République communiste de France.

Aller en bas

République communiste de France.

Message par Alain le Mer 19 Déc 2012, 14:33

Suite à "mon coup de gueule" d'hier soir- auquel vous êtes peu habitué-, j'aimerai vous faire partager une réalité dont nous n'avons que trop peu conscience: Le destin de l'héritage des célibataires en république de France.
Aprés m'être énervé de voir la maison de mon ancien professeur d'Anglais mise en destruction parceque la république l'a mise en vente au plus offrant pour en maximiser le profit ( le monsieur n'ayant pas d'héritier), j'ai envoyé un "courriel" à un Notaire de ma connaïssance. Ce notable de province trés aisé ( il se réveille au son des "matinales" de RTL en lisant "Le Figaro" avant de prendre sa Mercedes classe S pour lire- dans son étude- "Valeurs actuelles") est un ancien de "Démocratie Libérale" ( Alain Madelin, pour les plus âgés du forum!). Je lui ai demandé trés simplement si la république française n'était pas la plus grande héritière des "gens" de France... La réponse ( reçue ce matin) a été trés claire, et doit être partagée en ce forum:
"Monsieur, Votre formation fait de vous un libre-penseur... ( bla! bla!bla!)... Mais où voulez-vous en venir à la fin? A tuer la République?"

Oui... A TUER LA REPUBLIQUE! Je crois que c'est là nôtre tâche; notre vocation. Ayant besoin de ce Monsieur pour l'instant, je n'ai pas répondu. Néanmoins, je sais qu'un jour je lui dirai: " Vous vous imaginez libéral-conservateur depuis une fonction de juriste, mais vous n'êtes- Monsieur l'Officier ministériel- qu'un minable petit fonctionnaire au service d'une république communiste qui vous fait l'aumone".

Je me souviens d'une chose terrible que je souhaîte partager avec les gens de ce forum: Je sais que cette "expérience" d'autres l'ont vécu et, pourtant, il est d'une nécessité morale supérieure de la "partager". En 1993, je n'étais qu'un gentil étudiant en Maîtrise de Philosophie qui vivait encore chez ses parents dans un quartier aisé de Toulouse. Ma voisine, une vieille dame juive de 85 ans était une personne pour laquelle j'avais de la tendresse et une amitié certaine. Toute sa famille avit été décimé dans les camps de la mort. Elle n'avait plus personne, mais pas mal de Bien et, surtout, ce qui m'interessait chez elle, une mémoire magnifique! Quand elle est morte de vieillesse ( elle n'en pouvait plus la pauvre), j'ai vu le vrai visage de la république française, le vrai. Encore aujourd'hui, j'en ai honte ( comme j'ai honte d'être "citoyen français):
Un huissier est passé et s'est mis les bijoux de la vieille dame dans la poche ( je l'ai su aprés parceque l'épouse de cette ordure a osé porté un collier qui appartenait à cette vieille dame). Le reste a été dilapidé par des étranges antiquaires mandatés par la justice ( j'en ai pleuré du peu d'égard qu'ils avaient pour des objets qui avaient été habités par une Vie). Sa vieille Citroën Visa bicylindre est partie directement au broyeur. Elle a eu de la chance, sa maison a été racheté par un couple de magistrats... Quand j'ai voulu leur parler de la "mémoire" que portait la maison qu'ils avaient achetées, ils m'ont fui. Ils n'ont plus faits que se moquer de mon caractère bourgeois qui était, selon eux, attaché à ma grosse Alfa-Roméo que j'ai toujours...
Voilà! Que faut-il penser de celà? Une chose: "Notre" maudite république ne survit que depuis l'héritage des gens sans héritiers. Le jour où la république n'a plus les biens des "sans" héritiers à vendre, elle est morte. Celà, laisse un énorme espoir! Si chacun de nous parvient à convaincre un vieillard de fuir, notre Roi devient le destin de "notre" France!
Autre point, lui, catastrophique: Plus personne ne comprends qu'un être-humain c'est une offrande de "Temps", incompressible et immuable. Si jamais nous parvenons à remettre en place un régime de Bien, les hommes seront à reconstruire de A à Z....
Même mon Notaire est communiste! C'est terrible, non?

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: République communiste de France.

Message par Mickaelus le Mer 19 Déc 2012, 19:35

Le coup de gueule demeure très mesuré à mon sens, au vu des pratiques républicaines ; je pense que cela témoigne d'un esprit sain et juste, quand on a encore la force de s'indigner plutôt que de faire le gentil mouton parmi tous ceux qui se taisent, ou qui ont peur des conséquences de ce que la justice impliquerait - comme ce notaire que tu évoques, voire que tu résumes bien dans cette seule phrase que tu nous retranscris. Même si je ne suis pas encore bien vieux, je me souviens un peu d'Alain Madelin, du fait de sa candidature aux présidentielles de 2002 (c'était la première élection que je vivais en tant que "majeur") ; c'est "amusant" qu'être passé chez les libéraux auto-proclamés ne conduise pas ce monsieur à qualifier autrement son interlocuteur que de "libre penseur" dans une acception très équivoque. Et pourquoi pas "esprit fort" tant qu'on y est ? Ça doit être ça le monde à l'envers, dans ce régime totalitaire révolutionnaire ce sont les gens justes qui sont devenus les déviants, ceux qui osent penser contre la religion du citoyen. Justement, par rapport à ta conclusion, c'est cela qui sera le plus difficile à accomplir dans notre devoir et qui est le plus important ; non pas créer un parti politique ou une agence de communiquant royalistes comme le croient certains, toujours accrochés aux schémas modernes et politiciens, mais témoigner au sens humain du terme, par l'exemple, par le Verbe, un peu comme l'ont fait les premiers Chrétiens qui vivaient dans un monde absolument hostile à l'Esprit et qui ont apporté avec eux une vision de justice et d'humanité. Assoiffer et affamer la république de toutes les manières qu'il sera possible est une partie de la solution très probablement, malheureusement elle importe chaque année toujours plus de ces miséreux qui constituent son prolétariat de rechange. C'est difficile d'entrevoir comment encore, mais il faut continuer de croire que témoigner du roi chacun autour de nous, permettra de faire émerger ce retour du Bien qui n'est que trop nécessaire pour que la Barbarie ne triomphe pas définitivement dans l'Europe tout entière. Ainsi, les gens, au lieu de n'être plus que des consommateurs asservis au moment présent et à la jouissance, retrouveront peut-être une inscription dans le temps, où les héritages particuliers se conjugueront avec le grand héritage de France, notre Histoire, notre Avenir ; mais quel travail titanesque en effet !

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: République communiste de France.

Message par Alain le Mer 19 Déc 2012, 21:38

La barbarie est inscrite au coeur de la faiblesse de gens qui ne sont pas nécessairement mauvais. Le Notaire que j'évoque aime sincèrement sa famille et est un type qui mérite de l'estime. Mais, il y a "chez ces gens là" un point qu'ils ne parviennent pas à franchir.
Vous rendez-vous compte qu'un "enseignant" qui doit être validé par le Ministère de l'exécutif est condamné à l'exil sans rien avoir à charge contre lui! Même aux temps médiévaux, la féodalité ne produisait pas une telle expropriation/expulsion des populations!
Nous vivons des temps bien étranges: Les serviteurs de l'ordre communiste se croient libéraux et les serviteurs de l'ordre de l'ordre mondialiste se croient marxistes... Il y a de quoi devenir dingue quand on regarde la "France". Rolling Eyes

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: République communiste de France.

Message par Camisard le Ven 21 Déc 2012, 21:43

Calliope a écrit:
Nous vivons des temps bien étranges: Les serviteurs de l'ordre communiste se croient libéraux et les serviteurs de l'ordre de l'ordre mondialiste se croient marxistes... Il y a de quoi devenir dingue quand on regarde la "France". Rolling Eyes

C'est la seule partie de vos deux post qui m'a fait rire...jaune!

Le reste est tout simplement à vomir! nombreux sont ceux à avoir à un moment ou un autre vu "la bete" sous son aspect le plus pourri, le plus cynique! L’administration a inventé un concept parfait pour museler les siens: "le devoir de réserve" ! Et malheur à celui qui sommé de participer à des actions iniques serait tenté de s'y opposer ou de les dénoncer ....
avatar
Camisard
Chevalier

Nombre de messages : 216

Revenir en haut Aller en bas

Re: République communiste de France.

Message par Alain le Jeu 28 Mar 2013, 14:05

Selon les statisques de mortalités, du pourcentage de sans héritiers ou de gens quittant de monde en n'ayant que des neveux, je suis arrivé à un chiffre hallucinant: L'Etat doit récupérer environ 60 Milliards d'Euro annuellement des célibataires décédant sans héritiers. Ils sont les esclaves et les mamelles de la république... A savoir: Une vieille Loi qui dure encore: Il est possible de faire Don à l'Eglise qui n'aura pas à payer d'impôts à la république ( c'est toujours çà!). Il est aussi possible de créer une fondation administrée depuis une association pour ne pas voir ce qu'on a aimé dilapidé par la république. Mais quand on est trés vieux et usé, on n'y pense pas. Et pourtant, il le faut!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: République communiste de France.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum