La vidéo "Pourquoi le roi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mickaelus le Sam 16 Mai 2009, 16:09

Il s'agit d'une vidéo dont j'ai discuté en privé avec Mavendorf pour des raisons inutiles à rapporter ici, et comme je me suis rendu compte que je l'avais publiée et commentée sur mon blog il y a plus d'un an (déjà !), je me propose simplement de redonner mon commentaire succinct ici, juste pour montrer que des montages bien intentionnés mais trop rapides peuvent parfois souffrir de petits dérapages idéologiques assez gênants (le sujet d'origine sur mon blog était ici).



Ce que j'en écrivais à l'époque en réponse à un commentateur que je cite avant moi :
La voix dans le désert a écrit:Bon, je suis fatigué, alors je m’autorise à être rabat joie (oui, ça peut paraître incohérent ce que je dis-là).
Quelques réflexions, donc :
1)Pour des raisons que j’ai déjà, en d’autres temps et d’autres lieux eu l’occasion de signaler, l’idée d’exposer des raisons politiques ou philosophiques de quoi que ce soit dans un montage cinématographique me semble idiote. Raison et cinéma sont des antagonistes, même du point de vue de la technique seule.
2)Un des résultats de cet antagonisme : « Le roi est indépendant des partis, ainsi il représente vraiment tous les français ». Personnellement, je n’en doute pas. Mais c’est dit un peu vite, non ?
3)Autrechose : « il règne par et pour le peuple ». Euh, oui, évidemment. Mais pas de la façon dont un démocrate conçoit ces mots « par et pour le peuple ». Je sens là derrière, cet état d’esprit activiste : « que voulez-vous, les gens sont démocrates, il faut faire avec, on les touche par ce qu’ils aiment ». Sauf que la monarchie c’est une philosophie politique ce qui inclut un caractère sentimental, autrement dit c’est une conviction, pas un sentiment pur (autant qu’un « sentiment pur » puisse exister, mais bon, on se comprend).
4)« Il est le véritable garant des institutions, il garantit donc une séparation des pouvoirs saines et réelle. » :cf 2) et 3).
5)Le futur simple de l’indicatif est mignon. Mais moi, je vise de me détacher de l’espoir humain pour mieux me réfugier dans l’Espérance véritable. J’aime mieux les principes de la monarchie que le prince Louis, que Dieu me pardonne.
6)« L’hypocrisie républicaine. » ah ! bien dit, ça. « Osons le roi ! » : en voilà une bonne idée !

[...]

Mickaelus a écrit:Ne vous en faites pas, votre critique est tout à fait la bienvenue, d'autant que je ne suis pas l'auteur du montage (et quand bien même...) et que je suis d'accord avec vous sur plusieurs points. Le fait est que j'ai publié ce petit film plutôt en pensant aux gens qui passent sans prendre le temps de lire de longs articles ni même de courts textes et qui, peut-être, seraient susceptibles de visionner un petit film où leur apparaîtrait Louis XX... En tout cas, c'est l'occasion de rectifier et préciser certaines phrases pas toujours bien choisies effectivement. Je reprends vos numérotations par commodité :

1) Je crois que j'ai déjà répondu ci-dessus, les petits films s'adressent sans doute aux gens de passage.

2) Oui, c'est trop vite dit. Que le roi soit indépendant des partis, dans l'idéal c'est l'évidence, puisqu'il n'y avait pas de partis avant la Révolution - plutôt des coteries à la Cour, c'est une autre affaire. Quant à représenter vraiment tous les Français, ce n'est pas très habile pour une raison au moins : cela rappelle la formule "roi des Français" qui s'est employée pour Louis-Philippe (et de force pour Louis XVI dans les derniers temps de son règne), or un roi légitime ne peut être que "roi de France", ce qui était encore le cas pour Charles X jusqu'en 1830. Le roi incarne la France, donc ses sujets, mais ce n'est pas à proprement parler une représentation. Le roi œuvre pour le bien commun, pas pour l'intérêt général, ce n'est pas un "super-député".

3) Cette formule est sans doute la plus gênante vu qu'elle me fait infailliblement penser à la formule bonapartiste : "tout pour et par le peuple". C'est dire qu'il y a un petit problème d'inspiration... "Pour le peuple" oui, ou plutôt pour la France en vertu du bien commun, mais "par le peuple" certainement pas, rien à voir avec les lois fondamentales du royaume que tout légitimiste se doit de respecter.

4) Oui, c'est rapide également.

5) Mais le duc d'Anjou est sans doute d'accord avec vous, puisqu'il dit lui-même que sa personne n'est rien et que son principe est tout. Le roi de France incarne momentanément une tradition qui le dépasse et est le lieutenant de Dieu par son sacre. Par contre, moi, encore mieux que l'idée abstraite de monarchie, j'aime la fidélité - mot très important - à la monarchie française - adjectif qu'on oublie parfois trop à côté de ce nom pour justifier l’abandon des principes irréductibles de la civilisation française. [...]

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mavendorf le Sam 16 Mai 2009, 17:43

En effet, je constate moi aussi quelques maladresses dans cette vidéo. J’ai tout de suite pensé au « Roi des Français » en lisant le petit texte « il représente vraiment tous les français »… Le Roi des Français est en place dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle, ce qui est très différents du Roi de France qui est présent dans une monarchie absolue…
Dommage ces petites imperfections de textes, sans quoi la vidéo est bien, les images sont belles et puis j’aime bien aussi la musique.

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Sam 16 Mai 2009, 19:29

Il ne faut pas se focaliser sur la monarchie absolue. Elle était peut-être souhaitable au XVIIème siècle, après les guerres de religion et la Fronde. Mais elle n'a jamais été et ne sera éternelle.
Ce n'est qu'un modèle parmi d'autres.
Les rois ont voulu renforcer le pouvoir et faire taire les opposants, l'opposition s'est faite dans la sphère privée et la monarchie s'est perdue.
Je suis pour une monarchie mixte où le roi tranche en dernier.

Puis personnellement, plus l'Etat est absolu, moins l'Eglise est présente.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mavendorf le Dim 17 Mai 2009, 00:17

Partisan_Blanc a écrit:Il ne faut pas se focaliser sur la monarchie absolue. Elle était peut-être souhaitable au XVIIème siècle, après les guerres de religion et la Fronde. Mais elle n'a jamais été et ne sera éternelle.
Ce n'est qu'un modèle parmi d'autres.
Les rois ont voulu renforcer le pouvoir et faire taire les opposants, l'opposition s'est faite dans la sphère privée et la monarchie s'est perdue.
Je suis pour une monarchie mixte où le roi tranche en dernier.

Puis personnellement, plus l'Etat est absolu, moins l'Eglise est présente.

L’exercice de cette autorité absolue, est finalisé par ce qui constitue l’essence de la fonction royale : rendre la justice et assurer le bien commun de tous les sujets, mais la justice et le bien commun sont elles-mêmes des fins relatives ordonnées à une fin plus haute : la Gloire de Dieu et le Salut des hommes, de sorte que conjointement avec l’Église, mais dans la sphère temporelle qui est la sienne, la monarchie absolue se reconnaît la mission d’œuvrer pour inciter les hommes à être vertueux en promulguant de bonnes lois. Dans son déploiement, cette autorité royale est ordonnée par le nécessaire respect de la Loi divine, de la loi naturelle, des lois fondamentales du royaume, des bonnes coutumes, et enfin par les lois civiles existant à un moment donné, ce qui n’empêche pas le roi de changer les lois civiles si les circonstances lui paraissent l’exiger, encore ne le faisait il qu’avec prudence contrairement au “ zapping ” législatif permanent que nous connaissons aujourd’hui...

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Dim 17 Mai 2009, 00:49

La monarchie absolue a détruit la société traditionnelle par son centralisme, en cela, elle a fait le nid de la révolution. Je crois que c'est Tocqueville qui avait dit que la révolution a été faite dès avant 1789. Elle a certes fait la grandeur de la France, mais aussi son déclin.
De plus, pas n'importe quel roi peut être absolu. Louis XVI n'avait pas les qualités, d'où la révolution. Elle est selon les époques et les hommes.
Il serait assez dangereux de donner un pouvoir asolu à un roi, avec les moyens techniques. Au XVIIème siècle, cela pouvait passer car, il y avait des vieux contre-pouvoirs comme les provinces, parlements, corporatisme, privilèges... Ce qui n'existe plus. Il faut être lucide, Louis XVIII avait beaucoup plus de pouvoir que Louis XIV. (tout en ayant une constitution).
Vous parlez des lois fondamentales. Mais qui pourrait faire appel, si le roi les viole?

Pour ma part, la constitution de la Vème république de 1958(très inspiré de la charte et du projet de Chambord) me va très bien, pour commencer.
A l'origine, le chef d'Etat a un rôle d'arbitre, au dessus de la mêlée, chef de la diplomatie et des armées. Elle a été défiguré avec la réforme de 62, avec l'élection du président au suffrage universel. Elle a fait du chef de l'Etat, un chef de parti. Ca serait très bien, avec un roi, avec les anciennes lois fondamentales.
Bon bien sûr, la laïcité serait abolie.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mickaelus le Lun 18 Mai 2009, 16:07

Tout d'abord, en ce qui concerne la monarchie absolue et la problématique de la source de la légitimité et du pouvoir, doublée du problème constitutionnel, nous en avions déjà débattu, je crois bon de vous le rappeler, dans ce sujet : Monarchie contractuelle et droit divin.

Cela étant dit, il est évident que votre orléanisme nationaliste et mon légitimisme contre-révolutionnaire s'opposent sur de nombreux points : rien de plus faux que ceux qui prétendent qu'entre l'AF et les légitimistes traditionnels, seul le prince diffère. Pour en arriver à faire appel au libéral Tocqueville dont la propagande anti-monarchique est minable - et qui double la ridicule nostalgie pseudo-féodale des écrivains romantiques libéraux du XIXe siècle - c'est quand même qu'il y a un problème. En tout cas, je récuse complètement l'idée selon laquelle la monarchie absolue, parce qu'elle a développé une administration qui était infiniment éloignée de présenter la lourdeur de la nôtre, aurait détruit la société traditionnelle, ou parce qu'on a voulu que la noblesse retrouve le sens du service au rebours de celui de la fronde. Je vous rappelle (doublement, puisque dans le sujet précité je l'avais déjà fait) qu'à l'apogée de l'époque carolingienne, le roi disposait d'un pouvoir et d'un contrôle de la noblesse (pas nécessairement héréditaire, et révocable, ne disposant ni des droits régaliens et de justice qu'elle s'octroiera au début de l'ère féodale) plus important que celui des premiers Capétiens, et que la présence plus ou moins affirmée de l'État public a fait varier les liens de la famille, les resserrant ou le contraire, ce qui n'a pas provoqué de Révolution républicaine après l'effondrement carolingien. Ce qui a provoqué la Révolution, c'est la convergence de facteurs pas toujours prévisibles, d'abord de nature idéologique avec la diffusion des idées des Lumières (qui ont aussi séduit bien des nobles qui en voulaient toujours à la prééminence royale), ensuite économiques avec l'état des Caisses de l'État et les mauvaises récoltes. Les Français étaient en fait si peu contre la monarchie absolue que Napoléon a grandement repris ce système pour son profit, en en dénaturant les valeurs et les limites cependant (preuve qu'il y avait encore de la marge). Ce qu'on a fait prioritairement, c'est ce que voulait Voltaire, attaquer l'"Infâme", ce qui ne veut pas dire que certains libéraux n'ont pas attendu la chute de Napoléon pour promouvoir leur monarchie à l'anglaise (aussi plébiscitée dans les Lettres philosophiques de Voltaire sous Louis XV).

Dans l'autre sujet, je vous ai aussi rappelé que ce n'est pas à vous de décréter quelle constitution il faut aux hommes : c'est là que votre nationalisme s'oppose radicalement à la pensée légitimiste bonaldienne et maistrienne, qui dit au contraire que la souveraineté du monarque doit être absolue, soit non partagée et indépendante, parce que l'autorité émane de Dieu, pas de la volonté du peuple ou d'un vulgaire contrat. Le projet capétien n'a jamais été qu'un mouvement de (re)conquête du pouvoir régalien absolu dans l'optique catholique, comme l'a défini Bossuet. Alors après, on peut s'amuser à donner des arguments dignes des républicains comme vous le faites : "et si le roi n'a pas les qualités", "et qui va contrôler le roi", et pourquoi pas "et si le roi est fou" tant que nous y sommes ? Le fait est que c'est l'institution monarchique qui est notre force et que nous ne croyons pas à l'homme providentiel. Même en cas de Restauration, il ne s'agit pas de créer un despote : il y a largement de quoi s'inspirer des anciennes institutions pour s'assurer que les lois fondamentales soient appliquées et une vie politique locale au service des sujets instaurée. Restaurer des parlements de province, une assemblée et une chambre des Pairs chargés de veiller à la bonne application des coutumes fondamentales du royaume, m'apparaît comme très faisable et beaucoup mieux qu'instaurer la parodie de monarchie qu'est la monarchie à l'anglaise ou la Ve République héréditaire. La Ve République n'a absolument rien de monarchique, puisqu'elle applique à plein la séparation des pouvoirs, maxime libérale de Montesquieu, et que l'assemblée nationale dispose d'une part de souveraineté - établie ou non, les libéraux l'ont vécu ainsi dès la première Charte. Est-ce qu'une simple prééminence de l'exécutif suffit pour faire une vraie monarchie, je ne le crois pas. Je ne crois pas non plus que, contrairement à Louis XVIII et Charles X, Louis XIV devait se demander quelle majorité dominait son parlement pour choisir son gouvernement et ses ministres, ni s'il devait se demander s'il avait le droit de limiter la liberté de la presse ou d'affirmer que c'était lui qui disposait de la souveraineté entière. Non, je n'ai aucune envie de me laisser pourrir par des principes nationalistes ou libéraux et anglais, puisque je suis français et légitimiste.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Lun 18 Mai 2009, 22:32

De Maistre était nationaliste... Et Maurras un absolutiste, alors bon.

Perso, j'aime bien une monarchie féodale style XIIIème siècle. Selon moi l'Etat est destructeur par essence de la société traditionnelle.

Je dis qu'il suffit de prendre la forme de la Vème, pas le fond. De Gaulle s'est inspiré de la Charte de 1814 et du projet du comte de Chambord: exécutif fort, bicamérisme... Après, il faut changer la forme c'est certain, que l'autorité soit dans la main du roi et non celle du peuple.


Voltaire était pour une monarchie absolue, "Louis XIV sans les jésuites", il avait applaudit l'abolition des parlements.

Enfin, jusqu'à Louis XIV, la monarchie était judiciaire cela m'allait très bien, puis sous Louis XIV elle est devenue administrative.

Et puis bon, il me semble que Louis est pour une monarchie constitutionnelle espagnole. On n'est loin de votre idéal de la monarchie absolue. Après tout, pour vous il est le roi, c'est à lui de décider de la forme de la monarchie^^

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mickaelus le Mar 19 Mai 2009, 17:29

Celui qui a défini le mieux l'absolutisme et le droit divin est Bossuet, tandis que Maistre comme Bonald en sont les continuateurs contre-révolutionnaires, qui défendent son héritage (pas sur tous les points de la même façon mais ce n'est pas le débat ici). Le mot nationalisme n'a jamais eu aucune existence ni aucune utilité pour la pensée légitimiste qui s'est formée avant et contre la Révolution. Par contre, les monarchismes bonapartiste et orléaniste, c'est une autre histoire. "Royaliste parce que nationaliste", c'est l'AF pas le légitimisme.

Je ne suis pas gêné par le fait qu'on ait du goût pour l'époque féodale, mais vouloir s'y arrêter c'est manifester une méconnaissance certaine du projet capétien, qui a toujours voulu d'abord la reconquête des pouvoirs régaliens perdus par les derniers Carolingiens, ensuite la maîtrise des élites, aristocratiques surtout, pour cela, enfin la compréhension de la nature du pouvoir monarchique comme voulu par Dieu. C'est cet élan que Louis XIV a mené à son terme, et son administration n'était pas assez lourde pour détruire la société traditionnelle, non. Je ne vois vraiment pas en quoi le développement d'une administration mesurée au service du roi pose un problème ; aujourd'hui on ne risque pas de pouvoir s'en passer. Le développement économique de la société occidentale a aussi rendu cela inévitable.

Concernant Voltaire je n'ai pas dit le contraire. Il n'était ni démocrate, ni républicain, ni pour l'égalité, mais pour écraser l'"Infâme" (on pourrait débattre sur le jeune Voltaire libéral de l'époque anglaise, sur le Voltaire tenté par le despotisme éclairé et ayant eu des liens avec le roi de Prusse, etc.). Je dis juste que cela laisse à comprendre que ce n'était pas la forme monarchique absolue qui posait problème et qui a causé la Révolution et que le problème a été conjoncturel d'une part (état des caisses de l'Etat, mauvaises récoltes, fronde bourgeoise et aristocrate libérale vite dominée par la première) et anti-catholique d'autre part. Mais c'était aussi s'attaquer à la source de la légitimité et au droit divin, fait on ne peut plus grave.

Sur la forme de la Ve République, il me semble vous avoir déjà répondu dans le message précédent. En résumé, je ne suis pas intéressé par avoir un roi des Français ni par "couronner la république" comme à l'AR. Les Rousseau en culotte courte que je lis sur trop de fora royalistes et qui croient pouvoir inventer des constitutions n'ont rien à voir avec l'héritage légitimiste : ici on se bat pour une restauration, pas pour une instauration. Si on ôte la séparation des pouvoirs et l'Assemblée Nationale, je ne vois pas bien ce qu'il reste de la Ve République.
Mickaelus a écrit:La Ve République n'a absolument rien de monarchique, puisqu'elle applique à plein la séparation des pouvoirs, maxime libérale de Montesquieu, et que l'assemblée nationale dispose d'une part de souveraineté - établie ou non, les libéraux l'ont vécu ainsi dès la première Charte. Est-ce qu'une simple prééminence de l'exécutif suffit pour faire une vraie monarchie, je ne le crois pas. Je ne crois pas non plus que, contrairement à Louis XVIII et Charles X, Louis XIV devait se demander quelle majorité dominait son parlement pour choisir son gouvernement et ses ministres, ni s'il devait se demander s'il avait le droit de limiter la liberté de la presse ou d'affirmer que c'était lui qui disposait de la souveraineté entière. Non, je n'ai aucune envie de me laisser pourrir par des principes nationalistes ou libéraux et anglais, puisque je suis français et légitimiste.

Partisan_Blanc a écrit:Et puis bon, il me semble que Louis est pour une monarchie constitutionnelle espagnole. On n'est loin de votre idéal de la monarchie absolue. Après tout, pour vous il est le roi, c'est à lui de décider de la forme de la monarchie^^
Mais vous racontez décidément n'importe quoi.

D'abord le roi de France n'est pas un despote éclairé mais le premier serviteur de la tradition française ; la monarchie c'est la prééminence de l'institution sur son premier serviteur qui est le roi. Un roi de France ne peut changer sur des coups de tête les principes fondamentaux de la civilisation française sous peine de n'être plus de France mais autre chose, comme roi des Français (mais on en a vu d'autre, comme Empereur des Français).

Ensuite Louis Alphonse de Bourbon est quelqu'un de discret qui n'affirme rien d'autre qu'il est prêt à assumer son héritage. Dans les déclarations et messages qu'il a publiés seul ou avec l'IMB et l'UCLF, rares et concentrés, je n'ai rien lu qui aille dans le sens de vos médisances. Je le crois assez intelligent pour savoir à quoi engagent un héritage telle que celui de la Couronne de France et le sacre.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Mar 19 Mai 2009, 18:21

Pour Louis, je l'ai lu sur VLR. Après tout, il appartient à la branche qui était libérale au XIXème siècle, il me semble.

La constitution de 1958 donne une petite part législative à la chambre.
On ne construit rien sans rien.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mickaelus le Mar 19 Mai 2009, 18:35

Pour Louis, je l'ai lu sur VLR. Après tout, il appartient à la branche qui était libérale au XIXème siècle, il me semble.
Eh bien, cela n'est pas une référence fiable - si on écoutait tous les "on dit"... Quand je vois les inepties modernistes qu'écrivent certaines personnes se déclarant légitimistes sur le net, je vous invite à vous méfier. En plus, si j'étais lui et fasciné par le libéralisme plutôt que l'héritage des rois de France, j'aurais claqué la porte au nez de l'IMB et de l'UCLF, qui ne sont pas ce qu'il y a de plus libéral. Or ce n'est pas ce qu'il a fait et ses déclarations, pour rares qu'elles soient, témoignent de la compréhension de ce qu'il incarne. Je me limite aux sources officielles, sinon ça ne sert à rien.

La constitution de 1958 donne une petite part législative à la chambre.
On ne construit rien sans rien.
Il y a déjà une république à détruire au cas où vous l'auriez oublié ; on ne cherche pas à la couronner. Les compromis avec la Révolution ont déjà tous échoué, légers ou importants. Vous connaissez la liste : Premier Empire, Restauration, Monarchie de juillet, Second Empire. Je ne perdrai pas mon temps à soutenir des projets qui ne serviraient qu'à bâtir un château sur du sable.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Mar 19 Mai 2009, 19:04

Je vous parle de la forme et non du fond^^

Enfin, ni vous ni moi ne sera roi^^

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par V.F.H.78 le Mar 19 Mai 2009, 19:10

Mickaelus a écrit:Les compromis avec la Révolution ont déjà tous échoué, légers ou importants. Vous connaissez la liste : Premier Empire, Restauration, Monarchie de juillet, Second Empire. Je ne perdrai pas mon temps à soutenir des projets qui ne serviraient qu'à bâtir un château sur du sable.
Vous considérez que la Restauration avec les règnes de Louis XVIII et Charles X ne fut qu'un échec?
Ce n'est pas si simple.
Le XIXe siècle fut un siècle tourmenté en France. Le ver était dans la pomme depuis la Révolution de 1789. Rétablir la monarchie absolue en France était devenu impossible et impensable. En un peu moins d'un siècle la France a alors connu plus de changements de régimes qu'en 800 ans. Sans succès c'est vrai. Et le pire c'est que la stabilité, la France finit par la trouver en 1871 avec la IIIe République (puis la IVe et la Ve). Pour son plus grand malheur.
Je pense sincèrement que si le comte de Chambord avait pu être couronné Roi de France en 1873, tout aurait pu être différent. Peut-être serions-nous encore un royaume aujourd'hui. Son refus entraîna le choix de la République... de façon définitive.
Mais bon, on ne va pas refaire l'Histoire malheureusement...

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Mar 19 Mai 2009, 22:05

La Charte était quasi absolu, Louis XVIII avait plus de pouvoir que Louis XIV avec le jacobinisme.

Je pense qu'elle a échoué car trop libéral, et elle a donné le suffrage censitaire aux libéraux, c'est cela qui l'a minée.

Le XIXème siècle via le romantisme voit une réaction contre le progrès et les lumières, le terreaux intellectuels étaient favorables pour liquider l'héritage révolutionnaire. Quelque part Louis XVIII a sauvé cet héritage.

Le comte de Chambord ne voulait pas être un roi de parlementaires comme Louis XVI ou Louis-Philippe, en refusant, il pensait qu'il épargnait à la France une future guerre civile.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Minervalis le Mar 19 Mai 2009, 23:01

Partisan_Blanc a écrit:[...]Le comte de Chambord ne voulait pas être un roi de parlementaires comme Louis XVI ou Louis-Philippe, en refusant, il pensait qu'il épargnait à la France une future guerre civile.

Mais voyez comme c'est tragique: en évitant cette guerre civile, la France s'est définitivement éteinte; de même que si Louis XVI n'avait pas hésité à faire couler le sang d'une meute excitée, combien de massacres n'auraient pas eu lieu...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Partisan_Blanc le Mar 19 Mai 2009, 23:12

Oui un peu de sang aurait pu éviter une effusion de sang.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Mickaelus le Ven 22 Mai 2009, 16:34

Partisan_Blanc a écrit:Enfin, ni vous ni moi ne sera roi^^
En ce qui me concerne c'est tant mieux, je n'en aurais aucune envie par tempérament - et surtout pas dans une configuration parlementaire...

V.F.H.78 a écrit:Vous considérez que la Restauration avec les règnes de Louis XVIII et Charles X ne fut qu'un échec?
Non, je ne suis pas aussi catégorique et ne rejette pas ce régime à cent pour cent ; si je l'ai inclus dans la liste de mon autre message, c'est pour montrer que même une compromission légère à la Révolution, que ce soit en matière d'autorité, de libéralisme, etc., peut conduire au pire dès lors que l'opposition est concentrée dans une Assemblée nationale qui dispute la souveraineté, implicitement ou pas (c'était plus ou moins implicitement pour la Restauration), au roi. On sait ce que je pense du concept d'assemblée nationale ou de députation concentrée du peuple, trié ou pas, en général.

Peut-être faut-il aussi s'interroger sur la façon dont s'est faite la Restauration : aurait-elle été la même si Louis XVIII avait été rappelé par les Vendéens victorieux plutôt que par la coalition européenne après négociations diplomatiques ?

En tout cas, sans doute, comme le disent Partisan_Blanc ou Pierre en d'autres circonstances, le suffrage universel aurait-il mieux valu que le suffrage censitaire qui convenait mieux à l'esprit de la monarchie de juillet, mais moi je pense aussi qu'il aurait été bon que Charles X pût gagner l'épreuve de force de 1830 pour assoir clairement la prééminence de la souveraineté royale dans ce régime - malheureusement, il n'y eut pas réelle épreuve de force du côté royal...

V.F.H.78 a écrit:Je pense sincèrement que si le comte de Chambord avait pu être couronné Roi de France en 1873, tout aurait pu être différent. Peut-être serions-nous encore un royaume aujourd'hui. Son refus entraîna le choix de la République... de façon définitive.
Oui, il est évident que l'histoire de ce pays en aurait été bouleversée et que nous aurions peut-être évité le matraquage idéologique subi pendant tant de générations (j'écris peut-être parce que je ne sais pas si Chambord n'aurait pas été renversé). Mais je n'aime pas qu'on parle de cet épisode en en faisant porter la responsabilité au comte de Chambord. Vous parlez de "son refus", alors qu'il n'a pas refusé de régner, mais bien plutôt de régner selon les conditions qu'un parlement voulait lui imposer. Dès lors, la république était déjà choisie de fait par cette assemblée : l'histoire abonde en exemples de petits jeux pervers de ce genre.

Partisan_Blanc a écrit:La Charte était quasi absolu, Louis XVIII avait plus de pouvoir que Louis XIV avec le jacobinisme.
La Charte peut-être, encore qu'on ne peut pas dire que son esprit était perçu absolument de la même façon par le roi et les libéraux sous Charles X... Outre le fait que je trouve le terme jacobinisme exagéré et même déplacé appliqué à Louis XIV, je pense que le principe de souveraineté royale était incontesté sous la monarchie absolue, et qu'on en fut tellement loin sous la Charte que cela causa indirectement la chute de Charles X.

Partisan_Blanc a écrit:Le XIXème siècle via le romantisme voit une réaction contre le progrès et les lumières, le terreaux intellectuels étaient favorables pour liquider l'héritage révolutionnaire. Quelque part Louis XVIII a sauvé cet héritage.
Pour en avoir lu beaucoup (de romantiques ou d'écrivains du XIXe en général), on peut quand même affirmer que la tendance générale du romantisme était une aspiration à la liberté, certes débarrassée des applications terroristes - ce à quoi Chateaubriand n'échappe pas non plus vraiment, quoique sur un autre mode. Bon, on sait ce que sont devenus les Hugo et les Lamartine. Le seul écrivain qui ait vraiment échappé à cette tendance, mais mort aux portes du Second Empire si je puis dire, est Balzac, qu'on appelle communément "réaliste" et qui préférait de loin Charles X à Louis XVIII (mais avec une nostalgie certaine pour Napoléon, d'après son propre culte de l'énergie).

Minervalis a écrit:Mais voyez comme c'est tragique: en évitant cette guerre civile, la France s'est définitivement éteinte; de même que si Louis XVI n'avait pas hésité à faire couler le sang d'une meute excitée, combien de massacres n'auraient pas eu lieu...
Sous Louis XVI c'est certain, mais je me demande ce que cela aurait pu donner à l'époque de Chambord. Malheureusement, dans tous les cas, il répugnait sans doute autant que son grand-père Charles X (qui affirmait pourtant le contraire à la veille de 1830 en disant qu'il mourrait à cheval !) et que Louis XVI à prendre l'initiative de la violence. Là encore, il aurait fallu que le sang de Louis XIV, qui mâtait admirablement les révoltes (précisément et sans excès) ne fût point trop tari.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vidéo "Pourquoi le roi"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum