Catholicisme et islam

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Catholicisme et islam

Message par Mickaelus le Jeu 18 Aoû 2016, 21:57

Eh oui, Beaujeu, on ne peut qu'en être surpris, alors que d'habitude, on prend au moins la peine d'aller piocher dans le passé de l’Église, pour citer l'Inquisition et les Croisades, ou autres guerres de religion ; mais ce sont sans doute là des faits historiques qui paraissent encore plus lointains à un pape d'Amérique du sud - je n'ai d'ailleurs rien contre cette origine, mais on a parfois l'impression que l'histoire européenne paraît bien floue vue de là-bas, bien au contraire des "prêches révolutionnaires."

Enfin, ce que le Pape a voulu dire en prononçant cette comparaison hasardeuse, c'est que pour lui, il est aussi anormal de reprocher à l'islam en général le terrorisme d'une minorité de musulmans, que si on accusait le christianisme en général parce que certains chrétiens commettaient des crimes. Mais tout de même, même en ayant la compréhension de son raisonnement (et de sa stratégie, puisqu'il veut un "front religieux" œcuménique face au front athée), le Pape François ne peut que comprendre qu'il existe une énorme différence entre des chrétiens qui accomplissent des forfaits sans rien revendiquer ayant rapport à leur religion, et des musulmans qui revendiquent une motivation religieuse pour leurs actes de guerre et de terreur. Derrière tout cela, se cache le refus total de la moindre réflexion : on condamne la Vérité au nom d'une diplomatie dont je me demande bien quels fruits on compte retirer.

Selon le même schéma de pensée, voici ci-dessous ce qui s'est dit à Lourdes le 15 août. Franchement, quand je lis tous ces discours, j'ai vraiment l'impression que l’Église catholique, du moins sa hiérarchie, a envie de disparaître dans un relativisme dégoulinant de guimauve. Il n'y a quasiment plus aucun rapport entre la diplomatie vaticane actuelle et ce que fut la Chrétienté jadis. Ce n'est certes pas une nouveauté, mais quand on croit avoir touché le fonds, on se rend compte que non. En somme, ne restent plus que le libéralisme ou l'athéisme (plus l'islam qui se joue des lâchetés occidentales), c'est bien désolant.


Mgr Barbarin appelle à prier pour «une France meurtrie par tant de souffrances»

   Par Guillaume Atchouel Mis à jour le 15/08/2016 à 15:28 Publié le 15/08/2016 à 15:07

VIDÉO - Plus de dix mille fidèles ont assisté lundi matin à la messe de l'Assomption célébrée sous haute sécurité dans le sanctuaire Notre-Dame à Lourdes.

À Lourdes

C'est pour «une France meurtrie par tant de souffrances» que Mgr Philippe Barbarin a appelé, lundi matin, à Lourdes, les fidèles à prier. Les organisateurs du pèlerinage National espéraient 25 000 personnes à cette messe de l'Assomption célébrée sous haute sécurité dans le sanctuaire Notre-Dame. Ils n'auront été, finalement, que 12 000 à prendre part à cette célébration, beaucoup ayant quitté la cité mariale dès dimanche. Dans son homélie, l'archevêque de Lyon a souligné l'importance de la «fraternité» entre tous, et particulièrement entre les religions. Il a, pour cela, rappelé que «Marie, la mère de Jésus, était juive» avant de rapporter que, «régulièrement», des musulmans vivant sur le territoire de son diocèse «venaient présenter leur nouvel enfant à la communauté chrétienne de Fourvière».

«La finalité était, à l'unisson de ce qu'a déclaré le pape François après l'assassinat du père Jacques Hamel de Saint-Etienne-du-Rouvray, de clamer que ce ne sont pas les religions qui veulent la guerre mais certains hommes», a analysé le père Claude venu de Limoges avec une centaine de fidèles de son diocèse.
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Un peu dans la même veine, j'ai lu il y a quelques jours un article relatant l'engagement contre l’État islamique d'un jeune français prénommé Hubert, dont le dévouement n'est pas sans une certaine noblesse chevaleresque, mais je me suis vu bien attristé par la conclusion et par le sens parfaitement démocratique, au sens relativiste, de son combat (voir le passage en gras dans l'article cité). C'est-à-dire qu'il n'existe aujourd'hui quasiment plus personne, même les autorités que l'on classe à l'"extrême droite", pour comprendre que la cohabitation entre Chrétienté et Islam n'est pas possible. Alors, même si l'on sauvait les Chrétiens d'orient pour un jour, on sait qu'ils seront à nouveau victimes demain. Ils mériteraient autant d'avoir un foyer que les israéliens. D'un certain côté, nous sommes nous aussi des "chrétiens d'orient", ou des indiens dans leur réserve, les royalistes qui se rappellent de la Chrétienté d'antan.


Le récit d'Hubert, normalien français, qui combat l'État islamique en Syrie

   Par Edouard de Mareschal , Service infographie du Figaro Mis à jour le 16/08/2016 à 16:29 Publié le 15/08/2016 à 11:57

INTERVIEW/VIDÉO - Ce jeune Français a tout quitté en septembre dernier pour rejoindre les combattants kurdes de Syrie. Il a participé à la libération de Manbidj, le principal point de passage pour les djihadistes occidentaux, dont plusieurs terroristes du 13 novembre.

Les dernières poches de résistance des djihadistes de l'Etat islamique à Manbidj en Syrie ont cédé samedi 13 août. Les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition kurdo-arabe, ont célèbré ces dernières heures avec les civils la libération de la ville qui était le principal point de passage vers la Turquie pour les membres de l'Etat islamique.

Hubert, un jeune Français, a tout quitté il y a neuf mois pour s'engager auprès des Unités de protection du peuple (YPG), la branche armée des Kurdes de Syrie. Pour Le Figaro.fr, il revient sur la bataille et explique le sens de son engagement armé contre Daech.

[...]

La lutte contre Daech ne peut-elle pas se faire depuis l'Europe?

Si, bien sûr. Chacun doit faire du mieux qu'il peut là où il est. Moi, j'ai vu l'expansion de Daech depuis l'Irak où je vivais. Je ne pouvais pas rester comme ça, vis-à-vis de mes amis kurdes ou de mes frères chrétiens. Mais il y a aussi beaucoup à faire depuis l'Europe où les idées vénéneuses de Daech prospèrent sur un vide spirituel profond, et sur l'incapacité de l'Occident à proposer un idéal à sa jeunesse. Il faut renouveler notre société, la rendre plus volontaire, plus optimiste. Dans le Rojava (territoires kurdes de Syrie, NDLR), ils essaient vraiment de fonder un nouveau modèle que je trouve passionnant, et qui me pousse à m'engager auprès d'eux. Il repose sur quatre principes: l'égalité hommes-femmes, le pluralisme religieux, la démocratie directe et le respect de l'environnement. Ils ont de belles idées, et une réelle vitalité dont la jeunesse de France devrait s'inspirer.
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum