Le mariage pour tous

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Beaujeu le Mar 29 Jan 2013, 18:16

A 18 heures ce jour je mets la radio pour un bulletin d'informations, et c'est pour entendre aussitôt la voix toujours douce et amène (ah ah !) de Christiane Taubira commencer ainsi :

" Le mariage, qui était une institution d'exclusion..."

Ce qu'elle a dit ensuite était peut-être très bien ; je ne le saurai jamais ! A peine ces mots prononcés j'ai coupé aussi sec !! Je ne supporterais pas ce genre d'entrée en matière de la part de pour qui j'ai voté ; donc a fortiori... Le ministre qui me parle comme à un enfant attardé n'a pas plus longtemps l'honneur d'être écouté, surtout si c'est après une énormité en guise d'entrée en matière.

avatar
Beaujeu
Ecuyer

Nombre de messages : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Alain le Mar 29 Jan 2013, 21:24

Ingèrence... Mais depuis quel Droit souverain la république se permet-elle de s'ingérer dans les affaires des "personnes"?
Depuis le petit général immitateur de l'URSS qui a fait de France une parodie de société communiste, on assiste à l'ingèrence de l'Etat dans toutes les sphères privées! Bientôt, nous allons avoir une caméra dans notre lit pour "le bien commun".
Le mariage, c'est la maternité depuis un couple complémentaire depuis des dispositions biologiques naturelles. Bientôt, si mon verre tombe de la table et se brise, la "république" décidera qu'il se collera au plafond sans que son contenu ne se renverse. Mais... On n'en peut plus de vos débilités!!!
En tout cas, le talent de la république est de m'avoir exclu de France comme beaucoup de gens de talents que je connaîs! Laughing Continue ainsi Marianne la traînée! Very Happy

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Mickaelus le Mer 30 Jan 2013, 20:11

Effectivement, Beaujeu, on peut dire que madame le ministre est aussi désagréable sur la forme que sur le fonds Wink . Du reste, le propos que vous nous rapportez démontre à quel point elle est dépourvue d'intelligence : non seulement c'est insultant pour tous ceux qui croient encore en ce mariage dans son acception véritable, mais en plus de cela, il est bien évident que le but même de définir une notion est qu'elle ne soit pas assimilable à une autre. En ce sens, elle ne peut qu'être exclusive, et le mariage pour tous exclut lui aussi le mariage véritable. C'est fou comme la passion de l'égalité rend sot.

Calliope, je suis parfaitement d'accord, même si je n'étais pas catholique, je ne serais pas pour autant partisan de cette folie ; d'ailleurs, tout en l'étant, je ne m'étais pas privé de justifier mon rejet de toute reconnaissance du "couple homosexuel" dans un article écrit sur mon blogue il y a plusieurs années et où j'y précisais notamment que le mariage était évidemment fondé sur une réalité naturelle et anthropologique. N'en déplaise aux homosexuels masculins notamment, les enfants ne sortent pas de l'anus, or la famille a pour vocation l'accueil des enfants conformément à la nature humaine, et non selon des fantasmes d'aliénés. J'en arrive donc, hélas, à notre situation politique qui ne cesse de s'aggraver ; eh oui c'est malheureusement possible :

Taubira ouvre la voie à la gestation pour autrui

Par Stéphane Kovacs Mis à jour le 30/01/2013 à 13:08 | publié le 29/01/2013 à 20:44

VIDÉO - Une circulaire de la garde des Sceaux vise à faciliter l'acquisition de la nationalité française pour les enfants nés de mère porteuse à l'étranger.

La gestation pour autrui (GPA), il ne fallait surtout pas en parler. Le gouvernement le martelait: la légalisation des mères porteuses ne fait pas partie du projet de loi Taubira. François Hollande le répétait: il y est fermement opposé. Mais au moment même où le chef de l'État laissait transparaître ses doutes sur la procréation médicalement assistée, vendredi dernier, en annonçant la saisine du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), la garde des Sceaux, Christiane Taubira, envoyait une circulaire aux juridictions, leur demandant de délivrer «des certificats de nationalité française (CNF)» aux enfants nés à l'étranger d'un père français et d'une mère porteuse.

En date du 25 janvier, avec «application immédiate», la circulaire recommande, «lorsqu'il apparaît avec suffisamment de vraisemblance qu'il a été fait recours à une convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d'autrui», de «veiller à ce qu'il soit fait droit» à de telles demandes, «dès lors que le lien de filiation avec un Français résulte d'un acte d'état civil étranger probant au regard de l'article 47 du Code civil».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mariage gay : la circulaire Taubira envenime le débat

Par lefigaro.fr Mis à jour le 30/01/2013 à 19:10 | publié le 30/01/2013 à 17:50

VIDEO - En diffusant une circulaire appelant les tribunaux à ne plus faire obstacle à la naturalisation d'enfants nés à l'étranger d'une mère porteuse, la garde des Sceaux a mis le feu aux poudres à Assemblée.

La circulaire du ministère de la Justice ne pouvait pas mieux tomber pour l'opposition. Révélé par Le Figaro, ce texte demande aux juridictions de «faire droit» aux demandes de certificats de nationalité pour les enfants nés à l'étranger de Français, «lorsqu'il apparaît, avec suffisamment de vraisemblance, qu'il a été fait recours à une convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d'autrui».

Depuis ce mercredi matin, les députés de droite montent au créneau, accusant le gouvernement de vouloir, sans le dire, légaliser le recours aux mères porteuses (ou gestation pour autrui - GPA).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mariage gay : le référendum rejeté

AFP Mis à jour le 30/01/2013 à 19:06 | publié le 30/01/2013 à 18:27

Les députés ont rejeté cet après-midi dans une ambiance électrique une motion UMP défendue par l'ancien ministre Laurent Wauquiez, qui a dénoncé "la bien-pensance" de la gauche, et réclamant un référendum sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel.

Elle a été rejetée par 298 voix contre 184 dans un hémicycle plein à craquer. Les centristes de l'UDI ont aussi voté pour.
"Vous ne condamnerez pas par vos brevets de bien-pensance au silence les députés qui déposent cette motion et les millions de Français qui partagent nos inquiétudes et auxquels nous voulons que parole soit rendue par un référendum", a lancé Laurent Wauquiez.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Mickaelus le Sam 09 Fév 2013, 18:50

Et voilà, la mascarade à laquelle on accorde avec une grande générosité le nom de débat, arrive bientôt à son aboutissement :

Mariage gay : le débat a pris fin à l'Assemblée nationale

Par Sophie Huet Mis à jour le 09/02/2013 à 09:41 | publié le 09/02/2013 à 09:40

Les députés sont sortis de l'Hémicycle à 5h40 samedi matin après 10 jours et 109 heures de discussions passionnées. Le projet de loi doit faire l'objet d'un vote solennel mardi après-midi.

Au onzième jour de débats, les députés ont achevé samedi, à 5h40 du matin, l'examen du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. Avec 109 heures de discussions et 5000 amendements examinés, ce texte arrive au septième rang des textes les plus débattus de la Ve République. Félicité par la ministre de la Justice, Christiane Taubira, par les députés PS, mais aussi par le président du groupe UMP, Christian Jacob, pour sa présidence «impartiale», Claude Bartolone a tenu à présider lui-même 90 heures de débats, un record celui-là absolu pour un président de l'Assemblée nationale. Le vote solennel sur le texte aura donc bien lieu le mardi 12 février, même si certains, à l'UMP, espéraient secrètement en retarder la date.

La nuit dernière, une cinquantaine de députés de l'opposition ont défendu sans relâche leurs amendements, face à des élus de la majorité excédés, mais impuissants. A quatre heures du matin, il en restait encore 200 à examiner, déposés après l'article 23 (et dernier) du texte. Parmi les multiples interventions, celle du député UDI de Polynésie, Jean-Paul Tuaiva, a été écoutée attentivement. Ce chef d'entreprise a expliqué, sous les applaudissements du groupe UMP, qu' «en raison d'une forte emprise de l'église, les familles polynésiennes ont du mal à accepter que l'on puisse marier deux hommes ou deux femmes». Ces propos ont ravi les députés UMP, qui espèrent que les parlementaires ultramarins seront dans leur camp le jour du vote.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mariage gay: l'opposition prépare déjà ses recours

Par Sophie Huet Publié le 08/02/2013 à 18:26

Jusqu'au bout, l'opposition aura montré qu'elle pouvait résister au projet. Mais sans illusions.

Après dix jours de guérilla parlementaire dans l'Hémicycle, les débats sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe touchaient à leur fin vendredi. «Nous avons démontré notre capacité à résister. Si le gouvernement accepte de nous apporter des réponses précises, nous pouvons finir cette nuit», expliquait le patron des députés UMP, Christian Jacob. Les débats se sont soudain accélérés à l'Assemblée et l'ambiance s'est détendue. La ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, a même offert à tous les députés présents, lors d'une suspension de séance, une BD de Béatrice Boutignon, Un air de familles, avec un «s». Personne, dans l'opposition, ne doute que le projet de loi sera voté en première lecture le 12 février.

Inlassablement, la «bande des quatre» du groupe UMP (Hervé Mariton, Philippe Gosselin, Marc Le Fur, Xavier Breton) a combattu pendant plus de cent heures ce texte emblématique qui prévoit que, dans le Code civil, les termes «père» et «mère» doivent être compris comme ceux de «parents» pour les couples homosexuels. Ils se sont même offusqués de la disparition juridique des «belles-mères» se disant prêts à créer une association pour les défendre!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le Conseil d'Etat et le Conseil constitutionnel ont émis des avis dont il n'y a hélas pas grand chose à attendre manifestement :

Mariage gay : les réserves du Conseil d'État

Par Marie-Amélie Lombard Mis à jour le 07/02/2013 à 17:56

Avant son examen en Conseil des ministres, le Conseil d'État avait rendu un avis sur le projet de loi dans lequel il regrettait les «lacunes» de l'étude d'impact. L'opposition veut que cet avis, consultatif, soit publié.

Avant l'examen du projet de loi sur le mariage pour tous en Conseil des ministres, le 7 novembre 2012, le Conseil d'État a rendu un avis sur le texte du gouvernement, comme le fait la haute juridiction administrative pour tous les projets de loi. Cet avis, consultatif, est confidentiel et n'est rendu public que si le premier ministre le décide. C'est cette publicité qu'a réclamée l'opposition mercredi à l'Assemblée.

Dans le document qui circule parmi les députés et dont Le Figaro a eu connaissance, le Conseil d'État se prononce ainsi sur la portée du projet: «Eu égard à la portée majeure d'un texte qui remet en cause un élément fondateur de l'institution du mariage, l'altérité des sexes entre époux, et compte tenu des conséquences insuffisamment appréhendées par l'étude d'impact qu'un tel changement apportera à un grand nombre de législations, dans l'ordre pratique comme dans l'ordre symbolique, le Conseil d'État souligne l'importance qui s'attache au maintien, dans son périmètre actuel, d'un projet qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples de même sexe dans les mêmes conditions que pour les autres couples, sans changer en rien les règles applicables à ces derniers.»

En d'autres termes, le Conseil d'État recommande au gouvernement de ne pas inclure dans le texte la procréation médicalement assisté (PMA) car une telle ouverture de la PMA aux homosexuels serait porteuse d'«enjeux fondamentaux, en particulier bioéthiques».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mariage gay : l'étape décisive du Conseil constitutionnel

Par Marie-Amélie Lombard Mis à jour le 08/02/2013 à 08:18 | publié le 07/02/2013 à 19:41

DÉCRYPTAGE - L'opposition a déjà annoncé qu'elle soumettra le texte, une fois voté, au Conseil constitutionnel.

Les mises en garde du Conseil d'État annoncent-elles une censure de la loi sur le mariage homosexuel par le Conseil constitutionnel? L'affirmer aujourd'hui serait imprudent. Tout d'abord parce que les Sages du Palais-Royal n'ont pas sanctionné le texte. Ils n'ont pas dit au gouvernement de revoir entièrement, ni même partiellement, sa copie. Ils ont attiré son attention sur les questions juridiques soulevées par le texte, lui ont recommandé de légiférer en ayant à l'esprit ces points complexes ou litigieux. En d'autres termes, d'avoir la plume tremblante lorsqu'il modifie un texte aussi fondamental que le Code civil.

Mais ils n'ont pas relevé de dispositions susceptibles d'être frappées d'inconstitutionnalité. Il en aurait été autrement, l'assemblée générale du Conseil d'État, qui a rendu cet avis sur le projet de loi, aurait écarté - «disjoint», dans le vocabulaire de la juridiction administrative - certains articles du texte. Ce qu'elle ne manque pas de faire lorsqu'elle estime qu'un article est trop mal rédigé, faible juridiquement ou manifestement contraire à la Constitution.

De plus, à cette étape préalable aux débats parlementaires, le Conseil d'État ne contrôle pas la constitutionnalité du texte, comme le fait ensuite le Conseil constitutionnel, gardien de la loi fondamentale. Lorsqu'il rend un avis, consultatif, comme il le fait sur tout projet de loi, le Conseil d'État intervient d'abord dans son rôle de «conseil» du gouvernement. C'est pour cette raison que ses avis sont confidentiels et que seul le premier ministre peut choisir de les rendre publics. Ce qu'il fait exceptionnellement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Un éclairage sur la PMA et ses conséquences existentielles :

PMA : le malaise d'enfants nés d'un don

Par Agnès Leclair Mis à jour le 09/02/2013 à 10:04 | publié le 08/02/2013 à 19:27

TÉMOIGNAGES - La première génération d'enfants issus du don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix.

«Nous sommes une génération d'abandonnés, orphelins de nos origines»… À l'heure où la question de la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique, la première génération d'enfants issus d'un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. «Nous avons à présent un recul de plus de 40 ans sur ces techniques. L'ouverture de l'assistance médicale à la procréation implique au préalable le devoir impérieux de prendre en compte notre expérience, celle des parents et des donneurs», scandent les membres de l'association Procréation médicalement anonyme (PMA) qui militent pour l'accès aux origines. Un débat complexe, où se font aussi entendre des partisans de l'anonymat. «À 12 ans, j'ai commencé à avoir des doutes. J'avais du mal à trouver les ressemblances avec mon père. Lors d'une promenade au bord de l'eau, il m'a finalement confié qu'il n'était pas la personne qui m'avait fait. J'ai sauté dans ses bras. C'était un choc, mais aussi un soulagement. Avant j'imaginais un viol, une adoption», confie Clément Roussial.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Mickaelus le Mar 26 Fév 2013, 20:02

D'après le passage que j'ai mis en gras, nos "gouvernants" ne savent toujours pas parler ni écrire français, et ne parlons même pas de consulter un dictionnaire. Du reste, je pense qu'il s'agit d'une perte de temps ; il faut surtout espérer que cette loi pourra être défaite lors d'une alternance un peu plus courageuse que les précédentes, même s'il y a tout lieu d'en douter quand on connaît l'UMP, soit la seule alternance susceptible de se présenter... Triste France où la prétendue droite ne sert qu'à consolider les acquis de la gauche.

Mariage gay : le gouvernement sourd aux pétitionnaires

Par Agnès Leclair, Stéphane Kovacs Mis à jour le 26/02/2013 à 10:13 | publié le 25/02/2013 à 20:24

La pétition adressée au Conseil économique, social et environnemental n'est pas recevable, selon une note de Matignon.

La première saisine sur pétition citoyenne remise au Conseil économique social et environnemental (Cese) le 15 février va-t-elle rester lettre morte, «être mise à la poubelle» comme le craignent ses initiateurs? Ses 700.000 signataires opposés au mariage pour tous vont-ils se voir opposer une fin de non-recevoir?

Alors que le bureau du Cese doit rendre sa décision mardi, Le Figaro a eu connaissance d'une note que lui a adressée le secrétaire général du gouvernement. La pétition déposée par le collectif de la Manif pour tous «paraît irrecevable à un double titre», fait savoir le service rattaché au premier ministre aux membres du Palais d'Iéna. «En premier lieu parce que les pétitions ne peuvent avoir pour objet de saisir le Cese de demandes d'avis sur un projet de loi, a fortiori s'agissant d'un projet de loi déjà voté en première lecture par une Assemblée», indique le document.

«La démocratie participative aura vécu trois semaines»

Éclairage juridique aux allures de recommandation appuyée dans un contexte très politique, ce document en provenance de Matignon revient ensuite sur le caractère «sociétal» de la pétition. «L'ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe ne constitue pas une question à caractère économique, social ou environnemental» et ne rentre donc pas dans le «champ matériel des pétitions au domaine de compétence du Cese». Une polémique qui rappelle les débats sur la nature «sociale» ou «sociétale» lors de la demande de référendum de députés de l'opposition en janvier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Vodrebka le Mer 27 Fév 2013, 12:46

L'UMP n'est pas revenue sur le PACS.
Ils ne reviendront pas sur le mariage pour tous.

Et lorsqu'on voit que l'Union Européenne impose son diktat sur ce genre de questions, comme elle l'a fait dernière fois vis à vis de l'Autriche, il n'y a plus de raisons de supposer qu'un retour en arrière puisse avoir lieu.
avatar
Vodrebka
Ecuyer

Masculin
Capricorne Coq
Nombre de messages : 68
Age : 36
Localisation : Angers
Affinités politiques : bourboniste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par FLF_BZH le Mer 27 Fév 2013, 14:36

Oui, on dirait que le seul vrai espoir reste la restauration effective de la monarchie capétienne, là encore. Ça ne sert à rien de compter non plus sur les partis les plus à droite, car soit ils sont capables de se gauchiser avec le climat politique du temps, soit parce qu'ils sont trop "hors-système dans le système" pour s'imposer de toute manière.

_________________
Potius mori quam foedari
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
avatar
FLF_BZH
Ecuyer

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 71
Age : 26
Localisation : Bretagne

http://royalistesbretons.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Mickaelus le Jeu 28 Fév 2013, 20:22

Le jeu de balancier et de revirement du politique ne permet effectivement pas de s'attendre à quoi que ce soit, parce que la logique actuelle du politique est horizontale, par opposition de la logique verticale que peut inspirer la collaboration du trône et de l'autel, c'est-à-dire une monarchie souveraine qui s'appuie sur des valeurs divines qu'il ne revient pas à une assemblée prétendument représentative de discuter aléatoirement : la culture humaine évolue, tant qu'on définit de manière saine ce mot de culture, ou plutôt elle s'enrichit et se décline, mais pas sa nature, qui veut que le mariage est l'institution sociale qui encadre l'union d'un homme et d'une femme qui ont pour vocation de donner naissance à des enfants pour la pérennité de l'espèce (ceux qui répondent par l'évolutivité scientifique, se placent dans une perspective qui n'est plus à proprement parler humaine). C'est aussi ce qu'il convient de définir pour nous légitimistes, je veux dire par opposition à ce que nous constatons dans les monarchies européennes d'aujourd'hui : le roi de France a toujours disposé de conseils et d'assemblées consultatives, mais non seulement elles n'ont jamais disposé d'une part de souveraineté ni de permanence, mais elles n'ont également jamais eu à discuter de sujets qui concernent précisément l’Église et des valeurs aussi traditionnelles que transcendantes. C'est vraiment une des forces de la monarchie traditionnelle que de définir que non, certaines choses ne bougent pas quelles que soient les passions populaires remuées par les faiseurs d’opinion et les illusionnistes. Et encore, que voyons-nous dans le cas présent ? Un président élu par défaut dans son propre camp (au vu de l'affaire Strauss-Khan), puis choisi non pour lui-même mais par sanction contre Sarkozy, qui en profite pour faire passer une loi qui est un bras d'honneur à notre civilisation, quand tout indique que ce n'est pas cela qui l'a fait élire, que la mobilisation des gens qui sont contre cela est plus forte que celle de ceux qui sont pour. En somme, une volonté idéologique de tirer encore un peu plus sur la tradition de la France et sur l’Église, alors qu'on a déjà noté avec le Pacs que les homosexuels s'en moquent car ils ne s'en servent que de manière minoritaire. On parvient tout de même à nous soutenir qu'il s'agit d'un progrès qui concerne le peuple et qui le respecte, mais tout en repoussant dédaigneusement l'idée d'un référendum dont on craint l'issue avec raison. Vraiment, je ne comprends pas comment des gens qui se prétendent du camp catholique comme Boutin, n'arrivent pas à comprendre que c'est précisément ce régime qui a pour mission intrinsèque de détruire d'où vient la France, et de conserver ces destructions sous le nom d'"acquis." Je ne suis toutefois pas si inquiet sur le très long terme : la nature reprendra ses droits, elle finit toujours par recouvrir les édifices orgueilleux et insensés des hommes. Et cela vaudra aussi pour les constructions idéologiques.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Beaujeu le Dim 03 Mar 2013, 18:04

.


Dernière édition par Beaujeu le Mar 16 Fév 2016, 18:17, édité 1 fois
avatar
Beaujeu
Ecuyer

Nombre de messages : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Minervalis le Mer 29 Mai 2013, 23:03

Chers amis, je suis atteré par ce qui vient de se jouer en France ces dernières semaines et qui révèle trop de choses insoutenables à un esprit un tant soit peu éveillé.

Le fait que plus personne, ou presque, ne comprenne, ou veuille seulement voir, l'évidence biologique.

Le fait que plus personne ou presque n'a le sens du sacré, de ce qui fait qu'un mariage (un vrai) en est un.

Le fait que personne ou presque ne veut voir les effroyables et multiples conséquences d'une telle bouffonerie.

Il est clair que nous sommes vraiment entrés dans l'aboutissement de la dégénerescence de la civilisation occidentale.

D'ailleurs, si vous deviez continuer à traiter de ce sujet, je vous serais extrêmement reconnaissant de ne plus employer ce terme de "mariage pour tous" qui est un total contresens, le mariage, justement, ne pouvant exister et avoir de sens qu'entre hétérosexuels.

Que voulez-vous, la R2publique est ainsi: comme je l'ai écrit sur un autre forum, brouiller les repères les plus élémentaires, comme homme et femme est indispensable pour faire perdre leurs repères aux gens et ainsi les empêcher de réfléchir de manière efficace, ce qui est le seul moyen de préserver ce régime aberrant et grotesque.

C'est dans des temps comme celui-ci qu'il est vraiment agréable d'être réactionnaire et de se distinguer de la foule des imbéciles menés par le petit nombre des salauds.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Alain le Jeu 30 Mai 2013, 14:16

Je vous sens bien amer et malheureux cher Minervalis: Vous ne devez pas oublier une chose... Le Vrai est l'authentique. Que ce mariage indécent et contraire à la Loi Morale, soit sacré par le "juridisme" républicain: Peu importe! Nous sommes. Nous sommes ensembles. Et celà seul importe. En 2009, j'ai connu un élu de la république qui dans la même semaine a reconnu un enfant né hors-mariage et a pacsé avec un jeune homme. Bien sûr, il vit sous un même toît avec la mère de son enfant et son "amant"... Il fait bien longtemps que la république autorise la polygamie pluri-sexuelle. Le pseudo-mariage pour tous m'indiffére: Il ne fait que planter au niveau des droits le statu quo. L'indifférence: C'est là tout ce que mérite cette étrangeté au genre humain! Wink

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par lmp le Sam 01 Juin 2013, 22:49

Calliope a écrit:Je vous sens bien amer et malheureux cher Minervalis: Vous ne devez pas oublier une chose... Le Vrai est l'authentique. Que ce mariage indécent et contraire à la Loi Morale, soit sacré par le "juridisme" républicain: Peu importe! Nous sommes. Nous sommes ensembles. Et celà seul importe. En 2009, j'ai connu un élu de la république qui dans la même semaine a reconnu un enfant né hors-mariage et a pacsé avec un jeune homme. Bien sûr, il vit sous un même toît avec la mère de son enfant et son "amant"... Il fait bien longtemps que la république autorise la polygamie pluri-sexuelle. Le pseudo-mariage pour tous m'indiffére: Il ne fait que planter au niveau des droits le statu quo. L'indifférence: C'est là tout ce que mérite cette étrangeté au genre humain! Wink

Si la PMA & GPA et adoption ne suivaient pas, je serais pour l'indifférence...

lmp
Ecuyer

Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Lorenz le Jeu 06 Juin 2013, 21:59

Beaujeu a écrit:Je suis évidemment, du fait de mon affection filiale, embarrassé de leur parler d'un royalisme qu'à l'évidence ils regardent comme une curiosité anachronique.
Si vous avez des conseils !

Aucun. Mais je suis preneur. Je suis dans la même situation, même si mon père est plus jeune que vos parents et que nous appartenons, de surcroît, à une vieille famille monarchiste. Mais la décadence, surtout économique, pas vraiment morale, a fait son oeuvre. Et les rois appartiennent davantage au souvenir qu'à un projet d'avenir.

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Alain le Lun 30 Sep 2013, 14:18

Ce genre de concrétisation ( la négation du sens des choses même, comme ici, la destruction de la simple signification du mot "mariage") est nécessaire à l'établissement et à la perpétuation de l'ordre républicain. Je me souviens du témoignage d'un ancien du KGB qui avait fui le défunte URSS pour rejoindre les USA au temps de Reagan. Ce monsieur, au demeurant peu sympathique à l'instar du régime qu'il a rejoint, expliquait le processus d'établissement d'un Etat post-révolutionnaire. Ainsi, il distinguait quatre phases bien distinctes:
1: Tout d'abord la démoralisation ( comprenez l'anéantissement de la Loi morale au profit d'un gadget comme les droits de l'homme). Un homme étranger à la morale est un homme sans repères, hors-sol, transportable et influençable. Ainsi, il est possible de procéder à:
2: La déstabilisation. Toute référence civilisationnelle devient caduque et contestable. Celà permet:
3: L'insurrection. Ainsi, la machine à extraire un pays et son peuple de son histoire est engagée et peut mettre à terre toute réfèrence d'être-ensemble traditionnel, même si ce dernier est millénaire. Ainsi, on peut:
4: Inventer une nouvelle normalisation. La mise en place de nouvelles normes totalement déracinées et la tâche suprême de tout Etat post-révolutionnaire qui ne peut que mettre en place un fascisme statique et ultra-autoritaire.
Le discours de ce monsieur est synthétique et résume bien ce qui intervient en Europe et surtout en France: La mise en place d'un régime total, absolu et étranger à tout héritage, culture et appartenance historique. Le régime que nous connaîssons se radicalise à l'extrême depuis un applatissement de la temporalité propre à notre civilisation; suprême décadence!
Aprés, pour Lorenz et Beaujeu, je ne crois pas quil faille voir le royalisme - y compris de Droit Divin - comme un anachronisme. Quant à nos pauvres "concitoyens" qui considèrent qu'il en est un, je vous conseille d'expliquer une chose trés simple et qui touche absolument tous les français: Nous avons tous un aïeul qui est mort au front durant la guerre de 1914 laissant épouse esseulée et orphelins...
Et bien, expliquez que les fumeux droits de l'homme qui permettent de prendre ses désirs pour des droits sont à l'origine d'un statut du citoyen de la république bien plus épouvantable que celui des esclaves établi sous Louis XIV et nommé "Code Noir". Et oui, un esclave avait déjà droit au logement, aux soins gratuits à un toit à perpétuité et au bien manger. Nul ne pouvait lui prendre vie pour quelconques chimères sans être condamné à l'exil à vie... Regardez le citoyen français: La république peut le mobiliser et lui voler sa vie pour des questions qui ne le regardent pas. Nos aïeux dont a été volée la vie doivent leur perte à ce nouveau sous-statut crée par la révolution française. Et, je ne pense pas que la Vie soit anachronique... Sauf, visiblement pour le république.
Je sais que sous l'ancien régime, il était des projets de paix perpétuelles... Kant dans sa Prusse orientale avait écrit le sien. Il y affirmait: " Le pire qui pourrait intervenir à la civilisation européenne, serait que la généralisation du commerce pousse les états à prendre des dettes qui engagent les peuples dans des enjeux qui leur sont étrangers". C'est précisément ce qui se passe dans la crise actuelle voulue par l'hydre républicain: Nous ne pouvons qu'alerter nos contemporains sur le fait que c'est leur propre vie, balayée et réduite à néant, qui va servir à éponger les dettes du régime républicain.
Par là, je ne pense pas que nous soyons seulement "anachronisme": Il y a un discours à prononcer. Même les idiots n'ont pas envie d'être ruinés et de mourrir pous de fausses causes. Par là, nous pouvons être encore audibles et contemporains!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage pour tous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum