La gauche et les exilés fiscaux

Aller en bas

La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Jeu 13 Déc 2012, 18:40

A mon avis, le Premier ministre devrait plutôt se demander pourquoi certaines personnes (sans parler du cas qui a motivé sa réaction) n'ont pas nécessairement envie de voir leur argent servir à des gouvernements aussi incapables, qui dilapident de manière arbitraire et tyrannique l'argent des citoyens-serfs de la république dans des projets fantasmagoriques... Car quand l'incapacité se conjugue avec la trahison, il n'y a plus rien à faire. Ayrault et tous ses semblables ne reconnaîtront jamais que leur gestion irresponsable conforme à des idéologies destructrices et mensongères, est la première responsable de la pauvreté et des dégâts qui sont déjà largement perceptibles.

Ayrault fustige les exilés fiscaux

AFP Mis à jour le 11/12/2012 à 15:44 | publié le 11/12/2012 à 14:13

Jean-Marc Ayrault a fustigé aujourd'hui les exilés fiscaux qui veulent "devenir encore plus riches" et qui cherchent à "s'exonérer de la solidarité avec les autres Français", lors d'une conférence de presse à la clôture de la conférence nationale contre la pauvreté.

"Ceux qui s'exilent à l'étranger, ce ne sont pas ceux qui ont peur de devenir pauvres. C'est parce qu'ils voudraient devenir encore plus riches", a lancé le premier ministre lors d'une conférence de presse, en réponse à une question faisant allusion à l'installation en Belgique de l'acteur Gérard Depardieu. "On ne fera pas reculer la pauvreté si ceux qui ont le plus, et parfois beaucoup, n'acceptent pas un peu de solidarité et un peu de générosité. Heureusement, ils sont peu nombreux à vouloir s'exiler pour tout simplement s'exonérer de la solidarité avec les autres Français", a poursuivi Jean-Marc Ayrault.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Sam 22 Déc 2012, 18:16

La tournure de cette affaire Gérard Depardieu devient intéressante rien que par les allusions qu'elle suscite spontanément (voir les passages en gras, on n'est plus très loin de parler directement de la Révolution et des émigrés) :

Le nombre d'exilés fiscaux en nette hausse

Par Cécile Crouzel Mis à jour le 21/12/2012 à 22:39 | publié le 21/12/2012 à 19:12

S'il n'y a pas de chiffre officiel, tous les témoignages convergent pour dire que de plus en plus de hauts cadres et de jeunes créateurs d'entreprises quittent en masse la France pour fuir une pression fiscale excessive.

Pas de trêve des confiseurs sur l'exil fiscal. Le ton est même monté d'un cran vendredi lorsque, sur Europe 1, Laurence Parisot, la présidente du Medef, a évoqué un «climat de guerre civile, qui s'apparente à 1789». François Hollande a bien tenté de calmer le jeu en refusant de prendre part à la polémique - «aucun citoyen ne peut être stigmatisé par le président de la République», a-t-il déclaré - mais sa mise au point est passée presque inaperçue.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Gérard Depardieu : ses amis prennent sa défense

Par Olivier Delcroix Mis à jour le 21/12/2012 à 22:43 | publié le 21/12/2012 à 18:53

Ils sont nombreux à revendiquer pour lui cette liberté. «Toutes ces années, Depardieu a bien travaillé pour la France. Qu'on le laisse tranquille!», affirme le réalisateur Jean Becker.

La lettre ouverte de Philippe Torreton attaquant dans Libération Gérard Depardieu de manière injurieuse a déclenché une avalanche de réactions en faveur de l'acteur. De l'«assez minable» lancé par le premier ministre Jean-Marc Ayrault, on est rapidement passé à la vindicte de Philippe Torreton. Ses insultes envers le comédien ont été condamnées dans les colonnes du Figaro par Pascal Thomas, Jérôme Savary ou encore Xavier Giannoli. Vendredi, ce fut au tour de Catherine Deneuve de manifester [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sa désapprobation à «Monsieur Torreton…».

Le courroux de la reine Catherine s'exprime par une allusion historique à la Révolution française: «Qu'auriez-vous fait en 1789, mon corps en tremble encore!» Le réalisateur Jean Becker, qui avait dirigé Gérard Depardieu dans La Tête en friche, répond: «Deneuve suggère que Torreton est un nouveau Robespierre. C'est un peu fort. Mais j'ai presque envie de lui donner raison. Vous voulez mon avis? Philippe Torreton est un con. Toutes ces années, Depardieu a bien travaillé pour la France. Qu'on le laisse tranquille!»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par FLF_BZH le Dim 23 Déc 2012, 15:42

Mickaelus a écrit: «Qu'auriez-vous fait en 1789,

Pour quelqu'un comme moi qui étudie l'histoire, ce genre de question est vraiment stupide; personne ne peut savoir, même pas soi-même, comment on aurait agit à telle ou telle période que l'on a pas connu ou que l'on ne connaitra pas.
En plus la référence à cette date par les agitateurs du moment qui la cite ici est complètement hors-sujet. Et sans doute tous ceux-ci en sont des héritiers idéologiques. Du grand n'importe quoi donc..

_________________
Potius mori quam foedari
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
avatar
FLF_BZH
Ecuyer

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 71
Age : 27
Localisation : Bretagne

http://royalistesbretons.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Dim 23 Déc 2012, 20:31

Disons que savoir ce qu'on aurait fait en 1789 ou un peu plus tard présupposerait d'avoir été quelqu'un d'autre, donc si on le considère ainsi, c'est effectivement absurde. Je me plais parfois à me dire qu'après tout je peux en quelque sorte me situer à partir de la généalogie et imaginer que j'aurais été de fait du bon côté. Mais je ne trouve pas qu'utiliser des référents historiques pour qualifier des comportements ou des propos immoraux soit nécessairement inapproprié, après tout l'histoire sert aussi à se garder des écueils du présent voire à tenter de les corriger. C'est pour cela que ce propos de Deneuve (et même si elle n'est pas de notre bord politique, ne m'étant pas intéressé à ce sujet je n'en dirai pas plus), sur Torreton me plaît assez ; ce n'est pas mauvais d'avoir conscience ou de rappeler à quel genre de comportement barbare peut mener la haine de gens comme ceux-là, haine qui se dissimule sous le mot de Vertu.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par FLF_BZH le Lun 24 Déc 2012, 00:40

Oui, effectivement, vous n'avez pas tort. La connaissance des événements passés est importante et peut servir à guider au présent: ne pas recommencer des erreurs et prendre des recettes qui ont fonctionné (avec parfois des adaptations naturellement). C'est pourquoi que nous, par exemple, sommes arrivés au légitimisme aussi. Mais c'était vraiment la formulation de la question de Deneuve ("vous, qu'auriez-vous fait?") qui me gênait particulièrement.

_________________
Potius mori quam foedari
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
avatar
FLF_BZH
Ecuyer

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 71
Age : 27
Localisation : Bretagne

http://royalistesbretons.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Lun 24 Déc 2012, 00:57

Je conçois votre gêne vis-à-vis de la manière dont elle a exprimé son indignation - mais après tout pour des gens de scène, se mettre dans la peau d'un "personnage"...

Sinon un petit sondage en rapport avec le sujet de l'exil, dont le résultat principal a de quoi surprendre, même si on voit que le second paragraphe est déjà plus nuancé et honnêté (le 51 % des musulmans m'a beaucoup fait rire : allez-y, on ne vous en voudra pas Very Happy !)

92% des Français "contents" en France

Publié le 22/12/2012 à 15:16

Les Français sont peut-être râleurs et pessimistes mais ils sont quasi unanimes, 92%, à se dire "contents" de vivre dans leur pays, selon un sondage Ipsos pour le quotidien Le Monde, paru samedi. Ce pourcentage fléchit cependant chez les 15-34 ans (86 %), les personnes sans diplôme (80,9 %), les commerçants, artisans et chefs d'entreprise (80 %) ou les sympathisants du Front national (79 %). De plus, 89 % des sondés se sentent "concernés par l'avenir de leur pays" et les deux tiers considèrent qu'il continue à jouer "un rôle majeur dans le monde".

Pourtant seulement 53 % recommanderaient à des amis étrangers de venir vivre en France. 58 % se déclarent "à l'aise dans la société telle qu'elle est" contre 42 % qui sont d'avis contraire. La moitié ou plus des classes populaires (employés et ouvriers) et des non diplômés ne se sentent pas à l'aise, tout comme 66 % des sympathisants du Front national.

Peu de Français envisagent de quitter le pays pour des raisons fiscales

Selon ce sondage réalisé avant l'"affaire Depardieu", 24 % déclarent avoir "déjà sérieusement envisagé de quitter la France". Le pourcentage de ces Français tentés par l'expatriation atteindrait, d'après cette enquête, jusqu'à 39 % chez les moins de 35 ans, 33 % chez les ouvriers (contre 25 % chez les cadres) et jusqu'à 51 % chez les musulmans.

Ceux qui ont envisagé de quitter la France avancent des motivations psychologiques (57 % "en raison de l'état d'esprit des Français"), mais surtout économiques : 51 % pour des raisons professionnelles, 36 % en raison du pouvoir d'achat, 27 % à cause du chômage. Seulement 3 % évoquent des "raisons fiscales", ce qui "correspond aux tranches de revenus les plus élevées", souligne Le Monde.

* Ce sondage, réalisé les 23 et 24 novembre par téléphone dans le cadre d'une enquête annuelle Ipsos ("Ipsos Flair") sur les grandes tendances de l'opinion publique, a été conduit auprès d'un échantillon représentatif de 1.017 personnes de plus de 15 ans, selon la méthode des quotas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Alain le Lun 24 Déc 2012, 17:15

FLF_BZH: Vous avez raison, je crois, de vous indigner ( même si ce "verbe" a perdu de sa splendeur depuis un insipide mini-mémoire produit par un gauchiste de la pire espèce!). Il ne faut pas perdre de vue ce qu'est une guerre civile: On est réquisitionné, perdu de soi-même au profit d'une force qui vous arrache et vous détruit tout entier. Ancien toulousain, j'ai connu pas mal de "gars" qui ont participé de la guerre civile espagnole. Les plus honnêtes d'entre eux m'ont toujours dit qu'il n'y avait pas de "choix" moraux ou politiques. Quand on est mobilisé par l'effondrement d'une civilisation, on se retrouve dans un clan, et quand ce clan connaît des pertes qui avaient pour vous un visage- celui d'un frére ou d'un ami- alors on devient un fanatique. Celà est autant valable pour les gamins qui ont été réquisitionnés par les républicains que pour ceux qui ont abouti du côté du franquisme.
Je n'ose à peine imaginer ce qu'a dû être la "révolution" française. Mais imaginer des repris de justice comme Saint Just connu comme auteur des "Poèmes lubriques", hurler " je ne juge pas, je tue" ou encore proclamer " oser; c'est là tout le contenu du projet révolutionnaire", il y a quand même de trés gros problèmes de conscience qui s'expriment. Et encore, ce n'est qu'un exemple. je suis certain qu'un homme moralement sain ( j'en suis même convaincu, parceque j'en fais parti), ne pouvait être révolutionnaire. Si nous avions été un paysan peu instruit mobilisé par la force par saint Just pour combattre sur le Rhin et avions vu mourrir notre plus fidèle ami le visage explosé par un tir de l'ennemi aurions-nous accuser l'ennemi ou la force qui nous a arbitrairement mobilisé? Si vous êtes un "con", vous allez devenir un fanatique au service de la république, si vous avez un peu d'intelligence, vous allez vous révoltez contre les salauds qui se servent de vous pour engager votre pays dans destin pathétique en massacrant vos proches...
Je crois que c'est là ce que voulait dire Mme. Deneuve. Et, par là seulement, elle n'a pas tord.
Mickaëllus: La première raison des expatriés de France, est incontestablement l'état de délabrement moral et psychologique de la France. Aprés, lorsqu'on ne parvient plus à s'aimer soi-même dans son propre pays et qu'on se rend compte que la fiscalité y est confiscatoire, alors, et alors seulement, on la quitte. Mais c'est incontestablement l'état d'esprit et le positionnement idéologico-dogmatique qui prévaut sur la fiscalité. C'est quand on ne se sent pas heureux qu'on essaie de trouver des causes à son malaise. La fiscalité n'est qu un fragment décisif qui pousse les expatriés à franchir le pas... Crying or Very sad

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Lastic le Dim 30 Déc 2012, 01:09

Je dois dire que je partage tout à fait le sentiment de FLF_BZH : cette comparaison est absurde d'un point de vue historique.

Cette affaire Depardieu ne m'intéresse, mais alors pas du tout ! D'un côté un personnage que je n'apprécie pas et de l'autre une troupe d'incompétents notoires ! C'est une querelle entre personnes qui font partie d'une même oligarchie, ont tous de près ou de loin des liens, que ce soit dans les milieux "intellectuels", ou les réceptions mondaines, ou ailleurs. En fait tout ça est prétexte a un battage médiatique d'une médiocrité affligeante !

En même temps, je ne peux m'empêcher de penser que la gauche ferait mieux de se taire, car elle a soutenu l'européisme, Maastricht, la libre-circulation des biens aussi. Et surtout elle a aidé à dégoûter nombre de personnes de leur propre pays soit par embrigadement, soit par réaction hostile.

_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !
avatar
Lastic
Ecuyer

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 111
Age : 26
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Dim 30 Déc 2012, 19:42

Calliope a écrit:Je crois que c'est là ce que voulait dire Mme. Deneuve. Et, par là seulement, elle n'a pas tord.
Oui, effectivement. Justement, il est bien possible que des gens, même à travers des actualités et des histoires de peu d'intérêt mais qui touchent des proches, commencent à se demander ce qu'est vraiment la gauche (au sens large) à l'origine, et derrière cela, en quoi a pu consister l'horreur révolutionnaire en terme de réactions primaires. En fin de compte, on n'est pas si sûr que cela que les Français préféreront toujours l'égalité (le nivellement terroriste républicain) à la liberté (un mot qu'on peut déformer mais qui est à l'origine d'essence chrétienne dans notre civilisation et qui emmène vers la vérité, la lumière et le roi).

Ensuite, pour répondre à Lastic, et comme je l'ai déjà écrit, je me doute bien de ce qu'est ce milieu et de l'intérêt réel de cette affaire, mais je ne suis pas sûr qu'il faille pour autant fermer les yeux sur tous les indicateurs ni s'enfermer dans une posture trop snobinarde. Je ne répugne pas à écrire que cela me plaît que, justement, des gens de tels milieux soient capables de placer des références à la Révolution qui ne vont pas dans le sens du politiquement correct. Il faut être attentif aux évolutions de la mentalité des Français sur ces points, y compris chez les gens qui ne sont pas docteurs en histoire. De plus, je n'ai jamais été contre partir de faits divers a priori anodins pour passer à des discussions plus générales, mais ça doit être parce que je suis un littéraire : certains des plus grands romans de la littérature française ont été écrits à partir d'un fait divers.

Calliope a écrit:Mickaëllus: La première raison des expatriés de France, est incontestablement l'état de délabrement moral et psychologique de la France. Aprés, lorsqu'on ne parvient plus à s'aimer soi-même dans son propre pays et qu'on se rend compte que la fiscalité y est confiscatoire, alors, et alors seulement, on la quitte. Mais c'est incontestablement l'état d'esprit et le positionnement idéologico-dogmatique qui prévaut sur la fiscalité. C'est quand on ne se sent pas heureux qu'on essaie de trouver des causes à son malaise. La fiscalité n'est qu un fragment décisif qui pousse les expatriés à franchir le pas...
Je suis tout à fait d'accord, pour la simple et bonne raison que je ne fais pas dépendre le bonheur de critères matériels, pas de manière dominante ou principale en tous les cas. On développe une capacité de résistance bien supérieure pour un pays qu'on aime et dont on est fier, mais dans le cas contraire, à quoi bon se sacrifier pour une entité qui ne véhicule que mensonge et immoralité ? Dans certains cas, on ne peut que finir par se poser la question.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Mickaelus le Ven 11 Jan 2013, 20:20

La France durcit le ton envers ses exilés fiscaux en Suisse

Par Isabelle de Foucaud Mis à jour le 06/01/2013 à 14:51 | publié le 05/01/2013 à 12:19

Un peu plus de 5000 étrangers bénéficient du forfait fiscal dans toute la Suisse.

Les autorités françaises ont supprimé, à compter du 1er janvier, un dispositif qui bénéficiait aux expatriés fiscaux domiciliés en Suisse mais qui continuaient à avoir une activité professionnelle en France.

La Suisse pourrait bientôt perdre son titre de destination préférée des Français tentés par l'exil fiscal. En cause, une offensive discrète de la France contre des avantages dont bénéficient certains de ses ressortissants établis dans la Confédération. Selon le quotidien Le Temps , la Direction générale des finances publiques a publié au lendemain de Noël un texte qui supprime le bénéfice de la convention de double-imposition pour les Français intallés en Suisse et payant un forfait fiscal «majoré». Concrètement, cette mesure touche les expatriés fiscaux qui continuent à avoir une activité professionnelle en France ou à y toucher des dividendes, mais qui n'y payaient pas d'impôts, car ils étaient considérés comme domiciliés fiscalement en Suisse. Suite à la décision des autorités françaises, cette tolérance, instaurée en 1972, a été supprimée à compter du 1er janvier 2013.

Depuis 40 ans et ce, dans le cadre d'un accord franco-suisse signé en 1966, les Français avaient droit à cet avantage s'ils acceptaient de payer leurs impôts en Suisse sous forme d'un forfait fiscal calculé sur une base supérieure à cinq fois la valeur locative de leur habitation (de l'ordre de 30% en pratique). En échange,l'autorité cantonale leur délivrait une attestation de domicile fiscal en Suisse. Résultat: les bénéficiaires de ce régime échappaient au fisc français, même s'ils conservaient une activité dans l'Hexagone. Ils ne payaient que 15% d'impôt à la source en France sur les dividendes, contre 30% s'ils n'étaient pas couvert par cette convention.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Alain le Ven 11 Jan 2013, 22:18

Ce "forfait fiscal" n'existe que dans certains cantons ( essentiellement Vaud et Genève) . Je le trouve assez injuste même s'il arrangeait tout le monde. J'ai toujours considéré que les français qui en bénéficient ne méritent pas leur pays d'adoption. Ces forfaits étaient purement opportunistes.
Par contre, il existe quelque projets beaucoup plus dérangeants: Notament celui qui consiste en la double imposition pour les résidents suisses qui ont conservé quelques biens en France. Par exemple, si je vis en Suisse et administre un restaurant ou une menuiserie depuis mon lieu de résidence, je vais devoir payer l'impôt sur le revenu en Suisse ( normal, étant donné que c'est mon lieu de résidence) mais aussi en France! Là, on est dans le délire de la double-imposition qui aura pour résultat de brader ou de mettre à la casse pas mal d'emplois. Le plus inquiettant a été le comportement de François Hollande, qui aprés avoir refusé l'invitation de Widmer-Schlumpf en Suisse, l'a convoquée dans son bureau le 26 Décembre entre 16H00 et 17H00. Celà a été perçu comme un acte de vanité extrême. Ueli Maurer, qui remplace Widmer-Schlumpf à la tête de la confédération, a fait savoir que si une telle double imposition était décrétée unilatéralement par la France, qu'alors, les frontaliers qui travaillent en Suisse pour dépenser leur salaire en France se verraient être taxés comme les suisses ( impôt sur le revenu à la base plus cotisations santé). Par là, les frontaliers, sur un salaire de base de 6000 CHF moyen devraient perdre environ 1600 CHF mensuels. Etant donné qu'ils sont quelques centaines de milliers, la France vat enrichir les caisses sociales de la Suisse. Merci François Hollande qui, décidément, ne sait même pas voir où est son intérêt ( en supposant que ce soit celui du pays qu'il gouverne).

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Ordre naturel le Jeu 24 Jan 2013, 21:01

Le forfait fiscal me semble au contraire apporter une lueur de justice dans un monde moderne remplie d'injustice, d'égalitarisme et d’immoralité.

En effet c'est une garantit de sécurité pour le capitale, est il simplement acceptable que le simple fait de posséder indépendamment de toute action nous rendent imposable, cela n'est il pas une marque que notre argent ne nous appartiennent que dans la mesure où l’État l’accepte.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Alain le Jeu 24 Jan 2013, 21:27

Non... Le forfait fiscal est l'anti-thèse de l'idée que vous venez par ailleurs d'exprimer sur un autre sujet ici-même: A savoir que l'égalité est un viol de l'héritage trans-générationnel, et, que sans l'inégalité depuis l'appartenance générationnelle dûe à sa présence sur un territoire, alors, on parvient à un système inéquitable.
Le français ( car c'est presque toujours de lui qu'il s'agit) qui bénéficie du forfait fiscal apporte incontestablement de l'argent... Mais, beaucoup moins que son homologue de souche du même niveau financier que le sien qui, lui, étant déjà là, n'a pas besoin d'être séduit. Je suis navré, mais c'est exactement une politique de déracinement interessé. Et, qui de surcroît, est inéquitable par rapport aux enracinés. La séduction interessée n'est qu'un investissement à court terme pour les cantons qui l'appliquent... L'honnête homme doit se vouloir dans un horizon d'équité avec les gens du pays qui l'accueillent. Vouloir plus que les autochtones, celà sent bon le colonialisme et la troisième république. Et, penser que des "français" peuvent coloniser la Suisse, je préfère en rire!!! Very Happy Que de tels français aillent faire "mumuse" avec les anciens du KGB; les ex- communistes purs et durs comme Poutine, à l'instar de Depardieu. Mais ceux qui veulent l'inéquité au nom d'une égalité supérieure et compensatrice ( on se demande de quoi?), je préfère ne pas les rencontrer.

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Ordre naturel le Jeu 24 Jan 2013, 22:38

L'égalité est viole, mais pas seulement trans-générationnel, donner le monopole à ce plan là revient à considéré qu'à l’intérieur d'une génération la nature ferait des gens égaux, ce qui est absurde, les gens ne sont ni égaux par la fortune, la force, l'intelligence, le courage ou la morale.

Je comprend sinon pourquoi la situation peut être vue négativement par un Suisse, mais où est le problème, c'est un peu comme quand on se plaint de fiscalité dans les faits plus fortes pour des entreprises moyennes que pour des plus grosses, est ce que le problème est que les grosses payent pas assez ou les moyennes trop.

Ce que j'ai dit du forfait s'applique d'une façon générale. Andorre est un exemple en la matière, le revenu et le capital n'y sont pas imposé. Ce qu'il faudrait c'est effectivement que la Suisse est une facilité simple et de préférence fondé sur les actions des gens et non simplement sur leurs avoirs.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par lmp le Mar 29 Jan 2013, 22:00

Un forfait fiscal est une mesure simple et adaptée pour attirer les talents dans le pays. C'est une concurrence fiscale très saine qui limite la flambée des impôts dans les pays qui jouxtent.
La république française subit actuellement la sanction de cette concurrence, d'où son envie d'harmonisation sur le modèle de l'enfer fiscal.

lmp
Ecuyer

Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Ordre naturel le Mar 29 Jan 2013, 22:58

Même pour l'Etat en lui même il est bien plus économique de statuer sur des dépenses que sur des revenus.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gauche et les exilés fiscaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum