La réforme de la Télévision Publique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La réforme de la Télévision Publique

Message par Minervalis le Mer 03 Déc 2008, 23:16

Je m'amuse, je m'amuse; c'est le privilège de l'âge que de rire en voyant à quelques décennies de distance les mêmes qui défont ce qu'ils ont fait auparavant avec le même sérieux et la même conviction, c'est à dire ni l'un ni l'autre, et leurs adversaires adopter les mêmes attitudes pour la position inverse. Je m'explique.

Moi, j'ai vécu l'ORTF. La télévision publique sans publicité (jusqu'en 1968), avec à 20h30 des concerts de musique, des reportages dignes de ce nom, des magazines sur les grands peintres, etc... Eh oui.

Quand "on" s'est aperçu qu'il y avait moyen de faire beaucoup d'argent avec la télévision, grâce à la publicité, celle-ci a d'abord été autorisée, puis a tout envahi et a commandé les espaces qu'il y avait avant et après elle. Pour multiplier les vecteurs de publicité, on a éclaté l'Office et créé des sociétés par chaîne. Naturellement, toute la qualité a disparu progressivement jusqu'à devenir l'immonde magma que l'on sait. A l'époque, toute la "droite" a applaudi cette spectaculaire avancée et toute la "gauche" a crié au scandale sur tous les points.

Au fait, vous savez que le dernier président de la 1ère chaîne publique, celui qui l'a enterrée, Hervé Bourges, était un traître converti au musulmanisme ? Renseignez-vous sur ce personnage édifiant.

Aujourd'hui, afin de favoriser les sociétés dirigées par des copains et des coquins, le gouvernement veut réserver la publicité aux chaînes privées et donc l'interdire sur les chaînes publiques dont les sociétés refusionneraient... On revient donc à la situation d'avant 1974 pour ce qui est du statut des chaînes et d'avant 1968 pour ce qui est de la publicité. Et surprise, de nouveau la "droite" trouve cela génial et la "gauche" scandaleux...

Quel cirque, décidément, que la République, où les actions comme les réactions sont si convenues qu'elles en deviennent automatiques quel qu'en soit le ridicule !

Si l'absence de ressources publicitaires peut enfin débarrasser la télévision publique de toute la démagogie, de tout le racolage et de tout le mauvais goût qui l'encombrent aujourd'hui, depuis les feuilletons idéologiques comme le nullissime "Plus belle la vie" jusqu'à l'étalage sordide des la décomposition de la société des émissions de M Delarue en passant par les exhibitions zoologiques de M Djamel Debouse (le bien-nommé); si elle peut rétablir une certaine tenue des présentateurs et des journalistes qui n'a fait que se dégrader depuis plus de vingt ans, alors le téléspectateur ne peut que gagner à cette réforme.

Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum