Turgot, le Grand Réformateur

Aller en bas

Turgot, le Grand Réformateur

Message par Sequanus le Mer 03 Fév 2010, 18:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le règne de Louis XVI vit l'ascension de deux hommes d'exception.

D'un côté, l'illustre Malesherbes qui améliora le sort des vieillards malheureux et abolit les lettres de cachet et d'autre part, le grand Turgot qui entreprit de réaliser un vaste plan de réformes grâce auquel la Révolution eût été inutile.

A peine installé dans son ministère, Turgot se mit donc à réaliser les réformes qu'il souhaitait pour la France. Il avait remarqué, par exemple, combien était funeste la défense faite aux paysans de vendre librement leur blé d'une province à l'autre.

Il en résultait que dans une région le cultivateur ne savait que faire d'une récolte abondante, tandis que dans la région voisine, où la moisson avait été médiocre, les gens crevaient de faim.

Il en résultait aussi que les accapareurs trouvaient toute facilité pour acheter à bas prix le blé là où il y en avait beaucoup et le revendre ensuite très cher là où il faisait défaut.

Turgot mit fin à ces situations scandaleuses et injustes en ordonnant que le commerce des grains serait libre dans tout le royaume.

Dès lors, on vit des bandes de soit-disant affamés parcourir les environs de Paris en criant : "Du pain !" et en jetant à la Seine tous les sacs de farine qui tombaient entre leurs mains. Ces émeutiers, en réalité, étaient payés par les accapareurs pour faire échouer la réforme du ministre.

Celui-ci par des mesures énergiques, étouffa rapidement cette guerre dite "des farines".

Il n'en fut pas moins bien inspiré quand il abolit les corvées. Désormais, tout le monde, les nobles aussi bien que les roturiers, dut payer pour l'entretien des chemins.

Une autre question causait encore de graves préoccupations à Turgot: celle des corporations si gênantes pour les travailleurs.

Aussi, Turgot décréta que chacun pourrait acheter, vendre, commercer, travailler librement, sans contrainte et sans entraves. Les corporations avaient vécu !

Enfin, Turgot songea à l'instruction du peuple et à crée dans tout le royaume des assemblées élues qui auraient éclairé le roi de leur avis. Il aurait par toutes ces réformes appelé la France sans brusqueries, sans violences et sans "révolution" à la liberté.

Mais déjà ces damnés de privilégiés étaient déchainés contre lui.

Louis XVI céda et le renvoya.
avatar
Sequanus
Roturier

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 42
Age : 44
Localisation : Franche-Comté (25)
Affinités politiques : Centre-Droit

http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Turgot, le Grand Réformateur

Message par Mickaelus le Mer 03 Fév 2010, 20:03

Sequanus a écrit:Enfin, Turgot songea à l'instruction du peuple et à crée dans tout le royaume des assemblées élues qui auraient éclairé le roi de leur avis. Il aurait par toutes ces réformes appelé la France sans brusqueries, sans violences et sans "révolution" à la liberté.
Je passe sur l'économie sur laquelle je ne suis pas compétent et sur laquelle je ne fais pas d'idéologie (d'autres pourront corriger), mais alors là, le passage que je cite, c'est du grand n'importe quoi libéral, de la pure idéologie.

Je vous rappelle au niveau de l'instruction que la création des écoles est encouragée dès Louis XIV, mais pas dans cette optique politique complètement désastreuse que vous préconisez et que mettra très bien en place la république pour mettre ses citoyens sous sa coupe idéologique. Le peuple n'est de plus pas compétent pour conseiller (et on sait que le conseil est vite contrainte dans ces cas-là) le roi dans sa fonction régalienne, et sûrement pas en assemblées. Le roi est seul juge de la nécessité de convoquer des États Généraux. Si on prétend l'inverse, il n'y a plus de monarchie.

Ensuite, qu'est-ce qui vous permet de croire d'une part que les paysans voulaient des assemblée politiques (c'est faux, ce sont les idéologues et eux seuls), ensuite que cela aurait empêché la Révolution ? Mais la Révolution, ce n'est pas que la violence, ce n'est pas que la révolte qui fait passer un pays d'un état à un autre, c'est cet esprit même qui veut réduire, contrôler, voire détruire la souveraineté indépendante du Roi. C'est ça, la Révolution, placer le Roi sous tutelle. Votre liberté politique est une violence.

Cette façon de raisonner est d'une perversité tout à fait digne des Encyclopédistes.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2689
Age : 35
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Turgot, le Grand Réformateur

Message par Minervalis le Mer 03 Fév 2010, 20:44

Sequanus a écrit:[...]
Une autre question causait encore de graves préoccupations à Turgot: celle des corporations si gênantes pour les travailleurs.

Aussi, Turgot décréta que chacun pourrait acheter, vendre, commercer, travailler librement, sans contrainte et sans entraves. Les corporations avaient vécu !
[...]

Je ne relève que ce point-ci. Vous feriez mieux d'écrire Turgot décréta que chacun pourrait vendre à faux-poids, s'établir sans compétences, tricher sur les matières premières, etc... Car ceci est précisément ce que les corporations empêchaient; Le commerce étant par nature l'art de tromper le client, on comprend mieux à quel point les corporations pouvaient être gênantes dans un monde en train de naître, celui où le commerçant est roi.
avatar
Minervalis
Vicomte

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 861
Age : 57
Localisation : Lutèce
Affinités politiques : Anti-républicain, Anti-démocrate, Anti-parlementaire, Réactionnaire, Contre-Révolutionnaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Turgot, le Grand Réformateur

Message par Ordre naturel le Jeu 22 Sep 2011, 22:02

Minervalis, ce que vous dites n'est pas exacte, quel loi de Turgot légalisait d'une quelconque façon sous faux poid? S'étalir sans compétence c'est plus ou moins vrai, mais jamais cela ne fut interdit sous l'ancien régime, (à ce sujet je pense qu'il ne faut pas prendre tout les consomateur pour des dupes) pour ce qui est de la triche sur les matières premières c'était ce que disaient les révolutionnaires ou du moins ce qu'ils ont dit plus tard.

Turgot n'a jamais aboli les corporations.

Enfin je ne pense pas que les plan de Turgot allaient dans le même sens que la révolution bien au contraire (sans pour autant qu'il ait été dans la droite ligne de la monarchie française, ni ma conception des choses au passage).
avatar
Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1079
Age : 102
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Turgot, le Grand Réformateur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum