Explication de texte

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Explication de texte

Message par Camisard le Mer 30 Déc 2009, 21:23

Je suis en train de lire "Le livre noir de la révolution française" paru au Editions du cerf"

Une phrase m'a interpellé. Ne connaissant pas assez profondement toute la teneur de leurs ecrits, j'en appelle à vos commentaires.....

La phrase en question

"Bonald est proche des "ultras" parmi lesquels on l'a rangé Pourtant sa doctrine s'ecarte des principes du droit divin pour faire de la monarchie une institution conforme à la nature des choses, temperée par les moeurs, non par des regles abstraites et à cet egard, Bonald est plus proche de Charles Maurras et meme de Montesquieu ou de Chateaubriand que de Joseph de Maistre"

L'article est ecrit par Jacques Allibert

??????????
avatar
Camisard
Chevalier

Nombre de messages : 216

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Lun 04 Jan 2010, 17:13

Oui, ça c'est typiquement le problème avec ce genre de phrases sorties on ne sait d'où et que l'auteur ne pourrait justifier qu'avec un gros volume de philosophie politique qu'il n'écrira pas - et que je n'écrirai pas pour lui non plus. D'autant que n'ayant lu aucun ouvrage - mais vraiment aucun - de Charles Maurras, je suis peu susceptible d'écrire une thèse là-dessus...

Par contre, une comparaison entre Maistre et Bonald n'est pas dépourvu d'intérêt (encore que je ne vois pas pourquoi il faudrait essayer d'opposer loi naturelle et loi divine qui ont quand même le même auteur). Mais il faudra faire quelques recherches et je n'ai pas le temps tout de suite.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Vieux chouan le Lun 04 Jan 2010, 19:11

Pouvez vous nous dire qui est M. Jacques Allibert, si celui -ci est présenté dans l'ouvrage?

Je suis incapable de répondre à votre question étant fort ignorant. Néanmoins les rapprochements sont curieux, dès lors que l'on fait intervenir Maurras. Même si c'est par l'intermédiaire de Bonald, parvenir à rapprocher Maurras, le classique, de Chateaubriand, le romantique, et, plus encore, rapprocher Maurras de Montesquieu, cela demanderait une explication.

Comme Mickaelus, je crois qu'il ne faut pas s'attarder sue ce sujet.

Vieux chouan
Ecuyer

Masculin
Nombre de messages : 91
Localisation : Province de Bourgogne
Affinités politiques : Royaliste (légitimiste, s'il faut préciser)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Mer 06 Jan 2010, 16:21

Ayant lu les trois, (Joseph de Maistre, Louis de Bonald et Charles Maurras) je me permet d’avoir un avis sur le sujet.

Tous d’abord, même si j’ai apprécié ‘‘Le livre noire de la révolution française’’ l’article sur Bonald comprit, je déplore personnellement certaines ambiguïtés, sur votre extrais :

Bonald est proche des "ultras" parmi lesquels on l'a rangé Pourtant sa doctrine s'ecarte des principes du droit divin pour faire de la monarchie une institution conforme à la nature des choses

Pour commencer, la définition des ultras n’est pas de soutenir le droit divin. Cette appellation a été faite par les révolutionnaires de l’époque qui voulaient marginaliser les défenseurs de la tradition avec cette appellation envers ceux qui se définissaient avant comme des royalistes pures, l’adjectif ultra n’est jamais très positif, c’est à dire en fait les royalistes qui s’opposaient à de nouveaux troubles révolutionnaires. Contrairement à l’idée communément répandue les ultras-royalistes n’étaient pas même ceux qui s’opposaient à la charte, Chateaubriand était jadis considéré comme un ultra alors qu’il soutenait totalement la Charte.

Ensuite Bonald ne nie pas le principe de droit divin, il estime que le pouvoir royal doit synthétiser le religieux et le politique, plus concrètement il est pour un pouvoir soutenant la tradition mais pour une administration pouvant aller dans le sens de réformes, (pas dans le sens révolutionnaire du terme bien sure) la phrase semble supposé que les deux concept soit opposé, alors que Bonald pense exactement contraire, il dit que séparer le religieux du politique détruit l’un et l’autre.

temperée par les moeurs, non par des regles abstraites

Je ne vois pas ce qu’il veut, sinon déclencher un sentiment spontané d’aversion envers l’ordre naturel, il fait un non-sens total, en dehors du fait qu’il définit des lois non écrites comme abstraite, il oppose meurs et lois traditionnelles, mais force et de constater que ce sont justement les lois ‘‘abstraites’’ comme il les appelle, qui appellent le plus aux bonnes meurs.


et à cet egard, Bonald est plus proche de Charles Maurras et meme de Montesquieu ou de Chateaubriand que de Joseph de Maistre

Bonald et Maurras sont inconciliable tous simplement parce qu’en 1830 Bonald quitte définitivement la politique, il considère alors que jusqu’à un retour éventuel du roi la France est comme morte, il compare la situation de la France à un bateau à de haut bort enflammé au milieu de l’océan et ajoute que le roi partant tout ce qui reste part avec lui, pour Maurras il y à d’abord la France en tant que nation, délimité par un territoire et qui en soit est une cause, il écrit d’ailleurs qu’il se reconnaît dans l’histoire de France entière, y comprit la bataille de Valmy, l’AF n’est d’ailleurs pas nait spécialement pour diffuser le royalisme, simplement il considère que pour son bute fondamentale, s’est à dire une nation puissante, le meilleur moyen d’y arriver serait d’avoir un roi garant de la nation assurant ainsi une plus grande stabilité politique, les paroles d’une chanson de l’AF vont d’ailleurs dans mon sens ‘‘français nous voulons une France, mais à la France il faut un roi’’.

Pour ce qui est de Maistre, contrairement à Bonald il pense que le pouvoir spirituel doit avoir une prédominance sur le pouvoir temporel, comme lui il n’aime pas la charte mais contrairement à Bonald, il ne voit pas la restauration comme une halte de la révolution pour reprendre haleine, mais comme une suite en toute simplicité.

En résumer Maistre et Bonald ont des divergence, mes tous deux sont contre-révolutionnaires, vraiment royaliste et catholique, Marras et avant tous nationaliste.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Vieux chouan le Mer 06 Jan 2010, 21:19

Chapeau Ordre naturel! Vous êtes très savant et votre démonstration est éclairante.

Vieux chouan
Ecuyer

Masculin
Nombre de messages : 91
Localisation : Province de Bourgogne
Affinités politiques : Royaliste (légitimiste, s'il faut préciser)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 07 Jan 2010, 15:35

Je remercie Ordre naturel de s'être lancé généreusement dans cette explication de texte. Après tout, même si le postulat de départ est mauvais ou du moins très flou et intéressé, ce peut toujours être une occasion pour corriger et apprendre des choses.

La mise au point sur les ultras est vraiment la bienvenue : ceux qui suivent attentivement ce forum et les autres sites royalistes savent qu'on nous accuse d'être les successeurs des ultras du XIXe siècle à cause de notre intransigeance. Or effectivement, un grand nombre d'entre eux ont siégé comme députés légitimistes sous Louis XVIII et sous Charles X, alors que nous refusons ce principe d'assemblée de députés, d'assemblée nationale - ou quelque autre nom qu'on veuille lui donner. Serions-nous donc pire que des ultras ? Ce qui est certain, c'est que le terme ultra est souvent résumé par cette expression : "être plus royaliste que le roi". Le problème avec la Charte de 1814 est qu'elle a souffert dès le départ d'un problème d'interprétation : les libéraux l'ont tout de suite comprise comme si elle était déjà la Charte de 1830 (soit le roi comme roi de l'assemblée et des bourgeois et rien d'autre), et les ultras qui ont œuvré par la voie politique ont essayé de lui conservé une acception qui conserve au roi et à sa souveraineté une prééminence nette. On sait ce qui arriva sous le dernier ministère ultra de Charles X. Un compromis institutionnel en appelle malheureusement toujours un autre, le loup (les libéraux) étant dans la bergerie (l'assemblée, donc le pouvoir et l'opinion) : la Charte de 1830 était déjà en germe dans celle de 1814. C'est cela la logique parlementaire : la droite est sur la défensive et finit toujours par perdre, ce n'est qu'une question de temps. Si une nouvelle restauration devait survenir, il faudrait impérativement ne pas renouer avec cette faute.

Je pense que la remarque sur la différence entre Maistre et Bonald sur les rapports entre les pouvoirs spirituel et temporel est fondée. C'est justement parce que je dois me sentir un peu plus proche de Bonald sur cette question que je suis parfois un peu gêné par le providentialisme de Maistre. En ce qui me concerne, je considère que le trône et l'autel sont alliés mais distincts (nous sommes bien d'accord pour dire que la monarchie française n'est pas une théocratie), en ce sens que le roi n'a pas de souverain au temporel, mais que le pape n'en a pas au spirituel. Vous noterez que l'auteur de la citation du message de base n'évoque même pas Bossuet !

Concernant Montesquieu, je me demande si on ne peut pas en faire l'ancêtre d'un certain légitimisme libéral, à travers la séparation des pouvoirs et, finalement, une limitation de la souveraineté royale par d'autres corps politiques. Peut-être la Charte lui aurait-elle convenu.

Enfin, à propos de Maurras - et il suffit de connaître les grandes lignes de sa pensée politique pour le dire, il est évident que s'il utilise Maistre et Bonald, c'est pour trahir leur pensée dans une perspective purement nationaliste. En fait, l'Action Française c'est comme les petits mouvements "nationalistes contre-révolutionnaires" (excusez l'incohérence !) qui émergent aujourd'hui (Renouveau français) : une France dont la définition et la survie est autonome d'un roi qui n'en est que le garant et le couronnement optionnel. Il n'est pas étonnant dès lors que tous ces gens soient peu soucieux de conserver nos lois fondamentales, nos règles de succession. Finalement, orléanisme et bonapartisme sont des cousins très proches.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 07 Jan 2010, 17:30

Mickaelus a écrit:
Je remercie Ordre naturel de s'être lancé généreusement dans cette explication de texte. Après tout, même si le postulat de départ est mauvais ou du moins très flou et intéressé, ce peut toujours être une occasion pour corriger et apprendre des choses.

Je ne comprend pas, vous critiquez mon ''postulat de départ'' alors que je commence par redéfinir ce qu'est un ultra et que vous ne semblez pas par la suite être vraiment opposé à ce que je dis.

Mickaelus a écrit:[justify]La mise au point sur les ultras est vraiment la bienvenue : ceux qui suivent attentivement ce forum et les autres sites royalistes savent qu'on nous accuse d'être les successeurs des ultras du XIXe siècle à cause de notre intransigeance. Or effectivement, un grand nombre d'entre eux ont siégé comme députés légitimistes sous Louis XVIII et sous Charles X, alors que nous refusons ce principe d'assemblée de députés, d'assemblée nationale - ou quelque autre nom qu'on veuille lui donner. Serions-nous donc pire que des ultras ? Ce qui est certain, c'est que le terme ultra est souvent résumé par cette expression : "être plus royaliste que le roi".

Je crois que je n’ais pas bien été compris, le mot ultra fut inventé par des journaux gauchistes de l’époque notamment ‘‘le constitutionnel’’ dans cette appellation ce regroupait tous ce qui en fait, globalement, estime que la révolution fut une erreur, Chateaubriand fut considéré comme un ultra alors qu’il est l’auteur de la phrase il ne faut pas être plus royaliste que le roi, être ultra ne peut donc pas signifier être plus royaliste que le roi.

Non je crois qu’il est important de comprendre l’intention utilisée derrière les noms, en 1815 ont parle d’ultra chez les pseudos-libéraux pour faire penser que la royauté même selon la charte qui n’hérite pas de la révolution est extrémiste et que par conséquent être révolutionnaire c’est faire preuve de modération donc d’intelligence. Suite à 1830 ont a voulu présenter les ultra comme les plus extrémistes possible, pour justifier les émeutes de juillets, en voulant faire penser que cela était inévitable.


Dernière édition par Ordre naturel le Mar 12 Jan 2010, 14:16, édité 3 fois
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 07 Jan 2010, 19:16

Ordre naturel a écrit:Je ne comprend pas, vous critiquez mon ''postulat de départ'' alors que je commence par redéfinir ce qu'est un ultra et que vous ne semblez pas par la suite être vraiment opposé à ce que je dis.
Effectivement, il s'agit d'un quiproquo ; le postulat de départ qui est mauvais (d'après moi en tout cas) n'est pas votre message, mais la citation initiale sur laquelle est venue nous interroger Camisard Wink .

Quant au reste je suis d'accord. Ce que je vous disais c'est que ce qui est cocasse, c'est que nous, légitimistes contre-révolutionnaires, sommes plus "ultra" (dans le sens anti-révolutionnaire) que ceux qu'on voulait faire passer pour les ultras (à tort pour Chateaubriand qui était effectivement un légitimiste libéral), soit, de mon point de vue, principalement ceux qui étaient pour une interprétation "forte" de la Charte de 1814 (c'est-à-dire une interprétation qui aurait autorisé des actes du roi comme ceux de Charles X qui ont servi de prétexte à la révolution de 1830, les fameuses ordonnances).

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Lun 11 Jan 2010, 21:58

[quote="Mickaelus"]
Ordre naturel a écrit:à tort pour Chateaubriand qui était effectivement un légitimiste libéral

Mais non justement pas à tord, j’ai suffisamment étudié le sujet pour être formel, un monarchiste libéral dans la considération de l’époque c’est celui qui n’acceptait les Bourbon que par dépit et qui s’acharnait à défendre les ‘‘apports’’ révolutionnaires, qui était surtout un opposant à l’église catholique, ce n’était pas du tout le cas de Chateaubriand, il était pieux et fervent chrétien, il était attaché au Bourbons (il quitta la politique à l’arrivé de l’usurpateur Louis Philippe) et reconnaissait les crimes et l’immoralité de la révolution, je peut vous dire bien une vingtaine de gens de son époque étant du même bord étant nommé ultra la position de l’hémicycle politique est alors bien plus à gauche qu’on ne le pense, l’homme que l’ont aime présenter comme le plus ultra des ultra, Jules de Polignac était en fait un parfait parlementaire, il était marié à une anglaise et n’a jamais caché ses opinions anglophiles, il étaient opposé à la dissolution du parlement, d’où d’ailleurs la démission de Bourdonnaye, Bonald était par exemple très peu suivit dans le concret, ce qu’on appelle les ultra étaient souvent des gens se basant sur Montesquieu et qui rêvaient de faire plus d’égalité, seul en fait la faction des impatients, ce qu’ont appelait jadis l’extrême droite était hostile à la charte, avec notamment le grand Ferdinand de Bertier.

Mickaelus a écrit:
Enfin, à propos de Maurras - et il suffit de connaître les grandes lignes de sa pensée politique pour le dire, il est évident que s'il utilise Maistre et Bonald, c'est pour trahir leur pensée dans une perspective purement nationaliste. En fait, l'Action Française c'est comme les petits mouvements "nationalistes contre-révolutionnaires" (excusez l'incohérence !) qui émergent aujourd'hui (Renouveau français) : une France dont la définition et la survie est autonome d'un roi qui n'en est que le garant et le couronnement optionnel. Il n'est pas étonnant dès lors que tous ces gens soient peu soucieux de conserver nos lois fondamentales, nos règles de succession. Finalement, orléanisme et bonapartisme sont des cousins très proches.

Vous m’excuserez mais je ne suis pas vraiment d’accord avec vous, un contre-révolutionnaire n’est pas seulement celui qui ne voit pas la révolution comme une belle épopée mais celui qui s’oppose au principe qu’elle à apporté. Maurras sur la révolution est assez proche de la thèse de Tocqueville, c'est-à-dire que la révolution fut mauvaise dans son application mais bonne dans le principe, certes Maurras n’est pas totalement sur cette voie, tout simplement parce que contrairement à Tocqueville il n’en profite pas pour en conclure que la monarchie est inférieur à la démocratie.
Cependant il ne faut pas se tromper sur la position de l’Action Française, il n’est nullement question pour elle de soutenir la monarchie traditionnelle, Maurras ne l’oublions pas est positiviste c'est-à-dire qu’il croit comme Saint-Simon (le neveu de l’illustre duc qui fut bien loin de l’égaler sur quelque sujet que ce soit) et Comte que le monde évolue à long thème dans le bon sens, ainsi, il estimait que la révolution était chaotique dans les fait, mais que d’une certaine façon elle fut le commencement d’une certaine France et quelle à amélioré les institutions à son gout, parce que pour l’action française avec certaine nuances en fonction des penseurs, les lumières ne sont pas forcement la cause de la révolution, pour eux les lumières auraient voulu voir la France tourné vers un despotisme éclairé, Bainville un des trois grand penseur de l’AF se disait voltairien.
Un autre point important et lié, Maurras dit être royaliste par raison, qu’entend il par là, il s’en explique et il faut bien comprendre qu’il ne l’entend pas du tout comme Bonald, il entend raison car non intéressé (nobles ou vendéen) ni par religions (Maurras fut agnostique la quasi-totalité de sa vie) mais que fervent nationaliste, la plus grande stabilité qui peut être donné à son pays telle que la révolution l’a fait est un roi, pas étonnant qu’il soit orléaniste.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Mar 12 Jan 2010, 18:17

Mais non justement pas à tord
Vous savez je me contente rarement de formalisme, autant pour le mot royalisme que pour le mot ultra. En ce qui me concerne, un véritable ultra de l'époque c'était quelqu'un qui était certes pour la Charte (preuve que je ne suis pas un ultra par exemple) mais aussi pour la prérogative royale, donc une interprétation musclée de la Charte et un constitutionnalisme à regret. Chateaubriand est pour moi un ultra modéré, partisan inconditionnel de la liberté de la presse et de la liberté tout court - déjà dans le Génie du Christianisme.

Comme d'habitude, nous ne serons pas d'accord sur la définition précise du mot ultra. J'en ai trouvé une très intéressante, notamment par rapport à vos obsessions aristocratiques, dans un de mes livres sur la Restauration. J'ai ouvert un sujet ici :

http://trone.forumpro.fr/histoire-f10/les-ultras-t814.htm

Vous m’excuserez mais je ne suis pas vraiment d’accord avec vous, un contre-révolutionnaire n’est pas seulement celui qui ne voit pas la révolution comme une belle épopée mais celui qui s’oppose au principe qu’elle à apporté.
Eh bien vous m'excuserez à mon tour mais je ne vois pas du tout sur quoi vous vous basez dans ce que j'ai écrit pour en arriver à cette interprétation à rebours. Je n'ai jamais été proche de l'AF ni du nationalisme, ni n'ai rien écrit dans le sens que vous supposez bien à tort.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Mar 12 Jan 2010, 23:13

Mickaelus a écrit:
Vous savez je me contente rarement de formalisme, autant pour le mot royalisme que pour le mot ultra. En ce qui me concerne, un véritable ultra de l'époque c'était quelqu'un qui était certes pour la Charte (preuve que je ne suis pas un ultra par exemple) mais aussi pour la prérogative royale, donc une interprétation musclée de la Charte et un constitutionnalisme à regret. Chateaubriand est pour moi un ultra modéré, partisan inconditionnel de la liberté de la presse et de la liberté tout court - déjà dans le Génie du Christianisme.

Comme d'habitude, nous ne serons pas d'accord sur la définition précise du mot ultra. J'en ai trouvé une très intéressante, notamment par rapport à vos obsessions aristocratiques, dans un de mes livres sur la Restauration. J'ai ouvert un sujet ici :

http://trone.forumpro.fr/histoire-f10/les-ultras-t814.htm


Le probléme c'est que nous ne definissons en l'occurence pas les choses de la même façon, vous définisez par rapport au soutiend à un pouvoir fort, (ce qui à mes yeux est un contre sens non seulement parce qu'il existe une branche modéré des ultras, mais aussi parce que la branche des impatiens, soit l'extrême droite des ultra est pour un état trés faible et pour beaucoup de libertés) et que je defini ultra par la considération qu'on les journeaux de l'époque de ce mot, principalement les journeaux qui ont inventés ce mots, en l'occurence les journeaux de gauche.
Nous auront l'occation d'en discuter sur la page accordé à ce sujet.

Mickaelus a écrit:
Eh bien vous m'excuserez à mon tour mais je ne vois pas du tout sur quoi vous vous basez dans ce que j'ai écrit pour en arriver à cette interprétation à rebours. Je n'ai jamais été proche de l'AF ni du nationalisme, ni n'ai rien écrit dans le sens que vous supposez bien à tort.



Je me base sur le fait que vous avez qualifié Maurras de contre révolutionaire.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Camisard le Mer 13 Jan 2010, 00:28

En tous cas merci de ces precisions!

Je me doutais bien que les explications seraient fournies.... et intelligeamment debatues

Very Happy
avatar
Camisard
Chevalier

Nombre de messages : 216

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Mer 13 Jan 2010, 14:12

Ordre naturel a écrit:Nous auront l'occation d'en discuter sur la page accordé à ce sujet.
Tout à fait.

Ordre naturel a écrit:Je me base sur le fait que vous avez qualifié Maurras de contre révolutionaire.
Encore une fois, vous avez mal lu. Vous devriez bien lire avant d'affirmer trop vite. Peut-être est-ce que vous avez mal compris cette phrase :

Mickaelus a écrit:En fait, l'Action Française c'est comme les petits mouvements "nationalistes contre-révolutionnaires" (excusez l'incohérence !) qui émergent aujourd'hui (Renouveau français)
Cela signifie que l'AF ou plutôt ses membres se croient parfois contre-révolutionnaires et nationalistes à la fois, alors qu'ils ne sont que nationalistes. Le Renouveau Français est un autre exemple qui se qualifie ouvertement "contre-révolutionnaire et nationaliste". J'ai bien précisé entre parenthèses que c'était incohérent.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 14 Jan 2010, 02:16

Ce n’est pas que j’avais mal lu, c’est que j’avais des doutes, je pensé que bien que vous pensiez contre-révolutionnaire et nationaliste incompatible, vous estimiez que portant cette incohérence, l’AF aurait les deux, vous avez dissipé mes doutes.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 14 Jan 2010, 15:41

Eh si, vous aviez mal lu puisque vous avez affirmé des doutes d'une manière strictement positive. Je n'ai écrit nulle part que Maurras était contre-révolutionnaire, il n'y a rien qui prête au doute.

Pour vous la faire courte : on ne peut pas plus être contre-révolutionnaire et nationaliste que contre-révolutionnaire et libéral.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 14 Jan 2010, 15:52

Pas de chance Burke est le premier contre révolutionaire véritable et il fut libéral.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 14 Jan 2010, 15:54

Pas de chance, vous inventez une définition du mot libéralisme qui n'existe pas sinon dans votre tête bien fantaisiste. Burke est un libéral conservateur, et un anglais, ce qui veut tout dire, qui a critiqué certains aspects de la Révolution. Rien de plus ne lui sera accordé sur ce forum, que cela vous plaise ou non.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par lulo le Jeu 14 Jan 2010, 15:57

Absolument, d'autant plus que Burke ne reconnaît pas le droit divin: un beau contre-révolutionnaire!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 14 Jan 2010, 16:04

C'est wikipédia qui dit cela, j'ai lu presque toutes ces oeuvres je n'ais jamais vu cela.

Et pour libéral et conservateur, encore une fois, s'il en était ainsi il aurait été au parti conservateur, ont aime dire cela pour expliquer qu'un libéral s'oppose à la révolution, mais ses opinions exprimés dans ces livres contre la révolution française sont basé sur des argument et développé avec une méthode purement libérale.

Et je dois vous dire que bien peut de gens ne classe pas Burke comme contre-révolutionnaire, il est souvent aussi décrit comme le fondateur des antilumières.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 14 Jan 2010, 16:11

S'il faut vous en croire (encore que nous ayons vu que vous mentiez sciemment sur l'histoire aristocratique sur plusieurs points, la confiance n'est donc pas de mise avec vous), et que Burke est vraiment un contre-révolutionnaire (or les divergences avec Maistre prouvent que non), alors il n'est pas libéral, il faut choisir. Encore une fois, il ne suffit pas de critiquer certains aspects de la Révolution pour être contre-révolutionnaire, ou alors Le Pen et Villiers sont contre-révolutionnaires.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par lulo le Jeu 14 Jan 2010, 16:11

Burke est libéral et conservateur dans la mesure où il ne rejette pas les fondements philosophiques de la Révolution, fondements envers lesquels son appartenance à la franc-maçonnerie prouve assez son adhésion.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 14 Jan 2010, 16:15

Mickaelus a écrit:
S'il faut vous en croire (encore que nous ayons vu que vous mentiez sciemment sur l'histoire aristocratique sur plusieurs points, la confiance n'est donc pas de mise avec vous), et que Burke est vraiment un contre-révolutionnaire (or les divergences avec Maistre prouvent que non), alors il n'est pas libéral, il faut choisir. Encore une fois, il ne suffit pas de critiquer certains aspects de la Révolution pour être contre-révolutionnaire, ou alors Le Pen et Villiers sont contre-révolutionnaires.

Quel aspect Burke ne critique pas dans la révolution française?
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 14 Jan 2010, 16:18

Ordre naturel a écrit:Quel aspect Burke ne critique pas dans la révolution française?
Est-ce que votre Burke remet en question la monarchie anglaise de son époque, cette monarchie libérale adulée par Voltaire dans ses Lettres philosophiques ? Ce qu'on critique n'excuse pas ce qu'on promeut ou accepte à côté.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Ordre naturel le Jeu 14 Jan 2010, 16:27

Il s'en explique et Voltaire et lui étaient trés loin idéologiquement, en tout état de cause il est opposé à la révolution du début à la fin (dans l'idée, parce que dans les faits il est mort avant) et dans toutes ses tendance, il à par ailleur clairement prit le parti du clergé français avec lequel il eu de trés bonne relations.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Mickaelus le Jeu 14 Jan 2010, 16:31

Il s'en explique
C'est-à-dire ? Condamne-t-il la monarchie anglaise libérale de son temps, oui ou non ?

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de texte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum