Équité des droits et égalité des droits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Équité des droits et égalité des droits

Message par Ordre naturel le Jeu 24 Jan 2013, 01:16

Équité des droits telle est ce qu'Antoine Blanc de Saint Bonnet veux à la place de l'égalité des droits. Par là il entend le fait que chacun et les droits qui lui reviennent proportionnellement.

En effet à moins de considérer que la société ce soit constitué comme un bloc venant de nul part, il y a forcement des fondateurs, qui ne sont pas tous de même nature, certains assure la sécurité, d'autre le commerce, d'autre uniquement leurs substance d'autre réfléchissent à comment amélioré une communauté ex...

En France et dans le monde germanique encore plus on voit bien qu'à la réalité la société ne s'est pas fondé sur un projet d’habitants du pays, à la fin de l'antiquité la France avait un nombre impressionnant de gens vivant en autarcie, je parle bien d'autarcie, c'est à dire de gens vivant dans des clairières, mélangeant, chasse, cueillette, culture et élevage.
Dans bien des localités, il fallu fondé une communauté, et n'est il pas légitime que les premier arrivé puissent offrirent suffisamment aux nouveaux arrivant pour qu'il soit intéressé sans leurs donner forcement les même droits qu'un des fondateurs et descendant.

Je sais, tout ce qui ce valorisent dans le temps et marque une reconnaissance de la "non toute puissance" (excusez moi de l'expression) fait hurler la conscience moderne, mais les talentueux et les possédants étant toujours une minorité l'égalité des droits surtout quand elle est doublé d'une démocratie extrême favorise l'opportuniste qui vient d'arrivé au détriment du plus prestigieux.

La situation dans les pays Européens avec l'immigration l’illustre parfaitement, au passage on fait attention à qu'il n'y ait aucune corruption, c'est à dire de décisions politiques prises par intérêt, la majorité elle bien évidement n'a jamais aucun intérêt.

Quand le droit est propre à chacun et se valorise avec le temps alors il a une vrais valeur et une garantit, à l'inverse un droit purement collectif à la façon moderne risque à tout moment de changer ne serait ce pour le cas d'une ultra démocratie parce que chaque droit n'existe que tant que 50% des gens ne veulent pas pour l'heur le détruire. Et même si ce n'est pas le cas, un droit collectif nécessite un législateur dictatoriale (au sens romain du terme) qui peut considéré que tel ou tel droit doit être ajouté, supprimé ou transformé.

Posez vous la question de ce que vous pensez du sujet ainsi vous pourrez distingué de qu'elle côté auriez vous été au vote du 4 aout 1789, cette "saint Barthélemy" des propriétés comme disait Rivarol.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Équité des droits et égalité des droits

Message par Alain le Jeu 24 Jan 2013, 14:01

Pour ma part, je considère que le dogme de l'égalité est l'arme déguisée la plus employée par les tenants de l'indifférenciation, du désenracinement et de la mondialisation...
L'utopique Internationnale marxienne est devenue l'arme autant du désenchantement pour la Vie que le moteur qui veut faire du citoyen un nomade globe-trotter qui se doit de se vendre pour subsister.
Mais, si vous prenez la france contemporaine, vous observerez qu'il n'y a plus parmi le "Peuple" qu'un sous-prolétariat indigent instructionnellement utilisé par des ignares qui osent tout ( la "star" des eighties Bernard Tapie en est une illustration). A partir de là que peut faire l'Etat républicain? Face à des loups ignares qui dévorent des moutons incultes, il a trouvé le système de redistribution justifié par la foi païenne en le dogme de l'égalité. Celà permet de prolonger un semblant de stabilité. Bien attristant, parcequ'un système fonctionnant depuis une telle stupide dualité ne peut porter aucun fruit...
Quant à penser une "équité" fondée depuis la mise en évidence de sa propre appartenance inter-générationnelle, ce qui serait moralement sain, c'est - pour l'instant - une nouvelle utopie!
Comme "on dit": On n'est pas sorti de l'auberge! Wink

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum