La construction des mosquées en France

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

La construction des mosquées en France

Message par Mifpo le Dim 14 Déc 2008, 15:31

Yvon Claire, conseiller municipal MPF de Marseille, a voté en faveur de la construction de la grande mosquée de Marseille. En tout cas, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Dernière édition par Mickaelus le Dim 21 Déc 2008, 21:33, édité 1 fois (Raison : Edition du titre pour suivre le tour plus général pris par la discussion)

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mickaelus le Dim 14 Déc 2008, 15:44

C'est un article qui date du 25 juillet 2006, sur un blog clairement anti-MPF, tout à fait dans le ton peau de vache de l'avant-présidentielles employé par le FN. Sur l'affaire en question, je ne la connais pas spécialement, et quand bien même elle est vraie je sais que tous les partis de la droite réactionnaire et nationale, sans exception, ont leurs petites hontes et démissions qu'ils n'ébruitent pas trop - sans compter que le programme du MPF n'a jamais visé à l'interdiction de la construction des mosquées mais à le faire avec une "charte républicaine" et sans financements étrangers ni de l'État. Bref, aucun des partis existant actuellement ne prône la seule solution à cet égard, l'interdiction pure et simple de la construction de ces édifices et à terme l'interdiction du culte musulman en France. Mais avec les valeurs républicaines, on peut toujours rêver.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mifpo le Dim 14 Déc 2008, 16:16

Merci pour ces précisions.

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Dim 14 Déc 2008, 17:29

Oui, c'est le double jeu habituel des partis républicains, même ceux qui semblent porteurs de valeurs nationales.

Ne pas mettre dans son programme l'interdiction de constructions de mosquées c'est une chose, qu'on pourrait penser destinée à ne pas effrayer l'électeur conditionné au multiculturel, mais voter pour c'en est une autre qui s'appelle trahison.

Et certains vont même nous pondre des livres sur l'islamisation de la France...

Dans la République point de salut !
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mifpo le Dim 14 Déc 2008, 18:51

Ce n'est pas la construction d'une grande mosquée en elle-même qui me choque. C'est le fait de la construire au frais du contribuable.
S'ils la veulent autant, leur grande mosquée, qu'ils se la payent avec leurs deniers.

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Dim 14 Déc 2008, 19:28

Ah non, je ne suis pas d'accord: je ne vois pas ce que vient faire une mosquée en terre d'Europe, peu importe qui la paye.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mifpo le Dim 14 Déc 2008, 20:07

Vous préférez sans doute voire les musulmans faire leurs prières en pleine rue.
Montrons que nous sommes meilleurs qu'eux.

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Dim 14 Déc 2008, 21:16

Mon cher, je préfère ne pas les voir du tout... et nul doute qu'ils ne seraient pas si nombreux ici si cette terre n'avait la faiblesse de se plier à toutes leurs exigences, si choquantes qu'elles soient...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mavendorf le Dim 14 Déc 2008, 22:06

Minervalis a écrit:Oui, c'est le double jeu habituel des partis républicains, même ceux qui semblent porteurs de valeurs nationales.

Ne pas mettre dans son programme l'interdiction de constructions de mosquées c'est une chose, qu'on pourrait penser destinée à ne pas effrayer l'électeur conditionné au multiculturel, mais voter pour c'en est une autre qui s'appelle trahison.

Et certains vont même nous pondre des livres sur l'islamisation de la France...

Dans la République point de salut !

De toute façon il est plus simple de dire que ce n'est pas une attitude chrétienne que de mettre son espérance dans tel ou tel homme politique, dans telle combinaison de partis, en imaginant qu'un jour peut être un "programme" meilleur qu'un autre résoudra les problèmes d'une façon sûre et définitive, tandis que de propos délibéré on écarte notre Seigneur Jesus Christ, comme si tout se qui se passe aujourd'hui ne le concernait pas..

L'ordre social chrétien se situe à l'opposé des théories républicaines qui n'ont jamais apporté, dans toutes les parties du monde où elles sont mises en application, que la misère, l'écrasement des plus faibles, le mépris de l'homme et la mort (pouvant aller jusqu'a la mort de la nation même qui se nourrit de ce type de régime empoisonné).

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 46
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Lun 15 Déc 2008, 08:51

Ce serait intéressant pour moi, qui ne suis pas fin théologue, que quelqu'un d'autorisé mette en relief ici l'influence des perversions républicaines sur la doctrine chrétienne (car j'imagine qu'il y a bien dû y avoir contamination, quand j'entends les prêtres voire évêques actuels intervenir sans cesse en faveur des thèmes politiquement corrects) ?
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mickaelus le Lun 15 Déc 2008, 19:24

Minervalis a écrit:Oui, c'est le double jeu habituel des partis républicains, même ceux qui semblent porteurs de valeurs nationales.
Le fait est que la pratique démocratique présuppose l'entrée dans une démarche clientéliste, où les valeurs sont relativement (ou très) secondaires, selon les courants, ou ne sont affichées que si on sent une demande assez forte au sein de la population. Ce n'est plus le bien commun mais le système de l'offre et de la demande (et je me demande comment l'Alliance Royale pourra s'accommoder de cette contradiction à long terme). Plus le temps passera, plus la population musulmane s'accroîtra en France, et moins les partis républicains, quels qu'ils soient, oseront s'opposer frontalement à l'islamisation. Il suffit de songer à l'attitude du FN pendant la campagne présidentielle. Dans tous les cas, entrer dans le jeu démocrate c'est ne plus parler vrai.

Minervalis a écrit:Et certains vont même nous pondre des livres sur l'islamisation de la France...

Dans la République point de salut !
Je possède ce livre, Les Mosquées de Roissy de Villiers (pour ceux qui n'auraient pas compris éventuellement !). Le problème c'est que, même si le livre pose globalement de bons diagnostics, il s'interdit - malgré ce que pense peut-être Villiers à titre personnel - d'envisager les bonnes solutions en dehors du corpus conceptuel républicain. Du point de vue français, il est bien évident qu'opposer à l'islamisation la seule laïcité n'est pas la solution. Non, il faut évangéliser puis restaurer un régime monarchique où la religion catholique soit celle de l'État, comme elle l'a toujours été sous nos rois légitimes, jusqu'en 1830.

Mifpo a écrit:Vous préférez sans doute voire les musulmans faire leurs prières en pleine rue.
Montrons que nous sommes meilleurs qu'eux.
C'est un des arguments en faveur de la construction de mosquées qu'on entend souvent : si les musulmans pratiquent dans un lieu ouvert, connu des autorités, on pourrait mieux les surveiller et freiner le radicalisme. Moi, je ne pense simplement pas que cela empêche les réunions secrètes, et je n'aime pas beaucoup l'idée de gâcher le paysage pour eux. Mais, de toute façon, il y a beaucoup de pays au sud où existent déjà des mosquées : que nos musulmans "français" aillent donc pratiquer là-bas, cela sera mieux pour tout le monde.

Quant au fait d'être meilleurs, comprenez que la politique ni la survie ne sont pas faites selon le concept de solidarité et d'égalitarisme républicain, mais en vertu du bien commun de la nation et du respect de nos traditions. Si nous continuons à ce rythme l'érection de mosquées en France, alors effectivement nous sommes meilleurs, mais meilleurs en imbécillité. Je ne connais pas de peuple plus méprisable que celui qui appelle à l'envahisseur sans qu'il ait besoin de coup férir et que celui qui crache sur son histoire et sur sa gloire passée.

Minervalis a écrit:Ce serait intéressant pour moi, qui ne suis pas fin théologue, que quelqu'un d'autorisé mette en relief ici l'influence des perversions républicaines sur la doctrine chrétienne
Je ne suis pas autorisé personnellement, mais je pense pouvoir donner quelques pistes ou du moins un avis sommaire, et tout d'abord en affirmant qu'il y a clairement une lutte théologique entre un catholicisme imprégné (contaminé dirions-nous) de libéralisme (c'est déjà palpable chez Chateaubriand malheureusement) et un catholicisme traditionnel plus axé sur l'autorité. L'Église traditionnelle, ainsi, n'aurait jamais été complaisante envers un quelconque régime démocratique, puisque l'autorité vient d'en haut et non d'en bas - le concept de souveraineté populaire est complètement absurde. Aujourd'hui, on fait au contraire souvent reluire une société où le choix de l'individu est la base de tout, où la séparation totale du temporel et du spirituel ne pose plus problème (on réclame timidement que "les" religions puissent donner leur avis), etc. Et puis, il y a cette tendance chez certains religieux de gauche à mettre en procès le catholicisme moyenâgeux (vous connaissez la chanson : les croisades, l'inquisition, etc.) pour promouvoir un retour à un "christianisme des origines", selon une vision du Christ libérale et démocrate qui fait quasiment table rase de tout les apports dogmatiques du Moyen-âge. Ce qui fait que ces gens oublient complètement la spiritualité, le salut des âmes, au profit d'une fraternité qui pue le socialisme. Mais, comme disait un prêtre, la vérité sans la charité est un fruit amer, mais la charité sans la vérité est un fruit pourri ! Bref, il vaut mieux relire des prélats dignes comme Bossuet pour s'imprégner de la grandeur du catholicisme.

Pour quelqu'un de plus autorisé, je peux aussi vous proposer d'écouter Monseigneur Lefebvre déplorer la liberté religieuse et les effets de Vatican II : c'est à écouter [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Petit Normand le Jeu 18 Déc 2008, 18:46

Il ne faut pas remettre en question la liberté de culte et de conscience. Tout en garantissant ces libertés qui sont tout à fait fondamentales, la France doit néanmoins cesser de se renier et rétablir sa religion d’Etat, qui est le catholicisme apostolique et romain. J'y suis favorable, car telle est l'âme de notre pays, et que sans cette religion qui jusqu'au XIXème siècle a élevé chaque pierre de notre patrimoine, jamais la civilisation française n'aurait été portée à son apogée culturel et spirituel. J'y suis favorable car le laïcisme républicain, en dépouillant la France de cette part majeure de son identité, en ravalant le catholicisme au rang de tous les autres cultes sur son propre territoire, en le condamnant à se fondre dans l'indifférenciation, a rendu notre civilisation mûre pour sa dissolution dans la mondialisation.
Cependant chacun doit être libre de choisir sa religion -exception faite évidemment du Roi qui doit être catholique. On pourrait par exemple conserver les actuelles dispositions de la loi de 1905, mais en ne les appliquant qu'aux cultes non catholiques.
D'autre part, les mesures que propose Philippe de Villiers pour contrer l'islamisation me paraissent tout à fait raisonnables et satisfaisantes.

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mickaelus le Ven 19 Déc 2008, 20:01

Je respecte ce point de vue qui est quasiment conforme à ce qui a existé en France sous nos derniers rois légitimes - je dirai plus loin pourquoi j'écris quasiment - à travers la Charte de 1814. Néanmoins, je crois qu'il est bon de préciser que la liberté de culte n'est un droit fondamental que d'un point de vue libéral et qu'elle n'a pas été la norme de la monarchie française traditionnelle ; ce n'est pas un bon principe et il faut dire clairement ce que c'est même si on s'y résout : une concession à l'esprit du temps. L'Edit de Nantes de Henri IV (même pas destiné à durer, ce que nos ennemis omettent toujours de préciser) comme la "reconnaissance" du culte protestant par Louis XVI en 1787 n'ont été que de courts instants dans la succession de nos siècles monarchiques : aussi bien le statut des Juifs que des événements comme la croisade contre les Albigeois en témoignent largement. Je ne parle même pas de ce que le roi de France devait promettre concernant les hérétiques lors de son sacre.

Néanmoins, une formule comme la Charte de 1814 peut être adéquate aujourd'hui, à la seule condition qu'on ne se leurre pas de la même façon que les républicains, et c'est ce qui me gêne dans ton texte, Petit Normand. L'islam n'était massivement présent en France ni lors de la Charte de 1814, ni lors de 1905. De même que la laïcité républicaine n'est plus adaptée à cause du défi que pose la présence de l'islam en France, ce serait la même chose pour une Charte de 1814 remise au goût du jour. Autant préciser une religion catholique religion de l'État, avec une tolérance pour protestants, orthodoxes et juifs non prosélytes serait convenable, autant il faudra préciser l'interdiction de l'islam comme de la construction de mosquées. Être musulman en France n'a pour moi rien d'un droit fondamental au regard de notre tradition monarchique, c'est un droit fondamental au regard des valeurs républicains et des droits de l'homme, rien de plus. C'est en cela que les solutions de Philippe de Villiers pèchent gravement, enfermé qu'il est dans ce corpus conceptuel républicain et libéral.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Ven 19 Déc 2008, 22:57

J'irais personnellement plus loin que vous, Mickaelus: un groupe humain a besoin pour survivre d'un minimum de cohérence, d'un socle de valeurs communes; cela ne peut être dans un système ou cohabitent des religions différentes.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Petit Normand le Sam 20 Déc 2008, 11:53

Ne m'en voulez pas, mais votre intransigeance va beaucoup trop loin pour moi, et je ne puis vous suivre.

Oui, la liberté de culte et de conscience est effectivement un principe libéral, mais il n'est pas incompatible avec la monarchie capétienne traditionnelle, dans la mesure où celle-ci l'a reconnu d'emblée sous la Restauration, et même avant si l'on songe à Louis XVI, Henri IV, et même Catherine de Médicis qui tenta de réconcilier catholiques et protestants. En outre, le serment du sacre de Charles X en 1825 ne mentionnait plus le combat contre l'hérésie. Le comte de Chambord également reconnaissait la liberté religieuse.
Je pense que la monarchie capétienne traditionnelle et non parlementaire est le meilleur régime souhaitable pour la France, et est de toute façon son seul régime légitime. Mais cela ne m'empêche pas de reconnaître certains bons aspects au libéralisme -et la liberté religieuse en est un, et qui plus est essentiel pour moi. Et pas plus que je ne suis systématiquement opposé au libéralisme (même s'il m'inspire plus de rejet que d'acceptation), je ne saurai voir la perfection absolue dans l'Ancien Régime tel qu'il était au XVIIème siècle -et ce même si j'y vois, plus que dans n'importe quel autre régime, plus de qualités que de défauts. Mon voeu n'est donc pas de revenir coûte que coûte à l'Ancien Régime sous sa forme intacte d'avant 1789, et la monarchie telle qu'elle était entre 1814 et 1830 comblerait mes attentes.

Comme la plupart de nos Rois l'avaient compris, faire des concessions n'est donc pas forcément un reniement, mais est parfois, comme dans le cas de la liberté religieuse aujourd’hui, une simple question de bon sens, de réalisme et de respect d'autrui. Le tout est de faire ces concessions de manière responsable, en prévoyant des garde-fous, et c'est pourquoi, républicain ou pas, je fais pleine et entière confiance aux solutions que Philippe de Villiers préconise pour endiguer l'islamisation. Bien entendu, je souhaite que cette politique se fasse non pas au nom d'une quelconque laïcité républicaine comme le veut M. de Villiers, mais au nom de la reconnaissance de la France comme un pays catholique. Un catholicisme redevenu religion d'Etat, et le tout sous sa forme traditionnelle, qui est la mieux à même de rassembler et d'attirer les fidèles, est en lui-même, par la garantie de rechristianisation qu'il apporte, un autre rempart face à la montée de l'islamisation en France, là où la laïcité crée un appel d'air en niant nos racines chrétiennes.

Voici mon point de vue ; je me doute bien qu'il ne vous plaira pas, mais de mon côté je n'en changerai pas.

Ah, et si cela intéresse, voici un lien qui fait la lumière sur cette rumeur concernant le conseiller municipal MPF de Marseille : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Sam 20 Déc 2008, 13:55

Petit Normand, ce n'est pas que votre point de vue ne me plaise pas: je suis compréhensif avec les gens intellectuellement honnêtes, qui deviennent si rares.

Le respect d'autrui ne doit pas avoir pour effet de conduire à la destruction du pays; il faut absolument prendre en compte la survie de la société. La tolérance n'y a de place qu'à condition que les gens à tolérer soient suffisamment peu nombreux pour qu'elle ne soit pas nuisible. En la matière qui nous occupe, le seuil est assurément de loin dépassé.

Nous sommes par contre d'accord sur le fait que seule une vague de rechristianisation massive permettrait de venir à bout de ces problèmes, en évitant que ces questions se posent. Le clergé est-il prêt ? Et n'est-il pas trop tard ?
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Petit Normand le Sam 20 Déc 2008, 15:56

Que voulez-vous que je vous dise, Minervalis, il n'aurait pas fallu que nos dirigeants commencent à faire venir tous ces gens voici quarante ans. Les musulmans sont nombreux en France, et c'est pourquoi interdire l'islam comme vous voudriez le faire est impossible. Ce qui est raisonnable, par contre, c'est d'édicter des lois exigeantes et restrictives à l'égard de l'islam, comme celles du MPF, afin de le contraindre à accepter les valeurs françaises et, comme le dit Philippe de Villiers, à s'adapter à la France au lieu que ce soit l'inverse. Bien entendu, ces mesures doivent s'accompagner de l'arrêt définitif de toute immigration, ainsi que de l'expulsion des clandestins.

Je vous rappelle les conditions posées par le MPF : pas de financement des mosquées et du culte par l'Etat, par les municipalités ou par des donateurs étrangers, respect de l'architecture des villes (ce qui exclut les minarets et les mosquées dites "cathédrales"), dissolution du CFCM créé par Sarko, pas de polygamie, pas de voile intégral dans les lieux publics, pas de dérogation aux règlements des écoles, respect des coutumes françaises, obligation de reconnaître l'égalité homme/femme, le droit au changement de religion, etc...

Je ne demande pas plus ni moins.

Quant à votre question sur le clergé, je dirais que le pontificat de Benoît XVI redonne de l'espoir, mais que le clergé français aurait néanmoins grand besoin d'être "dégauchisé" (pour rester bref et poli).


Dernière édition par Petit Normand le Dim 08 Fév 2009, 09:14, édité 2 fois (Raison : rajouts)

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Sam 20 Déc 2008, 19:39

Ma foi, peut-être que les musulmans sont nombreux en France, mais peut-être aussi qu'ils ne sont pas fondés à y être. Si je ne m'abuse, plusieurs fois dans le passé, certaines communautés ont été invitées à quitter le royaume...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mifpo le Sam 20 Déc 2008, 19:55

Pourquoi vouloir vivre dans le passé?
Il faut savoir être tolérant. N'est-ce pas le message papal?

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 44
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Minervalis le Sam 20 Déc 2008, 21:17

Mifpo a écrit:Pourquoi vouloir vivre dans le passé?

Je crois que Leconte de Lisle avait déjà quelques éléments de réponse:

Vous vivez lâchement, sans rêve, sans dessein,
Plus vieux, plus décrépits que la terre inféconde,
Châtrés dès le berceau par le siècle assassin
De toute passion vigoureuse et profonde.

Votre cervelle est vide autant que votre sein,
Et vous avez souillé ce misérable monde
D'un sang si corrompu, d'un souffle si malsain,
Que la mort germe seule en cette boue immonde.

Hommes, tueurs de Dieux, les temps ne sont pas loin
Où, sur un grand tas d'or vautrés dans quelque coin,
Ayant rongé le sol nourricier jusqu'aux roches,

Ne sachant faire rien ni des jours ni des nuits,
Noyés dans le néant des suprêmes ennuis,
Vous mourrez bêtement en emplissant vos poches.

Leconte de Lisle
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 58
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mickaelus le Sam 20 Déc 2008, 21:57

Minervalis a écrit:J'irais personnellement plus loin que vous, Mickaelus: un groupe humain a besoin pour survivre d'un minimum de cohérence, d'un socle de valeurs communes; cela ne peut être dans un système ou cohabitent des religions différentes.
Je suis on ne peut plus d'accord avec vous, Minervalis, et je pense n'avoir pas manqué de défendre ici une conception strictement contre-révolutionnaire de la monarchie - d'ailleurs, comme le disait Philippe de Villiers lui-même, puisque nous sommes venus à ces discussions par son parti : une société multiculturelle est une société multiconflictuelle (j'ai répondu dans mon message précédent dans l'optique d'un dialogue avec Petit Normand et d'un point de vue stratégique uniquement, ce qui n'engage pas mes principes). Pour vous répondre très franchement, les seuls chrétiens non catholiques que je tolérerais d'assez bon cœur sont les orthodoxes (qui, de toute façon, ne cherchent pas à coloniser ni convertir la France ni l'Europe). Quant aux Juifs, tant que cela reste une petite communauté fermée, cela peut bien se supporter comme pendant les siècles passés sous certaines conditions. Par contre, je n'aime pas du tout ni les protestants ni les musulmans, dont les "religions" portent le germe de la révolte politique et de la guerre civile. Ceux-là, il faut tout faire pour les réduire.

Petit Normand a écrit:Oui, la liberté de culte et de conscience est effectivement un principe libéral, mais il n'est pas incompatible avec la monarchie capétienne traditionnelle, dans la mesure où celle-ci l'a reconnu d'emblée sous la Restauration, et même avant si l'on songe à Louis XVI, Henri IV, et même Catherine de Médicis qui tenta de réconcilier catholiques et protestants. En outre, le serment du sacre de Charles X en 1825 ne mentionnait plus le combat contre l'hérésie.
Je vois plus pour ma part dans l'Edit de Nantes, comme dans les agissements de Catherine de Médicis, des trèves de guerre que de franches adhésions doctrinales. Henri IV n'a sans doute pas eu tort de vouloir reconstruire un royaume trop longtemps déchiré, mais Louis XIV a eu grandement raison de révoquer un Edit, une trève, qui n'avait plus lieu d'être puisque la guerre était gagnée par les catholiques. La seule réconciliation qui puisse se faire entre catholiques et protestants, c'est la conversion de ces derniers à la religion des premiers, comme l'a fait le bon roi Henri, parce que le protestantisme n'a de fondement que la révolte contre le catholicisme. Le problème en tout cas dans ce que tu écris d'après moi c'est que, d'une part la monarchie française traditionnelle n'a jamais reconnu la liberté religieuse générale et inconditionnelle comme on la connaît aujourd'hui (ce n'étaient que des dosettes sous des contextes bien précis), d'autre part qu'on voit bien, justement d'après ce que tu rappelles à propos du sacre de Charles X, que l'introduction du libéralisme conduit à sacrifier par exemple un serment plus qu'important qui existait depuis des siècles. Au nom de quoi, donc, corrompre les principes français par ce libéralisme qui n'a en soi aucune légitimité ?

Petit Normand a écrit:Mon vœu n'est donc pas de revenir coûte que coûte à l'Ancien Régime sous sa forme intacte d'avant 1789, et la monarchie telle qu'elle était entre 1814 et 1830 comblerait mes attentes.
Moi non plus, je ne poursuis pas le rêve d'une réplique exacte de l'Ancien Régime pour une raison, c'est que je ne voudrais pas reformuler avec les "élites" d'aujourd'hui la paralysie économique et les privilèges des anciennes élites. Par contre, au niveau des institutions, je crois fermement que notre XVIIe s. a connu une apogée indépassable qu'il est bon de défendre contre les corruptions démocratiques de tout poil. De toute façon, une monarchie accouplée à la démocratie est soit renversée en peu de temps (on l'a largement vu chez nous), soit réduite à un office protocolaire (cela, on le constate largement à l'étranger). De ce point de vue Joseph de Maistre a eu raison de pester quelque peu contre la Charte de 1814, l'histoire lui ayant donné raison.

Petit Normand a écrit:Comme la plupart de nos Rois l'avaient compris, faire des concessions n'est donc pas forcément un reniement, mais est parfois, comme dans le cas de la liberté religieuse aujourd’hui, une simple question de bon sens, de réalisme et de respect d'autrui.
Je doute fort personnellement que la plupart de nos rois de jadis se fût accommodée des principes libéraux et républicains en matière religieuse, pour la simple et bonne raison que cela aurait signifié de devenir parjure envers son sacre. Est-ce à dire qu'un roi ne doit pas avoir d'honneur ni de fidélité ? Quand je pense à la figure sublime et lumineuse de Saint Louis, celle qui devrait tant nous inspirer, cela me paraît impensable ; un roi de France ne peut avoir pour mission de souscrire à une telle corruption de nos traditions, ou bien c'est prendre acte de la mort pure et simple de notre civilisation. Et je m'y refuse.

Petit Normand a écrit:Voici mon point de vue ; je me doute bien qu'il ne vous plaira pas, mais de mon côté je n'en changerai pas.
Que chacun parle selon ses engagements, ses convictions et sa conscience. Mais qu'on ne me reproche pas non plus de défendre les principes qui ont motivé la création de ce forum. En plus de cela, d'après ce que j'ai déjà dit, je crois que je suis honnête dans mon propos, qui veut que la monarchie conservatrice libérale à la façon de la Charte de 1814 me paraît un minimum vital supportable, mais qu'elle n'est pas la véritable monarchie traditionnelle française et qu'elle n'a pas la force institutionnelle ni morale suffisante dont nous aurions tant besoin.

Petit Normand a écrit:Que voulez-vous que je vous dise, Minervalis, il n'aurait pas fallu que nos dirigeants commencent à faire venir tous ces gens voici quarante ans. Les musulmans sont nombreux en France, et c'est pourquoi interdire l'islam comme vous voudriez le faire est impossible.
Pour moi, nous ne sommes pas responsables de la venue ni du sort de ces gens : ce ne sont pas "nos dirigeants" qui ont œuvré de telle façon, mais ceux du parasite républicain qui anéantit la France toujours plus. Il n'y a rien d'impossible sinon pour ceux qui naissent résignés et esclaves des chaînes qu'on leur impose : ne nous sentons pas liés comme ces "citoyens" de la république à qui on enseigne la fatalité. Le sang français c'est celui de l'honneur et de la vaillance : comment croit-on que les Espagnols ont fait leur Reconquista voilà bien longtemps ? Faut-il attendre que tout notre sol soit occupé avant de se demander s'il est possible de faire quelque chose ? Mais voilà ce que je lis dans tous les regards, ce que je lis dans tous les discours des gens de la prétendue "réaction" : l'esprit de démission, l'oubli de notre vieille vaillance comme de la douce France. N'oublions pas non plus, pour qui a l'esprit politique, qu'il y a des moyens d'action. Outre ceux de M. de Villiers, qui ont leur intérêt que je ne nie pas, se souvient-on de Louis XIV ? Comment il a progressivement dégradé la condition des protestants en France avant de révoquer l'Edit de Nantes ? Je crois qu'on pourrait, si nous le voulions parmi les descendants des Français (perspective si lointaine et hypothétique, hélas !), s'inspirer de ces méthodes envers les musulmans, soit supprimer tous les avantages dont ils jouissent indument sur notre territoire pour les inciter au départ, puis serrer la vis peu à peu jusqu'à ce que je vienne le temps de l'action décisive. Si nous ne faisons que rester sur la défensive, nous sommes cuits d'avance. Qu'on se le dise, et qu'on le veuille ou non, la guerre a déjà commencé, et construire des murs ne suffira pas si personne ne veut les défendre.

Minervalis a écrit:Le clergé est-il prêt ? Et n'est-il pas trop tard ?
Petit Normand a raison sur le fait que le pontificat de Benoît XVI présente un mieux, mais c'est encore largement insuffisant, puisqu'il reste trop tiède vis-à-vis de la tradition dans ses actes, et que son ton est beaucoup trop diplomatique. Ce dont les catholiques français et occidentaux ont besoin, c'est d'un bon électrochoc. Il n'y a aucune raison pour que l'Église néglige, atténue son message de Vérité pour des raisons politiques : pourquoi est-ce qu'on ne veut pas évangéliser en France ? C'est quand même complètement absurde. Donc, je ne saurais dire s'il est vraiment trop tard, irrémédiablement trop tard, mais il n'y a pas de quoi être optimiste au vu de l'esprit de démission total que l'on rencontre partout. Que ce soit dans le clergé ou dans tous les partis dits réactionnaires et nationalistes, le tableau n'est pas beau à voir. Dans le fonds, pour prendre un exemple qui vous parlera, je crois que la situation est encore bien pire que lorsque l'Empire roman s'est effondré.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Petit Normand le Dim 21 Déc 2008, 14:57

"Une société multiculturelle est une société multiconflictuelle" : c'est tout à fait exact, et je n'ai jamais appelé ni n'appellerai jamais une telle société de mes voeux. Cependant, il ne sert de rien de s'indigner que les chrétiens soient frappés d'interdit en Iran, si c'est pour souhaiter qu'il en soit de même chez nous en sens inverse. Voici ce que je pense, et de là à chanter le multiculturalisme ou le métissage, il y a tout de même de la marge ! Mais si de la modération et un minimum d'esprit de conciliation doivent être qualifiés en ces lieux de corruption et de déshonneur, alors je n'imposerai pas davantage ma présence ici.

Au revoir, donc, et joyeux Noël quand même !

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Croisé le Dim 21 Déc 2008, 15:48

Je suis contre la construction de mosquées en France pour deux raisons principales.
Tout d'abord, une mosquée n'est pas un lieu de culte. C'est un lieu de propagande, un tribunal, une école (coranique),... elle n'a strictement rien à voir avec nos églises. Le musulman, pour vivre sa foi, n'a besoin que d'un tapis et d'une boussole (et du coran, bien sûr!).
Et enfin, une mosquée est considérée par les fidèles comme "terre d'islam". Ce qui a une énorme importance pour eux, croyez-le bien, puisque toutes les mosquées sont autant de morceaux de France (et donc de Chrétienté) qui sont volés et convertis à l'islam.
Je terminerai en citant un proverbe arabe tiré de l'excellent livre La mosquée Notre-Dame de Paris: "Embrasse la main que tu ne peux mordre". Plutôt révélateur, non?!
avatar
Croisé
Roturier

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 30
Age : 41
Localisation : 26-Drôme
Affinités politiques : Monarchiste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Petit Normand le Dim 21 Déc 2008, 17:09

Je tiens à me faire bien comprendre : je ne suis pas non plus pour la construction de mosquées comme cela se fait aujourd'hui. Ma position sur le sujet est exactement la même que celle du MPF : pas de mosquée construite par l'Etat ou les municipalités, pas de mosquée construite avec les fonds de pays étrangers, et pas non plus de mosquée construite sans garantie de respecter la Charte mise au point par le MPF (qui comprend l'obligation de respecter l'architecture locale, de tolérer le changement de religion, de reconnaître l'égalité des sexes, ainsi que l'interdiction de la polygamie, du mariage forcé, etc...), ce qui vous en conviendrez est tout de même drastique.

Voilà, maintenant je vous laisse.

Petit Normand
Chevalier

Masculin
Nombre de messages : 157

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Mickaelus le Dim 21 Déc 2008, 17:26

Petit Normand a écrit:"Une société multiculturelle est une société multiconflictuelle" : c'est tout à fait exact, et je n'ai jamais appelé ni n'appellerai jamais une telle société de mes vœux. Cependant, il ne sert de rien de s'indigner que les chrétiens soient frappés d'interdit en Iran, si c'est pour souhaiter qu'il en soit de même chez nous en sens inverse. Voici ce que je pense, et de là à chanter le multiculturalisme ou le métissage, il y a tout de même de la marge ! Mais si de la modération et un minimum d'esprit de conciliation doivent être qualifiés en ces lieux de corruption et de déshonneur, alors je n'imposerai pas davantage ma présence ici.
Ta présence ici n'a jamais été remise en question parce nous avons quelques divergences sur l'intensité de notre fidélité à l'ancienne France ; je ne pense trahir la voix de personne ici en disant que tu apportes toujours des réflexions de qualité. Seulement, le débat politique et historique est exigent et je pense qu'il est bon entre royalistes, même très proches au niveau des idées, de n'avoir pas peur de se dire franchement les choses : il n'y a pas lieu de s'en vexer (moi, je ne prends pas mal le fait qu'on me dise trop intransigeant).

Sur le fonds, j'ai bien noté que tu n'appelais pas du tout à une société multiculturelle, je ne l'ai pas écrit parce que c'est tellement évident pour moi que j'ai préféré me concentrer sur les points de désaccord. Et mon point de désaccord majeur, je le rappelle, est celui-ci - et je ne crois pas qu'il ait quoi que ce soit d'insultant et d'irrespectueux : que du point de vue légitimiste et contre-révolutionnaire, l'introduction d'une dose de libéralisme dans le principe monarchique ne peut être qu'une concession tactique et stratégique temporaire, et pas un principe auquel on devrait adhérer de bon cœur sans contrainte. Sinon, on dévie un peu du principe de civilisation française dans sa pureté : ce n'est pas du tout une tare infamante, mais il faut en être conscient. Autre exemple de même type qui vaut pour quelques-uns des inscrits ici : ce n'est pas la même chose d'essayer la stratégie de l'Alliance Royale sans adhérer à sa plate-forme politique et à sa doctrine qui nie le légitimisme sur plusieurs points, que d'y adhérer pleinement et philosophiquement. La nuance est d'importance, elle détermine si nous plaçons nos principes avant la stratégie ou l'inverse.

Quant j'ai parlé de corruption, c'est de même par un simple constat : quand on touche, sans aucune nécessité théologique ni philosophique, à la fonction sacrée du roi en changeant la formule du sacre, à cause d'une défaite politique, il faut bien écrire qu'il y a corruption, dans le sens d'une dégradation non nécessaire d'un principe. Et quand on s'y résout sur le fonds, il y a bien une part de déshonneur à l'accepter. J'ai bien conscience que le comte de Chambord, et très probablement notre duc d'Anjou comme feu son père, sont beaucoup plus proches de ta ligne que de la mienne. Mais je me suis fixé comme rôle la défense de la fonction royale française dans son intégrité ; si j'avais à m'exprimer auprès du prince, je lui dirais la même chose qu'à toi. Parce que je défends la fonction sacrée et intemporelle du roi de France Très Chrétien bien avant l'homme de chair et ses opinions voire faiblesses personnelles qui doivent l'incarner quelques temps. Et sans doute, suis-je en cela un peu trop proche au goût de certains de l'Alceste du Misanthrope, ou de la position de Joseph de Maistre vis-à-vis de Louis XVIII (intransigeante pourrait-on dire !), mais il faut bien que quelques-uns encore se dévouent pour cette tâche parfois ingrate, qui me semble être celle d'un véritable serviteur du trône de France.

Je dirai une dernière chose sur ta remarque à propos de l'Iran, parce qu'il ne me semble pas qu'on puisse user de symétrie quant à l'analyse de la situation des chrétiens et des musulmans qui résident l'un chez l'autre. Il ne faut pas oublier que l'islam a conquis de nombreuses terres chrétiennes et qu'il est bien légitime de vouloir que les vieilles communautés chrétiennes qui restent sur ces terres ne soient pas trop maltraitées puisqu'elles ont été dépossédées ; la réciproque ne peut s'appliquer puisque les musulmans qui s'installent sur nos terres n'ont aucun droit à revendiquer leur possession ou un droit de résidence : nos terres sont chrétiennes depuis des temps où l'islam n'existait pas, et certains de leurs ancêtres n'en ont jamais foulé le sol qu'en temps de guerre. J'aimerais encore rappeler ce qu'est l'islam dans son principe et dans l'histoire, soit un principe de guerre perpétuel : n'oublions jamais que depuis son émergence au VIIe s. sur d'anciennes terres et zones d'influence de l'Empire byzantin, cette région du monde ne connaîtra plus jamais la paix (rien de comparable avec les problèmes que l'Empereur avait eu à gérer avec les hérésies chrétiennes nestorienne et monophysite, notamment en Égypte), et que le Coran ne prévoit la paix que lorsque ses troupes auront conquis le monde entier. On ne transige pas avec des ennemis pareils. C'est pourquoi je ne renie aucunement notre Moyen-Âge, ni nos rois croisés comme Louis VII, Philippe Auguste ou encore Saint Louis. Pensons encore à cette Grèce, en Europe même, si agitée aujourd'hui, qui a subi si longtemps le joug des Ottomans, et je ne parle même pas de l'Espagne. Non, l'enjeu est trop important pour qu'on prenne le moindre risque.

En tout cas, joyeux Noël tout de même à toi aussi si on ne te relit pas d'ici là.

Croisé a écrit:Je terminerai en citant un proverbe arabe tiré de l'excellent livre La mosquée Notre-Dame de Paris: "Embrasse la main que tu ne peux mordre". Plutôt révélateur, non?!
En effet, c'est tout à fait révélateur de la stratégie de la taqya, à laquelle se laisse malheureusement prendre - parfois en pleine connaissance de cause, ce qui est gravissime - une partie non négligeable de nos compatriotes.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La construction des mosquées en France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum