Nenka

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nenka

Message par Nenka le Mar 17 Nov 2009, 19:42

Si elle était banni, vous seriez déjà en prison pour avoir proférer de telle propos ! Vous ne pouvez pas dire qu'il n'y a pas de liberté d'expression

Nenka
Roturier

Masculin
Nombre de messages : 9
Affinités politiques : Républicain, démocrate, socialiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par joel le Mar 17 Nov 2009, 19:56

Ne vous moquez pas de moi... Dès que l'on dévie des idées du système la gestapo républicaine vous tombe dessus. Vous êtes contre l'immigration ? Vous êtes raciste ! Contre l'UE ? Vous êtes europhobe ! Finalement tout ce qui consiste à défendre la France est quelque chose de mal. Et là il faut prendre garde à la HALDE.... Vous rappelez vous de 2002 où tout le monde faisait "barrage" contre le fascisme ? La France est un pays communiste et les pays communistes sont peu connus pour leur démocratie et leur liberté d'expression !
Évidemment en étant de gauche vous trouvez sans doute que le système laisse beaucoup de libertés. Effectivement l'Anti-France peut dire ce qu'elle veut.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mavendorf le Mar 17 Nov 2009, 20:11

Nenka a écrit:je suis profondément républicain, démocrate et socialiste

C’est votre droit d’être socialiste démocrate et républicain… Mais alors dans ce cas, il n’est plus possible pour vous de vous reconnaître pleinement comme « français », pas plus qu’il ne vous sera possible de nous reprocher à nous autres légitimistes de vouloir continuer à l’être en nous inscrivant dans la fidélité des principes qui ont fait la France.
Probablement êtes vous déjà devenu sans vous en rendre vraiment compte un « citoyen du monde » sans racine et sans culture, bref un être abstrait comme on vous l’apprend à l’être sur les bancs de l’école de la république...
En ce qui concerne le socialisme, je crois que cette idéologie est l’une des plus infâmes de toutes. Infâme et perverse, car elle a besoin de la misère sociale pour exister. Ce qui me fait penser qu’il n’est pas dans l’intérêt de ceux qui se présentent aux élections sous cette bannière, de résoudre réellement les problèmes des plus pauvres une fois « élus »…


Nenka a écrit:Comme moi je haïs le royalisme, étant fier de l'héritage de la révolution française

J’ai du mal à comprendre comment on peut être fier d’une poignée de casseur. Entre celui qui construit et celui qui démolit, la logique en principe voudrait que l’on reconnaisse les talents du premier.
Mais bon… pouvons nous être étonnés de votre fascination pour les révoltés ? La médiocrité n’étant pas exigeante et étant bonne compagne de la république, nous comprendrons dans ce cas votre penchant…


Nenka a écrit:Premièrement je n'aspire pas du tout à faire table rase du passé...

Vous faites table rase du passé, dès l’instant ou vous remettez en question le catholicisme comme religion d’état en France. Il s’agit là donc ni plus ni moins de la remise en question radicale de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Eh oui… le rejet du Christ-Roi se trouve bien dans l’esprit révolutionnaire, et là vous ne pouvez pas être un « peu pour » ou un « peu contre ». A l’évidence votre façon de pensée s’inscrit complètement dans ce rejet…
Aussi désagréable que cela puisse vous paraître, sachez qu’il n’est pas possible de marier notre Sainte Religion à l’esprit de votre prétendue modernité. Ceux qui ont cherché à marier le catholicisme au libéralisme, au modernisme ou bien encore à d’autres formes de progressisme, l’ont fait en vain ! Ces tentatives matrimoniales blasphématoires diverses finissent toujours par échouer…


Nenka a écrit:Si elle était banni, vous seriez déjà en prison pour avoir proférer de telle propos ! Vous ne pouvez pas dire qu'il n'y a pas de liberté d'expression

Vous savez une "certaine" liberté d’expression est permise par le système républicain, car elle lui assure sa pérennité. On peut certes aller jusqu’à critiquer ce système abjecte de la manière la plus saignante ! A condition... A condition oui, que l’on fasse toujours parti de lui…

_________________
"Si j'avance, suivez moi; si je meurs, vengez moi; si je recule, tuez-moi" Henri de La Rochejaquelein
avatar
Mavendorf
Baron

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 390
Age : 44
Localisation : Royaume de France
Affinités politiques : Royaliste Légitimiste

http://beaudricourt.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Minervalis le Mar 17 Nov 2009, 20:27

Nenka a écrit:Pour ce qui est de l'économie, sachez que Napoléon III a mené une politique de libéralisation de l'économie.

Je ne comprends pas bien pourquoi vous parlez de cela; Napoléon III n'était pas Roi de France et n'avait aucune légitimité. Par ailleurs, il a effectivement participé de ce mouvement libéral bourgeois pour qui l'économie est une fin (enfin... s'enrichir est une fin) à côté de laquelle rien en compte, et il est haïssable et méprisable pour cela.

Nenka a écrit:Minervalis, je remet souvent en cause la République et ses dirigeants, c'est une habitude que nous avons, nous, les gens de gauche.

Vous voyez, je ne me définis pas comme vous "de droite ou de gauche": la France avant tout. Colbert faisait planter des chênes pour la flotte royale qui viendrait 500 ans après lui; un politocard, qu'il soit de droite ou de gauche, ne voit pas plus loin que sa réélection.

Nenka a écrit:Mais pensez vous que si la France était une monarchie absolue, nous aurions la possibilité de partager nos opinions sur des forums ? Pensez vous même que nous pourrions réfléchir sur telle ou telle politique, et avoir le temps de débattre.

J'espère que vous ne pensez pas sérieusement ce que vous dites ? Car malheureusement, c'est le contraire qui s'est produit: la monarchie a laissé, hélas, se diffuser les idées et les ouvrages qui ont conduit à sa perte bien avant 1789; vous avez certainement un Cours d'Histoire des Idées Politiques: reportez-vous y.

Nenka a écrit: Si vous en savez autant, c'est grâce à l'Ecole accessible à tous, une des grandes oeuvres de la république pour moi.

Certes, l'Ecole "gratuite et obligatoire" a eu des points positifs, je ne le nie pas: le niveau d'instruction a en effet progressé; mais pas dès 1789, loin de là, il s'en faut d'un siècle au moins, preuve que ces progrès ne sont pas structurellement liés à la République. De plus, n'oubliez pas deux choses: premièrement, la situation de l'enseignement sous l'Ancien Régime, thème qui a fait l'objet d'un fil sur ce forum, il me semble, n'était pas aussi caricaturale qu'on le pense; et deuxièmement, la République n'a pas fait cet effort d'instruction pour le bien du peuple, mais pour asseoir sa propagande (en tant que "de gauche", vous devriez comprendre cela Wink )

Car lorsque vous dites:

Nenka a écrit: C'est grâce aussi au moyen d'informations. Si la république, comme vous dites, fait tant de propagande révolutionnaire, auriez vous eu la possibilité de vous informer sur ce qu'est la monarchie, et ce qu'elle a de bien ?

Eh bien justement, pas de chance, ce que je sais qu'était l'Ancien Régime, je ne l'ai pas appris grâce aux établissements, ni aux media de la République; j'ai dû me livrer à des recherches personnelles, après avoir découvert que ce qu'on m'avait enseigné était un tissu d'absurdités et de contresens.

Nenka a écrit:Et je pense qu'il serait mieux de ne pas trop parler de la religion (avec moi)... je suis assez fâché avec elle, qu'elle quelle soit...

Alors vous vous amputez d'une bonne partie des éléments nécessaires à une perspective historique mais aussi sociologique de l'humanité: que vous ne soyez pas croyant au sens d'aucune religion, soit; mais comment voulez-vous comprendre des événements ou des comportements sans prendre cet élement en considération ? Je le répète, tout n'est pas affaire d'économie.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par lulo le Mar 17 Nov 2009, 20:34

Pas grand chose à ajouter à toutes ces réactions fondées!

Les orléanistes sont les héritiers "génétiques" de Louis-Philippe, mais aimerait faire passer une monarchie constitutionnelle dans l'héritage des rois de France...

Oui, sous la monarchie très-chrétienne, "il faut que la "nouveauté" s'inscrive dans la durée." Elle aurait permis d'économiser les maux liés à la société de consommation, mais n'aurait pas empêché, au contraire, le confort moderne d'entrer chez la majorité des Français.

Ne cherchez pas à nous faire de beaux discours, l'esbrouffe ne prend guère ici, mais simplement des discours rationnels et argumentés. Mais bon, c'est mal parti, vu ce que vous voulez défendre...

"Partager nos opinions", "réfléchir sur telle ou telle politique", "avoir le temps de débattre" ne sont pas les buts de ce forum, peut-être le seul sur Internet à ne pas fonctionner comme une société de pensée. La liberté, c'est la faculté de se mouvoir dans le Bien et le Vrai (Léon XIII).
Notre but est de mettre en évidence la Vérité, mais pas de la faire...

L'instruction populaire était déjà très bien ancrée sous l'Ancien Régime... et n'a pas attendu Ferry-Tonkin! Nos sources d'information ne sont certainement pas celles de la prétendue Education Nationale!

Louis XX est roi de droit parce qu'il est désigné par les Lois fondamentales, étant l'aîné des Bourbons. Une de ces lois est celle d'indisponibilité de la Couronne qui fait que toute abdication ou renonciation est nulle en France.
Vous vous demanderez pourquoi nous sommes tant attachés à cette traditioon monarchique; c'est tout simplement parce que l'expérience (l'Histoire) montre que c'est cette seule tradition, avec ces quelques lois de succession, qui est capable d'assurer la pérennité du bien commun dans notre pays.

Pour la transcendance, vous pouvez faire l'effort de comprendre, au moins par curiosité intellectuelle et "ouverture d'esprit"...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mickaelus le Mar 17 Nov 2009, 20:52

Nenka a écrit:Alors pour répondre à Mickaelus : Oui je savais que les Orléanistes existait, ce sont les héritiers de Louis-Phillipe si je ne me trompe pas.
C'est exact, les Orléans sont bien les descendants directs du roi des Français, et donc ses héritiers présomptifs, si jamais on peut considérer qu'une usurpation puisse engendrer un héritage.

Nenka a écrit:Je ne dis pas non plus qu'il n'y a pas eu de progrès sous la monarchie... Mais comme vous le dites, c'est lent, il faut que la "nouveauté" s'inscrive dans la durée. Pour ce qui est de l'économie, sachez que Napoléon III a mené une politique de libéralisation de l'économie.
Je constate que vous admettez que l'histoire de la monarchie n'est pas un bloc monolithique obscurantiste : c'est déjà. Mais ce que je voulais dire, très simplement, c'est qu'on ne pouvait pas mettre en corrélation absolue progrès économique et changement de régime (sinon les grattes-ciel auraient poussé à Athènes). Et vous savez aussi que les dernières décennies ont connu une amélioration au niveau technique sans précédent : les sciences ont aussi une histoire. Quand je parle de temps long, c'est parce qu'on ne fait pas n'importe quoi et que dans l'ancien temps les hommes mesuraient les choses d'une manière très différente d'aujourd'hui, où l'originalité à tout prix prime sur le respect des anciens et des traditions. En littérature c'est pareil, il s'agissait aussi de l'imitation des anciens, bien au rebours de ce qui fut introduit par les romantiques. D'ailleurs, vous noterez que là où le progrès technique a progressé, les arts et les lettres ont singulièrement régressé sous l'ère bourgeoise et démocratique.

Cela dit vous devriez vous intéresser au comte de Chambord, petit-fils de Charles X qui aurait dû régner sous le nom d'Henri V, et qui s'est beaucoup intéressé à la condition ouvrière, et vous verrez qu'il n'y a pas besoin d'être socialiste ni démocrate pour s'intéresser au sort des malheureux.

Nenka a écrit:Mais pensez vous que si la France était une monarchie absolue, nous aurions la possibilité de partager nos opinions sur des forums ? Pensez vous même que nous pourrions réfléchir sur telle ou telle politique, et avoir le temps de débattre. Si vous en savez autant, c'est grâce à l'Ecole accessible à tous, une des grandes œuvres de la république pour moi. C'est grâce aussi au moyen d'informations. Si la république, comme vous dites, fait tant de propagande révolutionnaire, auriez vous eu la possibilité de vous informer sur ce qu'est la monarchie, et ce qu'elle a de bien ?
- Sur le premier point, si la France était restée une monarchie absolue, ce forum n'aurait pas eu de raison d'être, et je me serais sans doute contenté de m'intéresser à la littérature qui est ma passion première. Mais vous savez qu'il existait des salons littéraires et philosophiques sous Louis XIV, Louis XV, avant même : c'était cela les "forums" de l'époque, du moins ceux dont nous gardons la trace. Et comme l'a écrit Minervalis, le pouvoir est loin d'avoir été si sévère que cela contre les philosophes.

- Je ne répèterai pas ce qu'ont déjà dit Joel et Minervalis sur l'école (j'ajouterai juste que l'école laïque c'est aussi une réponse à l'influence du clergé dans les campagnes), mais ce qui me semble bon à prendre en compte, et que vous ne faites pas comme pour l'économie, les sciences ou la violence, c'est le contexte de l'époque. Parce que je vous rappelle que pendant une bonne partie du XIXe siècle, les parents n'avaient pas très envie d'envoyer leurs enfants à l'école, alors que le pays était encore rural et qu'on perdait moins son temps à travailler. Aujourd'hui, c'est le contraire absolu : on pousse les gens à être des étudiants pour les garder sous la coupe républicaine le plus longtemps possible, mais il n'y a plus de travail, et les socialistes ont une dent contre l'apprentissage. Ce n'est pas un hasard tout cela.

- Sur la liberté d'expression, je suis d'accord avec mes amis, la république jouerait contre elle-même en faisant montre de trop de censure : quant aux royalistes, elle n'estime n'avoir pas besoin de le faire au vu de notre nombre. Non, après la violence, on a bien compris que la fièvre électorale, l'école laïque et obligatoire, la télévision, c'était bien plus simple, et ça permet même de passer pour des gentils.

Nenka a écrit:Autre petite question : Pourquoi penser vous que Louis Alphonse est plus légitime que le prétendant orléaniste ? Felipe V a renoncé au trône de France pour lui et pour ses descendants. Bien qu'ils soit issu de la famille des Bourbons, il ne peut plus y accéder ?
Louis de Bourbon, duc d'Anjou, est l'aîné des descendants des Capétiens issu d'un mariage catholique valide, il est donc désigné par nos Lois Fondamentales, soit notre constitution non écrite, pour être le roi de France. Il va de soi que les lois internationales ni aucun traité (Utrecht en l'occurrence) ne peuvent primer sur notre coutume française. Le but d'Utrecht était d'empêcher la réunion des couronnes française et espagnole, tout le monde savait que cela ne valait rien pour le droit français.

Voici tout de même un extrait de François Bluche pour situer les choses :
La condition première d'une paix tant retardée était la séparation des deux couronnes de la maison de Bourbon. Philippe V ne s'était résolu qu'en juillet à expressément renoncer à celle de France ; ce qui permit, ainsi que Dunkerque offert en gage, la signature des armistices franco-britanniques. Cette renonciation eut lieu à Madrid le 5 novembre suivant, devant les cortès, en présence des ambassadeurs d'Angleterre et de Hollande. De leur côté, le duc d'Orléans (le 19) et le duc de Berry (le 24) renonçaient à Paris à tous droits sur la succession espagnole. Ces trois actes furent ensuite l'objet des lettres patentes de mars 1713, publiées en Parlement en présence des ambassadeurs alliés le 15 mars. Si l'on songe que la paix d'Utrecht fut signée le 11 avril, on ne peut nier une relation évidente de cause à effet.

En apparence les alliés – à l'exception d'un Charles VI intraitable – ont tout lieu d'être satisfaits de cet arrangement. Et il est vrai que la France et le roi d'Espagne s'en trouvent humiliés, et la renonciation de Louis XIV à sa chère ville de Tournai (2 novembre). Si la paix est à ce prix le vieux monarque de Versailles doit être prêt à payer plus cher encore. Mais ce même prince connaît à merveille notre droit public, et en cas de défaillance, le chancelier Pontchartrain, le président de Mesmes, le procureur général d'Aguesseau, sont capables de lui rappeler les principes et les usages de pareil droit. La ruine de Dunkerque, déjà acquise, la renonciation purement formelle d'un prince successible et même le traité d'Utrecht que chacun s'apprête à signer, ne sont qu'actes de circonstance. La renonciation de Philippe V a un double sens : « D'une part, assurer le trône aux descendants de Philippe V, de l'autre prévenir la réunion sur une même tête des couronnes de France et d'Espagne. » Mais cette renonciation ne peut engager le royaume et déterminer l'avenir, puisque contraire aux lois fondamentales. En droit public français d'ancien régime, « à la mort d'un roi capétien, c'est le mâle le plus proche dans l'ordre de primogéniture qui lui succède automatiquement ». Le marquis de Torcy l'a rappelé à Lord Bolingbroke dans une lettre récente : « Il est donc question de prendre des mesures solides pour empêcher l'union des deux monarchies, mais on s'écarterait absolument du but qu'on se propose, et l'on tomberait dans des maux infinis, pires, s'il est possible, que celui que l'on veut unanimement éviter, si l'on contrevenait aux lois fondamentales du royaume... Cette loi est regardée comme l'ouvrage de Celui qui a établi toutes les monarchies, et nous sommes persuadés en France que Dieu seul la peut abolir. »

Ce n'est point un hasard si ne vinrent en Parlement, le 15 mars 1713, ni le chancelier Pontchartrain, ni le procureur général d'Aguesseau. Ce n'était point hasard si le premier président, M. de Mesmes, réclama la publication (non l'enregistrement, comme cela avait été le cas pour l'édit de novembre 1700 qui réservait au contraire à Philippe V tous ses droits de prince français) d'un ton et d'un style qui marquaient, pour les connaisseurs, quel peu de cas ce magistrat faisait d'actes arrachés au royaume par la contrainte et incapables d'entamer sa vieille constitution non écrite.

François Bluche, Le grand règne, Louis XIV, p. 807-808

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mousquetaire le Mer 18 Nov 2009, 17:27

J’aimerais revenir sur quelques points. Même si je ne pense pas que se renvoyer la balle sur quelques faits historiques ne donne raison ou tort à qui que ce soit, ils représentent des sujets qui devraient intéresser un étudiant en histoire, afin de ne pas tomber dans le panneau du manichéisme (la monarchie c’est le mal, la république avec sa laïcité, sa liberté, sa tolérance, son libéralisme économique, etc... c’est le bien.)

Concernant l’école laïque, gratuite et obligatoire, c’est un mythe fondateur de la IIIe république. Pourtant, l’école n’a pas attendu cette dernière pour être gratuite et obligatoire, la IIIe république n’a rien inventé. Les écoles de l’Ancien Régime n’étaient pas nécessairement payantes, prenons l’exemple des Frères des Ecoles chrétiennes, fondés en 1681 pour instruire gratuitement les enfants du peuple.
Quant à l’aspect obligatoire, Louis XIV avait édicté l’obligation scolaire en 1698. Le niveau d’instruction a donc augmenté mais sans exploser car comme l’a dit Mickaelus, la population était essentiellement rurale et toute main d’œuvre, même la plus jeune, était utile (et je le dis sans gêne, ayant moi-même travaillé dans la ferme familiale dès le plus jeune âge sans pour autant être exploité.) N’oublions pas l’apprentissage qui ne formait certes pas des pseudo-intellectuels mais des artisans compétents (ou pas ^^). Le savoir-faire, qui malheureusement se perd dans nos pays occidentaux, est tout aussi important que le savoir. Le problème avec le décret de Louis XIV est aussi que le Roi ne pouvait pas vraiment le faire appliquer, la monarchie n’était pas du genre à envoyer ses nervis pour escorter les enfants à l’école et les moyens (transport, communication, administration, …) n’étaient pas assez développés pour imposer une telle mesure et contrôler son application sans restriction ; sans compter sur le fait que la politique du roi influençait beaucoup moins la vie quotidienne de ses sujets que la politique de nos dirigeants nationaux actuels (primauté des lois locales ou privées, les fameux privilèges, importance des corps intermédiaires, principe de subsidiarité).
En fait la grande invention de la IIIe république est plutôt la laïcité scolaire, portée à l’époque par un anticléricalisme acharné très à la mode dans les élites de gauche. Le but des différentes lois portant sur l’éducation vers la fin du 19ème-début du 20ème siècle étaient d’ailleurs plus de laïciser (athéiser !) l’école, comme le reste de la société, que de permettre à tout le monde d’être instruit.

Revenons-en au soi-disant archaïsme économique de la monarchie traditionnelle. Si je me souviens bien mes lectures, le système de Law ou la libéralisation du commerce des grains, mis en place puis abandonnés sous Louis XV il me semble, n’ont pas laissé de bons souvenirs. L’idée était de coller au libéralisme anglo-saxon mais cela n’a pas vraiment fonctionné et ce n’était pas la faute du pouvoir royal. En tout cas, la révolution a laissé le champ libre au libéralisme pour le résultat que l’on connait. En étudiant de plus près la question, on doit pouvoir montrer que les anglo-saxons sont un peuple marchand, et en suivant leur modèle économique, nous avons érigé la richesse comme valeur première. Qu’en aurait-il été si la France avait continué à leur opposer son système économique et ses valeurs ? On ne refait pas l’histoire. Mais comme le dit Minervalis, la valeur argent n’est pas celle qui importe le plus pour nous.
Je rappelle également que Louis XVI a préparé avec ses ministres tout un tas de réformes, notamment économiques ; ce n’était pas un roi enfermé dans sa tour d’ivoire ignorant les transformations qui avaient lieu autour de lui. Malheureusement un certain nombre de lois et réformes a été bloqué par les parlements qui devaient les enregistrer pour qu’elles soient applicables. Étrangement certains projets ont été remis sur les rails après la révolution. Je n’ai pas creusé la question plus que cela, j'ai en seulement lu quelques lignes dans divers ouvrages d'histoire, il faudrait que je me penche plus sérieusement sur cette période pour avancer des preuves.

Petite parenthèse, j’étais effaré en re-visionnant des extraits de l’émission de France 5 « C dans l’air » de voir qu’aujourd’hui il n’y a vraiment plus que l’argent qui compte. Sur des thèmes traitant de la pauvreté en France et en Europe, de la construction de l’Europe, de l’entrée de la Turquie, etc …, les intervenants, universitaires, chercheurs, journalistes, économistes ou politiciens, tous très intelligents il est vrai, ont toujours les mêmes mots à la bouche « prospérité … c’est bon pour l’économie … globalement on s’enrichit …». Il paraît que l’Europe n’a jamais été aussi riche qu’aujourd’hui, est-on pour autant plus heureux ? Personnellement, du moment que j'ai un toit sur la tête, de la soupe dans la marmite et, soyons honnête, un minimum de confort, ça suffit à mon bonheur, le reste n'est pas question d'argent.

Allez je finis de vous assommer en parlant du traité d’Utrecht. D’abord il me semble qu’on peut remettre en cause le principe de renoncer à un droit pour sa descendance. Imaginez qu’un papier que vous signez aujourd’hui ait des conséquences prévisibles mais néfastes sur votre fils, votre petit-fils, votre arrière-petit-fils (que vous ne connaitrez peut-être pas), etc... Que vous renonciez à un droit pour vous passe encore, mais que vous le fassiez pour vos enfants c’est autre chose. Il doit y avoir des spécialistes du droit sur ce forum, qu’en pensent-ils ?
De plus, rappelons que ce traité comporte des closes engageant toutes les parties, et toutes ces closes n’ont pas été respectées, cela rend le traité quelque peu caduc. Quand les Anglais combleront les digues de Dunkerque (ils devaient faire un truc dans ce genre mais se sont abstenus), on reparlera de la renonciation à la couronne de France pour Philippe V et sa descendance. De toute façon, il s’agissait surtout d’éviter que les couronnes de France et d’Espagne soient réunies sur la même tête, cette possibilité est pour le moment écartée.
En vous baladant sur internet, vous trouverez des pages entières avançant tout un tas d’arguments qui dénoncent ou valident ce fameux traité, ce n’est pas ça qui manque. Pour les légitimistes, les lois fondamentales passent avant tout autre traité ou loi, donc la question s’arrête là.


Dernière édition par Mousquetaire le Jeu 19 Nov 2009, 08:34, édité 1 fois (Raison : orthographe)
avatar
Mousquetaire
Roturier

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 43
Age : 34
Localisation : Champagne
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par lulo le Mer 18 Nov 2009, 19:52

Voilà de bonnes et utiles précisions! Je me permettrai simplement d'ajouter que la nullité des renonciations tient au fait qu'elles contredisent la loi d'indisponibilité de la Couronne, et que le droit international n'est pas un droit supra-national.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par lmp le Jeu 19 Nov 2009, 17:22

Mais pensez vous que si la France était une monarchie absolue, nous aurions la possibilité de partager nos opinions sur des forums ? Pensez vous même que nous pourrions réfléchir sur telle ou telle politique, et avoir le temps de débattre.

Le Liechtenstein censure t il le web ?

En revanche il y a des projet de loi déposés à l'assemblée nationale française pour faire cela...

lmp
Ecuyer

Nombre de messages : 128

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Minervalis le Jeu 19 Nov 2009, 20:53

Inutile de se fatiguer sur ce fil: comme il était prévisible, notre "ami" républicain semble s'être retiré...

C'est quand même inquiétant de voir un étudiant en histoire aussi peu documenté et aussi peu critique... J'espère qu'il n'est qu'en première année...
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mifpo le Sam 21 Nov 2009, 01:55

Bienvenue, Nenka!

Nenka a écrit:Comme moi je haïs le royalisme, étant fier de l'héritage de la révolution française.
Quel héritage?

_________________
IN SAPIENTIA ROBVR
SIC REFLORESCENT

PRO DEO ET LVDOVICO XX DEI GRATIA FRANCIAE ET NAVARRAE REGE CHRISTIANISSIMO

Слобода или Смрт!

"Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont." (les Inconnus)
avatar
Mifpo
Baron

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 571
Age : 43
Localisation : Amaillou
Affinités politiques : antirépublicain depuis toujours anarchiste devenu royaliste légitimiste donc antiphilippiste

http://mifpo.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mickaelus le Sam 21 Nov 2009, 18:37

Minervalis a écrit:Inutile de se fatiguer sur ce fil: comme il était prévisible, notre "ami" républicain semble s'être retiré...

C'est quand même inquiétant de voir un étudiant en histoire aussi peu documenté et aussi peu critique... J'espère qu'il n'est qu'en première année...
Ce qui est triste c'est que même s'il a constaté qu'il s'était trompé sur certains points, il y a peu de chance que cela l'encourage à se remettre en question. C'est tout le problème des républicains qui s'inscrivent ici : ils commencent parfois en se disant curieux de ce que nous sommes, mais ont bien du mal à s'empêcher de nous faire la morale comme un inquisiteur de la religion républicaine - même si je reconnais que celui-ci est resté correct en comparaison des autres. Du coup, la curiosité fait immanquablement place à l'accusation.

C'est dommage parce que si j'étais socialiste, je serais au moins curieux de chercher pourquoi le petit-fils de Charles X, le comte de Chambord, a pu tant s'intéresser à la condition ouvrière, lui l'héritier des rois de France. On a vite fait de faire le lien entre le monde bourgeois et anglo-saxon d'aujourd'hui (et cette monarchie anglaise libérale que prisait tant le jeune Voltaire !) et l'exploitation mondialisée qui prospère sur la ruine du pouvoir politique. Mais bon...

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Alain le Sam 21 Nov 2009, 21:28

Je pense que Nenka est jeune et pensait-depuis la forteresse républicaine qui l'a "formaté- découvrir des gens de haine et de mépris en venant ici. Laissons-lui le temps de lire tout ce que nous lui avons précisé sur nos dogmes et éclaircies sur le monde: Il est tel le Nombre; avant de faire Un, il faut évacuer beaucoup de choses. Et, c'est là une tâche lourde pour un jeune homme trompé et souillé qui se croyait immaculé.

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Minervalis le Sam 21 Nov 2009, 21:51

Mickaelus a écrit:
[...]si j'étais socialiste[...]

Si vous étiez socialiste, vous seriez peut-être un responsable d'une institution financière internationale... ou un invétéré collectionneur de montres coûteuses... en tout cas certainement un arriviste... rien qui pousse vraiment à la connaissance de la condition ouvrière Smile
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 56
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Mickaelus le Dim 22 Nov 2009, 15:48

Calliope a écrit:Il est tel le Nombre; avant de faire Un, il faut évacuer beaucoup de choses. Et, c'est là une tâche lourde pour un jeune homme trompé et souillé qui se croyait immaculé.
Oui, même s'il faut avouer que certains doivent revenir de très très loin, c'est un des fondements du christianisme que d'espérer en la perfectibilité par sa rédemption de l'homme.

Minervalis a écrit:Si vous étiez socialiste, vous seriez peut-être un responsable d'une institution financière internationale... ou un invétéré collectionneur de montres coûteuses... en tout cas certainement un arriviste... rien qui pousse vraiment à la connaissance de la condition ouvrière
C'est sûr que dans le contexte actuel les socialistes ne sont plus vraiment les mêmes que du temps de Chambord (certains jouent encore du même air que sous la Seconde république, mais que ça sonne faux, comme toujours mais plus encore aujourd'hui !) ; absorbés comme les autres par la mondialisation, ils ne se gênent naturellement pas pour en profiter. Et puis, quelle idée j'ai eu de commencer une phrase par "si j'étais socialiste" Wink .

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2684
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Luc le Dim 29 Nov 2009, 21:32

Salut Nanka,

je reviens sur ce que vous dites concernant la monarchie comme système figé.
C'est un système figé qui a tout de même vécu plus d'un millénaire, qui a su sans doute mieux que maintenant décider des réformes à faire en pensant à l'avenir lointain (alors qu'un gouvernement républicain ne pense qu'à la prochaine élection). Prenez par exemple Colbert, qui plantint la forêt de Rambouillet ou Fontaineblau, je ne sais plus, afin de construire les navires guerre de l'an 2000...

La monarchie a tout fait au XVIIIe pour réformer l'état qui en avait besoin, c'est la noblesse, attachée à ses privilèges, qui l'en a empêchée. Voir Le Siècle de Louis XV, de Gaxotte.

Sinon je vous félicite de vous lancer dans le débat, ça montre un bon esprit! Je crois qu'une bonne discussion dans un café de Rennes avec un royaliste du coin serait peut-être judicieuse, car il y a énormément de choses à dire et à contredire. Comme vous le dites, les Légitimistes sont aux antipodes du mouvement du monde actuellement!

Dernier conseil: si vous avez une heure et 10 euros en poche, lisez Pourquoi je suis moyennement démocrate de Volkoff: très stimulant, vous m'en direz des nouvelles même si vous n'êtes pas d'accord avec tout!

Bon vent!
avatar
Luc
Roturier

Masculin
Nombre de messages : 15
Localisation : Roanne
Affinités politiques : Monarchiste droit divin

http://www.lejardindefrance.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Merl1 le Lun 30 Nov 2009, 17:35

Bonjour Nenka,
Je suis actuellement en licence d'histoire à Rennes 2. Je me suis inscrit sur ce forum car je voulais en savoir un peu plus sur les royalistes
Si vous êtes intéressé par le royalisme et l'Histoire, je vous conseille la lecture de "Les origines de la France comtemporaine" de Hippolyte TAINE publié chez Robert Laffont dans la collection "bouquins".
Vous aurez peut étre un autre regard sur la révolution de 1789, les événements qui ont suivis et les fondements de la république Française. Je ne pense pas que cet auteur soit au programme.
Cordialement,
Un Breton Royaliste....

_________________
"Que la Monarchie Française soit utile ou même nécessaire, cela se prouve et ne convainc personne. Il faut d'abord qu'elle soit aimée."
G. Bernanos
http://royalisme.merl1.over-blog.com/
avatar
Merl1
Roturier

Masculin
Lion Singe
Nombre de messages : 14
Age : 36
Localisation : Val d'Oise
Affinités politiques : anti-républicain, nationaliste, régionaliste, royaliste

http://royalisme.merl1.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nenka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum