Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henryk le Ven 30 Mai 2008, 06:25

Un impôt est resté au oubliettes, il s'agissait de la pezade: C'était une rétribution de guerre donnée aux paysans pour les récoltes saccagées. Cette octroi dura trois ou quatre siècles.
1)droits de succession:néant
2)Prêts à intérêts à la consommation: interdit
3) La loue ou les saisonniers actuels sont des vestiges de la corvée et de la taille.
4)De la corvée à la taxe d'habitation. quel pourcentage de valeur et de coût pour les mêmes travaux entre les deux époques?
5) un contrat de travail asservissant à autrui sans affranchissement au bout d'une période, voila le contrat de travail républicain.
6)L'économie tertiaire qui n'existait pas. Elle a pris naissance avec les actions de la compagnie des Indes en 1616.(Agiotage important;c'est un fiasco qui finit
par la spoliation de l'or et des bijoux1618)Dates à voir
7)travail à proximité, peu de déplacement
8)forêts sectionales: vestiges d'octroi existant encore dans certains villages. La vente des bois est redistribuée entre les ayant droits dans le village des ces dites forêts.
9)Permis de chasse, permis de pêche, permis de diligence(sic)pour une 6 Chevaux
...
Je lance le débat.
Il n'y a pas de plus beau drapeau qu'un prince vivant!
A Dieu soit!
Déserteur

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Minervalis le Ven 30 Mai 2008, 08:40

Je vous remercie, Déserteur, je voulais moi-même aborder la question depuis longtemps, et je ne l'ai pas fait parce que je n'ai pas eu le temps de rechercher des éléments là-dessus.

Mais ce thème est de première importance et cela vaudrait vraiment la peine que nous nous mettions tous à faire des recherches.

Je suis en effet persuadé que la comparaison n'est pas à l'avantage des temps modernes.

Je sais déjà que le nombre de jours de travail était moindre sous l'Ancien Régime, en raison notamment du nombre de fêtes religieuses; mais il nous faudrait un décompte exhaustif.

Quand aux impôts, il serait sûrement très intéressant de mesurer la part des impôts dans le revenu (sans oublier le revenu en nature des paysans, bien entendu) et de comparer les "budgets". Ce n'est pas parce qu'on fait payer tout le monde (en apparence) que l'impôt est plus juste pour chacun...

Qui a des pistes ?
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henryk le Ven 30 Mai 2008, 16:42

1)Droit:
Faculté reconnue, naturelle ou légale, d'accomplir ou de ne pas accomplir un acte.
2)Droit de marché:(Picardie)
Usage en vertu duquel les fermiers détenaient à perpétuité, héréditairement les biens qu'ils avaient loués.
Tant qu'il payait le loyer, le fermier se considérait comme le copropriétaire du bien.
3)Prime:
Somme accordée à titre d'encouragement ou de compensation à l'agriculture(1/24 partie du grain, dans la division du marc d'argent, prime de Cognée dans le Pilat.)
Source: Marcel Larchiver; Dictionnaire du monde rural; ed Fayard
A Dieu soit!
Déserteur

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henryk le Lun 23 Juin 2008, 11:03

La première œuvre de la révolution fut de dépouiller les foyers populaires en confisquant au profit de l'état et surtout du spéculateur, tout les biens dont jouissaient en commun, le familles qui n'avaient pas de biens propres. Aucun gouvernement ne fit autant de mal aux classes populaires, que celui qui s'en donnait comme l'émanation.
Ensuite l'Église reçût des traitements concordataires qui ne pouvait plus profiter aux pauvres, comme le faisaient précédemment ces grands biens.
Les acquéreurs des biens nationaux furent acquittés par le milliards des émigrés, mais le peuple ne revit presque rien des biens communaux, ni des biens corporatifs dissipés.
Le prolétariat y apparut comme une chose normale, au lieu d'une monstruosité sociale.
La tâche de la réfection sociale est de contrecarrer cet état, de faire l'inverse de ce qu'ont fait les droits de l'homme, c'est à dire procurer au foyer en lui rendant stabilité et sécurité, ses attaches avec la propriété, en facilitant la succession par transmission intégrale, réforme du régime fiscal, affranchir les donations de l'état, la liberté testamentaire.
A Dieu soit!
Déserteur

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Minervalis le Jeu 26 Juin 2008, 10:41

Bien que celui-ci ne soit plus en vigueur, il ne faut pas oublier l'Impôt sur les portes et fenêtres, aux si terribles conséquences sur la santé publique, créé par le Directoire le 24 novembre 1798.

Je vous cite cela parce que ma fille passe actuellement les épreuves du Bac de Français et que je l'entraîne pour l'oral; j'ai eu la surprise de l'entendre dire que la "chaumine enfumée" de la fable "La mort et le bûcheron" devait son caractère insalubre à cet impôt d'Ancien Régime... L'ayant reprise, elle m'a dit que cette "information" lui avait été donnée par son professeur de français... Ô mensonges républicains, où n'allez-vous pas vous nicher ! Je me suis fait bien entendu un plaisir de lui restituer la vérité.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Elisabeth le Jeu 26 Juin 2008, 21:39

C'est pour cela qu'il y a eu tant de portes et de fenêtres murées sur les bâtiments anciens !
C'est curieux de voir jusqu'où va la désinformation...
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henryk le Dim 29 Juin 2008, 21:48

Vote ou voix:
1)Mémoire de Turgot:
on ne peut légitimement accorder le droit de citer ou la voix dans les assemblées de paroisse qu'a ceux qui y possède des biens-fonds.
Remarque de Louis XVI:
C'est le moyen de faire des mécontents de la classe des non propriétaires, et si l'on permet aux premiers de s'assembler, c'est une semence de discorde.
2)Mémoire de Turgot:
"Je proposerai à votre majesté, de n'accorder une voix de citoyen qu'a chaque propriétaire de six cent livres de revenus:
celui qui n'aurai que cent livres, serait un sixème de citoyen.
Remarque de Louis XVI:
Couper à moitié ou à un quart les droits d'un homme dans une assemblée politique, suivant la quotité de sa fortune, est une idée si nouvelle qu'elle a encore dans nos opinions je ne sais quoi de bizarre et de romanesque, que la dignité de l'état ne pourrait se permettre de proposer.
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henryk le Dim 06 Juil 2008, 18:15

Des ouvriers qui travaillent à la journée et des messieurs qui sont chargés de garder moissons et vendanges
Charles VI, Juillet 1383

Depuis un certain temps, nombre d'ouvriers et de laboureurs, qui demeurent dans la ville de Sens, qui est pays de vignobles, abusent les bonnes gens pour lesquelles ils travaillent. Ils abandonnent leur ouvrage entre midi et none(Trois heures de l'après midi) longtemps avant le coucher du soleil, et vont travailler dans leur vignes ou à leur propre affaires.

Ils y font plus d'ouvrages qu'ils n'en ont fait pour ceux qui les payent. Qui plus est, loués à la journée, ils font semblant de travailler, épargnant leur peine afin d'être plus vigoureux et de mieux besogner pour eux mêmes. Enfin ils se présentent tard et demandent un salaire élevé pour la journée.
Et ces abus, qui vont contre la volonté de Dieu et la justice, contre le bien et l'utilité publique, ces laboureurs et ouvriers veulent en faire leurs règles de
conduite.
Les messieurs, chargés de gardé les vignes et les fruits qui y sont, prennent de leur propre autorité, les raisins qui leur sont confiés, en mangent, en donnent,en font du moult, causant ainsi de grands dommages aux propriétaires de ces vignes.

Pour mettre fin à ces abus, maintenir les bons usages, nous ordonnons dorénavant, à tous les ouvriers et laboureurs, hommes et femmes, de se rendre avant le lever du soleil, ou il vont se louer, et de travailler et labourer, là ou on les emploiera, jusqu'au soleil couchant. Ils pourront interrompre leur travail pour boire et manger et pour se reposer raisonnablement.

D'autres parts, les messieurs ne devront plus, prendre de raisins, soit pour en donner, soit pour en faire du vin nouveau, et cela sous peine d'une amende de six livres tournois. (Une livre tournois faisait dix huit grammes d'argent)
A Dieu soit!

Henryk
Chevalier

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 153
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Aucune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Henry le Lun 15 Fév 2010, 18:23

La grande gabelle et la T.V.A. sur l'essence, des impots qui se ressemblent, mais qui n'ont pas la même validité, la même taxe, ni le même ressort sur le bien commun.

Gabelle
Six régimes de gabelles

1)Pays de grande Gabelles: Anjou, Champagne Bourgogne...

2)Les pays de petites gabelles: du Maconnais à la Provence.

3) Le Pays de Salines: lorraine et Franche Comté

4) Les pays rédimés,(rachetés):Poitou au Limousin, partie de l'Auvergne et Guyenne,

5)Les pays de Quarts bouillon: (Caen)

6)Les pays exempts: Arthois Flandre Bretagne, Béarn Navarre.

d'ou pour l'anecdote, le terme de "gabelou" dénigrant les employés de la Gabelle


un petit rajout
pantagruélion est un impôt levé pour le chanvre me semble t'il mais à verifier...
avatar
Henry
Baron

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 520
Age : 51
Localisation : Velay
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Ordre naturel le Mer 22 Sep 2010, 01:02

Henry a écrit:La grande gabelle et la T.V.A. sur l'essence, des impots qui se ressemblent, mais qui n'ont pas la même validité, la même taxe, ni le même ressort sur le bien commun.

Je ne comprend pas, pourquoi seulement sur l'essence. Non. A mon sens il faut un comparatif gabelle/TVA.
En effet un comparatif sérieux ne peut occulter le fait que seul le sel était jadis sujet à une imposition sur la consommation. En effet, imaginer que dans un pays voisin de la France, je ne sais pas disons l'Espagne l'Etat enlève la taxe de touts les produits sauf le sel, la France ne criera t'elle pas contre la création d'un nouveau ''paradis fiscal'', en l'occurrence c'est le cas avec Andorre.
Mais il est amusant de voir que le Français moyen assimile forcement la gabelle avec une imposition confiscatoire et humiliante. Cette sensation est d'ailleurs tant mystifiée qu'il parait généralement absurde pour lui de quantifier ou de définir, ce mot à incarné l'oppression dans la dimension la plus abstraite qu'y soit. A vrais dire il en va de même pour tout ce qui touche à la monarchie.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impôts, Taxes, sécus, et congés au moyen âge: osons le comparatif avec 2008!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum