La monarchie belge face à la crise

Aller en bas

La monarchie belge face à la crise

Message par Mickaelus le Ven 09 Nov 2007, 15:00

Pierre Avril a écrit:Le roi appelle Flamands et Wallons au dialogue

Un scénario de sortie de crise à l’étude vise à mettre le conflit communautaire «entre parenthèses» pendant deux ans.

Vingt-quatre heures après le vote en force des parlementaires flamands visant à limiter les droits électoraux des francophones vivant à la périphérie bruxelloise, la Belgique francophone est sous le choc. Pour la première fois dans l’histoire du pays, les élus du Nord, qui représentent 60 % de la population, ont profité de leur majorité numérique au Parlement pour imposer leurs revendications à la minorité francophone. Cette opération s’est réalisée avec l’appui des deux voix du parti d’extrême droite Vlaams Belang, autour duquel les partis classiques avaient pourtant décidé naguère d’établir un «cordon sanitaire». Enfin, le Flamand Yves Leterme, chef de la coalition orange-bleue (chrétiens-démocrates et libéraux du Sud et du Nord), n’a rien fait pour empêcher cette opération. On lui reproche au mieux son impuissance, au pire sa complicité.

«Une certaine Belgique est morte, résumait le quotidien Le Soir, hier. Cet acte d’autorité (flamand), quasi impérialiste, est intolérable, pitoyable et dommageable.» Selon un sondage, 69 % des francophones belges estiment qu’Yves Leterme ne peut plus prétendre devenir premier ministre. Pourtant, les néerlandophones semblent s’étonner des conséquences politiques de leur initiative. «La mousse doit retomber», espère Jo Vandeurzen, le président des chrétiens-démocrates flamands (CD & V), le parti d’Yves Leterme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Mar 13 Nov 2007, 23:50

Je crois que le seul homme capable de renouer les fils du dialogue entre les deux communautés est Herman Van Rompuy.
M Leterme grille ses dernières cartouches. Et toute cette situation de tension n'est pas bonne pour la Belgique d'un point de vue économique car la Flandre en pâtira aussi bien que la Wallonie. C'est aussi l'image de la Belgique à l'étranger qui en prend un coup.
Enfin , ne désespérons pas. Herman Van Rompuy a promis un gouvernement pour Noël. C'est lui qui l'a dit !
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation pour la Belgique à Bruxelles

Message par Mickaelus le Lun 19 Nov 2007, 18:00

D'accord avec vous Elisabeth, il ne faut pas baisser les bras même si la situation en Belgique - que je ne connais pas très bien je le reconnais - semble difficile. Je n'aurais pas vu d'inconvénient à accueillir les francophones en France si nous étions en monarchie catholique, mais avec le régime que nous avons, je crois que les Belges feraient mieux de reprendre le flambeau à des politiciens nullissimes et plébisciter la monarchie. En tout cas, la récente manifestation pour la Belgique semble avoir été un succès :
Environ 35.000 personnes ont manifesté dimanche à Bruxelles pour l’unité du pays en proie à une crise politique sans précédent.

Aux cris de «Belgique, Belgique!» ou de «Vive le roi», 35.000 personnes, selon les autorités bruxelloises, ont défilé dans une marée de drapeaux nationaux «noir-jaune-rouge» avant de se réunir dans un des parcs de Bruxelles pour une fête «à la Belge» avec frites, bière et concerts.

«Mon pari est gagné, la foule est là, y’a des Flamands, y’a des Wallons et y’a une très belle ambiance, sous le soleil», s’est réjouie Marie-Claire Houard, initiatrice de ce défilé qui avait espéré entre 30.000 et 50.000 participants. Ce rassemblement pro-belge, suivi par les photographes et les caméras du monde entier, dépasse par son ampleur toutes les précédentes manifestations de ce type, qui n’avaient jamais dépassé le millier de participants.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Sam 24 Nov 2007, 01:52

Bravo à la Liégeoise responsable de cette manifestation pour l'unité du pays.
Mais les médias flamands n'ont même pas parlé de cette manifestation. Pour eux, c'est purement francophone. La devise de la Belgique est toujours d'actualité ( l'union fait la force ).

C'est complètement fou de ne pas avoir encore de gouvernement. Heureusement que le gouvernement sortant est là pour expédier les affaires courantes. Il ne peut cependant rien décider.
Et cette crise commence à coûter bien cher au pays. Cette instabilité politique commence à faire fuir les différents investisseurs. C'est autant d'emplois et d'argent en moins pour la Belgique.
Or, la Belgique est un petit pays. La seule façon pour lui de vivre , ce sont les exportations ! Bravo , maintenant qui nous fera confiance ?
Car c'est autant d'argent en moins et pour la Wallonie et pour la Flandre.
Cette crise commence à nous plomber le moral à tous !


Cependant, il est à noter un geste positif des flamands. Des députés flamands et wallons ont uni leurs forces jeudi pour rejeter une proposition de loi prévoyant la partition du pays. Cette proposition de loi avait été présenté par le Vlaams Belang, le parti flamand d'extrême droite.
Mais comme le disait Madame Milquet, la présidente du CDH ( centre humaniste démocrate, parti équivalent politiquement à François Bayrou ), il est très difficile de parvenir à un accord avec les flamands qui n'hésitent pas à faire de la surenchère. Pourtant, à un moment ou à un autre, il faudra bien conclure. Et ce pour le bien et la bonne gouvernance de ce pays. Sous peine de se discréditer et de se ridiculiser.
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Mickaelus le Sam 01 Déc 2007, 15:14

Le Flamand Yves Leterme renonce à sa mission de former un gouvernement d’union nationale.

Les Belges n’ont toujours pas de gouvernement. Le Flamand Yves Leterme, leader des chrétiens-démocrates, annonce samedi qu’il renonce à la mission que lui avait confié le roi : parvenir à constituer un cabinet d’union nationale, six mois après les élections législatives de juin dernier.

Le blocage se poursuit en effet entre les quatre partis flamands et francophones de la coalition qu’il tente de mettre en place. Vendredi soir, Leterme a mis sa démission dans la balance, demandant aux quatre formations de répondre à trois questions : acceptaient-elles de discuter sans tabous sur la réforme de l’Etat, de donner plus d’autonomie fiscale aux régions et d’accorder une procédure d’adoption facilitée au Parlement pour les réformes institutionnelles ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Sam 01 Déc 2007, 18:22

Cet échec d'Yves Leterme ne m'étonne pas du tout !
A mon humble avis, Herman Van Rompuy est l'homme de la situation !
Mais reste à savoir ce que fera la NV-A !
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Sam 01 Déc 2007, 19:09

D'après ce disait la télévision belge et ce n'est qu'une hypothèse, le futur premier ministre de la Belgique pourrait être le francophone Didier Reynders ( parti libéral ). Mais de toute façon, c'est le Roi qui décide ! Pour le moment , le premier ministre de la Belgique chargé des affaires courantes ( Guy Verhofstadt du parti libéral flamand ) est reçu par le Roi. Affaire à suivre donc.
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Lun 03 Déc 2007, 23:43

Retour 'temporaire' de Verhofstadt pour sortir de la crise


Le Roi Albert II a reçu Guy Verhofstadt , premier ministre de la Belgique chargé d'expédier les affaires courantes.
L'"informateur" est donc chargé de sortir de la crise politique actuelle, et non de tenter de former un gouvernement.La place de formateur reste donc vacante depuis la démission d'Yves Leterme.
La mission que le roi lui a confiée revêt un caractère très temporaire et limité, a expliqué Guy Verhofstadt, qui a d'ailleurs beaucoup hésité avant d'accepter.

Son but est clairement de faire démarrer la discussion sur une réforme de l'Etat. Il considère une telle réforme comme indispensable. Il est convaincu qu'il ne sera pas possible de former un gouvernement stable sans une réforme de l'Etat profonde, sérieuse et équilibrée.

source :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
Ce qui est sûre est que sa mission ne sera pas facile , surtout avec le cartel CD&V NV-A !Souhaitons lui donc bonne chance. Ceci dit, Guy Verhofstadt est bien perçu par les milieux francophones car c'est un homme d'écoute. Sa cote en Wallonie est bien meilleure que celle d'Yves Leterme.
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Mer 05 Déc 2007, 13:39

Verhofstadt profite de la crise, Leterme s'effondre[s]


Guy Verhofstadt est la personne la plus apte à diriger le pays, estiment 51,1 pc des Belges, selon une enquête .
Les résultats sont accablants pour Yves Leterme.
Guy Verhofstadt arrive en tête devant Yves Leterme et ce y compris en Flandre.
Il est vrai que M. Verhofstadt a pour lui l'expérience et c'est un homme d'écoute .Nul doute qu'il jouera un rôle important dans les semaines et les mois qui suivront ainsi que son homologue francophone Didier Reynders.

source :

Le Vif l'Express .be du 4/12/2007
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Mer 05 Déc 2007, 13:40

Au journal télévisé , les patrons flamands ont exprimé leur mécontentement devant la durée de cette crise politique. Il se pourrait bien qu'à l'avenir, ils ne votent pour des partis aussi intransigeants que sont la NV-A et le Vlaams Belang . Ils ont aussi exprimés leur attachement à la Belgique mais avec une réforme de l'état.
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Mer 05 Déc 2007, 13:42

On parle beaucoup de confédération pour la Belgique ces derniers temps .

Qu'est-ce que le confédéralisme ?[s]


De plus en plus nos hommes politiques emploient le mot "confédéralisme". Il vient du terme " confédération", qui signifie l'association durable d'Etats qui, pour mieux défendre des intérêts communs, se mettent sous la dépendance d'un organisme central commun sans renoncer à leur autonomie dans d'autres domaines. En clair des Etats souverains et indépendants reconnus par la Communauté internationale ( ONU ) se mettent ensemble pour des matières comme la Défense ou les Affaires étrangères.
Deux exemples dans l'histoire :

-la confédération d'Autiche-Hongrie placée sous la bannière de l'empereur

-les Etats-Unis se sont d'abord organisés en confédération avant de devenir plus tard une fédération ( en 1789 ). La fameuse Guerre de Sécession opposa d'ailleurs les Sudistes , qui voulaient une confédération , aux Nordistes , qui voulaient une fédération.

A la différence de la confédération , où la souveraineté appartient aux entités qui composent l'ensemble, dans une fédération, la souveraineté est partagée entre l'Etat fédéral et les Etats fédérés, le pouvoir étant principalement détenu par le gouvernement fédéral.

Dans la majorité des cas, la confédération n'est qu'une étape vers la fédération !
Pour l'anecdote, la Suisse , qui a débuté son histoire comme une confédération , a conservé le terme dans son titre après être bel et bien devenue une ...fédération.
"Ici, on voit le cartel CD&V NV-A soutenir le concept de l'Etat confédéral. C'est impossible car juridiquement infaisable ! estime Pierre-YVes Monette, ex-conseiller du Roi. "Il faudrait d'abord que la Belgique explose et que la Communauté Internationale reconnaisse les trois régions comme des Etats souverains et indépendants, puis que ces dernières se regroupent pour exercer des compétences communes!
ça n'a pas de sens. Ce que les séparatistes flamands cherchentsurtout à faire en utilisant ce concept erroné, c'est de diminuer encore les compétences du fédéral et d'augmenter celles des communautés et des Régions, afin de transformer notre Etat fédéral en coquille vide. S'ils veulent plus que ça, ce sera l'éclatement du pays pur et simple et non un pas vers le confédéralisme .

source : article du Soir Magazine du 14 novembre 2007
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Ven 07 Déc 2007, 15:02

Et voici ce qu'Yves-Marie Adeline a écrit sur son blog :

Wallonie française?


En cas de disparition de leur Etat, les Belges francophones se déclarent à 54% en faveur d’un rattachement à la France. Ce serait logique, en effet, à partir du moment où l’hypothèse de former un Etat en 1830 sur des bases littéraire (les “Belges” dont parlait César et dont plus personne n’avait parlé depuis) et religieuses (union des wallons et flamands catholiques contre la pression protestante hollandaise) n’aura pa pu tenir après la baisse du sentiment religieux; d’autant qu’il est prévisible que, en cas de partition, les Flamands souhaitent former avec la Hollande un nouveau et plus puissant encore royaume flamand de 20 millions d’habitants.
Il n’empêche que, si nous pouvons être touchés par cette majorité francophile chez les Francophones, nous ne pouvons adopter des sentiments de prédateurs. Tout le monde avait espéré et espère encore que la royauté soit le ciment ultime et indestructible de cet Etat. Mais l’histoire enseigne que, de même que les empires sont par nature appelés à mourir un jour, des “Etats-tampons” comme la Belgique (créée pour empêcher les Français de s’installer à Anvers et menacer l’Angleterre) ne durent que le temps de leur utilité.

source :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Elisabeth le Sam 15 Déc 2007, 17:32

Voici une BD de Kroll , le dessinateur du Soir pour comprendre la crise belge :

Au Pays des Oranges bleues / Kroll
éd. Luc Pire, 20 Euros

Pour visionner la page de couverture :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
avatar
Elisabeth
Chevalier

Nombre de messages : 294

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Mickaelus le Mar 18 Mar 2008, 21:05

Ca a l'air de s'arranger un peu chez nos voisins belges - ce n'est pas que j'aime la trogne de leur coalition mais bon...

Enfin un gouvernement
pour la Belgique
C.J (lefigaro.fr) avec Le Soir et AFP
18/03/2008 | Mise à jour : 18:59 | Commentaires 8

Dès cette semaine, une coalition, dirigée par Yves Leterme, devrait reprendre les rênes du pays après 282 jours de crise institutionnelle.

Neuf mois après ses élections législatives, la Belgique sort de 282 jours de crise et retrouve un gouvernement «définitif». Après vingt et une heure de discussions, les négociateurs de cinq partis politiques, qui forment depuis décembre le gouvernement de transition belge, une alliance allant des libéraux aux socialistes, ont approuvé le programme d'un gouvernement de coalition. Dirigée par le vainqueur des législatives de juin 2007, le chrétien-démocrate flamand Yves Leterme, l'équipe gouvernementale constituée du CDH (les centristes démocrates humanistes), des démocrates-chrétiens flamands (CDV), des libéraux flamands (Open VLD) et francophones (MR), et des socialistes francophones, entrera en fonction jeudi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Mickaelus le Lun 26 Mai 2008, 20:53

Un article pour faire un peu le point sur la situation en Belgique ; il semble que l'avenir ne soit pas rose pour les partisans de l'unité malgré la récente accalmie :

Belgique : un État
en voie de disparition
Par Thierry Portes, envoyé spécial à Bruxelles
22/05/2008 | Mise à jour : 21:53 | Commentaires 91

Le premier ministre, Yves Leterme, est sommé par ses électeurs flamands de renforcer les pouvoirs de la Flandre au détriment de la fédération.

L'histoire belge n'a pas encore trouvé sa fin. Mais à moins d'un rebondissement inattendu, elle est annoncée. Elle risque d'être lente et pas franchement drôle. Les tensions entre Flamands et Wallons sont de plus en plus âpres. Les crises, sans solution immédiate, se succèdent. La prochaine est déjà programmée. Le premier ministre, Yves Leterme, est sommé par sa coalition flamande de présenter une réforme institutionnelle renforçant les pouvoirs de la région néerlandophone avant le 15 juillet. Il a peu de chances de surmonter l'obstacle.

Le député Gérard Deprez le dit sans ambages : «Leterme n'a ni l'autorité, ni la créativité pour entraîner une équipe.» De surcroît, ajoute le président de la commission des libertés civiles au Parlement européen, entre les responsables wallons et flamands, «la confiance est au niveau zéro. Personne ne se découvre. Personne n'est décidé à passer un deal». Dans ces conditions, comment la commission d'élus que le premier ministre entend former pourrait-elle en quelques semaines sortir l'État fédéral belge de l'étau linguistique qui, depuis des décennies, le broie inexorablement ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Mickaelus le Ven 25 Jan 2013, 22:56

Baisse de la dotation de la reine Fabiola

AFP Publié le 12/01/2013 à 13:16

Le premier ministre socialiste belge Elio Di Rupo a annoncé la réduction dès cette année de la "dotation" de la reine Fabiola, après un tollé public sur un système mise en place par la veuve du roi Baudouin supposé destiné à éviter les droits de succession. Lors du prochain vote du budget 2013, le Premier ministre proposera au parlement un amendement "pour que la dotation de la reine Fabiola ne puisse pas dépasser le montant de celle du prince Philippe", l'héritier présomptif au trône.

"La diminution de la dotation de la reine Fabiola sera dès lors effective dès l'année 2013", a déclaré un porte-parole de M. Di Rupo dans un communiqué, sans plus de précisions sur l'ampleur de la réduction. "Cette mesure constitue une première étape dans la concrétisation accélérée des réformes concernant les dotations des membres de la famille royale belge", a-t-il ajouté.

La reine Fabiola, 84 ans, avait suscité de vives critiques après avoir crée en septembre dernier une "fondation privée" pour aider ses neveux et des oeuvres catholiques. La fondation controversée sera exclusivement financée par la vente de "biens meubles et de tableaux" hérités de sa famille paternelle espagnole, avait expliqué la reine. Sans contester le caractère légal de l'opération, la classe politique s'est dite "choquée". Les journaux et les citoyens y ont vu une manière d'éviter les droits de succession de 70% en Belgique, alors que le train de vie de la famille royale fait grincer les dents en ces temps de crise.

Fabiola bénéficie depuis la mort du roi Baudouin en 1993 d'une "dotation" publique annuelle de 1,4 million d'euros, soit près de 27 millions d'euros en vingt ans. Face aux critiques, M. Di Rupo avait promis une accélération de la réforme déjà prévue des dotations royales, tandis que des parlementaires flamands réclament une limitation des pouvoirs du roi, sur le modèle des monarchies "protocolaires" scandinaves.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La reine Fabiola renonce à sa fondation

AFP Publié le 25/01/2013 à 16:11

La reine Fabiola, veuve du roi des Belges Baudouin, a renoncé aujourd'hui à la "fondation privée" dont la récente création avait provoqué un tollé car elle était perçue comme un système destiné à éviter les droits de succession.

La reine Fabiola, 84 ans, a annoncé dans un communiqué transmis par son avocat la dissolution de la fondation "Fons Pereos", créée en septembre dernier. "Ce geste me pèse beaucoup", précise la reine, qui dit regretter que cette fondation ait suscité "des incompréhensions et des réactions si négatives". "J'en suis profondément atteinte", précise-t-elle.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 36
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par lmp le Mar 29 Jan 2013, 21:57

La jalousie, voilà ce qui fait tourner le monde...

lmp
Ecuyer

Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Ordre naturel le Mer 30 Jan 2013, 05:42

C'est veritablement incroyable une telle histoire. Rolling Eyes
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Alain le Mer 30 Jan 2013, 14:23

Effarant: Celà signifie que la propriété privée n'existe plus ( en France elle a été abolie par de Gaulle). J'ai lu que 70% des biens qu'elle souhaîtait transmettre à ses neveux revenainaient à l'impôt. C'est délirant! En France, pour les donations à des neveux et nièces on est déjà à 60% ( ce qui est sidérant).
Mais si vous regardez bien la fiscalité ( qui est pour les entreprises imprévisible), vous arrivez à 80% d'imposition pour les donations "hors sang". Un sans héritier de sang n'a donc aucune propriété: S'il désigne un héritier, celui-ci devra payer 80% du bien transmis et, n'ayant pas l'argent, il va devoir revendre les biens transmis en payant un impôt sur les plus-values de 30%!!! Calculez: 80%+30%+frais de notaires ou d'agences immobilières, on est à une taxation de plus de 110%.
D'où mon discours: Célibataires sans enfants, quittez la France et la Belgique: Même si vous vous croyez entrepreneur privé, vous êtes fonctionnaires d'office au service du tout-Etat! Twisted Evil
Et le plus atroce... Et que cette dame agée faisait quelque chose de PARFAITEMENT légal!!! Boycottons la Belgique et la France! ( Laughing ).

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par lmp le Mar 05 Mar 2013, 18:19

La Belgique suivrait elle le modèle socialo-français ?
Et moi qui croyait que seul la France pouvait agir aussi communistement...finalement il y a de la concurrence

lmp
Ecuyer

Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: La monarchie belge face à la crise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum