La Tête du Bon Roi Henri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Tête du Bon Roi Henri

Message par Gondebaud le Lun 14 Oct 2013, 14:12

Monsieur Philippe Delorme vient de nous prouver avec brio que les Orléans et deux Bourbon Parme, dont je tairai le nom par pure charité chrétienne, ne descendent pas du bon Roi Henri.
Les initiés le savaient déjà. Voir ci-dessous les déclarations de Louis Philippe Joseph sans parler de l'affaire Chiappini. Comme quoi l'ADN est a double tranchant !
Lettre adressée aux membres du Conseil provisoire de la Commune de Paris le 14 Septembre 1792 par Philippe d’Orléans.

                                                         
                                                          Paris, l’an IV de la Liberté, 1° de l’Egalité

Monsieur,

         Le corps électoral, dont je suis membre, a été étonné que la section de la Butte des Moulins m’ait inscrit sur la liste de ses électeurs sous le nom d’Orléans, que je n’ai cependant jamais signé depuis le décret de l’Assemblée constituante, et m’a paru désirer que je prisse mon nom de famille.
         Il y a déjà longtemps que mon amour pour l’Egalité, qui m’a toujours empêché de prendre celui de Prince français, m’aurait fait adopter cette mesure, si j’en avais eu un ; mais je n’en connais pas : je suis, par cette raison, fort embarrassé de satisfaire aux désirs de mes Concitoyens à trouver une manière de me faire reconnaître, ainsi que mes enfants.
          Je ne crois pas pouvoir m’adresser, pour me tirer d’embarras, à d’autres qu’à la commune de la ville dont je suis citoyen : j’espère donc Monsieur, que vous voudrez bien lui faire la demande : je serais très reconnaissant qu’elle ne dédaigne pas de me dicter ce que je dois faire en cette occasion, je la prie également de donner à la maison que j’habite un nom différent de celui qu’elle porte.
      Je suis, Monsieur, bien fraternellement, votre Concitoyen.  

                                                                        Louis Philippe Joseph


Pour appuyer cette requête, il monta à la tribune des Jacobins le 15, coiffé d’un bonnet rouge et déclara :
«  Qu’il devait le jour aux liaisons impudiques de sa mère avec un valet, le cocher LEFRANC, que le feu duc d’Orléans, père de celui qui semblait être le sien, n’avait jamais voulu le reconnaître, et que ses inclinaisons de sans culotte




le persuadaient que ce n’était pas le sang des Bourbons qui coulait dans ses
veines, il demandait un nom qui le replaçât dans la classe du peuple »  
                                                                                         (Mathon de la Varenne)

          La Commune lui donna raison, elle l’affubla du nom d’Egalité et le Palais Royal devint le Jardin de la Révolution

« Sur la demande  de etc…, le procureur de la Commune entendu, Arrête :

1) Que Louis Philippe Joseph et sa postérité porteront désormais le nom de famille Egalité.
2) Le jardin dit Le Palais Royal s’appellera désormais Jardin de la Révolution »

Dans le procès de Louis XVI, il vota contre l’appel au peuple,
                                                                     pour la mort
                                                                    et contre le sursis.

    Cela ne l’empêcha pas d’être guillotiné à son tour le 6 novembre 1793 ; sans doute parce que son fils, le duc de Chartres, le futur Louis-Philippe, était passé à l’ennemi avec Dumouriez (Quoique républicain)
   La peine de mort entraînait la confiscation des biens, Louis XVIII les restitua à Louis Philippe, mais l’Etat supporta seul les frais de la succession (45millions dit on)
   Une des plus nobles traditions de la Monarchie voulait que le Roi, maître de tous les biens de ses sujets, n’eût pas de domaine particulier. Aussi, avant d’accepter la couronne, Louis-Philippe prit il soin de faire passer ses biens sur la tête de ses enfants. Il ne paya même pas les droits de mutation.
                                                                                                      ( Louis BLANC)

                                  D’après Camille LAURENT ( Curiosités révolutionnaires)
Louis-Philippe   dit
Philippe Égalité  (St-Cloud, 13-4-1747/Paris, 6-11-1793), à sa naissance, duc de Montpensier, 1752-7-2 à la mort de son grand-père, duc de Chartres, 1785-18-1 à celle de son père, duc d'Orléans. Ép. (5-4-1769) Louise Marie Adélaïde de Bourbon (13-3-1753/23-6-1821), arrière-petite-fille de Louis XIV et de Madame de Montespan, dite Mademoiselle de Penthièvre (séparés 25-7-1792), dont N. (mort-née 10-10-1771) ; LOUIS-PHILIPPE (6-10-1773/26-8-1850), qui deviendra roi de France en 1830 (voir p. 1045 c) ; ANTOINE (3-7-1775/Salthill, Angl. 18-5-1807), duc de Montpensier ; ADÉLAÏDE [(23-8-1777/31-12-1847), dite Mademoiselle de Chartres (1777), d'Orléans (1782), Mademoiselle (1783/1812), Madame Adélaïde (1830)] ; N. (23-8-1777/6-2-1782), dite Mademoiselle d'Orléans ; LOUIS CHARLES (7-10-1779/Malte, 30-5-1808) Cte de Beaujolais. 1771-72 exilé sous Maupeou à cause de la Fronde. 1776 gouverneur du Poitou. 1777-4-1 lieutenant général. 1778-27-7 bataille d'Ouessant, sous les ordres de l'amiral d'Orvilliers, il n'exécute pas les ordres reçus et permet à l'arrière de la ligne anglaise de s'échapper ; grand maître de la franc-maçonnerie. 1787 participe à l'Assemblée des notables. 1789 élu aux états généraux ; vote les grandes réformes de la Constituante, soutient les aspirations libérales ; réunit les opposants au Palais-Royal et organise les journées des 5/6 octobre ; -15-10 part à Londres, La Fayette l'ayant obligé à s'exiler. 1790-juillet rentre de sa mission à Londres. Amiral. 1791 tente de se faire nommer roi après Varennes : la fusillade du Champ-de-Mars naît d'une rivalité entre Danton (qui a réclamé le « remplacement » de Louis XVI) et La Fayette (entraîné par Bailly, rallié à la reine). 1792-mai volontaire (garde-marine) à l'armée du Nord ; il renonce pour lui et ses descendants au droit de succession à la couronne de France, au nom d'Orléans, au titre de Pce ; inscrit pour les élections sous le nom d'Orléans, on lui demande de prendre un nom de famille, il n'en connaît pas et demande à la Commune de choisir pour lui, celle-ci choisit Égalité ; élu député de Paris à la Convention, il prend, le 15-9, le nom de Philippe Égalité. 1793-janv. vote la mort de Louis XVI, son cousin ; -févr. compromis par la fuite de son fils Louis-Philippe et de Dumouriez ; -10-2 déclare au club des Jacobins être le fils du cocher Lefranc, amant de sa mère ; -6-4 arrêté par la Commune, il perd ses moyens d'action, ses biens étant mis sous séquestre. Danton, membre du Comité de salut public, le fait envoyer à Marseille comme membre de la famille Capet (est acquitté par le tribunal local) ; -sept. Billaud-Varenne, entré au Comité, le fait inscrire sur la liste des Girondins (avec qui il n'a aucun rapport) ; -6-11 ramené à Paris, jugé et guillotiné dans la journée
avatar
Gondebaud
Roturier

Masculin
Verseau Chien
Nombre de messages : 32
Age : 58
Localisation : Rhône/Alpes
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tête du Bon Roi Henri

Message par Lastic le Mar 15 Oct 2013, 17:32

Gondebaud a écrit:Monsieur Philippe Delorme vient de nous prouver avec brio que les Orléans et deux Bourbon Parme, dont je tairai le nom par pure charité chrétienne, ne descendent pas du bon Roi Henri.
Vous allez bien trop vite en besogne ! Vous semblez oublier que les Bourbons-Parme, étant issus de Philippe V d'Espagne, ne sont pas de la même branche que les Orléans. Ils ne sont donc pas concernés par l'hypothétique naissance adultérine de Philippe Egalité. D'autant qu'apparemment, les deux princes Bourbons-Parme et le prince Orléans qui ont fait le test ont le même chromosome Y. Ce qui tendrait à rejeter le coup du cocher au rang de fable.
Ajoutons de plus que la tête n'est pas attribuable de façon absolue à Henri IV, malgré de très fortes présomptions. Je sais l'enthousiasme provoqué par cette découverte dans les rangs légitimistes, mais gardons la tête froide, dans l'intérêt de la science historique.

_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !
avatar
Lastic
Ecuyer

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 111
Age : 25
Localisation : Duché de Bourbonnais
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tête du Bon Roi Henri

Message par Lorenz le Lun 04 Nov 2013, 14:10

Je suis d'accord avec Lastic. Et faire primer la génétique d'une tête qui a circulé un peu partout entre 1793 et 1903 sur l'état-civil légalement établi de princes, même si nous ne les aimons pas trop, risque de nous faire sombrer dans le ridicule.

Je suis d'avis de penser que soit l'ADN prélevé sur la tête est un ADN corrompu ou pollué dont l'analyse n'est pas fiable, soit la tête n'est pas celle de Henri IV.

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tête du Bon Roi Henri

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum