Lully

Aller en bas

Lully

Message par Alain le Jeu 21 Jan 2010, 01:29

Un musicien génial de la plus noble des "époques" ( et pour moi le plus grand!). Jean-Bâtiste Lully, l'art du contre-point, et... de la révélation du sublime! A visiter absolument ce site dédié à Lully ( et puis, il y a même un forum où on peut découvrir les meilleurs enregistrements et une association, en "lien", qui permet quelques beaux voyages dans le monde du musicien!).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par lulo le Ven 22 Jan 2010, 22:42

Je l'aime beaucoup également. YouTube propose un certain nombre d'extraits de ses oeuvres, dont celle-ci, qui ne peut que nous plaire!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Alain le Sam 23 Jan 2010, 00:35

Et oui... J'ai mal au coeur en me disant que Louis XIV avait Lully alors que Sàrközy a Doc Gyneco! Crying or Very sad
Quelle dégénérescence!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Ordre naturel le Mar 04 Oct 2011, 11:24

lulo a écrit:Je l'aime beaucoup également. YouTube propose un certain nombre d'extraits de ses oeuvres, dont celle-ci, qui ne peut que nous plaire!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La video ne fonctionne plus, mais en effet Luly est un grand compositeur, mais il m'est étonant d'entendre ici Calliope faire son apologie, il m'avez semblé qu'il avait dit ailleur que sa musique à l'image de celle de Mozart manquait de complexité, es ce un changement de gout?
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Alain le Jeu 06 Oct 2011, 15:10

Tiens... Il semble que notre forum se réveille un peu!
Cher Ordre Naturel, j'avoue prendre les oeuvres de Mozart pour de gentilles compositions dignes d'être jouées par des étudiants du conservatoire qui souhaîtent maîtriser leur instrument. Il n'est pas impossible que j'ai osé dire ici qu'un album intitulé "la musique au temps du Roi soleil" dirigé par les "arts florissants" qui reprenait plein de standards de Lully m'ait profondément déçu... Mais j'ai toujours eu un attraît sincère pour les compositions ce cher Jean-Batiste!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Ordre naturel le Jeu 06 Oct 2011, 16:09

Non je parlais du topic où je parlais de la symphonie 25 de Mozart où vous m'aviez dit qu'à l'image de Luly la musique manquait de piquant disont.

Mais je pense voyez vous que s'est justement cette simplicité apparente qui est le signe de la quietude et du sublime dans leurs symphonie, à Mozart en particulier, à l'inverse un Chopin ou bien d'autre donne l'impression de rechercher la perfection quand Mozart lui ne semble que l'exprimer.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Alain le Ven 07 Oct 2011, 14:32

Il peut y avoir une perfection mathématique exprimée sous forme sonore: Celà se nomme généralement "musique". Bach demeure, je pense, le génie absolue de cet art dans la mesure où il a su instruire dans ses constructions un dépassement de la forme structurelle jusque dans ce que je nommerai dans mon petit jargon un "dépassement ontologique"!
Aprés, il y a aussi- je crois profondément- une possibilité formelle de dépasser la logique de la structure mathématique de la construction musicale. Là, nous entrons dans un monde plus "subjectif" où des formes de pré-individuations peuvent s'inter-pénétrer et produire un mode d'appropriation de la chose sonore contestable mais parfois aussi divine. Ecoutez l'un des plus grand chef-d'oeuvre du romantisme allemand: La Troisième symphonie de Mahler.... " Oh! Mensch... Die welt ist tief". C'est quoi cet OVNI hallucinant? Parfois le subjectif dépasse la logique sans se remettre à terme à cette dernière. Et, le résultat n'en est pas moins pour autant fabuleux!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Ordre naturel le Jeu 03 Nov 2011, 18:05

Je n'ai pas dit que tout ce qui sortait du ''classique pur'' n'avait pas son charme. Je pense qu'il y a deux musique différante, il serait tout aussi faux je pense de considérer que toute musique qui n'a pas de structure presque mathematique comme chez Luly par exemple, ne serait qu'une vaine folklorie, que de considérer que la musique de Mozart et de touts les musisiens comme lui manque d'élaboration.

Je pense que dans certaine musique l'extase se forme par la symphonie, chez d'autre elle est exprimer par la symphonie. Pour ma part je prefere la deuxieme catégorie, ce n'est pas pour cela que je me refuserait de preter l'oreil au reste.
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Alain le Mer 30 Nov 2011, 10:54

"N'est-ce pas le temps musical qui donne l'être à la musique et fait jaillir en nous cette émotion métaphysique d'un temps possédé, qui est précisément l'émotion musicale même, et qui illumine de sa sincérité et de sa joie toutes les autres émotions que la musique peut par occasion traduire? D'où vient l'intense émotion que dégage la musique formelle sinon de ce que, n'exprimant rien, elle est entièrement disponible pour refléter l'essence pure du temps musical et ce temps adéquat à l'âme que le musicien découvrit au terme de son ascèse? Ce n'est pas certes à ce qui subsiste en elle des sentiments humains que la musique expressive doit son originale valeur, mais à cette "danse des sentiments", en l'allégresse du temps musical, qui en elle s'exprime.
L'art est discipline de l'affectivité. Mais aucun art ne discipline l'affectivité de manière aussi profonde que la musique étant donné que celle-ci, temporelle par essence, immédiatement organise l'essence et la substance la plus intime de l'âme, son devenir même."
Gisèle Brelet, "Le temps musical"-PUF, 1949.
Texte magnifique discernant parfaitement le subime musical. A ré-éditer trés trés vite!!!

Alain
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 680

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lully

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum