Un nationaliste révolutionnaire au FN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par V.F.H.78 le Mar 29 Sep 2009, 11:49

"C’est la surprise des investitures frontistes pour les élections régionales, et elle risque de faire du bruit : Christian Bouchet a été désigné pour conduire la liste départementale du Front national en Loire-Atlantique au sein de la liste Pays-de-la-Loire. Se définissant comme un « éditeur nationaliste révolutionnaire», Christian Bouchet, âgé de 56 ans, n’a pas exactement le profil habituel du candidat frontiste en province catholique de l’Ouest… Animateur du site voxnr.com et directeur du bulletin « Résistances », qui pourfend le « sionisme », il est aussi un féru d’occultisme passionné par le satanisme ! [voir ici]

Dans l’ouvrage Les Nouveaux Nationalistes, dont il est l’auteur, Christian Bouchet se définit ainsi : "Il est bien évident que je suis plus proche d’un Carlos, que l’on classe à l’extrême gauche, que d’un Romain Marie, pourtant lui d’extrême droite… On me classe à l’extrême droite, je ne me dis pas d’extrême droite. Si je suis amené à me définir, je fais référence au nationalisme révolutionnaire, au courant rouge-brun, au national-bolchevisme.» Le Carlos auquel il se réfère n’est bien sûr pas le chanteur, mais le terroriste…"

Ancien du MNR, proche d'Alain Soral, il s'était réjouit de la réélection d'Ahmaninejad.

Addendum 11h00 : en commentaire, Christian Bouchet dément être "féru d’occultisme passionné par le satanisme" mais confirme sa préférence au terroriste Carlos plutôt qu'à Romain Marie, alias Bernard Antony.

Source : Le Salon Beige (d'après Minute)

Décidement, les royalistes n'ont rien à faire avec l'extrême droite française. Quand je pense que certaines personnes nous assimilent à eux...

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par voxifera le Mar 29 Sep 2009, 14:28

Je ne voudrais pas me faire l'avocat du diable mais.... le Front national s'est défini dès l'origine comme un parti national-républicain et la flamme tricolore n'est qu'une reprise du logo néo-fasciste italien des années 70.

Ce sont les royalistes (de toutes tendances d'ailleurs) qui ont ensuite largement "investi" ce parti qui ne s'est jamais revendiqué du royalisme et lui ont apporté leur "caution."

La "pensée" le peniste a d'ailleurs été très bien rappelée par Jean-Marie Le Pen lors d'un discours de 2007 : "de la monarchie à la République, en passant par l'Empire et la Restauration, je prend tout !" ce qui est un renvoi sans ambiguité à la phrase de Bonaparte : "de Clovis au Comité de Salut Public, j'assume tout." Or, les royalistes conséquents ne sont pas dans cette logique.

Il n'y a pas à jeter la pierre au Front national, il tient la ligne qui a toujours été la sienne. Et si vous considérez que "les royalistes n'ont rien à faire avec l'extrême droite," je suis d'accord mais... sachez que le Front national ne les a jamais appelés : ils ont sauté dans le train en marche.
avatar
voxifera
Ecuyer

Masculin
Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 61
Age : 31
Affinités politiques : Alliance Royale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par V.F.H.78 le Mar 29 Sep 2009, 17:48

Peut-être. Mais penser que certains royalistes se disent proches du FN, moi ça me fait honte. Idéologiquement ça n'a rien à voir. Le problème c'est qu'après, à cause de ces gens-là, certaines personnes assimilent les royalistes à des extrémistes. Tout ceci fait bien sûr, encore une fois, le jeu de la république...

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 20:14

Eh bien, pour la première fois, je suis entièrement d'accord avec Voxifera!!!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 21:03

le national-bolchévisme... Je ne vois guère de différence avec le nazisme et le fascisme...
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 21:07

C'est qu'elle est plutôt ténue...!!! La "droite nationale" en général, et le FN en particulier, n'est qu'un panier de crabes... au service de la Révolution.
On y trouve à peu près toutes les variétés de "nationaux": nationaux catholiques, bolcheviques, païens, etc... les idiots utiles, comme disait Lénine...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 21:18

C'est très juste lulo !
Mais en fait, j'ai une question que je me pose depuis longtemps, dans le fonds quelle est l'idéologie de Le Pen? Comment peut-on l'appeler ? National-républicanisme?
La droite néo-païenne, genre celle du GRECE, et les révolutionnaires sont assez nombreux dans la droite nationale.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 21:36

"Mais en fait, j'ai une question que je me pose depuis longtemps, dans le fonds quelle est l'idéologie de Le Pen? Comment peut-on l'appeler ? National-républicanisme?"

Je crois qu'on peut tout simplement l'appeler nationalisme. C'est un nationalisme jacobin, vaguement catholique quand ça peut servir, mais surtout ouvert sur tout ce qui se montre nationaliste, quelles que soient les abominations qu'ils peuvent traîner: Saddam Hussein, les néo-païens, les nazis anciens et nouveaux, etc...
Il faudrait étudier de près toutes ses déclarations, mais je me demande sion y trouverait une grande cohérence et une profondeur doctrinales...

"La droite néo-païenne, genre celle du GRECE, et les révolutionnaires sont assez nombreux dans la droite nationale."

Oui, et c'est une bonne manière de faire rouler pour eux les nationaux-catholiques qui peuplent les églises et les chapelles de la Tradition.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 21:45

Je comprends oui... Je ne comprends pas ces nationaux-catholiques... Pourquoi ne sont-ils pas royalistes ?
On peut aussi citer les identitaires qui ont aussi une idéologie plus ou moins néo-païenne, je ne comprends pas d'ailleurs ce néo-paganisme non plus.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 22:02

"Je comprends oui... Je ne comprends pas ces nationaux-catholiques... Pourquoi ne sont-ils pas royalistes ?"

Vaste question, car, comme on me l'a dit, si tous les catholiques étaient cohérents, ils seraient légitimistes...
Ce national-catholicisme se résume bien, à mon sens, dans cette citation de l'un d'eux, Yves Daoudal, dans le plus lu de leurs journaux (Cf Wikipédia):

« Attendre le Roi n’est pas une solution, même si l’on peut penser que la tradition française exige le rétablissement de la monarchie : on peut penser que le roi nous sera donné par surcroît. Rêver d’un putsch est encore moins une solution. Et certains en ont fait l’amère expérience. Dans les circonstances d’aujourd’hui, le pouvoir se prend par les élections. » Présent, 16 janvier 1997.

Ce monsieur a parfaitement gobé la distinction libérale thèse/hypothèse: on espère dans le Roi, mais EN ATTENDANT (c'est le coeur de la logique), on pratique toutes les méthodes révolutionnaires, à commencer par la nation et le suffrage universel.
Le national-catholicisme est le fruit de la pollution libérale permanente: on le retrouve partout, du "parti de la Vérité" de 1848 au MRP, en passant par la FNC de Castelnau entre les deux guerres... A chaque fois, on prétend vaincre la Révolution en utilisant ses armes, et pire, certaines de ses idées...
A force de ne pas agir comme on pense, on finit par penser comme on agit (c'est une des phrases que je préfère dans le Manifeste!): ces braves catholiques sont acharnés à défendre becs et ongles suffrage universel, souveraineté populaire, et autres dogmes libéraux, pourtant contraires à la Foi et à la Vérité...
Les pires sont quand même les anti-libéraux formés dans la Tradition et qui agissent exactement comme ceux qu'ils dénoncent...
Tout ce petit monde a oublié les principes de la politique chrétienne, et la double légitimité de l'institution, et tombe allègrement dans le naturalisme ou le providentialisme, ou... les deux à la fois!

http://www.viveleroy.fr/rubrique38.html

"On peut aussi citer les identitaires qui ont aussi une idéologie plus ou moins néo-païenne, je ne comprends pas d'ailleurs ce néo-paganisme non plus."

Exactement, les Identitaires ne sont pas autre chose que des néo-païens, mais vous trouvez de "bons" catholiques chez eux!!!
Ce néo-paganisme est lié à toute une série de fantasmes, qui poussent la logique nationaliste à l'extrême.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 22:13

Des fantasmes oui, car c'est niée 2000 ans de notre histoire... Et cela peut conduire au pire c'est à dire à l'Ordre nouveau nazi.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 22:18

Mais c'est tout à fait ce qu'ils veulent: un "ordre nouveau" qui est en fait le retour d'un ordre ancien... avec la "race des seigneurs", l'esclavage, l'eugénisme, etc...
C'est la négation complète de la vérité, naturelle et révélée, au prfit d'une pure idéologie, animée par des personnes intelligentes, mais gravement dévoyées (pornographes, pédophiles, etc...).

http://www.viveleroy.fr/mot39.html

Ca fait vraiment envie, n'est-ce pas!!!?

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 22:27

Cela fait froid dans le dos quand on pense à certains... Jean Mabire, par exemple:
"Les SS portent jusqu'au Caucase la torche de Prométhée et le glaive de Siegfried. Ils sont les fils des vieux guerriers germaniques surgis des glaces et des forêts. Ils sont les Teutoniques qui ont remplacé la croix du Christ par la roue du Soleil. Ils sont les SS d'Adolf Hitler"
Sympathique non ?
Par contre, j'avoue que j'aime bien la NRH même si la nouvelle droite y est très forte.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 22:30

"Cela fait froid dans le dos quand on pense à certains... "

Comme vous dites! C'est l'antithèse de toutes nos valeurs.

"Jean Mabire, par exemple:
"Les SS portent jusqu'au Caucase la torche de Prométhée et le glaive de Siegfried. Ils sont les fils des vieux guerriers germaniques surgis des glaces et des forêts. Ils sont les Teutoniques qui ont remplacé la croix du Christ par la roue du Soleil. Ils sont les SS d'Adolf Hitler"
Sympathique non ?"

Déplorable, d'autant plus que certains naïfs le font passer pour un ami de la Tradition catholique...

"Par contre, j'avoue que j'aime bien la NRH même si la nouvelle droite y est très forte."

Qu'est-ce?

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 22:40

La NRH c'est la Nouvelle Revue d'Histoire, c'est sympa c'est moins saoulant qu'Historia même si certaines idées sont assez ... spéciales. On sent des fois des relents anti-chrétiens. Heureusement tout le monde n'appartient pas à la Nouvelle Droite là-bas, il y a F-G Dreyfus aussi.
Les catholiques français devraient tous réfléchir un moment je crois. Parce qu'ils font un peu n'importe quoi en politique.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 23:49

"La NRH c'est la Nouvelle Revue d'Histoire, c'est sympa c'est moins saoulant qu'Historia même si certaines idées sont assez ... spéciales. On sent des fois des relents anti-chrétiens. Heureusement tout le monde n'appartient pas à la Nouvelle Droite là-bas, il y a F-G Dreyfus aussi. "

Ah oui, ça me revient...hou là, attention!!! Cette NRH est truffée d'erreurs graves et dangereuses, et à éviter:

http://seldelaterre.fr/product_info.php?products_id=214

"Les catholiques français devraient tous réfléchir un moment je crois. Parce qu'ils font un peu n'importe quoi en politique."

C'est trop vrai, et le pire, c'est que ça fait deux cent ans qu'ils tombent dans tous les panneaux libéraux...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par joel le Mar 29 Sep 2009, 23:52

Je ne suis pas forcément d'accords avec la NRH, mais c'est stimulant intellectuellement, si j'ose dire. C'est intéressant. Surtout qu'il n'y a rien de potable à coté.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mar 29 Sep 2009, 23:56

Je n'ai qu'un conseil à vous donner: méfiez-vous. Aujourd'hui, vous arrivez encore à discerner le bon du mauvais dans cette revue "stimulante", mais demain? Etes-vous plus fort que ceux qui sont tombés avant vous, à force de mauvaises lectures "stimulantes"?

On finit toujours par penser comme on agit...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par voxifera le Mer 30 Sep 2009, 12:57

J'ai failli plusieurs fois résilier mon abonnement à la NRH tant son anti-christianisme est à la fois latent et... malveillant.

Par exemple, dans le dossier consacré aux racines de l'Europe, pratiquement rien concernant le christianisme (par contre, "Homère, mieux que la Bible" aurait pu figurer en sous-titre...)

Jamais nous n'avons eu de dossier sur la chouannerie ou sur la vie au Moyen-Age (le christianisme y deviendrait trop gênant). D'ailleurs, cette revue ne fait pas vraiment d'Histoire : elle utilise l'Histoire pour faire de la politique, ce qui n'est pas la même chose.

Les (très) nombreux dossiers consacrés à la seconde guerre mondiale, au IIIe Reich et au Maréchal Pétain sont, à ce titre, éloquents.
avatar
voxifera
Ecuyer

Masculin
Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 61
Age : 31
Affinités politiques : Alliance Royale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par Mickaelus le Mer 30 Sep 2009, 15:15

V.F.H.78 a écrit:Peut-être. Mais penser que certains royalistes se disent proches du FN, moi ça me fait honte. Idéologiquement ça n'a rien à voir. Le problème c'est qu'après, à cause de ces gens-là, certaines personnes assimilent les royalistes à des extrémistes. Tout ceci fait bien sûr, encore une fois, le jeu de la république...
Malheureusement, il me semble que nous n'avons pas besoin de nous dire proches du Front National, du Mouvement Pour la France (catalogué extrémiste à cause des propos de Villiers sur l'islam fut un temps), ou autres mouvements du même genre, pour être perçus comme des extrémistes sur un certain nombre de points. Il suffit pour l'opinion publique (j'entends par là ce montage faussé de la vox populi qui ne se manifeste jamais si bien que dans ces innombrables sondages dont on nous abreuve) d'entendre parler de la remise en cause de la démocratie intégrale et du suffrage universel, du parlementarisme et la souveraineté populaire, de la souveraineté réelle d'un roi qui ne peut qu'être incompatible avec cette Europe soit-disant garant de la paix, sans parler bien sûr de la religion catholique comme religion de l'État... je pense que je peux m'arrêter ici. Tout ce qui mettrait en danger la république libérale telle que se pratique aujourd'hui est qualifié d'extrême. Donc ce n'est pas la question. La question c'est de dire, comme plusieurs l'ont très bien rappelé ci-dessus, ce qui nous différencie complètement et nécessairement du Front National et de tous ses avatars. Parce qu'aujourd'hui tous les mouvements qui gravitent autour de son héritage ne sont constitués que par des déçus de ce parti.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par voxifera le Mer 30 Sep 2009, 15:30

Justement, puisque vous parlez d'extrêmisme, j'avais parlé de "l'extrêmisme" dans un de mes récents textes et j'avais proposé de faire la distinction entre "extrêmisme" dans les idées et "extrêmisme" dans l'action politique, étant donné que c'est souvent le second qui est déconsidéré aux yeux de l'opinion.

Il est d'ailleurs relativement remarquable que, bien souvent, les plus extrêmistes dans les moyens sont souvent les plus tièdes dans les idées. Voir à ce titre les plus nationaux révolutionnaires, souvent partisans de l'action violente, du coup d'Etat et de régler les questions raciales par la violence et l'épuration... mais qui en revanche, ne remettent absolument pas en cause la Révolution (leurs principes d'action sont d'ailleurs directement empruntés aux révolutionnaires), le relativisme (la Nouvelle-Droite, en prétendant se dédouaner du racisme, a atteint des sommets en matière de relativisme) ou encore la démocratie moderne, très présente même chez les néo-fascistes qui se contentent de lui donner un nouveau visage.

Sommes-nous "extrêmistes" ?

Dans un article de « Le Point » daté du 26 mars 2009, Patrick Besson a qualifié les royalistes « d’extrémistes. » Pour l’auteur, il semblait clair que cela ne revêtait pas une signification péjorative, bien au contraire.

Pourtant, on ne peut pas se contenter d’une formule aussi lapidaire, même si celle-ci avait pour but premier d’être élogieuse. Et il faut répondre à deux questions successives : Qu’est-ce qu’un extrémiste ? Les royalistes sont-ils « extrémistes » ? Car, pour beaucoup de nos compatriotes, l’extrémisme semble être synonyme d’intolérance, de fanatisme voire de violence dans l’action politique. N’emploie-t-on pas ce terme pour parler des fanatiques religieux ?

Et si, dès lors, l’engagement dans l’extrémisme peut partir d’un « bon fond, » comme le suggère Patrick Besson, en revanche l’action politique elle-même menée par un extrémiste perd toute sa noblesse morale puisque son projet politique menace ses compatriotes et sa tentative de prendre le pouvoir pourra parfaitement prendre la forme d’une violence aveugle.

Pourtant, les royalistes, s’ils ont pu utiliser la violence au cours de l’Histoire, ne l’ont jamais fait en dehors du cadre purement défensif ou alors en cantonnant strictement celle-ci aux moyens nécessaires pour atteindre un objectif ciblé. On compte par exemple, lorsqu’il s’agit de se défendre, les Chouans et Vendéens résistant pendant la Révolution à la Terreur républicaine. Dans un cadre plus « offensif, » on se limite aux actions « coup de poing » des Camelots du roi qui, toute impressionnantes fussent-elles, ne se soldèrent jamais par le meurtre. On est bien loin de la violence aveugle d’un « extrémiste » qui n’est pas sans évoquer, aujourd’hui, la violence des terroristes islamistes.

A cela s’ajoute que ces « violences » n’ont, au cours de l’Histoire, jamais été que contingentes, cantonnées à quelques groupes qui opéraient dans des contextes très particuliers. L’action des royalistes n’a jamais pris la forme de la violence ou de la terreur (contrairement à l’action de la République), exception faite peut-être de la Terreur blanche mais qui n’est qu’un épiphénomène qui ne fait que répondre, par effet de mimétisme post-traumatique, à la Terreur révolutionnaire.

Si les royalistes ne sont pas des « démocrates » au sens où la République l’entend (mais la République est-elle elle-même vraiment démocratique ?), la royauté qu’ils appellent de leurs vœux n’est pas un régime qui viendrait se faire contre la population. Alors que la République n’hésitait pas à guillotiner son peuple, à le genocider (comme en Vendée), à tirer sur les foules (comme le 6 février 34), les royalistes sont conscients qu’un régime fondé sur l’ordre naturel et les libertés ne peut être totalitaire, ne peut se fonder sur la violence, le mensonge et le crime.

C’est à ce titre d’ailleurs que le Groupe d’Action Royaliste a entrepris depuis plusieurs mois tout un travail de réflexions dans le domaine social et économique pour apporter des réponses concrètes à la crise économique et travaille de concert avec l’Alliance Royale pour les différentes élections.

Seul l’avenir sait comment la monarchie sera rétablie. Mais la guillotine et le meurtre de masse sont des pratiques républicaines, pas les nôtres.

En revanche, si l’on se réfère maintenant aux idées, le terme « d’extrémiste » peut nous être appliqué si l’on considère comme « extrémiste » celui qui, refusant le système politique actuel, souhaite le renverser pour en établir un nouveau. A ce titre, en effet le royalisme est une forme « d’extrémisme » puisque la solution aux problèmes qui touchent la France, selon nous, consiste à commencer par renverser la République et instaurer une monarchie.

Mais l’extrémisme des royalistes semble s’arrêter là. En dépit de leur antirépublicanisme, les royalistes proposent une doctrine sociale fondée sur la personne humaine et sa dignité contre les extrémismes libéraux et collectivistes, ils proposent de renouer avec la nation et les communautés naturelles contre le jacobinisme extrémiste ; ils proposent de remettre à l’honneur les valeurs de notre civilisation qui seules, parce qu’elles constituent notre identité, font de nous des Hommes libres et, ce, contre l’extrémisme laïciste et universaliste républicain.

Oui M. Besson, notre combat part d’un bon fond : nous voulons un meilleur régime pour la France et les Français, un régime plus juste, plus honnête, plus humains. Cependant, nous n’en sommes pas pour autant des extrémistes… sauf lorsque nous évoquons la République.

Stéphane Piolenc
avatar
voxifera
Ecuyer

Masculin
Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 61
Age : 31
Affinités politiques : Alliance Royale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par Mickaelus le Mer 30 Sep 2009, 15:51

Ce qui est certain, puisque vous parlez d'extrémisme dans l'action selon une distinction intéressante, c'est que ce sont toujours les gens de gauche qui manifestent violemment, qui occupent les universités, embrigadent la jeunesse faible et malléable, et ne respectent pas les lois qui seraient trop à droite, édictées d'après la logique démocratique qu'ils prétendent pourtant respecter (même d'après la dérisoire classification gauche-droite d'après les critères contemporains). C'est une tyrannie idéologique d'opinion, de masse et de fait, qui s'exerce parce que ces gens, plus ils sont éloignés de la loi naturelle (et de la double légitimité que nous défendons ici en tant que royalistes légitimistes), plus ils ont besoin de violence pour imposer leur vision antinaturelle de l'homme comme de la société (violence psychologique et manipulation mentale principalement aujourd'hui, mais cela ne change rien au fond du problème).

Donc il est sans doute vrai que plus on est dans l'erreur, au service du mal et d'une fausse liberté de l'homme à caractère nihiliste, plus on a besoin de manipulation et de violences de toutes sortes pour l'imposer contre notre nature et notre essence. Les républicains d'aujourd'hui prétendent que les Français vivaient de façon servile sous la monarchie, et pourtant le roi ne disposait certes pas de la puissance médiatique dont dispose l'Élysée aujourd'hui, et qui contient à grand peine le mécontentement lié à la mauvaise gestion du pays - si on suivait la logique républicaine, les Français d'alors auraient dû se révolter depuis longtemps. Non, le roi avait la vérité et les communautés naturelles, auxquelles il a été criminel d'arracher les Français (et les Européens en général !). L'action royaliste peut exister, et l'Armée catholique et royale des Vendéens et des Chouans l'a brillamment démontré, mais il existe d'une part des conditions pour qu'une guerre soit juste et nécessaire, conditions qui sont dictées par le catholicisme (alors que la république nihiliste ne connaît aucun frein), et d'autre part une nécessité de clémence (combien d'exemples de prisonniers républicains épargnés pendant la Guerre de Vendée !).

De toute façon, on est forcément plus extrémiste quand sa doctrine met en péril le Bien commun pour l'intérêt particulier de factions d'arrivistes (la république et tout régime libéral et anti-catholique, l'"Europe", etc.), que quand la vérité et la tradition sont incarnées par un roi dont le seul intérêt est le bien du royaume en général et celui de ses sujets au sein de leurs communautés naturelles.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par lulo le Mer 30 Sep 2009, 21:19

Mickaelus souligne très justement le caractère anti-naturel de la Révolution. Cela ne peut pas marcher, précisément parce que cela n'est pas naturel! D'où la profusion des moyens de contrôle, et ce changement perpétuel (cinq républiques en moins de deux siècles)... mais ça ne peut pas durer de toute façon.

De même, il nous faut bien songer que l'orléanisme politique ne peut pas non plus durer: si nous avons, à Dieu ne plaise, une nouvelle monarchie de Juillet, elle tombera: qu'on ne s'y trompe pas, le bien commun ne peut pas sortir d'un régime qui accepte la moindre partie des principes de 1789.

Ce même bien commun ne peut sortir, en France, que de la monarchie légitime: c'est l'institution qui est la clé du renouveau, voilà le principe à ne jamais oublier ou brader.

Dès lors, je ne suis pas convaincu par la distinction de Voxifera. Déjà, parce qu'on ne change pas le sens des mots à sa fantaisie (société de pensée...), et ensuite, parce que l'idée d'extrêmisme politique est purement révolutionnaire: pourquoi faudrait-il toujours aller chercher le vocabulaire (et donc les idées) de l'ennemi???
Restons-en à l'idée de cohérence doctrinale, nous ne nous en porterons pas plus mal!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un nationaliste révolutionnaire au FN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum