrait vraiment faire rire si ce n'était tragique ; l'état de la France est absolument désespérant...

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Lastic le Mer 28 Nov 2012, 23:16

Mickaelus a écrit:pendant ce temps, Sarkozy trépigne derrière le rideau, voyant le parti qu'il devait récupérer pour son retour se désintégrer. Ce n'est pas de chance : l'île d'Elbe risque de tourner à Sainte-Hélène plus tôt que prévu !
Pour lui, théoriquement, ça tombe très mal en effet et ses possibles velléités de retour sont compromises. Parait-il qu'il est très en colère de ce qui se passe. Pourtant, si jamais il parvient à conserver l'unité, même de façade, de son parti, il aura frappé un grand coup. Un retournement bien orchestré peut s'avérer la meilleure des propagandes.


Mickaelus a écrit:Tous les partis actuels sont de gauche si on prend des critères du XIXe siècle, avec des variantes jacobines, nationalistes, libérales, etc.
Je me suis également fait cette réflexion. C'est vrai qu'en théorie la droite, sans être pour autant légitimiste, assume un héritage et un passé historique. Elle est conservatrice sur un certain nombre de traditions. En revanche la gauche a toujours été marquée par l'idéologie du progrès humain universel. Et aujourd'hui que constate-t-on ? Le mot progrès est dans toutes les bouches, même à l'UMP. Donc oui, l'UMP est un parti de gauche rigoureusement, d'autant que de l'héritage historique ils font fi.
Seul le FN est ambigu, parce que malgré ses agitations droitières et sa récupération honteuse de Jeanne d'Arc, il a typiquement le discours des communistes, rappelant quelque peu Georges Marchais.

Je me suis demandé si de Gaulle n'a pas été l'un des derniers hommes de droite, et encore c'est discutable...
avatar
Lastic
Ecuyer

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 111
Age : 25
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Rodolphe von Thierstein le Jeu 29 Nov 2012, 00:15

Ce ne serait pas si étonnant que Sarkozy revienne, les français sont tellement abrutis par le système, que leur mémoire de poisson rouge risque d'avoir tout oublié d'ici 4 à 5 ans !

_________________
Plus fideli quam vitae-Foy, Croix et Roy.[i]
avatar
Rodolphe von Thierstein
Roturier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 27
Age : 22
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Alain le Jeu 29 Nov 2012, 11:07

Lastic: Bien vu, Marine Le Pen, c'est le vieux Marchais avec 30 années de retard.
Pour le Général de Gaulle, on ne peut pas le définir comme conservateur de droite pour plusieurs raisons:
. Il a crée l'E.N.A. une terrible machinerie à transformer les hommes de décision en fonctionnaires dressés au pouvoir républicain. Une machine qui transforme les citoyens en administrés c'est un peu le rêve de la défunte RDA!
. Il a engagé la France dans des guerres coloniales... Colonies qui étaient le fer de lance de la politique d'un certain Jules Ferry.
. En s'auto-proclamant président de la France libre, il a fait un putsch digne d'un révolutionnaire sud-américain. Que voulait'il? Que la France renonce à l'armistice et aille jusqu'à la rédition sans condition, ce qui aurait été bien pire pour les français... Quand la gloire de soi passe avant l'intérêt général, ce n'est pas trés réjouissant. En outre, il a attendu à Londres que les vrais résistants meurent en France pour la France, exactement comme le prédecesseur de Jacques Duclos ( PCF) l'a fait à Moscou.
. Je ne parle pas des mafias immobilères créees sous ses présidences qui ont donné naîssances à des machines de pouvoir dignes d'apparatchiks d'un régime communiste tels l'EPAD ou la grotesque récente ANRU dont les bases sont étroitement liées à la vision qu'avait de Gaulle de l'aménagement du territoire...
Je crois qu'en fait, même s'il avait plus de classe, de Gaulle annonçait en son temps la génération actuelle d'hommes politiques: Arrivistes, corrompus et sans Morale. Seule grâce à mes yeux: Il n'a pas voulu être dans le temple païen du Panthéon mais auprés de sa fille atteinte de trisomie. Mais, étant donné la carrière du bonhomme çà ne fait qu'un geste digne et d'amour pour une vie assez longue!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Ven 30 Nov 2012, 15:33

Lastic a écrit:Je me suis également fait cette réflexion. C'est vrai qu'en théorie la droite, sans être pour autant légitimiste, assume un héritage et un passé historique. Elle est conservatrice sur un certain nombre de traditions. En revanche la gauche a toujours été marquée par l'idéologie du progrès humain universel. Et aujourd'hui que constate-t-on ? Le mot progrès est dans toutes les bouches, même à l'UMP. Donc oui, l'UMP est un parti de gauche rigoureusement, d'autant que de l'héritage historique ils font fi.
Disons que de notre point de vue il n'y a que le légitimisme qui puisse incarner les vraies valeurs qui définiraient la droite dans sa complétude, parce qu'il est le seul courant qui s'oppose véritablement à la Révolution et à ses conséquences. Mais quand je me formais à ce sujet il y a plusieurs années, j'avais trouvé que l'analyse de René Rémond n'était pas mal, à propos des trois droites, la légitimiste, l'orléaniste et la bonapartiste, alors qu'il admet que seules les deux dernières survivent vraiment à travers des avatars libéraux et... gaullistes peut-on dire justement (d'autant que beaucoup de gens se voyant comme gaullistes aujourd'hui rechignent à se dire de pure droite). Pour moi justement, pour compléter un peu Calliope d'un autre point de vue, De Gaulle c'est dans la lignée du bonapartisme (celui du Premier consul surtout), une sorte de syncrétisme historique qui vise à tenter de globaliser l'histoire de France pour faire cohabiter dans une seule synthèse des éléments pourtant contradictoires. La Ve république est une tentative qui a manifestement échoué de ce point de vue : même pour ceux qui ont pu apprécier le général, l’œuvre n'aurait guère survécu à l'homme (c'est le défaut qui est pointé pour ce genre de système depuis Napoléon). Quant au Front National, au-delà du cas de Marine Le Pen, ce parti a toujours été difficile à classer pour la simple et bonne raison qu'il a regroupé des gens très divers se situant à la droite de la droite pour diverses raisons, des royalistes en mal d'action politique autant que de vrais républicains.

Je vous redonne le lien d'un vieux sujet où nous avions tenté de discuter sur ce qu'était être de droite, justement : Être de droite.

Edit : celui-ci aussi : c'est quoi la droite.


Dernière édition par Mickaelus le Ven 30 Nov 2012, 18:56, édité 1 fois (Raison : Ajout du 2nd lien)

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Lastic le Dim 02 Déc 2012, 00:11

Calliope a écrit:Pour le Général de Gaulle, on ne peut pas le définir comme conservateur de droite pour plusieurs raisons
J'ai bien noté vos arguments, qui sont pertinents. D'ailleurs j'avais exprimé mes réserves par un : "et encore c'est discutable". C'est simplement que de Gaulle a eu quelques fois des mots justes pour parler de la France, ce qui me le faisait apparaitre comme de droite, sans plus.
Mais la déliquescence est telle en politique que cette image peut en effet être trompeuse.

Mickaelus a écrit:Disons que de notre point de vue il n'y a que le légitimisme qui puisse incarner les vraies valeurs qui définiraient la droite dans sa complétude, parce qu'il est le seul courant qui s'oppose véritablement à la Révolution et à ses conséquences. Mais quand je me formais à ce sujet il y a plusieurs années, j'avais trouvé que l'analyse de René Rémond n'était pas mal, à propos des trois droites, la légitimiste, l'orléaniste et la bonapartiste, alors qu'il admet que seules les deux dernières survivent vraiment à travers des avatars libéraux et... gaullistes peut-on dire justement (d'autant que beaucoup de gens se voyant comme gaullistes aujourd'hui rechignent à se dire de pure droite).
Je suis d'accord sur cette idée de la droite que vous proposez. Je dirais que de fait, être de droite, c'est être réactionnaire. C'est-à-dire c'est combattre les conséquences néfastes de la Révolution, sans combattre la Révolution elle-même (du moins dans la pratique politique). C'est donc bel et bien lier, dans les faits, des éléments inconciliables. D'un côté l'idéal réactionnaire, l'aboutissement contre-révolutionnaire, de l'autre des éléments révolutionnaires (souvent l'idée de Nation). C'est pour ça que la droite est à la remorque de la gauche, parce qu'elle abandonne volontairement une partie des idées contre-révolutionnaires au profit d'une forme de "réalisme politique", ce qui l'oblige en plus, du fait du phénomène évoqué ci-dessus, à courir après l'opinion forgée par les forces de gauche. Finalement être de droite, c'est être à droite de l'hémicycle en 1789, c'est accepter malgré tout la Constituante et la souveraineté nationale.

Deux remarques en plus :

- légitimisme et libéralisme sont strictement inconciliables. Si le légitimisme libéral a disparu après la mort du comte de Chambord et la Première Guerre Mondiale (grossièrement), suite au renouveau du légitimisme avec notamment l'action du Prince Alphonse, on constate depuis quelques années déjà le retour d'avatars libéraux du légitimisme.

- si les gaullistes ne s'affirment pas de droite, c'est peut-être qu'ils ne le sont pas, mais c'est aussi une conséquence du chiraquisme.

_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !
avatar
Lastic
Ecuyer

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 111
Age : 25
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Dim 02 Déc 2012, 17:11

Oui, l'engagement et le réalisme politiques impliquent souvent de se détacher en partie du moins, des idéaux que l'on compte défendre, surtout quand ceux-ci sont soit purs et élevés, soit très marginaux, ou bien les deux ; c'est la thématique des "mains sales." Et concrètement, le fait que ce que nous qualifions d'idées de droite ne puissent pas s'affirmer dans ces partis républicains, ce n'est pas simplement parce que la gauche domine idéologiquement, et que cela s'est aggravé depuis mai 68, c'est aussi parce que le régime et les institutions républicaines et les droits de l'homme qui lui ont été greffés, sont fondamentalement de gauche. C'est pour cela que les débats internes comme ceux que nous voyons au sein de l'UMP seront toujours aussi vides, tant qu'ils ne voudront pas comprendre que le problème est à sa source institutionnel. Quant au gaullisme, il me semble que comme il se réclame comme héritier, en quelque sorte, du bonapartisme républicain (c'est d'ailleurs le cas de la plus grande partie des bonapartistes actuels qui ne rêvent plus à l'empire), il s'agit de se déclarer au-dessus des partis, donc ni de gauche ni de droite. Je me plais parfois à me dire que le royalisme est lui en dehors, la souveraineté royale étant indépendante.

A propos de légitimisme et de libéralisme, tout dépend où l'on commence à placer les limites de la contamination révolutionnaire, tout en ayant conscience qu'à travers les siècles et l'élaboration du projet royal, la souveraineté royale s'est trouvée plus ou moins affirmée. Comme je suis absolutiste dans l'idéal, c'est là que je place le critère déterminant, le roi doit posséder la souveraineté sans équivoque. A cet égard, je ne considère pas la Charte de 1814 comme la perversion ultime politiquement (je ne me suis pas gêné pour dire ce que j'en pensais théoriquement sur ce sujet dédié cela dit), parce qu'il y avait justement un problème d'interprétation sur la question de la souveraineté qui n'a pas pu être tranchée comme il le fallait par Charles X, pour notre malheur. Par contre, il est certain que certains regroupements de légitimistes sont aujourd'hui encore plus inquiétants ; après les légitimistes de l'Alliance royale, j'ai remarqué ces derniers temps la constitution d'un groupe Louis XX au drapeau tricolore inquiétant sur Facebook, ainsi que ce site appelé démocratie royale. Je l'ai laissé entendre en revenant ici, il y a des différences entre légitimistes aujourd'hui, entre théocrates, plus ou moins gallicans, libéraux, absolutistes, partisans d'une formule proche de la Restauration, ce n'est pas simple.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Mer 23 Jan 2013, 00:11

Et voilà où tout ça en est rendu, après plus d'un mois et demi : voir l'organigramme de l'UMP (Le Figaro). On note que l'ancien bras droit vendéen de Philippe de Villiers, Bruno Retailleau, qui l'a remplacé après s'être rallié à l'UMP, y figure.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Mickaelus le Mer 13 Fév 2013, 22:01

Si cela venait à se confirmer, je pense que cela causerait à nouveau une jolie pagaille à l'UMP du fait que nombre des anciens lieutenants de Sarkozy souhaitent que sa retraite soit plutôt celle de Sainte-Hélène que de l'ïle d'Elbe. Toutefois, autant la gestion calamiteuse de l'élection du président de l'UMP a nui au parti pendant un temps, autant l'incapacité de ces lieutenants à unifier le parti laisse à Sarkozy une opportunité réelle de revenir en se posant comme rassembleur de son camp.

Selon Juppé, Sarkozy a envie de se présenter en 2017

AFP Mis à jour le 13/02/2013 à 14:47 | publié le 13/02/2013 à 14:07

L'ancien premier ministre UMP Alain Juppé a affirmé aujourd'hui que Nicolas Sarkozy avait envie de se présenter à la présidentielle de 2017.

Nicolas Sarkozy "suit l'actualité politique avec beaucoup d'attention. On se téléphone, je vois qu'il est très vigilant", a déclaré Alain Juppé lors de "Questions d'Info" LCP/France Info/Le Monde/AFP, ajoutant, en réponse à une question, "sentir" que l'ancien président avait "envie" de se présenter à la présidentielle de 2017.
Lire la suite de l'article ici (Le Figaro)

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP en déliquescence : une leçon de démocratie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum