Catholicisme et islam

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Sylphe le Mer 18 Juin 2008, 15:55

Gn 1.1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
1.2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et le souffle de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
1.3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

Sg 9.9 : Avec toi [Dieu] est la Sagesse, qui connaît tes oeuvres et qui était présente quand tu faisais le monde.

Jn 1.1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
1.2 Elle était au commencement avec Dieu.
1.3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

Il fausrait étudier la relation guématrique entre "souffle", "sagesse", et "parole".

Sylphe
Banni

Nombre de messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Henryk le Mer 18 Juin 2008, 18:45

Sylphe,
nous nous sommes un écartés du sujet, peut être faudrait il faire un nouveau post là dessus,
N'oubliez pas que ces mots dont l'un tire sa substance dans la philosophie grec ne peut servir dans l'étude dogmatique et théologique.
Les mots Souffle et Parole, sont des logos qui montrent l'existence du St Esprit, troisième personne de la Sainte Trinité.
Dans l'ancien Testament de nombreuses fois la Sainte Trinité est montrée (Exemple avec Abraham, au Chêne de Manbré
De quelle Bible tirez vous vos textes?
Saint MarcCHIv1
Son baptême
La transfiguration
La confession de Saint Pierre sur le Christ.
Fin de l'évangile de St Mathieu Vous Baptiserez au Nom du Père et du Fils et du St Esprit.
Evangile de St Jean après la Cène
A Dieu soit§
Déserteur

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Sylphe le Mer 18 Juin 2008, 20:42

Déserteur a écrit:Sylphe,
nous nous sommes un écartés du sujet, peut être faudrait il faire un nouveau post là dessus,
Il suffit de diviser le fil.

N'oubliez pas que ces mots dont l'un tire sa substance dans la philosophie grec ne peut servir dans l'étude dogmatique et théologique.
C'est tout de même la moindre des choses de se référer au grec et à l'hébreu pour comprendre les deux Testaments.

Les mots Souffle et Parole, sont des logos
"logos" signifie "parole" et non "mot".

qui montrent l'existence du St Esprit, troisième personne de la Sainte Trinité.
Deuxiième personne puisque créée juste après Dieu.

Dans l'ancien Testament de nombreuses fois la Sainte Trinité est montrée (Exemple avec Abraham, au Chêne de Manbré
Le Trinité ne date que du concile de Constantinoble, en 381. Evidemment, on est allé cherché pour justifier ce trithéisme des interprétations tordues de textes qui n'avaient aucun rapport.
Vous n'allez tout de même pas me dire que le Père, le Fils, et le Saint Esprit étaient des individus de chair ayant besoin de se rassasier d'un veau, non ?

De quelle Bible tirez vous vos textes?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
J'ai même des liens vers d'autres versions si vous voulez arguer à partir du grec.

Saint MarcCHIv1
Son baptême
La transfiguration
La confession de Saint Pierre sur le Christ.
Fin de l'évangile de St Mathieu Vous Baptiserez au Nom du Père et du Fils et du St Esprit.
Evangile de St Jean après la Cène
A Dieu soit
Mais encore ?

Sylphe
Banni

Nombre de messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Henryk le Jeu 19 Juin 2008, 15:15

Sylphe, passons à Hérésies!
A Dieu soit!
Déserteur.

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Dim 22 Juin 2008, 14:44

MoineSoldat a écrit:Il est un fait indéniable que lorsque le Catholicisme est tout puissant, l'Islam recule (croisades, reconquista), et lorsqu'il faiblit, l'islam et d'ailleurs les autres hérésies gagnent du terrain.
MoineSoldat a écrit:Toujours est il que les croisades se sont gagnées par le chapelet et c'est bien ce qui énervent les turcs... L'Eglise est immortelle. Le fait que le Pape ordonne les croisades suffit à faire de celles ci des expéditions conformes à la Volonté de Notre Seigneur Jésus Christ. Un seul mot d'ordre : obeissance face à la hiérarchie. C'est ainsi que les Francs ont toujours pulvérisés leur ennemis, en étant soumis à leur Chef légitime
Il est clair que l'unité religieuse de l'Occident était une source de grande force contre les infidèles musulmans, et que la division religieuse est une source de graves ennuis politiques en général (cela s'est vérifié ailleurs, notamment pour les Byzantins quand les hérésies monophysite et nestorienne ont encouragé les sécessions politiques comme celle de l'Égypte). Il n'y a pas de cohésion nationale sans cohésion religieuse, car la composition religieuse d'une nation influence nécessairement le politique. L'écart, effectivement, entre l'époque des croisades et la nôtre est significative, puisque nous vivons aujourd'hui dans ce qu'il convient d'appeler une contre-civilisation, basée sur le relativisme et la nihilisme érigés en dogmes.

Je n'ai toutefois pas une vision jusqu'au-boutiste du providentialisme et de l'action de Dieu dans l'histoire, car je ne crois pas qu'il agisse toujours directement, mais qu'il laisse souvent les hommes mériter ses faveurs. Cela rejoint certes la nécessité de la prière, mais concernant les Croisades, il faut aussi avouer que quand l'intention était plus que louable, leur mise en œuvre a souvent souffert de graves défauts stratégiques (voire pire quand une croisade s'en est pris à Constantinople, ce qui était pour le moins se tromper radicalement de cible), d'où l'échec final. Dieu donne des impulsions à ce qu'il me semble, qui dans certains cas ne sont pas toujours, malheureusement, couronnées de succès car puisque l'homme est libre il est aussi faillible. C'est bien pour cela que le règne du catholicisme a besoin nécessairement d'une action politique concrète de l'homme et que la pensée légitimiste me paraît bien supérieure à la pensée providentialiste.

Déserteur a écrit:L'Islam à des liens très proche avec l'arianisme. Non reconnaissance de la Divinité de Jésus. il (Arius)en fait appel a l'empereur Constantin, d'on le Concile de Nicée en 325, en Bithynie. Les empereurs successifs, laissérent gagner leur peuple sans trop de bannissement(Le pape Libère est en exil)(Julien, Jovien, Valens; Valens embrassa l'arianisme en Orient. C'est un ferment qui fut propice à l'Islam.
Je partage votre point de vue ; de même que j'ai précisé ci-dessus qu'à mon sens les hérésies monophysite et nestorienne (qui faisaient de Jésus soit un être trop humain, soit un être trop divin) ont contribué à détacher certaines provinces de l'Empire byzantin comme de l'orthodoxie chrétienne, je pense que l'arianisme a incontestablement préparé, avec d'autres éléments, la remise en cause du christianisme dans cette région et donc la naissance ultérieure de l'islam (sans parler des Goths pour l'instant).

Si Jésus n'est pas Dieu, s'il n'est pas de la même substance, s'il est créé et subordonné, alors d'une part c'est un retour au monothéisme radical - qui se retrouvera dans l'islam - mais c'est surtout une remise en cause de la Trinité qui empêche la conception chrétienne du Salut des hommes. Jésus est Dieu fait homme pour sauver les hommes, il n'est pas un envoyé divin de seconde classe : ils sont la même essence, ne font strictement qu'un. Pour les Ariens, Dieu ne s'est pas incarné sur terre pour sauver les hommes : la Passion du Christ changerait radicalement de sens dans cette perspective (tout comme, symboliquement, la distinction entre temporalité et spiritualité qui forme un des traits de la civilisation française). Michel Rouche a bien expliqué dans son Clovis comment les Goths (Wisigoths) profitaient de l'arianisme pour embrasser un christianisme de façade qui permettait de sauvegarder partiellement le statut de roi-prêtre païen tout en penchant vers un totalitarisme chrétien (encore un point commun avec l'islam). Le choix de Clovis pour le catholicisme aura été déterminant pour la France mais aussi pour l'Europe entière.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Dim 29 Juin 2008, 10:10

Mickaelus a écrit: Il n'y a pas de cohésion nationale sans cohésion religieuse, car la composition religieuse d'une nation influence nécessairement le politique. L'écart, effectivement, entre l'époque des croisades et la nôtre est significative, puisque nous vivons aujourd'hui dans ce qu'il convient d'appeler une contre-civilisation, basée sur le relativisme et la nihilisme érigés en dogmes.

Ainsi, je crois que l'installation massive du monde musulman en Europe, va provoquer une réaction du monde chrétien, car l'islam est générateur d'une contre-culture de résistance. Actuellement certes une parti importante du clergé pactise au moins passivement avec cette subversion religieuse, mais pour combien de temps encore ?
L'action de petits noyaux de catholiques animés par les prêtres de la tradition est une condition nécessaire à la lutte contre l'anticulture mondialiste. L'histoire nous montre que l'inattendu fini par arriver et même l'impensable. Tout peut changer ainsi très vite, même le régime....

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par paul Jaffredo le Mar 02 Déc 2008, 17:55

Pourquoi cette haine de l'islam?Les chrétiens et les juifs ont toujours eut droit de cité en terre musulmane.La réciproque est loin d'etre évidente.Si
les musulmans ne reconnaissent pas la divinité de N.S.J.C. ,au moins ils acceptent le christianisme comme religion authentique.A notre époque où
les signes des temps deviennent évident,lescroyants "orthodoxes" devraient plutot s'unir devant l'apostasie du monde.Et puis avant de dénigrer l'Islam peut-etre conviendrait-t'il de le connaitre de l'intèrieur
par le contact avec des croyants sincères qui sont aux antipodes de ce que
peuvent représenter les "idées" des extrémistes. P.Jaffredo

paul Jaffredo
Roturier

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 7
Age : 53
Localisation : Gap,Provence
Affinités politiques : Royaliste légitimiste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Mar 02 Déc 2008, 18:36

paul Jaffredo a écrit:Pourquoi cette haine de l'islam?Les chrétiens et les juifs ont toujours eut droit de cité en terre musulmane.La réciproque est loin d'etre évidente.Si
les musulmans ne reconnaissent pas la divinité de N.S.J.C. ,au moins ils acceptent le christianisme comme religion authentique.A notre époque où
les signes des temps deviennent évident,lescroyants "orthodoxes" devraient plutot s'unir devant l'apostasie du monde.Et puis avant de dénigrer l'Islam peut-etre conviendrait-t'il de le connaitre de l'intèrieur
par le contact avec des croyants sincères qui sont aux antipodes de ce que
peuvent représenter les "idées" des extrémistes. P.Jaffredo

Il ne s'agit pas d'être haineux envers l'islam, qui pourtant ne pratique pas toujours cette réciprocité... En revanche, je considère bel et bien l'islam comme une très grave menace et un ennemi, dès lors que cette religion conquérante procède à une insatllation massive et consciente en Europe. Alors, il ne s'agit pas de mépriser son ennemi, mais de le combattre. Et quand on cherche à le connaitre, on ne sombre pas dans la naïveté des intellectuels d'aujourd'hui qui le déclarent "tolérant", sans jamais l'avoir étudié.
De même, on peut parfaitement partager des valeurs proches de celles de son ennemi. Son caractère d'ennemi vient d'abord de ce qu'il impose comme occupant. On peut, comme l'islam, combattre ou déplorer le matérialisme et l'individualisme forcené de l'Occident, mais considérer néammoins que l'installation de l'islam en Europe est un acte de guerre, selon l'enseignement rigoureux du Coran. La mise en garde de Carl Schmitt s'applique magnifiquement à tous les Européens naïfs et tolérants envers l'islam : "Ce n'est pas toi qui décide qui est ton ennemi, c'est lui. Tu auras beau le declarer ton ami, si lui décide qu'il est ton ennemi, tu n'y pourras rien."

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Minervalis le Mar 02 Déc 2008, 21:30

paul Jaffredo a écrit:Pourquoi cette haine de l'islam?Les chrétiens et les juifs ont toujours eut droit de cité en terre musulmane.La réciproque est loin d'etre évidente.Si
les musulmans ne reconnaissent pas la divinité de N.S.J.C. ,au moins ils acceptent le christianisme comme religion authentique.A notre époque où
les signes des temps deviennent évident,lescroyants "orthodoxes" devraient plutot s'unir devant l'apostasie du monde.Et puis avant de dénigrer l'Islam peut-etre conviendrait-t'il de le connaitre de l'intèrieur
par le contact avec des croyants sincères qui sont aux antipodes de ce que
peuvent représenter les "idées" des extrémistes. P.Jaffredo

Votre position est fort naïve; mais elle va évidemment de pair avec l'emploi de ce vocabulaire politiquement correct dit "de la pensée unique" qui consiste à voir de la "haine" partout où l'on n'accepte pas les dogmes à la mode qui nous détruiront, en particulier la Xénomanie et l'Islamolâtrie.

Bien sûr, les chrétiens et les juifs eurent parfois (et non toujours) droit de cité en terre mahométane: pour être mieux rançonnés ! Mais les exemples historiques ne manquent pas non plus , de terres européennes conquises où les chrétiens et les juifs furent déchus de tout droit. Ce qui nous guette aujourd'hui.

Vous ignorez donc que l'Islam est une religion de conquête qui a pour but de s'établir sur l'ensemble des pays de cette planète ? Et qu'il est du devoir absolu de chaque mahométan de se livrer à toutes les feintes, tous les mensonges, toutes les diversions pour favoriser ce but ?

Oui, en effet, vous avez apparemment beaucoup à apprendre sur l'Islam...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Mar 02 Déc 2008, 21:37

paul Jaffredo a écrit:Les chrétiens et les juifs ont toujours eut droit de cité en terre musulmane.
Vous devriez avoir l'honnêteté de préciser qu'ils ont eu ce droit en tant que dhimmis, ce qui n'est pas exactement un sort très enviable. Il ne faudrait pas oublier non plus que cela est normal, puisque les musulmans ont conquis des terres chrétiennes. A moins de massacrer tous ceux qui n'ont pas voulu se convertir, il a bien fallu accepter que des chrétiens et des juifs survivent, mais dans quelles conditions...

paul Jaffredo a écrit:Si les musulmans ne reconnaissent pas la divinité de N.S.J.C. ,au moins ils acceptent le christianisme comme religion authentique.
Vous voulez rire ? Si on ne reconnaît pas la divinité du Christ, il n'y a plus de christianisme ; de fait, le Christ n'est pour les musulmans qu'un prophète, et ils nient Sa Passion. Ils reconnaissent des religions du livre, c'est tout, par commodité pécuniaire en cas de conquête.

paul Jaffredo a écrit:A notre époque où les signes des temps deviennent évident,lescroyants "orthodoxes" devraient plutot s'unir devant l'apostasie du monde.
Il n'y a qu'avec les chrétiens orthodoxes que les catholiques pourraient éventuellement s'unir à terme. Devant ces signes que vous évoquez, vous devriez plutôt songer à la défense de la Vraie Foi, comme le roi de France s'y engageait selon son Sacre jadis, plutôt que de prôner une alliance œcuménique qui est, elle, véritable apostasie.

paul Jaffredo a écrit:Et puis avant de dénigrer l'Islam peut-etre conviendrait-t'il de le connaitre de l'intèrieur
par le contact avec des croyants sincères qui sont aux antipodes de ce que
peuvent représenter les "idées" des extrémistes.
Il n'y a pas de différence entre islam et islamisme (conceptualisation mensongère occidentale pour leurrer les peuples libres), sinon celle d'une application plus ou moins grande des préceptes du Coran et de la loi islamique. Les meilleurs croyants sont justement en ce sens ceux que vous appelez extrémistes.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par paul Jaffredo le Mer 03 Déc 2008, 12:42

Pour m'avoir répondu,je vous remercie.Mais je n'ai pas voulu imposer une
vision,plutot un témoignage.Le contact avec des musulmans a permis que
je retourne dans l'église de N.S.J.C. .Pour cela je suis reconnaissant.Et il
me sera toujours plus facile de dialoguer avec eux qui m'ont acceuilli avec plus de courtoisie que bien des soi-disants chrétriens.Et cela ne m'empeche
pas de communier (après confession),de réciter en recherchant la sincèrité
le symbole des apotres.Je sais aussi que un père de l'Eglise a écrit que les
saintes Ecritures avait en plus du sens temporel,une signification spirituelle;
Dans l'ancien Testament,l'ange du Seigneur promet à la mère d'Ismael,fils
d'Abraham,une descendance nombreuse.Or Ismael ne pouvait qu'etre mo-
notheiste,et cette promesse de l'ange avait aussi un sens spirituel.Dans le
nouveau testament N.S.J.C. dit :"J'ai des brebis qui ne sont pas de cet enclos".Pour un musulman sincère "dhimmi" signifie simplement protégé
et la conversion concernait à l'époque du djihad légitime les paiens,de nos
jours ce meme djihad est interieur,il pourrait correspondre à "celui qui veut etre mon disciple,qu'il prenne sa croix et qu'il renonce à lui meme".
P.Jaffredo

paul Jaffredo
Roturier

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 7
Age : 53
Localisation : Gap,Provence
Affinités politiques : Royaliste légitimiste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Mer 03 Déc 2008, 18:22

paul Jaffredo a écrit:Pour m'avoir répondu,je vous remercie.Mais je n'ai pas voulu imposer une
vision,plutot un témoignage.Le contact avec des musulmans a permis que
je retourne dans l'église de N.S.J.C. .Pour cela je suis reconnaissant.Et il
me sera toujours plus facile de dialoguer avec eux qui m'ont acceuilli avec plus de courtoisie que bien des soi-disants chrétriens.
P.Jaffredo

La "courtoisie" de l'islam dont vous parlez ici est absolument contredit par quatorze sciècles de comportement de l'islam, ce dernier privilégie toujours la violence quand les rapports de force lui sont favorables, il ignore le pardon et la compassion, il éradique et soumet dans des ghettos les autres religions dans les territoires qu'il a conquis, où il ne tolère ni les paiens polythésistes ni les athées.
Ce dialogue dont vous parlez est une ruse. Théologiquement, dans le Coran, il est annulé par les versets belliqueux.
L'aumone de l'islam, est totalement différente dans son essence de la charité chrétienne. L'aumone ne concerne que "l'umma", c'est à dire la communauté des musulmans. Un musulman n'est nullement tenu de faire l'aumone au juif et au chrétien dans le besoin, ni de leur porter secours en aucune manière, quand à pratiquer l'aumone envers le paien ou l'athée, c'est completement blasphématoire... La signification de l'aumone n'est nullement fondée sur la commisération ou l'amour du prochain dans cette religion conquerante, intolerante et guerrière. Il n'est donc pas question pour un musulman de venir en aide à n'importe quel être humain. L'infidèle est, pour cet implacable monothéisme révélé, un "indigne".
D'ailleurs à ce sujet, on aura remarqué, mais les médias l'ont tu évidemment que le Croissant rouge pendant la guerre des Balkans n'est venue en aide qu'aux réfugiés bosniaques ou kosovars musulmans, totalement indiférent au sort des populations serbes ou croates Catholiques frappées par la guerre, tandis que la Croix Rouge n'a opéré aucune distinction ethnique ou religieuse....
D'une manière générale, l'islam ne pratique une politique de paix et d'apparente tolérance que lorsqu'il est faible et minoritaire.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Mer 03 Déc 2008, 18:45

paul Jaffredo a écrit:Les chrétiens et les juifs ont toujours eut droit de cité en terre musulmane.La réciproque est loin d'etre évidente.

C'est une blague ??

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La multiplication des constructions de mosquées dans le Val-d’Oise est impressionnante. Après Saint-Prix, ce sera Ermont, Vauréal, Eragny, Montigny-lès-Cormeilles et Cergy. Chaque année, des dizaines de mosquées sont construites.

Progressivement, le traditionnel paysage de nos campagnes avec ses villages, ses châteaux et ses églises est remplacé par les minarets. Plutôt que d’être de simples et discrets lieux de culte, la construction de ces mosquées-cathédrales démontre une volonté politique d’imposer visuellement l’Islam dans un Pays qui reste, de tradition, de culture et par son histoire profondément chrétien.

Il faudra aussi nous dire qui finance ces mosquées. Le contribuable ? Les fidèles ? Les émirats ? D’où vient l’argent de ces projets pharaoniques ?

Quelques chiffres

La plus vieille mosquée en France date de 1905. Elle se situe outre-mer, à La Réunion. La mosquée de Paris date de 1926. En 1985, on comptait 913 lieux de cultes musulmans. À l'heure actuelle, on en recence plus de 2147.

En 1920, après une première vague d'immigration, il y en avait 120 000 musulmans en France. Aujourd'hui, ils sont plus de 5 millions. À lire aussi : la multiplication des Mohamed en Europe.

Le même phénomène s'observe aux Pays-Bas. Il y avait 54 musulmans en 1909. Puis, ils étaient 1399 en 1960. En 1990, ils étaient alors 458 000. Ce dernier chiffre a doublé en 15 ans : ils sont plus d'un million.



Et qu'en sera-t-il en 2020 ? En 2050 ? En 2100 ?


Source :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Minervalis le Mer 03 Déc 2008, 19:14

Je vous signale d'ailleurs, hélas, qu'on vient d'ouvrir un nouveau lieu de recrutement de terroristes à Créteil il y a deux jours. Notre gouvernement républicain va d'ailleurs faciliter prochainement l'implantation de banques islamiques pour en financer encore davantage.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par paul Jaffredo le Jeu 04 Déc 2008, 10:17

Mavendorf a écrit que le musulman "ignore le pardon et la compassion"et que "l'aumone concerne l'hummah".Ayant lu le Coran,j'ai bien sur vu les versets belliqueux,il ne me semblent peu diffèrants de notre Ancien Testament;par contre à plusieurs reprises le pardon est invoqué à la fois comme Attribut de Dieu et comme vertu pour le croyant.S'il est vrai que l'au-
mone concerne l'Hummah'les juifs et chrétiens n'en sont nullement exclus.
Et nous meme chrétiens,nous nourrissons d'abord notre famille.Je peux aussi témoigner que lorsde rencontres inter-religieuses,l'aumone m'a été
accordée. P.Jaffredo

paul Jaffredo
Roturier

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 7
Age : 53
Localisation : Gap,Provence
Affinités politiques : Royaliste légitimiste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Jeu 04 Déc 2008, 15:58

Pour un royaliste légitimiste catholique, je vous trouve bien islamophile, monsieur Jaffredo, c'est tout de même pour le moins suspect. Je constate aussi que vous n'êtes pas capable de répondre aux trois quarts de nos arguments et faites comme si vous n'aviez pas lu en ajoutant de nouvelles contre-vérités.

Comparer l'Ancien Testament avec le Coran me paraît gravissime pour un chrétien de n'importe quelle obédience. D'une part, vous n'êtes pas sans ignorer que le Nouveau Testament transcende l'Ancien selon l'enseignement du Christ, sans l'abroger - heureusement d'ailleurs. D'autre part, l'Ancien Testament est un récit de l'histoire des Hébreux qui n'engage pas en acte le catholique (nous ne parlons pas des Dix Commandements) ; c'est bien autre chose dans le Coran qui n'est pas un récit mais qui est composé de sentences et directives que le musulman doit appliquer. Et ce manuel de guerre est bien plus violent que l'AT contre tout non musulman. Votre vision du djihad est d'ailleurs faussée et est celle de la propagande musulmane sur notre territoire : le combat intérieur n'a jamais remplacé le combat extérieur qui est une nécessité.

Et concernant l'aumône faite aux chrétiens, vous vous moquez de nous, comme pour ce que vous racontez des dhimmis. Vous qui aimez tant l'islam, expliquez-nous pourquoi celui qui n'est pas un prophète, l'assassin, chef de guerre et pédophile Mahomet a dévoyé le christianisme en n'y ajoutant que la haine (ce qu'on appelle l'islam) ; pourquoi ses successeurs n'ont eu de cesse d'envahir les territoires chrétiens et de convertir les chrétiens sur les anciennes terres de l'Empire byzantin, de l'Égypte jusqu'en Anatolie ; pourquoi l'Espagne a été conquise pendant plusieurs siècles dans une large partie de son territoire et pourquoi seuls nos armes comme lors de la bataille de Poitiers en 732 nous ont épargné le même sort ; pourquoi l'Empire byzantin, riche héritier de l'empire romain et hellénistique, a été détruit par les Ottomans qui ont fait de la Grèce un champ de ruines.

Et dites-nous donc si un homme qui souhaite la présence de ces gens-là sur notre territoire peut mériter un autre nom que celui de traître !

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Jeu 04 Déc 2008, 18:59

Mickaelus a écrit: Et dites-nous donc si un homme qui souhaite la présence de ces gens-là sur notre territoire peut mériter un autre nom que celui de traître !

En effet, celui qui souhaite la présence de l'islam sur notre sol de peut pas mériter un autre nom que celui-ci...

Mais n'oublions pas les autres (Et ils sont nombreux), ceux qui ne cherchent plus à envangéliser, ni à combattre l'islam, mais à faire du "social" et à "dialoguer" avec lui... Le devouement de ces personnes n'est peut être pas à mettre en cause. Simplement, face à l'islam conquérant et cynique, ils jouent le rôle "d'assistantes sociales", et aucun remerciement ne leur sera concédé...
Ce n'est pas à la cohabitation avec l'islam qu'il faut se préparer en France, pour les minorités actives et conscientes, mais à son expulsion à terme. Les défenseurs d'un "islam tolérant et laïc" pratiquent, soit l'ignorance, soit le mensonge pur et simple.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Minervalis le Jeu 04 Déc 2008, 22:23

Titre-choc vu à la Une du "Monde" aujourd'hui: "La construction de mosquées se banalise en France". Je n'ai pas lu l'article, mais, connaissant "Le Monde", je parierais volontiers que ce journal y voit une grande avancée de civilisation... Alors qu'on ne peut y voir qu'un retour à la barbarie.

J'ai lu également qu'un prédicateur mahométan venait de demander à ses "frères" d'envahir Internet (en attendant mieux) pour y faire leur propagande islamique; alors je me pose la question: M Jaffredo, qui, comme le souligne avec raison Mickaelus, ne fait ici que de la propagande et non de la discussion, ne serait-il pas un agent islamique en mission ?
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par paul Jaffredo le Ven 05 Déc 2008, 07:41

Messieurs Mickaelus,Mavendorf et Minervalis,
ont écrit soit que je serait un traitre,soit un agent islamique en mission.Mr mickaelus si je n'ai pas répondu au trois/quart de vos arguments c'est peut-etre aussi que je ne
m'attendais pas à soulever un tel tollé ou encore pour procéder point par point.Mais je ne vous embèterais plus avec mon islamophilie.,meme si votre description du prophète Muhammad ne correspond pas à sa biographie.Par contre je tiens à vous dire que chaque dimanche j'assiste à la messe dite
par le père Jean-Michel Bardet en la cathédrale de Gap(05000)et que le père Dix-Neuf dans les memes lieux me donne régulièrement le sacrement
de la confession et pour terminer je suis en possesion depuis le mariage du
livret de famille catholique.Avec le psautier bénèdictin la prière individuelle
ou avec enfants est bien agréable. P.Jaffredo

paul Jaffredo
Roturier

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 7
Age : 53
Localisation : Gap,Provence
Affinités politiques : Royaliste légitimiste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Minervalis le Ven 05 Déc 2008, 08:35

Mais je ne doute pas que vous vous incliniez régulièrement en direction de la Mecque avec la même constance. Cela vous sera d'ailleurs rendu plus facile dans quelques années avec la prolifération effarante des minarets que rendent possible les naïfs oecuméniques dans votre genre.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mavendorf le Ven 05 Déc 2008, 18:53

paul Jaffredo a écrit:Messieurs Mickaelus,Mavendorf et Minervalis,
ont écrit soit que je serait un traitre,soit un agent islamique en mission.Mr mickaelus si je n'ai pas répondu au trois/quart de vos arguments c'est peut-etre aussi que je ne
m'attendais pas à soulever un tel tollé ou encore pour procéder point par point.

L'islam est faible quand le Catholicisme est fort. Plus on croit dans le Christ et plus on comprend la nécessisté de bouter l'islam et autres hérésies hors de notre terre. Encore une fois ici, on peut s'appuyer sur un historique tonitruant qui vient confimer mes dires. Si l'on se réfere à l'époque des croisades, c'est bien avec la CROIX DE NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST que nous l'avons emporté ! Sinon a l'heure actuelle en occident nous lapiderions les femmes...
Il n'y a rien à craindre à rejeter entièrement l'islam, ceci n'engendre pas de malédiction. En revanche, en rejetant le règne du Christ Roi on risque bien de s'exposer à un sévère retour de batons....

paul Jaffredo a écrit:Mais je ne vous embèterais plus avec mon islamophilie.,

C'est une sage decision, faut-il vous rappeler que vous vous trouvez ici sur un forum qui defend la France tradionnelle et légitime ?
Autrement dit : "la France réelle" (Royaliste, Catholique et Monarchiste)...

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Ven 05 Déc 2008, 21:05

paul Jaffredo a écrit:Mr mickaelus si je n'ai pas répondu au trois/quart de vos arguments c'est peut-etre aussi que je ne m'attendais pas à soulever un tel tollé ou encore pour procéder point par point.Mais je ne vous embèterais plus avec mon islamophilie.,meme si votre description du prophète Muhammad ne correspond pas à sa biographie
Il est étrange que vous ne vous y attendiez pas, il est écrit fort clairement sur la bannière du forum : "pour une France catholique, royale et légitime". Si vous-mêmes êtes vraiment royaliste légitimiste comme vous l'indiquez dans les affinités politiques du profil, vous devriez savoir, à moins que vous n'ayez reçu aucune formation, que l'installation de l'islam en France n'est pas compatible avec cette mouvance, que la France est la fille aînée de l'Église, que lors de son sacre le roi de France jure devant Dieu de chasser l'hérésie de son royaume, et que si des rois de France ont pu tolérer selon les circonstances des minorités juives et protestantes, cela n'est pas possible avec une hérésie basée sur la conquête et l'invasion (j'ai assez rappelé plus haut tout ce que l'Europe et les anciennes possessions byzantines ont eu à souffrir).

Je suis encore fort étonné d'une part que vous n'employiez pas le terme français Mahomet, d'autre part que vous le qualifiiez de prophète. S'il est un prophète, alors il faut croire que ce qu'il a dit est vrai et l'islam qu'il a enseigné : alors vous devrez croire comme les musulmans le disent que Jésus n'est pas le fils de Dieu et qu'il n'est pas mort sur la croix, et que notre Bible est falsifiée parce que la vraie annonçait la venue du prophète Mahomet. Vous le voyez, qualifier cet homme (qui, désolé de vous le dire, a répandu ses préceptes par la guerre, le pillage, la conquête, a épousé une petite fille) de prophète revient à nier le catholicisme.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Henry le Dim 14 Fév 2010, 18:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y en a une dizaine d'autres avec.
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 53
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Jeu 04 Aoû 2016, 17:45

Suite à l'assassinat terrible du prêtre Jacques Hamel dont il a un peu été question sur le forum ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), on ne peut pas dire que cela ait ouvert les yeux des responsables actuels de l’Église catholique, ou du moins provoqué le début d'une réflexion plus saine un peu comme l'était celle du souverain pontife Benoît XVI. Bien au contraire, le pape François lui-même n'a pas hésité à faire une déclaration on ne peut plus relativiste, renvoyant dos à dos les violents de quelque religion qu'ils soient, sans se soucier le moins du monde de théologie. Il n'est plus du tout question de "Salut" ni de "Vérité", mais de "vivre-ensemble." Pour ce pape de gauche, le royaume céleste est tellement sur terre que c'est comme si toute notion de métaphysique, de dogme et de transcendance avaient disparu. En bas de la hiérarchie, des prêtres vont prêcher dans des mosquées et invitent des musulmans à l’Église... C'est juste consternant, on peut vraiment dire que nous vivons une époque lors de laquelle on ne sait plus à quel saint se vouer. Personnellement, je vis de tels comportements et paroles comme de graves trahisons, qui rendent encore plus difficile l'éventualité d'une restauration monarchique traditionnelle. Comme restaurer le trône, quand l'autel est contre la tradition ?


Quelques articles sur le sujet :

Pape François: «Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique»

   Par Jean-Marie Guénois Mis à jour le 01/08/2016 à 14:23 Publié le 31/07/2016 à 23:04

[...]

Ce qui a introduit une question sur le fait qu'il se refusait à parler d'islamistes ou de musulmans pour commenter des attentats pourtant commis au nom de l'islam, comme celui du Père Hamel, mais qu'il utilisait toujours le mot «terroristes».

François a d'abord répondu: «Je n'aime pas parler de violence islamique, parce qu'en feuilletant les journaux je vois tous les jours que des violences, même en Italie: celui-là qui tue sa fiancée, tel autre qui tue sa belle-mère, et un autre… et ce sont des catholiques baptisés! Ce sont des catholiques violents. Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique. Non, les musulmans ne sont pas tous violents, les catholiques ne sont pas tous violents. C'est comme dans la macédoine, il y a de tout… Il y a des violents de cette religion…»

Puis il a continué sur la question du fondamentalisme: «Une chose est vraie: je crois qu'il y a presque toujours dans toutes les religions un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons. Quand le fondamentalisme arrive à tuer… mais on peut tuer avec la langue comme le dit l'apôtre Jacques, ce n'est pas moi qui le dit. On peut aussi tuer avec le couteau, non?»

Pour conclure et redire le fond de sa pensée: «Je crois qu'il n'est pas juste d'identifier l'islam avec la violence, ce n'est pas juste et ce n'est pas vrai. J'ai eu un long dialogue avec le grand iman de l'université Al-Azhar et je sais ce qu'ils pensent. Ils cherchent la paix, la rencontre.»

Il a ensuite évoqué la situation en Afrique noire où «des musulmans veulent faire le Jubilé de la Miséricorde». Sans nommer le pays dont il parlait le pape a assuré, sur la base du récit que lui a fait un nonce que ces musulmans font la queue avec les catholiques pour passer «la porte sainte» [il y dans toutes les basiliques, cathédrales, sanctuaires du monde une porte sainte, comme à Saint-Pierre de Rome, pour permettre aux catholiques de franchir la porte sainte, l'un des actes religieux prévus par le Jubilé de la miséricorde, une année sainte en cours qui se termine en novembre prochain ndlr.] François de raconter «la majorité» de ces musulmans «avance pour prier à l'autel de la Vierge».

Et de conclure: «Ce sont des frères! Quand je suis allé en République Centrafricaine, je suis allé les voir et l'iman est aussi monté sur la papamobile. On peut vivre ensemble bien.»

[...]
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


À la messe, catholiques et musulmans honorent le père Hamel

   Par lefigaro.fr , AFP agence Mis à jour le 31/07/2016 à 13:29 Publié le 30/07/2016 à 21:48

VIDÉO - Le Conseil français du culte musulman a invité ce dimanche responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre à la messe pour exprimer leur «solidarité et compassion» après l'attaque de Saint-Étienne-de-Rouvray.

Une messe dominicale à l'émotion tangible. Près de 2000 fidèles catholiques accompagnés d'au moins une centaine de musulmans se sont réunis dimanche dans une cathédrale de Rouen pleine à craquer pour rendre un vibrant hommage au père Hamel, le prêtre assassiné de Saint-Étiennne-de-Rouvray.

Les fidèles musulmans répondaient à l'appel du Conseil français du culte musulman a invité ce dimanche responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre à la messe pour exprimer leur «solidarité et compassion» après l'attaque par deux djihadistes de l'église de Saint-Étienne-de-Rouvray.

«Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans», a débuté l'archevêque de Rouen Mgr Dominique Lebrun. «Ils ont souhaité nous rendre visite ce matin. Je vous en remercie au nom de tous les chrétiens. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de Dieu. Comme nous l'avons entendu de vos bouches que nous savons sincères, ce n'est pas l'islam», a-t-il déclaré.
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

«Notre douleur est aussi la vôtre», dit le curé de Saint-Etienne-du-Rouvray aux musulmans

   Par lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 29/07/2016 à 14:50 Publié le 29/07/2016 à 14:42

"Vous partagez notre douleur. Cette douleur est aussi la vôtre", a déclaré le curé de Saint-Etienne-du-Rouvray, Auguste Moanda, devant les musulmans de la ville, lors de la prière du vendredi à la mosquée, trois jours après l'assassinat en pleine messe du père Jacques Hamel.

"La fraternité doit continuer entre nous, frères musulmans, elle existe déjà", a ajouté le prélat, qui s'adressait à une assistance très nombreuse, dans laquelle figuraient plusieurs dizaines de chrétiens. "Cet événement qui vient d'arriver doit nous aider à renforcer les liens qui existent entre nous. Nous sommes appelés à construire des ponts et non des murs. Nous, les croyants, devons donner l'exemple", a-t-il souligné, en référence au meurtre du père Hamel mardi matin en pleine messe par un commando djihadiste.

Le prêtre a également pointé le risque d'amalgame, après la revendication de l'attentat par le groupe État islamique (EI). "Je voudrais rassurer mes frères, ce que l'on voit, ce n'est pas le vrai islam. Nous devons nous serrer les coudes", a-t-il dit. À l'entrée de la mosquée Yahia, on pouvait lire sur une affiche "Mosquée en deuil". Un long tapis a été déployé dans la cour de la mosquée pour accueillir d'autres personnes. À l'intérieur, du thé et de d'eau ont été distribués aux fidèles. Au moins 300 personnes étaient présentes du côté des hommes, les femmes étant à l'étage au-dessus.
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])




A côté de tous ces faux-semblants, Le Figaro a publié un article "intéressant", du point de vue documentaire, sur la manière dont l'Etat islamique considère l'Occident en général, les chrétiens comme les musulmans qui y vivent, ainsi que les deux derniers papes, Benoît XVI et François (le passage que j'ai mis en gras résume à peu près tout) :

«Break the cross» : le magazine de propagande de l'État islamique cible les chrétiens

   Par Eugénie Bastié Mis à jour le 01/08/2016 à 17:59 Publié le 01/08/2016 à 17:24

Quelques jours après l'assassinat du père Hamel, le quinzième numéro de Dabiq est consacré à la haine de Daech envers les chrétiens. Les djihadistes appellent les «croisés» à se convertir à l'islam et visent le pape François qui «se cache derrière un voile trompeur de “bonne volonté”».

«Break the cross» (Briser la croix): c'est avec ce slogan sans appel que Dabiq, le magazine de propagande de l'État islamique en anglais, illustre son numéro 15 spécialement consacré aux chrétiens. Quelques jours seulement après l'assassinat du père Jacques Hamel, Daech revient sur les raisons de sa haine envers les chrétiens, aussi surnommés «croisés». Déjà, dans le numéro 4 de Dabiq, intitulé «la croisade ratée», les djihadistes mettaient en une une image du Vatican surmontée par le drapeau noir de Daech, affirmant leur volonté de s'en prendre à Rome. Mais là, la propagande de Daech va plus loin, développant longuement ses griefs envers le christianisme.

«Entre la sortie de ce numéro et le prochain massacre qui sera exécuté par un des soldats cachés du Califat, les Croisés peuvent lire pourquoi les Musulmans les haïssent et les combattent et pourquoi les païens Chrétiens devraient briser leurs croix» écrivent les djihadistes. Un article extrêmement détaillé et exceptionnellement long (17 pages), citant aussi bien les Actes des apôtres que les Évangiles et le Coran, entreprend de démontrer l'inanité du christianisme par rapport à l'islam, par un argumentaire historique et théologique. L'État islamique y dresse la généalogie du christianisme décrit comme un «paganisme» à cause de la Trinité, considérée par les islamistes comme contraire au principe du monothéisme. Cette critique se termine par un appel menaçant aux «peuples du livre» à rejoindre la religion musulmane. Pour appuyer cette démonstration, les propagandistes de Daech publient une interview d'un djihadiste caribéen et d'un autre finlandais qui racontent leur conversion du christianisme vers l'islam. Ils publient également une photo de la tombe de Humayun Khan, soldat musulman américain tombé en Irak, qualifié d'«apostat» par l'État islamique. Ce soldat américain est au cœur d'une vive polémique aux États-Unis, ses parents, de fervents démocrates, se servant de son exemple pour critiquer le «racisme» de Donald Trump, celui répondant que lui n'avait pas voté la guerre en Irak.

«Benoît XVI dit la vérité»

Dans sa rubrique «dans les mots de l'ennemi», l'État islamique vise spécifiquement le pape François montré en photo serrant la main à l'imam de la mosquée Al-Azhar Ahmed el-Tayeb, considéré comme un apostat par les djihadistes. Visiblement documentés, les auteurs citent le pape Benoît XVI dans son livre Foi, vérité, tolérance, où il expliquait que la démocratie «contredit l'essence de l'Islam, qui n'a tout simplement pas le principe de séparation entre sphère politique et sphère religieuse que le christianisme possède depuis le début». «Même si c'est un menteur, il a certainement dit la vérité sur ce sujet», commentent les djihadistes, «montrant par-là que beaucoup d'apostats de l'islam, comme les imams occidentaux ou les professeurs de prétendues universités islamiques, ont une bien moindre compréhension de l'islam que Benoît l'incroyant».

Ils citent ensuite le pape émérite dans son discours de Ratisbonne qui avait fait polémique pour cette citation de l'empereur byzantin Manuel II Paléologue: «Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l'épée la foi qu'il prêchait.» «La religion de l'islam continuera à être diffusée par l'épée, n'en déplaise à Benoît», écrivent les djihadistes.

Les auteurs soulignent la différence entre un Benoît XVI qui, selon eux, «accentuait l'inimitié entre les chrétiens païens et les musulmans monothéistes» et François qui «se cache derrière un voile trompeur de “bonne volonté”». «Des papes, et spécialement le pape François, ont essayé de peindre le tableau d'une amitié chaleureuse, cherchant à détourner les masses musulmanes du devoir du djihad», écrivent-ils, reprochant notamment à ce dernier d'avoir pris la défense des homosexuels après la tuerie d'Orlando.

Dans un texte intitulé «Pourquoi nous vous haïssons et nous vous combattons», les djihadistes détaillent les six raisons majeures pour lesquelles ils détestent l'Occident. La première raison invoquée est le christianisme, qualifié de «mécréance»: «Vous rejetez l'unicité d'Allah, vous blasphémez contre lui en affirmant qu'il a eu un fils.» «Nous avons pour ordre de combattre les mécréants jusqu'à ce qu'ils se soumettent à l'autorité de l'Islam, ou bien en se convertissant à l'islam, ou bien en payant la jizyah [NDLR: impôt prescrit dans le monde musulman collecté chez les dhimmis, les hommes non-musulmans] - pour ceux qui ont cette option - et en vivant dans l'humiliation sous la loi des musulmans.»

La deuxième raison est la laïcité et les «valeurs libérales», la troisième raison, l'athéisme des sociétés occidentales. Les «crimes contre l'islam» (blasphème et moqueries), les crimes contre les musulmans (bombardements et drones) et «l'invasion des terres» musulmanes sont aussi invoquées.

Dabiq est le principal support de propagande de l'Etat islamique à destination des djihdistes occidentaux. Daech s'en sert principalement pour faire des appels à rejoindre le califat ou bien à pousser ceux qui ne peuvent pas partir à passer à l'acte là où ils se trouvent.
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Beaujeu le Dim 07 Aoû 2016, 17:52

Quand faute de grands crimes d'inspiration religieuse catholique récents, le pape va chercher des exemples de droit commun sans autre lien avec la religion que le baptême reçu par le criminel, on se sent un peu désemparé.
avatar
Beaujeu
Ecuyer

Nombre de messages : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum