La retraite d'un projet, mais l'éternité d'une idée

Aller en bas

La retraite d'un projet, mais l'éternité d'une idée

Message par Mickaelus le Dim 21 Jan 2018, 23:58

Comme ceux qui lisent les présentes lignes – et qui sont par conséquent susceptibles de fréquenter ce lieu du fait de quelque attachement ou d’une certaine nostalgie, voire d’un hasard improbable – l’auront probablement remarqué, la lecture de l’essentiel du forum n’était plus possible que pour ses membres au cours des derniers mois, contrairement à ce qui était établi depuis sa fondation en 2007, car jamais il n’a existé de rubrique cachée.

Que ce forum ait connu une lente agonie après ses toutes premières années d’existence n’est un mystère pour personne mais, puisque la quantité n’avait jamais été un objectif pour moi, j’avais accepté l’idée, une fois revenu de ma longue absence de deux ans en 2012, de le faire perdurer tant qu’il resterait, de temps en temps au moins, quelques fidèles désireux de le faire vivre, d’autant que la qualité de rares échanges vaut sans doute bien mieux qu’une médiocrité profuse par trop courante sur la toile. Mais enfin, l’endroit a fini par être totalement délaissé, si bien qu’il ne restait plus personne pour y écrire ni remarquer que sa création remontait à dix ans déjà en octobre 2017.

Rien n’est immortel en ce bas monde, et si les commencements d’internet ont pu en donner l’illusion il y a dix ans et un peu plus, celle-ci n’était probablement que le fruit de l’enthousiasme ressenti face à un nouveau medium aux ramifications prometteuses. Elles le sont toujours en un sens, mais l’environnement dans lequel ce forum a vu le jour a bien changé depuis lors : des fora royalistes bien établis ont disparu tandis que d’autres ont pris leur essor, et le poids des réseaux sociaux a pris quant à lui une importance que j’eusse été bien en peine de prévoir alors. Surtout, la naissance de ce forum était le fruit d’une initiative personnelle et spontanée, qui accompagnait en quelque sorte mon cheminement intellectuel au niveau politique.

Justement, s’il se trouve, parmi mes anciens compagnons en ces pages, des personnes pour se poser des questions à cet égard, qu’il me suffise de leur assurer que la situation de ce lieu n’est en rien tributaire d’un changement de ma part quant à ce en quoi je crois toujours profondément. Mais il est une différence entre moi et nombres de royalistes déclarés sur la toile : je ne me sens pas l’âme d’un militant politique au sens ordinaire. Je n’éprouve pas le besoin des sites officiels, que ce soit sous la forme d’un forum ou d’une page d’un réseau social, car j’estime que la pensée juste ne s’exerce pas d’abord par ces cadres, qui sont des structures d’organisation mais qui ne fondent pas la validité d’une idée. Et il est plutôt heureux et rassurant qu’une idée légitime doive survivre à quelque site ou mouvement éphémère.

Après le constat de cette singularité qui faisait promouvoir le légitimisme de manière solitaire, quitte à passer pour hérétique ou du moins hétérodoxe, solitaire par rapport au politique mais surtout pas par rapport à la tradition royale française, ce qui ne me paraît pas tout à fait infondé quand l’on constate, par exemple, que Maistre et Bonald seuls survivent bien mieux que le parti des ultras par exemple, il faut dire un mot, rapide car ce n’est pas vraiment l’objet de ce message, du problème politique royaliste. Car s’il est plaisant d’échanger et de disserter avec courtoisie sur l’histoire et la religion, le fait qu’il n’existe pas de projet de conquête du pouvoir n’aide pas beaucoup à attirer des curieux qui ne voient là souvent, pour employer ce terme si souvent rejeté par le prince Louis de Bourbon, que de la nostalgie. Alors, faute de curieux venus s’inscrire afin de s’instruire, comme je l’eusse bien aimé, l’on se retrouve à croiser le fer avec des royalistes de la branche cadette ou de la ligne libérale, ou bien à tourner en rond, comme dans ces salons aristocratiques de la Restauration bien décrits par Balzac. Et ce n’est certes pas à un particulier de prétendre définir ce qui appartient à l’héritier des Capétiens, Louis de Bourbon, qui choisit ses conseillers en âme et conscience, bien qu'il faille toujours que des preux aient le courage de défendre la Tradition de par une sagesse non partisane - ni courtisane.

Ainsi, pour en revenir au propos initial de ce sujet, j’avais le choix entre plusieurs possibilités, une fois le dernier débatteur du forum parti à son tour l’année dernière : supprimer l’endroit purement et simplement, ou bien, comme actuellement, le maintenir en accès restreint pour les anciens membres, ou bien encore le rendre consultable librement comme une archive publique et un témoignage de la dernière décennie – il va de soi qu’il n’est plus question pour moi d’alimenter ces pages de manière solitaire, comme on voudrait s’acharner à rendre la vie à une dépouille. C’est la troisième solution que j’ai choisie, parce qu’il m’apparaît que c’est ce qu’il y a de plus respectueux à faire vis-à-vis des membres qui ont pris parfois beaucoup de temps pour rédiger des réflexions souvent poussées et très intéressantes. J’en profite donc pour remercier sincèrement et chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué aux débats qui ont eu lieu sur le forum, et je ne doute pas que tous ceux qui ont des convictions royalistes et légitimistes profondes, font en sorte de les faire valoir à leur manière aujourd'hui encore.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La retraite d'un projet, mais l'éternité d'une idée

Message par Bailly le Lun 22 Jan 2018, 15:26

Bigre !

Je lisais discrètement ce forum depuis bien des années et comprends donc les raisons fondant votre décision mais dois bien avouer la regretter.


Bailly
Roturier

Nombre de messages : 1

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum