Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Aller en bas

L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Mickaelus le Lun 07 Mar 2016, 01:03

Alors que le FN a annoncé abandonner son défilé traditionnel du 1er mai qui célébrait Jeanne d'Arc (pour des raisons de sécurité également, du fait de menaces de Daesh, pour être parfaitement honnête), c'est presque dans le même temps, de manière un peu cocasse de ce point de vue, que Philippe de Villiers, d'origine lorraine par son père et auteur du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (éd. Albin Michel, 2014), vient de faire l'acquisition en Grande-Bretagne, par l'entremise de son fils Nicolas (voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), du parc du Puy du Fou et de donateurs, d'un anneau qui aurait vraisemblablement appartenu à notre sainte chevaleresque, celle-là même qui a ouvert la voie du sacre à Charles VII. Certains historiens ont l'air sceptiques ou du moins de s'interroger sur l'authenticité de la relique, ce qui ne doit pas étonner quand les reliques sont souvent contestées : une mise au point devrait avoir lieu au Puy du Fou d'ici deux semaines environ. En attendant cela, c'est avec grande fierté que la Vendée et les Vendéens, je l'espère, accueilleront ce symbole unique qui revient vers nous comme un signe après tant de siècles, en une telle période de désolation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L'anneau de Jeanne d'Arc de retour en France

       Par Jean-Louis Tremblais Mis à jour le 04/03/2016 à 10:07 Publié le 03/03/2016 à 15:39

INFO LE FIGARO MAGAZINE - Volé à Jeanne d'Arc par l'évêque Cauchon lors de son procès, l'anneau de la sainte, propriété des Anglais depuis 1431, vient d'être acheté aux enchères par le Puy du Fou, pour la somme de 376.833 euros.

L'affaire commence le 24 février 2016. Ce jour-là, Me Jacques Trémolet de Villers, qui vient de publier un livre sur le procès de Rouen, alerte son ami Philippe de Villiers que l'anneau de Jeanne d'Arc, aux mains des Anglais depuis son martyre en 1431, sera mis aux enchères le 26 février par la maison Timeline Auctions de Londres. L'avocat connaît l'existence de l'objet, car il est mentionné dans les interrogatoires d'époque. Il s'agit d'un anneau en laiton décoré de trois croix et sur lequel est inscrit «Jhesus Maria». L'évêque Cauchon, qui devait condamner sa prisonnière pour sorcellerie, prétendait qu'elle l'avait utilisé pour accomplir de fausses guérisons. Peu scrupuleux, il le confisqua, puis le donna ou le vendit au cardinal anglais Henry Beaufort. A compter de ce moment, le bijou ne quittera plus l'Angleterre. Son authenticité étant crédible, Philippe de Villiers y voit aussitôt l'occasion de rapatrier une relique chargée de symbole.

«Il rentre en France»

Averti par son père, Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou, décide de racheter l'anneau. Il reste alors moins de 36 heures pour réunir les fonds. «On se doutait que la vente allait battre des records, raconte Nicolas de Villiers. La Fondation Puy du Fou Espérance, en tant que personne morale, pouvait y participer à hauteur de 80.000€ mais pas au-delà. Nous avons donc fait appel à des donateurs et nous sommes arrivés à la somme de 350.000€.» Le 26 février, mandaté par la Fondation, un avocat se rend aux enchères de Londres. Mis en vente à 19.051€, l'anneau de la sainte affole la salle. Tout le monde surenchérit. Finalement, les Français l'emportent à 376.833€. Le porte-parole de Timeline Auctions se contentera de déclarer: «Il rentre en France». Sans donner l'identité des acquéreurs, que Le Figaro Magazine révéle dans son édition du 4-5 mars.

Le mot de la fin appartient à Nicolas de Villiers, acteur principal de l'opération: «J'irai le chercher le 4 mars et nous organiserons une cérémonie officielle le 20 au Puy du Fou. Ensuite, l'anneau sera exposé au public dans un lieu dédié du parc. Il faut que chacun puisse le voir. N'oublions pas que Jeanne d'Arc est la patronne de la France.»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Un article qui résume les quelques éléments dont on dispose pour le moment sur l'authenticité :

Le Puy du Fou annonce l'achat d'un anneau présenté comme une "relique de Jeanne d'Arc"

04 Mars 2016, 14h50 | MAJ : 04 Mars 2016, 14h50

Le Puy du Fou a annoncé vendredi avoir acheté en Grande-Bretagne pour 376.883 euros un anneau que le parc d'attraction attribue à Jeanne d'Arc, mais dont "l'authenticité n'a pu être certifiée" par l'Historial Jeanne d'Arc de Rouen.

"Il n'y a aucun doute sur l'authenticité de cet anneau (...) C'est la dernière relique de Jeanne d'Arc. On a tous les certificats fournis par les commissaires priseurs" de Londres où la pièce a été achetée, a affirmé à l'AFP Philippe de Villiers, le fondateur du Puy du Fou, actuellement présidé par son fils Nicolas de Villiers.
"Il y a notamment une expertise qui date l'anneau, qui est bien du XVe siècle", ajoute l'ancien président du parti souverainiste Mouvement pour la France (MPF).
Néanmoins, M. de Villiers a indiqué ne pouvoir fournir ces documents car son fils était justement à Londres pour en prendre possession avec l'anneau. Documents et bagues seront présentés au public lors d'une conférence de presse au Puy du Fou le 20 mars, a-t-il assuré.
A la question de savoir quel historien pouvait être cité comme ayant authentifié l'anneau, M. de Villiers a mentionné Jacques Trémolet de Villers. Cet ancien avocat de Paul Touvier (condamné en 1994 pour crimes contre l'Humanité), est l'auteur du "Procès de Jeanne d'Arc" aux éditions Belles lettres.
Interrogé sur cet anneau par l'AFP, le service de presse de l'Historial Jeanne d'Arc à Rouen a indiqué que le musée ne se "positionnait pas" car son "comité scientifique", composé notamment d'universitaires, "n'a pu certifier l'authenticité" de l'anneau.
Sur son site internet, la société britannique de vente aux enchères TimeLine a annoncé de son côté la vente d'un anneau "associé à Jeanne d'Arc". L'anneau était la "propriété du fils d'un médecin français venu en Grande-Bretagne avec le général de Gaulle pendant la Seconde guerre mondiale", selon TimeLine.
Dans un communiqué, le Puy du Fou indique pour sa part que l'anneau "resta 600 ans en Angleterre jusqu'à cette vente aux enchères".
Le compagnon du général de Gaulle auquel fait allusion TimeLine était un "médecin franco-britannique qui a fait exposer l'anneau une fois dans le sud de la France dans les années 50", mais le reste du temps l'anneau est resté en Angleterre, assure M. de Villiers. "On a toute la généalogie" des propriétaires de l'anneau, martèle-t-il.
L'anneau devrait être exposé à partir de mi-avril au Puy du Fou. "C'est un trésor du patrimoine français exilé pendant six siècles qui est restitué au peuple français", a estimé l'ancien député de Vendée.
Dans son communiqué, le parc d'attraction précise avoir "mobilisé, en quelques jours seulement, de nombreux donateurs qui ont soutenu, par leurs dons généreux, l'initiative de la fondation Puy du Fou" d'acheter cet anneau qui aurait été "confisqué" à Jeanne d'Arc par les Anglais lors du son procès à Rouen.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Mickaelus le Mar 22 Mar 2016, 19:08

Le lendemain d'une très bonne soirée passée au Logis de la Chabotterie pour assister à un spectacle, "Nuit blanche à la Chabotterie" ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), qui commémorait l'exécution du général Charette fin mars 1796, il y a bientôt 220 ans, je me suis rendu avec deux membres de ma famille au Puy du Fou, le 20 mars donc, afin de rendre hommage, cette fois, à sainte Jeanne d'Arc dont l'anneau racheté aux Anglais devait nous être présenté officiellement. La journée était fort belle et agréable, le ciel parfaitement dégagé et d'un bleu pur comme pour mieux accueillir la dernière relique de celle qui fut un "trait d'union entre le Ciel et la terre", comme le déclara ensuite Philippe de Villiers lors de son discours. La foule était fort nombreuse et très compacte dans la cour du Château Renaissance où toute la cérémonie eut lieu : quelques 5000 personnes d'après les estimations, de toutes conditions sociales mais d'une origine française homogène (beaucoup de Vendéens, au sens large, mais aussi des personnes ayant fait le déplacement depuis d'autres régions de France). L'ambiance était à la ferveur et à l'enthousiasme, bien différente de celle d'un 14 juillet ; les gens avaient d'eux-mêmes apporté quelques bannières fleurdelysées sur fonds bleu ou bien blanc, et à peine comptait-on un ou deux tricolores en sus du drapeau "officiel" de la tribune qui faisait part égale avec la bannière blanche de Jeanne d'Arc vouée à Dieu et au Roi. La célébration fut dans la veine idéologique syncrétiste du Puy du Fou, c'est-à-dire inscrite dans l'histoire de France des origines à nos jours : le cortège de l'anneau, présenté d'abord sur un magnifique palanquin, était escorté par des chevaliers aux destriers caparaçonnés et aux étendards colorés, mais aussi par des poilus de 14-18 (le spectacle le plus récent du parc est consacré à Verdun, en attendant le Dernier Panache de Charette cet été). Et puis, se trouvaient présents pour former une haie d'honneur, de nombreux élèves de l'école militaire de Saint-Cyr, venus sur la base du volontariat pour honorer celle qui inspire encore les soldats, et entonner plusieurs chants militaires au fil du temps, notamment sur l'air de Robert Bruce lié à l'entrée de Jeanne d'Arc dans Orléans ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) - l'armée française était encore présente par la délégation de la musique de la région Terre-Ouest.

Des discours furent prononcés par Nicolas de Villiers, fils de Philippe de Villiers et actuel président du Parc du Puy du Fou, par Jacques Trémolet de Villers, qui avait alerté la famille de Villiers sur la mise en vente de l'anneau et qui s'attarda plus précisément sur le procès de Jeanne d'Arc (il est l'auteur de Jeanne d'Arc, le procès de Rouen), par Franck Ferrand, historien que l'on connaît pour ses interventions sur France 3 et Europe 1, et par Philippe de Villiers naturellement. La tonalité des interventions - une vidéo vous permettra d'en juger pour Villiers père tout du moins - n'était, ce n'est pas une surprise, pas contre-révolutionnaire ni royaliste mais réactionnaire et patriote à mon sens, dans la lignée de ce que l'on connaît de certains des discoureurs. Ces discours, tout centrés sur la personne de Jeanne, sur ses vertus de résistante, d'illumination et d'exemple, dans la bouche de messieurs de Vill(i)ers ou Ferrand, n'étaient pas sans inspiration pour autant. Cependant, il ne nous est pas possible de souscrire à ce rassemblement neutre, large, si ce n'est nationaliste, voulant faire de Jeanne d'Arc la protectrice d'une France désincarnée, sans le roi, comme si le combat pour le sacre du Dauphin n'avait été, somme toute, qu'anecdotique. Car si Philippe de Villiers pouvait légitimement triompher d'avoir pu "payer la rançon" de Jeanne d'Arc - avec moult donateurs - presque 600 ans après, quand ni Charles VII ni aucun noble compagnon de la Pucelle ne le fit, il n'en reste pas moins que Jeanne s'est battue pour la Foi et par conséquent, pour une conception sacrée du pouvoir qui ne saurait être celle, athée, nihiliste, relativiste, de la république. L'ingratitude sous-entendue du roi (on pourrait aussi parler de celle de la Restauration vis-à-vis des grands sacrifiés de la Guerre de Vendée de 1793-94) n'y change rien. Et puis, on ne peut terminer sans dire un mot de ce rachat de l'anneau désormais plus ou moins contesté par le gouvernement anglais via son Conseil national des arts, ce dernier s'étant soudainement rendu compte que cet objet constituerait un trésor national britannique et qu'il aurait dû, à ce titre, faire l'objet d'une licence d'exportation spéciale. Cela d'après une législation européenne mais qui, d'après Philippe de Villiers, ne devrait concerner que la sortie d'un tel objet de l'Union européenne. Et celui-ci de conclure, après plusieurs traits ironiques, quant à une éventuelle restitution de l'anneau aux Anglais : "it's too late !"

Une fois la cérémonie terminée, qui ne fut pas sans émotion, de scandale à travers ce petit coup de nos voisins d'Albion ou encore grâce aux paroles touchantes d'une petite fille interprétant Jeanne, l'anneau fut déposé sous vitrine dans la chapelle du château et offert à une vénération temporaire, la présentation définitive ne pouvant avoir lieu qu'en avril ou un peu plus tard, le temps que l'installation de la sécurité soit mise en place et satisfaisante. L'empressement de la foule était physiquement manifeste, tant nous étions serrés le temps de pouvoir nous frayer un passage jusqu'à la relique, devant laquelle on ne pouvait que brièvement prier et se recueillir. Je ne manquai pas, pour ma part, de remercier la sainte pour son sacrifice, de lui demander de protéger la France et de nous aider, du Ciel cette fois-ci, à emmener l'héritier du trône de France vers le sacre que nous attendons tant.


Quelques liens, pour terminer, sur ce sujet de l'anneau :

Articles & comptes-rendus :

- Le premier, écrit par Denis Tillinac pour Valeurs actuelles avant la cérémonie, représente bien la tendance réactionnaire : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
- Un article sur la question de l'authenticité, quasiment prouvée (avant la cérémonie également) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
- Un court sujet du journal de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
- Article du Figaro sur la cérémonie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
- Article de Ouest-France sur l'affaire anglaise : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Vidéos :

- Arrivée du cortège de l'anneau, ainsi que quelques témoignages et extraits des discours prononcés, meilleure synthèse vidéo pour le moment :



- Discours de Philippe de Villiers : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
- Vidéo de trois quarts d'heure filmée depuis le public, de qualité médiocre mais permettant d'avoir un aperçu : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Mickaelus le Mar 29 Mar 2016, 18:52

Voici un long entretien accordé par Philippe de Villiers au [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], qui revient sur l'acquisition de l'anneau de Jeanne d'Arc mais aussi sur des considérations plus politiques et civilisationnelles :

Philippe de Villiers : « La France est dans une sorte d’assoupissement mental pire que juin 40 »

28 mars 2016 Henri de Begard, Thibault Corsaire À la une, Chrétienté, Histoire, Islam, Politique, Vendée

Philippe de Villiers a accordé au Rouge & Le Noir un long entretien dans lequel il revient sur l’incroyable rapatriement en France de l’anneau de Jeanne d’Arc.

Il espère que ce morceau d’histoire saura réveiller la France chrétienne et inspirer au sein de la nouvelle génération des héros et des saints.

R&N : L’anneau de Sainte Jeanne d’Arc a été rapatrié en France récemment, grâce aux bons soins de la Fondation du Puy du Fou. Comment s’est déroulé ce rapatriement ?

Philippe de Villiers : Le rapatriement s’est déroulé en deux parties. Il y a eu la mise aux enchères à Londres où se trouvaient en présence des compétiteurs américains, japonais, chinois, anglais, ... mais aucune institution française d’ordre spirituel ou d’ordre temporel.

R&N : Comment expliquer cette absence de toute institution française ?

Philippe de Villiers : Je pense que les grandeurs d’établissement ont toujours eu un problème avec Jeanne d’Arc. Je pense qu’il y a ceux qui l’ont livrée, ceux qui l’ont condamnée, ceux qui l’ont brûlée, ceux qui ont tenté de la faire oublier. Et donc aujourd’hui encore Jeanne d’Arc pose un problème. Tout simplement parce qu’elle sort du cadre de ceux qui ne croient qu’au spirituel et du cadre de ceux qui ne croient qu’au temporel ; puisqu’elle est dans l’histoire de France le plus beau et sans doute le seul trait d’union entre le ciel et la terre, ; puisqu’elle est guidée par ses voix. Ceux qui ne croient plus aux voix de Jeanne d’Arc, - et ils sont évidement dans les élites plus que majoritaires - n’ont aucune raison de se déplacer à Londres pour aller racheter ce qui est une relique, ce qui n’est qu’un objet du passé pour ceux qui ne croient plus au patrimoine spirituel et culturel français. D’ailleurs il y a là un signe parce que c’est quelque chose de traumatisant que de savoir que l’acquéreur est le petit Puy du Fou, une association loi 1901 à but non lucratif, sans moyens puisque nous ne sommes pas adossés à une collectivité publique - et encore moins à l’État - et que nous n’avons pas la caisse des dépôts derrière nous comme tous les autres parcs de loisirs, et que nous n’avons pas non plus d’actionnaires derrière nous. Il a fallu trouver 350 000€ et donc nous nous sommes cotisés, et notre fondation, la fondation Puy du Fou Espérance, a mis un peu de moyens. C’est la première étape. On a gagné l’enchère.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Henry le Dim 17 Avr 2016, 12:57

Il ne reste plus qu'a savoir ou Drake ou un de ses complices anglais a caché le corps de Louis XVII.
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Mickaelus le Sam 23 Avr 2016, 15:54

Justement, Henry, en parlant des Anglais, on n'est pas encore tout à fait certain qu'ils ont renoncé à reprendre l'anneau (sauf si j'ai raté un article très récent). Voici un entretien avec Nicolas de Villiers qui remonte à dix jours :


Anneau de Jeanne d'Arc: comment va se défendre Nicolas de Villiers

Par Marie-Amélie Blin Publié le 13/04/2016 à 10:14

INTERVIEW - Le président du Puy du Fou chargé de rapporter la sainte relique d'Angleterre affiche une grande sérénité face aux menaces britanniques brandies pour la récupérer. Il explique sa stratégie de défense au Figaro.

Qui eût cru que ce modeste anneau de laiton porté il y a six siècles par la Pucelle d'Orléans déchaînerait tant de passions? Certainement pas Nicolas de Villiers, lorsqu'il a pris la décision de l'acheter il y a plus d'un mois. Le 26 février dernier, il l'emportait aux enchères, pour un montant de 376.833 euros.

Mais coup de théâtre, deux semaines après le retour en France de cet objet symbolique, l'Art Council of England missionné par le gouvernement anglais réclame l'anneau de Jeanne d'Arc. Pour appuyer sa demande, il brandit un règlement européen (n° 3911/92 du 9 décembre 1992) d'après lequel il faut pour les biens culturels qui quittent le territoire national une licence d'exportation qu'ont omis de demander les acheteurs. Si l'anneau n'est pas rendu d'ici une dizaine de jours, l'autorité chargée des affaires culturelles en Angleterre menace d'exiger sa saisie conservatoire par les douanes françaises et sa mise sous séquestre avant que l'affaire ne soit réglée devant un tribunal.

LE FIGARO - Que répondez-vous à cette sommation de l'Art Council of England?

Nicolas De VILLIERS - Qu'elle est sans fondement solide, puisqu'en réalité, le règlement européen qu'invoquent nos amis Anglais pour récupérer l'anneau nous protège. Il y est précisé que l'obligation de licence d'exportation ne concerne que les biens culturels qui quittent le territoire de l'Union européenne. Entre les différents pays membres de l'UE, comme l'Angleterre et la France, ce même texte garantit au contraire la libre circulation de ces biens culturels. Les Anglais font là un détournement de procédure. Nous pourrions d'ailleurs aller plus loin en avançant un argument diplomatique de poids. D'après la Convention de l'Unesco de 1970 également invoquée par les Anglais, «sont considérés comme illicites l'exportation et le transfert de propriété forcés de biens culturels résultant directement ou indirectement de l'occupation d'un pays par une puissance étrangère.» Or l'anneau, dont il a été scientifiquement prouvé que c'est celui de Jeanne d'Arc, avait été confisqué par les Anglais pendant la Guerre de Cent ans, qui est une période d'occupation. Tous les éléments sont réunis. S'ils persistent, les Anglais vont vers un trouble diplomatique majeur.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Henry le Sam 23 Avr 2016, 16:03

D'après la Convention de l'Unesco de 1970 également invoquée par les Anglais, «sont considérés comme illicites l'exportation et le transfert de propriété forcés de biens culturels résultant directement ou indirectement de l'occupation d'un pays par une puissance étrangère.»

D'ailleurs, d'après la convention de l'Unesco, l'état républicain va renvoyer, l'obélisque en Égypte, et autres biens étrangers...
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Henry le Jeu 05 Mai 2016, 20:25

Marie Amélie Blin écrit dans le Figaro d'aujourd'hui.
Porté par la Pucelle d'Orléans quand elle commandait les troupes françaises contre l'envahisseur britannique, récupéré à sa mort par les Anglais, racheté par des Français, réclamé par les Anglais, retenu par les Français, le modeste anneau de laiton de Jeanne d'Arc a connu une histoire...

Madame, regardez au moins la couleur du métal de l'anneau. Cet anneau était vermeil, couleur doré sans doute mais plaqué or.
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Mickaelus le Ven 06 Mai 2016, 16:09

A la décharge de la journaliste, il faut quand même reconnaître que quasiment toute la presse décrit l'anneau de cette façon, avec des nuances toutefois parfois, comme dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de Sciences & Avenirs qui s'interroge aussi sur le parcours de l'anneau (des anneaux, même). Mais il semble que les doutes de certains historiens reposent justement sur le matériau, puisqu'on lisait dans ce même article cité, à la fin :

Il n’en a pas dit plus, mais cette contradiction tient peut-être au métal même dans lequel est fait l’anneau. Les analyses spectrométriques par fluorescence X réalisées à Oxford ne parlent pas de "laiton", comme dans les minutes du procès, mais d’ "argent" avec des résidus d’or au plus profond des gravures.


Quoi qu'il en soit (car n'étant ni scientifique ni détenteur de l'objet, je fais confiance à la documentation transmise aux Villiers avec l'anneau), l'article du Figaro auquel vous faisiez référence, Henry, m'a surtout intéressé du fait de la nouvelle qu'il rapportait, à savoir l'acquisition définitive de l'anneau de Jeanne d'Arc par le Puy du Fou, puisque les Anglais ont transmis, finalement, la fameuse licence d'exportation qui manquait lors du retour de l'objet en terres françaises. Et puis, on ne peut manquer de s'interroger sur le rôle possible de la lettre écrite par Nicolas de Villiers à la reine Elisabeth II, qui est peut-être intervenue en personne. C'est là une belle conclusion si tel a bien été le cas ! Voici l'article paru sur Ouest-France où l'on peut prendre connaissance de cette lettre :


Puy du Fou. L’Angleterre renonce à récupérer l’anneau de Jeanne d’Arc

Vendée - Modifié le 05/05/2016 à 16:42 | Publié le 05/05/2016 à 10:59 - 0

L'Angleterre renonce à l'anneau de la Pucelle. Le parc vendéen a reçu la licence d'exportation de l'anneau de Jeanne d'Arc, acheté aux enchères en février pour 377 000 euros.

Nouveau rebondissement au sujet de l'anneau de Jeanne d'Arc, qui met fin à une guéguerre franco-anglaise. Acheté en février par le Puy du Fou pour 377 000 euros après six siècles, et réclamé depuis par les Britanniques, l'anneau de la Pucelle d'Orléans, va bien pouvoir rester en France.

Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou et fils de Philippe de Villiers, a reçu de la part du Conseil des arts anglais la licence d'exportation qui permet à la relique de demeurer dans l'Hexagone. Une autorisation que l'Angleterre refusait jusqu'alors de délivrer, au motif que l'anneau avait quitté illégalement l'Angleterre.

Cette licence rend le transfert de l’anneau juridiquement définitif.

L'anneau sera exposé

La décision intervient 15 jours après une lettre envoyée par Nicolas de Villiers à la reine d'Angleterre, le 14 avril dernier. Cette dernière rappelait notamment à sa majesté Élizabeth II que la reine Victoria avait en son temps annoncé le retour en France de l'anneau.  « Nous nous adressons à votre cœur de Reine pour que la relique de notre grande héroïne puisse demeurer dans notre pays », disait la lettre (voir ci-dessous).

La reine serait-elle intervenue en personne ? Le calendrier le laisse penser, sans que rien ne permette de l'affirmer.

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] by [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



« Le Puy du Fou remercie toutes celles et tous ceux qui, en France et au Royaume-Uni, au plus haut niveau, ont œuvré, dans la discrétion, pour une solution harmonieuse, qui porte nos cœurs à célébrer, par-delà les tumultes de notre histoire commune, l’amitié profonde entre la France et l’Angleterre, à quelques jours des fêtes de Jeanne d’Arc qui auront lieu le 8 mai à Orléans », s'est réjoui le parc vendéen dans un communiqué.

L'anneau fera l’objet d’une présentation provisoire cet été, puis il sera exposé dans un monument spécialement construit à l’extérieur du Grand Parc du Puy du Fou « pour permettre à chacun d’admirer gratuitement ce trésor de l’Histoire de France. »
[Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anneau de sainte Jeanne d'Arc au Puy du Fou en Vendée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum