Le départ de Michel Delpech.

Aller en bas

Le départ de Michel Delpech.

Message par Alain le Dim 03 Jan 2016, 20:05

Quand j'avais 18 ans, j'étais très intelligent. J'écoutais de la musique concrète et contemporaine. Et puis, j'ai pris des années sur mes épaules qui m'ont fait comprendre que des petits "mecs" qui font dans la chanson "populaire" ont du talent.
A 26 ans, j'avais 2 CD de Michel Delpech dans ma BX. J'écoutais entre Amiens et Clermont des chansons gentilles et généreuses comme "Chez Laurette", "62, nos 15 ans" ( ma préférée qui me fait pleurer), "Pour un flirt" etc....
Bref, je l'aimais bien ce monsieur qui nous quitte à 69 ans. Je crois que Michel Delpech était un vrai gentil qui était moralement très sain. Je lui souhaîte un départ serein et plein des magnificences simples depuis le Monde qu'il a su si bien su chanter. Je t'aimais bien Michel! Very Happy

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Henry le Dim 03 Jan 2016, 20:09

BX??? laquelle...
On ne quitte pas le sujet, cela fait partie des arts plastique.
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Alain le Dim 03 Jan 2016, 21:06

Euh... La BX est une voiture qui a été produite par Citroën de 1982 à 1995 à Rennes. J'ai eu un modèle sorti des chaînes le 24 Juin 1983 et qui a été incendié le 13 Février 1996( j'ai une mémoire terrible).
Je doute que ce véhicule de mauvaise qualité soit en mesure de posséder une dimension à même d'impacter les "arts plastiques". Sincèrement, les voitures françaises sont de mauvaises voitures. la BX est sans doute parmi les pires créations sur roues au niveau mondial. A part le système triphonique que j'avais installé dans cette ruineuse voiture, je n'en regrette rien. Je suis passé au V8 anglais ( le fameux mythique 6 3/4) et au Balbierro italien (Alfa-Romeo). Un autre monde bien plus jouissif! Very Happy
Après oui, la BX était en plastique. Mais de là à parler d'art. Cet engin en plastique a manqué me ruiner ( embrayage 40.000km), boite de vitesse cassée à 50000, joint de culasse explosé tous les 60000 km.. La BX était une infamie sur roue qui ne valait que depuis le système audio que j'y avais installé pour écouter le regretté Michel Delpech! Sniff!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Henry le Mar 05 Jan 2016, 14:59

C'est une voiture qui doit rouler avec un mécanicien.
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Mickaelus le Mar 05 Jan 2016, 18:21

Je ne connaissais vaguement que quelques chansons de cet artiste, mais j'aimais bien ce qu'elles transmettaient... Puisse-t-il reposer en paix.

(Je ne dirai rien sur les voitures, je n'y connais rien...!)

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Alain le Jeu 07 Jan 2016, 20:09

Michel Delpech était le dernier vrai chanteur populaire ( avec Romain Didier, je crains) à se trimbaler dans une vieille Mercedes de sous-préfecture en endroits oubliés pour apporter du bonheur à des gens simples et bons. Il était rentier ( succès commerciaux oblige) et ne demandait quasiment rien pour revivre sa jeunesse sur les routes. Alors, plutôt que de faire le "gagnant" dans une villa de luxe, il préférait continuer la route avec ses "musicos" pour apporter un peu de joie depuis ses limites. Un ami l'a croisé dans une tournée dans les années 90: Il avait accepté une chambre au "routier" du coin et avait plein de rappels en finissant les larmes dans les yeux à la fin de son concert. Parfois, je préfère ces petits "bourlingueurs de l'asphalte" dont le cœur est rayonnant de générosité aux stars du pseudo-intellectualisme ésotérique comme Boulez.
Tiens... Je vais de ce pas me passer un de ses vieux succès!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Jalleyrand le Mer 20 Jan 2016, 18:15

Je ne connaissais pas l'homme, j'ai écouté tranquillement quelques une de ses chansons, ces jours-ci. Elles sont belles, souvent pleine d'une tendresse rare. Il faut s'incliner, c'était un grand.

_________________
Être désespéré, mais avec espérance.

Jacques Brel
avatar
Jalleyrand
Roturier

Nombre de messages : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le départ de Michel Delpech.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum