L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Dim 18 Mai 2008, 16:04

J'avais évoqué il y a un moment l'idée de créer des sujets qui concerneraient divers partis et mouvements susceptibles de nous intéresser à divers titres ; je commence donc par l'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF), qui est un mouvement royaliste qui a la particularité et l'honneur d'être le seul en France à maintenir l'intégrité de l'héritage français et légitimiste (il est donc celui dont ce forum est incontestablement le plus proche). C'est une tâche essentielle à une époque où même ceux qui se croient le plus français sont largement contaminés par l'idéologie révolutionnaire. Petit présentation :

Fondée en 1979 par Gérard Saclier de la Bâtie, l'Union des cercles légitimistes de France (UCLF) encourage et coordonne l'action des cercles et des associations royalistes, qui agissent dans le cadre naturel des provinces de France, des métiers ou concourent à maintenir dans la mémoire collective le souvenir de la monarchie française et de ses défenseurs.

L'UCLF n'est pas un parti politique. Unis entre eux par la doctrine légitimiste, les cercles et les associations sont autonomes et développent leurs propres activités. Un seul cercle ou une seule association peut se prévaloir du titre de "correspondant de l'UCLF" sur un territoire donné.

L'UCLF est particulièrement bien implantée en Bretagne — qui compte sept cercles regroupés en une Fédération Bretonne Légitimiste (FBL) qui édite un bimestriel, La Blanche Hermine —, en Aquitaine, en région Rhône-Alpes et en Bourgogne, mais elle a des correspondants dans plusieurs autres provinces. Elle apporte son aide à la création de nouveaux cercles et propose aux cercles existants des sessions de formation.

L'Union publie un trimestriel, La gazette royale. On y trouve des articles de fond portant sur la doctrine légitimiste et des points controversés de l'histoire de France, des commentaires sur la situation internationale, ainsi que des informations relatives à Louis de Bourbon et aux activités des associations adhérentes à l'Union.
Source

- Le site de l'UCLF (piraté deux fois il y a peu, il se remet en état) ;
- Carte des provinces et des fédérations ;
- La page consacré à la Gazette Royale, sur laquelle on peut télécharger les derniers numéros au format pdf ;
- Quelques écrits essentiels dont le Manifeste légitimiste (que tout bon royaliste et français devrait lire une fois) sur cette page.


Fédération bretonne légitimiste

Les partisans du royalisme ont toujours été nombreux en Bretagne. Même durant la monarchie de Juillet, bien des familles sont restées fidèles à la branche aînée des Bourbon. Depuis 1789 jusqu'au début du 20e siècle, les plus grands défenseurs de l'autonomie bretonne ont été d'ardents monarchistes (La Rouërie, Cadoudal, Calloc'h, etc.). En 1984 et 1985, plusieurs associations légitimistes sont réapparues. Réunis à Sainte-Anne d'Auray en mars 1986, les présidents de ces associations officialisaient leur coopération en créant la Fédération Bretonne Légitimiste (F.B.L.), association régie par la loi du 1er juillet 1901. En même temps, la nouvelle structure adhérait à l'Union des cercles légitimistes de France dont elle devenait l'unique représentant en Bretagne.

La F.B.L. s'affirme dans sa spécificité bretonne. Elle s'est donnée pour mission de faire connaître les traditions bretonne et légitimiste. Elle assume un rôle de conseil auprès de ses cercles et elle coordonne leurs activités dont quelques-unes ont une dimension provinciale et même nationale :

* en juillet, près de Rennes, une session de formation légitimiste s'adresse plus spécialement aux jeunes et aux légitimistes qui assument des responsabilités dans les cercles.
* en septembre, un pèlerinage à Sainte-Anne-d'Auray. Ce pèlerinage, qui daterait de 1844, rassemble au Champ des Martyrs puis autour du monument du « comte de Chambord » les fidèles de Bretagne mais aussi d'autres provinces de France.
* chaque année, des activités organisées à tour de rôle par l'un de ses cercles.

L'organe de la F.B.L., La Blanche Hermine, est bimestriel.

Associations adhérentes en 2006 :

* cercle Arthur de Richemont, Rennes
* cercle Georges Cadoudal, Vannes
* cercle Madame Élisabeth, Nantes
* cercle Saint-Yves, Lannion
* cercle Jean de Beaumanoir, Saint-Malo
* cercle La Cathelinière, Saint-Nazaire
* cercle Duchesse Anne,Quimper
Source

- Page de la fédération bretonne sur le site de l'UCLF
- La page consacrée à la Blanche Hermine sur le site de l'UCLF, avec d'anciens numéros à télécharger au format pdf.


Dernière édition par Mickaelus le Ven 23 Nov 2012, 13:48, édité 1 fois (Raison : Passage du statut "annonce" au statut "normal" pour le sujet)

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Dim 22 Juin 2008, 22:54

Mickaelus a écrit:[justify] Quelques écrits essentiels dont le Manifeste légitimiste (que tout bon royaliste et français devrait lire une fois) sur cette page.

Je vais prendre le temps de le lire, et je te ferai part de mes impressions.

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Mar 24 Juin 2008, 21:42

J'en prends bonne note ; le manifeste est un peu long (presque 200 pages) mais je pense que ça vaut le coup de le lire, tout spécialement pour quelqu'un qui justement ne connaît pas bien le royalisme et la pensée légitimiste. Cela permet d'adopter une perspective traditionnelle et française sans concession, bien au-delà des mornes perspectives électorales qu'ont les partis dits de droite dure ou extrême.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Dim 29 Juin 2008, 02:33

Mickaelus a écrit:
J'en prends bonne note ; le manifeste est un peu long (presque 200 pages) mais je pense que ça vaut le coup de le lire, tout spécialement pour quelqu'un qui justement ne connaît pas bien le royalisme et la pensée légitimiste. Cela permet d'adopter une perspective traditionnelle et française sans concession, bien au-delà des mornes perspectives électorales qu'ont les partis dits de droite dure ou extrême.

J’ai commencé à lire le manifeste. Cet ouvrage me fait bonne impression. Il montre bien la faiblesse de l’histoire des Mérovingiens et Carolingiens. Terribles problèmes de succession (partages, réunification – divisions du royaume entre plusieurs héritiers…). Ces divisions engendrent inévitablement des luttes pour le pouvoir lourdes de conséquences.

Avec les capétiens il en est autrement, le royaume n’est plus partagé entre les enfants à la mort du Roi seul l’aîné succède, ce qui assure stabilité et continuité. Il est bien évident que les institutions de la monarchie capétienne sont les meilleures, elles réalisent le mieux le bien commun. La position légitimisme établie une norme de base qui règle la succession dynastique française. De nos jour je comprend qu’il est très agréable de se reconnaître Royaliste Légitimiste, cette position puriste permet de se tenir en dehors du cadre institutionnel actuel. Il est vrai qu’il n’y a que de cette manière que l’on peut rester des Français authentiques sans aucune compromission identitaire. Loin de l’extrême médiocrité du soit disant « débat républicain ».

Mais cela suffira-t- il pour sauver la France ? Nous faut-il vraiment laisser le libéralisme maçonnique vivre sa vie ? Ce poison mortel qui est la prise de pouvoir de la matière sur l'esprit, la domination de l'économique sur le politique. Pouvons nous nous contenter de n’être que des veilleurs et des transmetteurs de la tradition ? "Les hommes combattront et Dieu donnera la victoire" disait Jeanne d'Arc.
Autrement dis, si on ne fait rien, Dieu ne fera pas tout à notre place. Tenons nous donc prêt à agir physiquement si nécessaire en faveur de celui qui ramènera la France dans le cœur de Dieu !

Un mot encore à propos de la succession. Sûrement Mickaelus as-tu déjà entendu parler de Naundorff. Si cet homme était bien Louis XVII, à condition que ceci soit prouvé sans aucune contestation possible, c'est son descendant actuel qui serait alors le ROI de France légitime. On dit ici et là que Louis XVII se serait échappé du temple où il était enfermé alors qu'il n'était encore qu'un jeune enfant. J’aimerais connaître ton avis sur ce passage historique.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Dim 29 Juin 2008, 15:06

Je ne reviens pas en détails sur ton constat et ta première impression de lecture qui me semblent tout à fait justes, cher MoineSoldat, même si je dirais que le fait de se savoir en son cœur royaliste légitimiste ne présage pas nécessairement des moyens d'action qu'on emploie ensuite pour tenter bien difficilement de faire progresser sa cause - ou pas. Le providentialisme est par exemple un courant du royalisme qui se contente du témoignage et de la prière, en attendant l'action de Dieu et la désignation de celui que certains appellent le Grand Monarque. La pensée légitimiste au contraire reconnaît l'appui indispensable du politique et son autorité pour que vive la civilisation française, et donc encourage à une forme d'action. Quelle action justement, quand l'UCLF, seul organe légitimiste français (avec l'IMB, l'Institut de la Maison de Bourbon), est un mouvement et non un parti ? J'ai jadis été peu de temps au MPF comme tu le sais, voie que je reconnais aujourd'hui comme vaine même si elle a pu rendre certains éléments de la vie plus supportables en Vendée (mais pour combien de temps ?) ; la république est un système verrouillé et jamais les partis de notre école de pensée n'accéderont à la présidence ni à la majorité parlementaire. Pire encore, beaucoup des membres de ces partis, bien plus que je ne le croyais en vérité, sont de sincères républicains (au niveau institutionnel et démocrate au moins) et ne connaissent aucunement la tradition française. La seule solution d'action et d'opposition devra être, à mon avis, royaliste et légitimiste. L'Alliance Royale, initiative sympathique qui a pu se faire connaître lors des élections présidentielles et avec laquelle j'ai certaines divergences (la principale portant sur la succession justement), est une idée de ce dans quoi de véritables français devraient s'investir pour remplacer les partis de droite dure dont les concessions ne servent à rien. Remplacer MPF, FN, MNR et tous les groupuscules qui gravitent autour par une Alliance Royale à laquelle on donnerait progressivement une tournure résolument légitimiste serait un moyen d'action intéressant à mon avis.

Concernant Louis XVII, je ne suis sans doute pas assez qualifié sur la question épineuse de sa disparition pour pouvoir te donner un avis bien important, même si je te dirai simplement que je considère qu'il est bien mort au Temple, et que sans preuve irréfutable de sa survie, le roi pour lequel nous devons nous battre, non pas tant pour sa personne, qui n'est rien comme il le reconnaît lui-même, que pour le principe qu'il incarne, est Louis Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou. Nous avons toutefois la chance d'avoir un spécialiste de Louis XVII sur ce forum, Petit Normand, qui a créé un site de grande qualité sur son histoire, site auquel je te renvoie (nous avons également un sujet sur la question ici) :

http://louisxviiroimartyr.free.fr/

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Petit Normand le Dim 29 Juin 2008, 20:25

Merci à Mickaël pour ses compliments. Mickaël me fait trop d'honneur en me dépeignant comme un "spécialiste de Louis XVII". Disons que, bouleversé par son histoire, j'ai décidé de lui rendre hommage en lui consacrant un site dont l'ambition serait de faire prendre conscience de son martyr et de sa personnalité touchante. Un hommage à Louis XVII ne pouvant à mon sens être complet sans une réhabilitation de ses parents tant de fois calomniés, j'y parle aussi de Louis XVI et de Marie-Antoinette, en dénonçant nombre d'impostures de la légende dorée révolutionnaire. Le "mystère Louis XVII" y est abordé, mais ce n'est pas le thème central du site.

Je ne crois pas du tout en la thèse Naundorff, et je ne crois pas non plus à une quelconque survie. Il y a dans cette affaire des questions qui ne trouveront jamais de réponse, mais ma conviction est qu'après la conclusion des recherches historiques et des analyses effectuées sur le coeur inhumé à Saint Denis, ces questions sans réponse ne suffisent nullement pour affirmer que l'énigme centrale n'a pas été résolue.
Sur un plan plus personnel, j'avouerais que c'est la lecture du martyr de Louis XVII qui a un jour déclenché ma conversion au royalisme -et ma volonté d'en savoir plus sur d'autres tragédies comme celle qui a frappé la Vendée. Pour moi, l'histoire de cet enfant n'est pas une énigme ; elle est beaucoup plus : elle est une indescriptible tragédie.

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Dim 29 Juin 2008, 23:25

Petit Normand,
cet infanticide est une réalité, mais elle l'est également dans la mort du peuple, car le dauphin est une métaphore sacrée du peuple et pour cette identité, il dut être protégé.

Martyr, oui, car si l'on enlève l'énigme, la personne royale, revêt le visage du Christ de son âge, et quelles longues années de souffrances!Ce martyr de l'enfant royal qui semble inconcevable pour des français.
A Dieu soit
Déserteur

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Lun 30 Juin 2008, 00:34

Petit Normand a écrit:Merci à Mickaël pour ses compliments. Mickaël me fait trop d'honneur en me dépeignant comme un "spécialiste de Louis XVII". Disons que, bouleversé par son histoire, j'ai décidé de lui rendre hommage en lui consacrant un site dont l'ambition serait de faire prendre conscience de son martyr et de sa personnalité touchante. Un hommage à Louis XVII ne pouvant à mon sens être complet sans une réhabilitation de ses parents tant de fois calomniés, j'y parle aussi de Louis XVI et de Marie-Antoinette, en dénonçant nombre d'impostures de la légende dorée révolutionnaire. Le "mystère Louis XVII" y est abordé, mais ce n'est pas le thème central du site.


Cher Petit Normand, notre ami Mickaelus vise juste, quand il vous désigne comme un spécialiste de Louis XVII. Je viens de visiter votre excellent site. Le rassemblement de tous ces textes, photos et documents historiques nous replongent dans l’esprit même de l’époque. On y decouvre toutes les horreurs, les crimes commis par les républicains. Le malheur qui s'abat sur la famille Royale, sur ce pauvre Roi Louis XVI, qui ne demandait pas mieux que de rendre heureux son peuple. Le martyr de son fils est une tragédie qu'il est bon de rappeler et de faire connaitre à nos compatriotes.
Comment nos compatriotes peuvent-ils croire encore en cette république contre-nature qui est née en haine de l'Eglise ? Comment peuvent-ils encore préférer la médiocrité à l'excellence ?


Dernière édition par MoineSoldat le Lun 30 Juin 2008, 12:38, édité 1 fois

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Lun 30 Juin 2008, 12:37

Petit Normand a écrit: Je ne crois pas du tout en la thèse Naundorff, et je ne crois pas non plus à une quelconque survie. Il y a dans cette affaire des questions qui ne trouveront jamais de réponse, mais ma conviction est qu'après la conclusion des recherches historiques et des analyses effectuées sur le coeur inhumé à Saint Denis, ces questions sans réponse ne suffisent nullement pour affirmer que l'énigme centrale n'a pas été résolue.
Sur un plan plus personnel, j'avouerais que c'est la lecture du martyr de Louis XVII qui a un jour déclenché ma conversion au royalisme -et ma volonté d'en savoir plus sur d'autres tragédies comme celle qui a frappé la Vendée. Pour moi, l'histoire de cet enfant n'est pas une énigme ; elle est beaucoup plus : elle est une indescriptible tragédie.

Avouez tout de même que humainement parlant, l'hypothése Naundorff reste la plus séduisante. Imaginez un peu....... un descendant direct de Louis XVII sur le trône de France ! Aaahhhh...... quel jolie pied de nez à la république ! Justice serait ainsi rendue.
Hélas, vu ce que j'ai lu sur votre site. Mon Dieu, on voit mal comment ce pauvre garçon aurait-il pu survivre à toutes ces souffrances. Cela ne fait plus aucun doute, cette canaille révolutionnaire devait vraiment avoir soif de "liberté", "d'égalité" et de "fraternité" pour administrer un tel traitement à ce si jeune enfant....... Evil or Very Mad
Nous pouvons tout de même nous consoler, en nous disant que cet enfant n'est pas mort en vain. Son histoire dramatique vous a converti à la défense du royalisme.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Ven 04 Juil 2008, 14:55

Je poursuis avec intérêt et plaisir la lecture du manifeste. J'arrive à un point important qu'il est bon de commenter.
L'ouvrage souligne avec justesse que les corporations anciennes, étaient pour les Français les plus modestes une protection. Et que la disparition de tout sentiment religieux à généré une société inhumaine catastrophique pour les plus faibles. Ce genre d'ouvrage où cette vérité historique est dîte est plutôt rare, à savoir que la révolution est née de la résistance de la haute noblesse française, face aux réformes entamées par Louis XVI. Ensuite reprise la bourgoisie pour la faire suivant ses intérêts... C'est tout sauf le peuple qui en est donc l'initiateur ! D'ailleurs le plus fort mouvement de résistance aux principes révolutionnaires pris lui naissance dans le grand ouest, une région on ne peut plus rurale. Ce sont les paysans eux mêmes qui allèrent chercher leurs anciens nobles pour les mener au combat. Le socle du peuple français était encore à l'époque très traditionaliste et attaché à ses coutumes.
Le Christ n'a pas été crucifié pour ses péchés, mais pour ceux de l'Humanité. De la même manière que Louis XVI fût guillotiné en raison de l'orgueil de hommes à se gouverner par eux même.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Ven 04 Juil 2008, 22:09

Moine soldat, bonsoir,
nous omettons de dire que c'est l'Église qui va remettre sur le Trône Hugues Capet. Car le pouvoir royal se fait vacant, avec à chaque fois par trois frères,(Mérovingiens,carolingiens, capétiens), et à chaque fois les évêques sacreront un roi digne de la couronne du Christ.

La période de 1789, s'éloigne de la Couronne d'épines et du Roseau, Le roi en sera châtié. C'est la religion royale expliqué dans le martyr de Sainte Jeanne d'Arc, qui n'as plus sa place dans le cœur du roi en 1589, 1689 et1789. La loi salique à été inventé, pour le bien du royaume, et par les juristes se penchant sur le droit dans l'ancien Testament. Sainte Jeanne d'Arc est la gardienne cette lignée de rois légistes, est de leur maxime dernière "Une Loi, une Foi, un Roi"

Et arrive comme aux rois fainéants, qui ont des maitres du palais plus puissants qu'eux, Notre Seigneur Jésus Christ, roi de France, les laissent se débattre dans leurs erreurs.

Comme à chaque dynastie, trois frères les finissent. Cette marque au royaume est salutaire pour la suite. Mais les gens qui se sont enrichis à la Révolution, ces maîtres de la restauration, n'ont aucune envie de voir le roi sur le trône, car si la charte était enlevée, il faudrait rendre les biens nationaux dont tout le monde à profité. Et cette déliquescence continue...
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Lun 07 Juil 2008, 19:06

MoineSoldat a écrit:Le socle du peuple français était encore à l'époque très traditionaliste et attaché à ses coutumes.
C'est quelque chose dont il est nécessaire d'avoir conscience aujourd'hui, quand on entend et lit toujours que la Révolution a travaillé pour le peuple d'après ses réclamations expresses. Or on sait très bien que la Révolution a été une équipée parisienne plutôt que française et donc illégitime d'un point de vue démocratique même ! Jamais les réclamations des cahiers de doléance n'ont eu pour but l'abolition de la monarchie mais des réformes économiques (et vous avez raison de souligner l'opposition de la noblesse, quand depuis Louis XIV on tentait de temps en temps de la faire participer à l'effort national). Il est évident dès lors que la république avait tout intérêt à mettre en place son école gratuite, laïque et obligatoire, non pas pour le plaisir d'instruire le peuple mais pour le briser et le rendre malléable dès l'enfance.

Déserteur a écrit:nous omettons de dire que c'est l'Église qui va remettre sur le Trône Hugues Capet. Car le pouvoir royal se fait vacant, avec à chaque fois par trois frères,(Mérovingiens,carolingiens, capétiens), et à chaque fois les évêques sacreront un roi digne de la couronne du Christ.
Oui, c'est bon à rappeler sur le forum du trône et de l'autel, Déserteur Wink . Tout comme on ne peut pas dire qu'Hugues Capet était n'importe qui puisque son grand-père Robert Ier fut un éphémère roi des Francs. En tout cas, je ne mettrai pas sur le même plan les disparitions dynastiques des Mérovingiens et des Carolingiens, souffrant chacun de tares de succession rappelées par MoineSoldat ci-dessus, avec la problématique des Capétiens qui s'ils ne détiennent plus le pouvoir, n'en sont pas moins toujours légitimes aux yeux des légitimistes. Et on ne peut pas dire qu'on puisse compter aujourd'hui sur l'Église en tant qu'institution humaine pour nous aider malheureusement quant à la Restauration des Capétiens, surtout depuis Vatican II... Bref, il ne suffira pas de restaurer le trône par l'autel cette fois-ci, puisque les deux parties sont en difficulté vis-à-vis de la tradition.

Déserteur a écrit:C'est la religion royale expliqué dans le martyr de Sainte Jeanne d'Arc, qui n'as plus sa place dans le cœur du roi en 1589, 1689 et1789.
J'ai du mal à comprendre ce que vous voulez dire ici... Je crois bien que vous visez Henri IV avec 1589, mais je ne vois pas bien ce que Louis XIV et Louis XVI viennent faire ensuite (encore que je n'entende pas bien ce qu'est cette "religion royale" que vous évoquez).

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Lun 07 Juil 2008, 19:33

Mickaelus,
la preuve qu'apporte Sainte Jeanne d'Arc, c'est que le roi est pratiquement l'égal de l'évêque pour son peuple, mais de façon temporelle.
Ministère royal conviendrait mieux en relation a l'éducation et aux devoirs du roi
1589 mort de Henri III tué par un jacobite, l'ancêtre des communiste.
1689 Louis XIV ne met pas le Sacré Cœur sur les armes de France
1789 Louis XVI ne fait pas son devoir de roi
La dessus, d'autres paramètres sont à rajouter comme la pluralité religieuse, les protestants, les jansénistes, la renaissance les lumières, la maçonnerie ensuite.
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Lun 07 Juil 2008, 22:19

Déserteur a écrit:la preuve qu'apporte Sainte Jeanne d'Arc, c'est que le roi est pratiquement l'égal de l'évêque pour son peuple, mais de façon temporelle.
Ministère royal conviendrait mieux en relation a l'éducation et aux devoirs du roi
Oui, "ministère royal"... Il y a un peu de cela de par le sacre du roi très chrétien, mais il faut tout autant préciser que la France n'a jamais été non plus une théocratie, puisqu'il s'agit bien du trône et de l'autel et non pas du "trône-autel" ou du trône dans l'autel. A cet égard l'Empire byzantin allait assez loin quand l'empereur avait notamment pour titre "l'égal des apôtres".

Déserteur a écrit:1589 mort de Henri III tué par un jacobite, l'ancêtre des communiste.
1689 Louis XIV ne met pas le Sacré Cœur sur les armes de France
1789 Louis XVI ne fait pas son devoir de roi
La dessus, d'autres paramètres sont à rajouter comme la pluralité religieuse, les protestants, les jansénistes, la renaissance les lumières, la maçonnerie ensuite.
Je n'adhère pas à cette lecture de l'histoire ultra-providentialiste qui contredit très rapidement la pensée légitimiste ; de fait je trouve un peu trop commode cet alignement de trois dates et on a surtout l'impression que les événements cités à ces trois dates ne sont cherchés qu'après coup de manière quelque peu forcée pour mettre en valeur ces dernières.

Passons pour Henri III et sa difficile succession mais enfin, dire de Louis XIV qu'il a méprisé la religion catholique pour cette affaire-là et en faire une cause directe de la Révolution française me paraît un peu exagéré quand on connaît le contexte de la Contre-Réforme ou qu'on songe simplement à la Révocation de l'Edit de Nantes (de même que Port-Royal a tout de même été rasé)... Quand je lis ceci sur ce site :

Aucune de ces quatre demandes du Cœur, datées du 17 juin 1689, dont il était pourtant facile de constater l’origine divine, n’a été accomplie par Louis XIV, le Père de la Chaise n’ayant pas su toucher son cœur : la chute de la monarchie de droit divin, cent ans plus tard, lors de la Révolution de 1789, en a été la conséquence directe. Désormais, l’autorité royale ne pourra s’imposer aux Français que par le règne public du Sacré-Cœur, par l’hommage officiel rendu à la Divine Miséricorde.
Je me dis d'une part qu'il n'est pas nécessairement si simple de faire ce constat, et que d'autre part la causalité est affichée un brin cavalièrement. Concernant Louis XVI, beaucoup de royalistes auraient aimé qu'il ait agi avec plus de fermeté à la révolution, mais s'il y a bien une chose sur laquelle on ne peut pas l'attaquer, c'est sa religion.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Mar 08 Juil 2008, 06:55

Mickaelus
je pose des jugement moraux non des reports de dates quoique ce sont des moyens mnémotechniques. La chute de la royauté pour moi est en 1830, car quand Lafayette fait charger la foule en 90, il en résulte une année de calme environ.

Pour Louis XIV, regardez ses guerres, il les gagnes avant 89, et en perd beaucoup après. Avec quel argent un surintendant, peut construire Vaux le Vicomte? Versailles aussi magnifique que cela est, ne trouve pas sa place, dans cette époque. On glorifie le corps et non l'âme.
On retrouve la aussi des personnages avec les rois successifs qui ont nuit à la monarchie: Catherine de Médicis, Sully, Richelieu, et Mazarin. Que je les cite va certainement vous faire bondir, mais quand la démocratie les montrent en exemple, et que d'autre de leurs contemporains sont jetés en disgrace, j'ai envie de fouiller leur vie. Et c'est ce qui m'amène à cette conclusion.

pour Louis XVI, sur la religion, vous avez raison, mais sur son devoir royal, il n'as pas fait son travail. Pourquoi à t il fait ses édits de tolérance, les doléances, et Laisser partir des économistes compétents
A Dieu soit

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Mar 08 Juil 2008, 14:28

Mickaelus
vous citez le terme de providentialisme. Pour faire avancer le débat, et abattre nos cartes, donnez moi votre définition du mot. Ou plus rapidement donnez moi un lien que vous trouvez correct pour la définition ou que je n'aurais pas lu!
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Dim 13 Juil 2008, 22:34

Déserteur a écrit:Mickaelus
vous citez le terme de providentialisme. Pour faire avancer le débat, et abattre nos cartes, donnez moi votre définition du mot. Ou plus rapidement donnez moi un lien que vous trouvez correct pour la définition ou que je n'aurais pas lu!
A Dieu soit!

Bonsoir Déserteur,

Le providentialiste a conscience de l'importance de la légitimité théologique, il en accorde beaucoup moins à la légitimité naturelle. En fait il compte uniquement sur l'intervention divine pour résoudre le mal social, l'action humaine pour lui est inutile, Dieu intervient miraculeusement sans aucun concours.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Lun 14 Juil 2008, 10:22

Moine Soldat, bonjour,
vous citez des mots sur lesquels je désire répondre en faisant réponse avec des expérience dans le passé:
"La Providence
Les légitimités théologique et naturelle
Les Miracles"

La sortie d'Egypte,
l'élection des rois Saül et David
Ester
Judith et Holopherne
le roi Joachin à Babylone
et surtout le prophète Osée

En faisant référence à ces choix de droits divins, il en résulte quand même deux évidence principale, que l'homme est demandeur envers Dieu, c'est à dire que du fonds de son âme il récite les psaumes de la pénitence.

Il est évident que si l'homme attend assis sur son quant à soi, il est coupable de paresse, devant Dieu est devant les hommes. Revenons si vous le voulez, avec les ligueurs sous Son Altesse Henri IV, ils avaient choisis une option autre que le Choix du roi pour des raisons qui peuvent se comprendre. Mais, lors de l'abjuration du roi, beaucoup ont choisi par la suite son panache blanc, malgré ses amis douteux.

Mais actuellement le cas est différent. Son Altesse Louis XX porte la marque du Sceau Divin, par la mort qui tourne autour de lui.(Psaume22)

Mais les divisions sont notre perte. Et je pense encore qu'il faudrait subdiviser les providentialistes, qui encore ne serait pas d'accords, comme pour tout désir d'un idéal, pour le présent, chrétien.
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Lun 14 Juil 2008, 15:51

Déserteur a écrit:La chute de la royauté pour moi est en 1830, car quand Lafayette fait charger la foule en 90, il en résulte une année de calme environ.
Effectivement, la chute définitive de la royauté se situe en 1830 de notre point de vue légitimiste, même si la Restauration de 1814 a été une demie-Restauration et que la royauté traditionnelle a chuté pendant la Révolution pour ne plus jamais revenir.

Déserteur a écrit:Pour Louis XIV, regardez ses guerres, il les gagnes avant 89, et en perd beaucoup après.
Perdre des batailles et perdre des guerres ce n'est pas la même chose pour moi : la guerre de succession d'Espagne surtout fut difficile, mais bien logiquement avec la coalition à affronter. La fin n'en a d'ailleurs pas été si malheureuse puisque la situation s'est redressée et que Philippe V a régné en Espagne. En tout cas, on ne verrait pas bien la relation de cause à effet quoiqu'il en soit.

Déserteur a écrit:Versailles aussi magnifique que cela est, ne trouve pas sa place, dans cette époque. On glorifie le corps et non l'âme.
Je ne suis pas certain qu'on puisse dire de Versailles que cela n'a aucune âme ! Mais concernant l'époque de Louis XIV, l'ère de la Contre-réforme catholique, je ne crois pas qu'elle soit la plus hérétique qui soit.

Déserteur a écrit:On retrouve la aussi des personnages avec les rois successifs qui ont nuit à la monarchie: Catherine de Médicis, Sully, Richelieu, et Mazarin. Que je les cite va certainement vous faire bondir, mais quand la démocratie les montrent en exemple, et que d'autre de leurs contemporains sont jetés en disgrace, j'ai envie de fouiller leur vie. Et c'est ce qui m'amène à cette conclusion.
Non, cela ne me fait pas bondir mais me fait vous demander de préciser un peu pourquoi ces gens précisément ont nui, et comment. Je sais aussi que certains royalistes ont une prédilection pour la monarchie féodale et n'aiment guère l'affirmation de l'autorité royale qui s'amorce dès François Ier. Enfin, peut-être que des Richelieu et des Mazarin auraient pu être utiles à l'époque de la Révolution, quand on songe à l'entourage de Louis XVI... La Fronde et Mazarin ont offert une formation à Louis XIV dont les successeurs tireront bien superficiellement les leçons.

Déserteur a écrit:pour Louis XVI, sur la religion, vous avez raison, mais sur son devoir royal, il n'as pas fait son travail. Pourquoi à t il fait ses édits de tolérance, les doléances, et Laisser partir des économistes compétents
Bien sûr, on peut reprocher tout cela à Louis XVI en tant que roi, même si, peut-être, on peut trouver des causes d'une part dans son éducation un peu castratrice (son frère aînée au caractère fort et mort prématurément toujours montré par ses parents comme un modèle indépassable), d'autre part une formation "professionnelle" dont Louis XV aurait dû s'occuper activement. Malheureusement, ce dernier est mort trop tôt avant d'achever le musèlement des parlements - et le Dauphin devenu Louis XVI rappellera Maurepas pour son malheur et le nôtre, croyant bien faire en montrant quelque ouverture. Car c'est bien par bonté que le roi a ouvert la porte aux prémices de la tourmente. Mais je crois que vous ne dites pas autre chose.

Déserteur a écrit:vous citez le terme de providentialisme. Pour faire avancer le débat, et abattre nos cartes, donnez moi votre définition du mot. Ou plus rapidement donnez moi un lien que vous trouvez correct pour la définition ou que je n'aurais pas lu!
Quant à abattre nos cartes, je crois que pour les miennes ce n'est plus à faire : je ne me cache pas d'être légitimiste et contre-révolutionnaire, fidèle aux lois fondamentales et règles de succession capétiennes.

Concernant le royalisme providentialiste (et pas le providentialisme tout court car ce serait là une toute autre affaire, et bien plus large et conséquente), la notion est compliquée et je ne saurais pas en proposer une définition avec une parfaite assurance. Ce que vous a répondu MoineSoldat me paraît juste, en ceci que le royaliste providentialiste attend tout de Dieu et compte pour presque rien, provisoire, fragile, voire dérisoire l'organisation politique. Il me semble qu'il fait aussi de Dieu l'acteur direct de tout événement et interprète chaque détail en fonction de cette attitude (l'exemple du Sacré Cœur et de Louis XIV va tout à fait dans ce sens), tandis qu'il me semble que Dieu donne des impulsions, que l'homme est libre d'agir et de mériter et que s'il sollicite et prie, Dieu n'intervient pas toujours directement (ce qui ne veut pas dire jamais non plus, entendons nous bien). C'est pourquoi d'après le légitimisme l'homme ne saurait se passer d'une organisation politique stable méritante aux yeux de Dieu, qui démontre quand réalisée que l'homme peut agir en ce sens sans attentisme. Nous aurons besoin de l'aide de Dieu pour une éventuelle restauration, mais sans doute l'accordera-t-il plus volontiers si nous suivons une route qu'il nous a indiquée il y a longtemps et qu'il n'y a aucune raison de changer.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mavendorf le Lun 14 Juil 2008, 16:33

Déserteur a écrit: Mais les divisions sont notre perte. Et je pense encore qu'il faudrait subdiviser les providentialistes, qui encore ne serait pas d'accords, comme pour tout désir d'un idéal, pour le présent, chrétien.
A Dieu soit!

Dans le combat que l'on mène à l'exterieur du système républicain, je ne crois pas que les "divisions" doivent être pour nous une source de préoccupation. Il ne s'agit plus ici de parvenir à rassembler "le plus grand nombre". Mais de toujours privilégier la qualité, d'élever son âme vers l'excellence...
N'oublions pas que bon où mauvais, l'homme est un être enseigné, il n'est que cela. Si le paganisme foisonne aujourd'hui en Europe, c'est bien parce qu'il a été semé avec abondance au coeur de la jeunesse. Ce que l'enseignement a fait, seul l'enseignement peut le défaire. La catholicisme seul est la négation adéquate de la révolution.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein

Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Sam 19 Juil 2008, 21:49

Mickaelus,
vous parlez de féodalisme. Il est vrai que ces grands vassaux, ont toujours donner du fil à retordre au roi. La charnière du XVI ème siècle est décadente dans la luxure, est heureusement grandissante dans le pouvoir royal.

Le féodalisme, même s'il a des devoirs de défense, n'en a plus comme auparavant. Il est normal qu'ils perdent ces droits de guerre, pour les concentrer sur les frontières du Royaume. Cela diminue les problèmes intérieurs qu'ont connu les autres dynasties.

L'autorité royale grandit, est c'est ce que voulait Sainte Jeanne d'Arc. Mais pas dans le sens de la Renaissance, dans le sens de la contre réforme.

Sur un vitrail roman ou le geste de la charité est schématique, et plus frappant pour l'âme. Dans le cas des vitraux, ou le corps est magnifié, l'émotion se substitue au recueillement, et c'est la tangente que prennent les arts de Florence et de Venise, et du palatinat, ces républiques externes à l'Empire.
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Henryk le Mar 29 Juil 2008, 14:09

Moine soldat,
merci pour votre réponse pleine de bon sens. Ce que je voulait souligner pour l'homme providentiel au contraire de la Providence qui nous conseille la prudence et la raison chrétienne, c'est cette division que je voulais creuser, et que votre claivoyance à nivelé et régalé.
A Dieu soit

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Mickaelus le Sam 22 Nov 2008, 12:50

L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF) édite désormais une lettre électronique d'information, "Monarchie Info", que vous pourrez recevoir si vous le désirez en inscrivant votre adresse e-mail dans l'espace prévu sur le site : http://www.uclf.org/.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Ordre naturel le Jeu 08 Avr 2010, 17:01

Comme ont me la demandé, je relance ma question ici, y a t'il une différence de ligne idéologique entre l'IMB et UCLF, on m'a dit qu'ils étaient complémentaire peut ont développer?

Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Kardaillac le Jeu 08 Avr 2010, 18:13

De prime abord il n'y a pas de différence "idéologique", mais il faudrait sonder les coeurs et les reins sur des points de détail.
Pourquoi deux structures ?
On est en Gaule. Un village, un chef. Il y a deux familles qui briguent les faveurs du capétien :
- Les Saclier de La Bâtie qui sont les fondateurs de l'Union des Cercles
- Les Bauffremont qui sont ceux de l'Institut.
Elles cohabitent dans l'université d'été en emboîtant leur offre respective dans la même foulée mais sur deux sites différents. Voir le programme 2010.
Une troisième structure a l'oreille du prince, c'est Présence du Souvenir Bourbonien, qui se décline en cercles décentralisés. Les PSB n'ont pas la même optique, mais je ne saurais pas vous en dire plus pour l'instant.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Union des Cercles Légitimistes de France (UCLF)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum