Le cas Nina Companez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cas Nina Companez

Message par Minervalis le Mar 29 Jan 2008, 23:12

Vous le savez, tant la réclame en est faite: Nina Companez inaugure cette semaine sa dernière grande fresque antiraciste, antifaciste, antinazie, anti-je-ne-sais-quoi-encore, bref son dernier grand machin plein de bons sentiments (ce qui suffirait à en écarter tout amateur d'art). J'ai entendu cette dame s'exprimer sur Radio Classique un soir pour présenter ce qui est censé être l'histoire de sa propre famille, et répondre très clairement au journaliste qui lui demandait ce qu'était à son avis l'identité française:
-"L'identité française, ça ne m'intéresse absolument pas" (Représentez-vous en prime une moue dédaigneuse, voire méprisante)

Le sel de l'histoire est que, précisément, trois minutes plus tôt, elle avait déclaré se sentir absolument française...

Alors quoi ? Comment cette dame arrive-t'elle à s'y retrouver, et se sentir quelque chose qui ne l'intéresse pas ? N'y a t'il pas là un brin de contradiction ? Ah, c'est dur, parfois, d'être dogmatique... Surtout quand l'intelligence ne peut venir à la rescousse...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cas Nina Companez

Message par Mickaelus le Mer 30 Jan 2008, 18:48

Vous avez bien raison de moquer un peu cette pauvre dame, il y a beaucoup de gens qui ne se rendent pas bien compte des énormités qu'ils profèrent allègrement... Néanmoins, je crois que dans le cas qui nous intéresse le problème tient dans l'interprétation du mot français, qui depuis la Révolution - dite française justement - est mis à toutes les sauces, jusqu'à aujourd'hui où j'ai l'impression qu'être français selon le dogme officiel de la république c'est n'être rien du tout Shocked ! Peut-être faut-il voir là la conséquence du messianisme révolutionnaire, de la prétendue universalité de la raison et de ce que pour beaucoup la naissance de la France daterait de 1789 : l'homme nouveau des Lumières, il est ici est partout, il n'a pas d'histoire et n'est qu'une abstraction. Seulement comme c'est la France, comprendre la république, qui a concrétisé cela politiquement, on pourrait presque se sentir français tout en ne se sentant de nulle part... Je crois qu'il faut simplement se dire que quand quelqu'un de politiquement correct vous dit qu'il est fier d'être français, il faut traduire par républicain.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum