C'EST QUOI LA DROITE?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Kardaillac le Mar 16 Mar 2010, 18:44

Ce n'est pas la peine d'utiliser tous ces qualificatifs de combat, ses épithètes insultantes pour me répondre.
Ce n'est pas non plus la peine de réécrire ma réponse avec vos propres développements pour mieux la combattre. Ridicule de fatuité !

Pour le reste, vous n'existez pas, c'est René Rémond qui me l'avait dit.
Razz

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par lulo le Mar 16 Mar 2010, 18:49

Ce n'est pas non plus la peine de réécrire ma réponse avec vos propres développements pour mieux la combattre. Ridicule de fatuité !

Que faut-il penser du "hachis parmentier" (la formule n'est pas de moi) qui précède ma réponse? Le ridicule et la fatuité des uns ne sont pas celles des autres?

Je me contenterai de la pirouette en guise de réponse solidement charpentée!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par lulo le Mar 16 Mar 2010, 19:08

Si, arrachant le masque à la Révolution, vous lui demandez : Qui es-tu ? elle vous dira : "Je ne suis pas ce que l'on croit. Beaucoup parlent de moi, et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme qui conspire dans l'ombre, ni l'émeute qui gronde dans la rue, ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d'une dynastie à une autre, ni le trouble momentané de l'ordre public. Je ne suis ni les hurlements des Jacobins ni les fureurs de la Montagne, ni le combat des barricades ni le pillage, ni l'incendie ni la loi agraire, ni la guillotine ni les noyades. Je ne suis ni Marat ni Robespierre, ni Babeuf ni Mazzini, ni Kossuth. Ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces choses sont mes oeuvres, elles ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers, et moi je suis un état permanent (…)

Je suis la haine de tout ordre religieux et social que l’homme n'a pas établi et dans lequel il n'est pas roi et Dieu tout ensemble ; je suis la proclamation des droits de l'homme contre les droits de Dieu ; je suis la philosophie de la révolte, la politique de la révolte, la religion de la révolte ; je suis la négation armée ; je suis la fondation de l'état religieux et social sur la volonté de l'homme au lieu de la volonté de Dieu ! en un mot, je suis l’anarchie ; car JE SUIS DIEU DÉTRÔNÉ ET L'HOMME À SA PLACE. Voilà pourquoi je m'appelle Révolution ; c'est-à-dire renversement, parce que je mets en haut ce qui, selon les lois éternelles, doit être en bas, et en bas ce qui doit être en haut". Mgr Gaume

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Kardaillac le Mer 17 Mar 2010, 10:02

Hachis parmentier ?
Quand on prend la peine de vous répondre point par point, vous vous en agacez et préférez à l'évidence asséner à votre interlocuteur le fatras de vos récitations.
Permettez qu'on les zappe en nombre, surtout les sourates alqaïdistes du message ci-dessus.
Restez avec vous-même, il n'y a que là que vous vous plaisiez.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par lulo le Mer 17 Mar 2010, 12:27

Sur la méthode, je n'ai rien à redire si ce n'est qu'il n'est pas bien cohérent de me reprocher ce qu'on applique... Enfin, il faut toujours essayer!

Le "fatras de mes récitations", citations à l'appui, vaut encore mieux que la divulgation des oracles de son nombril, la preuve du contraire n'étant pas encore faite, que je sache.
De même, l'aveuglement volontaire et les amalgames gratuits sont assurément plus confortables que l'étude, d'autant plus lorsqu'on est un génie méconnu!

Quant à mon entourage, il est un peu plus fourni que ce que l'on pense, et vit dans un accord complet sur le fond: ça ne nous a pas trop mal réussi jusqu'à présent, et les gens sérieux et cohérents savent de quel côté se tourner.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Mickaelus le Jeu 18 Mar 2010, 17:40

Kardaillac a écrit:Mickaelus, d'accord avec vous.
Si j'ai parlé des ouvrières, c'est que j'avais l'information.
Je n'en ai pas pour les paysannes. Qui en a d'ailleurs, le milieu rural étant (encore aujourd'hui) très fermé aux analyses. On y a découvert l'inceste dans des proportions plus larges qu'ailleurs, mais pour les avortements et infanticides, on n'a presque rien.
Je pense qu'on peut passer sur le milieu rural d'aujourd'hui, qui n'a plus rien à voir ou presque avec celui des XVIIe-XIXe siècle sur lequel les historiens et les recherches généalogiques peuvent donner des indications. Pour avoir épluché un bon paquet de registres de ma région pour mon arbre généalogique familial, on peut retenir les indications des historiens du XVIIe qui veulent que les hommes se marient tard ou assez tard, soient même assez chastes (concordant en tout cas avec le tableau que Bluche fait de la vie rurale au XVIIe). La vie au village est très contrôlée et on ne plaisante pas avec le baptême et la sépulture. Alors les gens n'étaient sans doute pas des saints (j'ai trouvé deux enfants naturels parmi les quelques centaines d'individus de mon arbre, mais justement ils n'ont pas été assassinés), mais je pense sincèrement - c'est peut-être naïf c'est ce que je pense - que la vie et la fécondité étaient beaucoup plus valorisés qu'aujourd'hui.

Kardaillac a écrit:"Grande démocratie" que l'Amérique du Nord, au sens de "vaste", mais aussi au sens premier ; l'Opinion est très déterminante des choix politiques des élites. Quand on pense que la police, la justice basse est élue ! C'est quand même un vrai pouvoir du citoyen, même si vous le jugez maléfique.
Ce n'est pas aux Etats-Unis où l'on fabriquerait un scrutin-usine-à-gaz de déviation de l'expression populaire comme celui appliquée en France depuis la loi Raffarin, pour les régionales.
Quant à la monarchie, les Etats-Unis sont vaccinés contre. La nation a été fondée par une victoire sur la monarchie. Avant cela, il n'y avait rien ! Pas de repères comme ici.
Du point de vue légitimiste, comme vous commencez sans nul doute à le savoir, le problème de l'élection n'est pas tant posé en lui-même que par rapport à la souveraineté royale : c'est pour cela que l'existence d'un parlement composé de partis politiques idéologiques prétendant représenter la souveraineté du peuple au côté d'un roi est impossible en ce qui nous concerne. Pour autant, il existait des élections locales, fonctionnelles, comme l'élection des marguilliers pour les conseils de fabriques des paroisses du temps jadis. C'est un exemple, et on pourrait imaginer aussi une élection du garde champêtre, mais justement, toujours à un niveau où les gens gèrent ce qui les concerne directement et de visu. Partout où l'Opinion fourre son nez et donc l'idéologie, en résulte la mise sur orbite de la politique, et les gens ne sont plus que otages de factions intéressées qui les dépassent. Au niveau pratique, ça n'a aucun intérêt et instinctivement, les gens le savent parce que la politique (cette politique) les dégoûte toujours plus.

Pour les États-Unis, on pourrait débattre et faire un comparatif avec la démocratie française, mais comme vous le dites si bien, ce pays s'est construit contre la monarchie et est sans doute l'adversaire idéologique le plus terrible que notre dernier roi absolu à malheureusement contribué à mettre sur les rails. La liberté, la démocratie sont là-bas des divinités au même titre que le Christ, au point que toutes leurs guerres se font sur le prétexte de la Croisade démocratique contre les forces qui veulent brider la Liberté. Que dirait ce pays en cas de restauration monarchique traditionnelle en France d'après vous ? Et si nous avions encore la mauvaise idée d'une alliance avec une Russie qui se serait aussi rapprochée de la Russie des Tsars ? En tout cas, j'ai du mal à comprendre la fascination qu'ont des expatriés comme Dantec pour ce pays.


Concernant le fatiguant débat sur le légitimisme qui revient toujours entre Lulo et Kardaillac, il est parfaitement inutile. Kardaillac considère qu'il est inutile de promouvoir des valeurs bonnes mais qui n'ont plus aucune chance de s'incarner politiquement : cela s'appelle du cynisme. Nous autres légitimismes, moi, Lulo et les autres, considérons que la fidélité, l'honneur, la vérité priment sur l'opportunisme. Eh bien, que chacun agisse en conscience, mais ce lieu est dédié au légitimisme, et cela ne changera pas parce que cela paraît vain à certains.


Dernière édition par Mickaelus le Jeu 18 Mar 2010, 18:14, édité 1 fois

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par lulo le Jeu 18 Mar 2010, 18:13

Encore faut-il que la conscience soit vraie.

_________________
"Partout où je passe, je fais un triomphe, je remue les foules!" La Métamorphose des Cloportes

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Mickaelus le Jeu 18 Mar 2010, 18:20

lulo a écrit:Encore faut-il que la conscience soit vraie.
Ce que je veux dire, c'est que ce forum s'adresse en premier lieu à des gens qui découvrent et s'intéressent au légitimisme et veulent progresser de bonne volonté dans son étude (c'est le cas de beaucoup de nos amis de longue date, comme Minervalis ou Calliope). Je n'ai pas d'intérêt particulier à essayer de convaincre de manière usante et répétitive des gens qui ont fait leur choix avec tous les documents disponibles, en parfaite connaissance de cause, donc en conscience. C'est le cas de Kardaillac et de certains de nos adversaires royalistes du net, avec qui j'estime n'avoir aucun temps à perdre en polémiques au vu du contexte actuel (c'est un peu aussi inutile que l'ancien guéguerre MPF-FN du temps de l'élection présidentielle de 2007). C'est pourquoi je préfère clore les débats qui arrivent à leur terme de façon civilisée plutôt qu'en venir à l'anathème personnel.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Kardaillac le Jeu 18 Mar 2010, 18:25

C'est plus l'outrance insupportable ici que le fonds légitimiste intégral qui est en cause. Et il n'y a pas de cynisme dans ma position, sauf à appeler tel le réalisme et un certain goût d'aboutir.

Pour les Etats-Unis, je pense que ce n'est pas le Belzébuth que l'on présente souvent en France, même si le mercantilisme règne, et même si certains côtés artificiels nous déplaisent. D'ailleurs la jeunesse française n'achète pas le concept diabolisé.

Il y a une générosité naturelle chez le peuple américain (et oui, ils arrivent à faire une sorte de peuple de leur classe moyenne), mais pour la rencontrer, il vaut mieux aller sur place. Il y a aussi une responsabilisation locale des citoyens que l'on ne connaît pas chez nous. Les conseils de quartier sont actifs pour la scolarisation des enfants, pour les relations, pour le secours aux démunis, et pour l'achat/revente de maisons (par exemple). Le fait également que toutes les autorités locales soient élues crée une proximité de celles-ci et de la population.

Si Dantec se plaît aux Etats-Unis (comme bien d'autres auteurs avant lui) c'est peut-être dû à une liberté d'expression inconnue en France. Je lisais récemment que Pierre Joxe, ex-conseiller constitutionnel, publie un essai politique en Suisse, n'étant pas sûr de pouvoir le passer en France (http://www.lexpress.fr/actualite/indiscret/pierre-joxe-inquiet-pour-la-liberte-d-expression_854208.html). Ca en dit long, car ce n'est pas un zozo, je ne l'ai jamais vu rire.

Quant à savoir ce que diraient ou feraient les Etats-Unis en cas de restauration en France, je pencherais pour le "benign neglect" car de la France d'aujourd'hui ils n'ont ni cure ni souci. Ce pays n'est plus pour eux que l'ombre de ce qu'il fut, sauf encore et pour longtemps sans doute, la première destination touristique et gastronomique au monde ! Le seul problème en cas de crise stratégique est notre force de frappe. Ils n'acceptent pas que nous commencions une guerre de notre propre chef, guerre que bien évidemment nous n'aurions aucun moyen de terminer ! Ils ont déjà payé pour voir.

Pour finir, je dirai qu'on ne mentionne pas autant qu'il le faudrait dans nos efforts publics d'explication le suffrage quasi-universel dans les communes de l'Ancien régime. Dans ma région, on élisait les édiles municipaux chaque année, et en hypothéquant leurs biens jusqu'au quitus de leur gestion. De même les franchises municipales arrachées au Seigneur-justicier était passées au crible des votes des chefs de feux après négociation.
De même pour la justice. Elle était plus accessible qu'aujourd'hui, connaissait plusieurs niveaux d'appel et même des cours d'arbitrage locales dont les verdicts étaient d'application par tout le royaume.
Il y avait de bonnes choses au milieu du désordre.


Very Happy

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par lulo le Jeu 18 Mar 2010, 18:37

Simplement sur la fin (ce qui précède n'a aucun intérêt, il y a déjà été répondu):

Nous n'avons pas attendu de consignes pour parler du suffrage populaire local, et mon expérience personnelle me permet d'affirmer que, dans les conversations, c'est un angle d'attaque à la fois inattendu et efficace.

Du reste, il faut ne pas avoir lu nos textes pour penser que nous refusons par principe toute forme de vote: il est tout à fait légitime, aujourd'hui, de voter aux municipales ou aux élections professionnelles, parce que cela relève directement de notre niveau de compétence.
Cependant, force est de constater que, dans bien des cas, ce vote n'est pas possible en raison de la trop forte prégnance idéologique, même à ce niveau.

Ce que nous refusons absolument, c'est le vote au-delà du niveau local, précisément parce qu'il s'agit là d'usurpation de compétence. Du reste, tout est parfaitement bien expliqué ici:

http://www.viveleroy.fr/article71.html

_________________
"Partout où je passe, je fais un triomphe, je remue les foules!" La Métamorphose des Cloportes

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par joel le Jeu 18 Mar 2010, 22:25

Je trouve pour ma part fatiguant et inutiles les éternels débats entre Kardaillac et Lulo. On a bien compris les positions de chacun, il ne sert à rien de continuer.

joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Kardaillac le Jeu 18 Mar 2010, 23:39

lulo a écrit:Du reste, il faut ne pas avoir lu nos textes pour penser que nous refusons par principe toute forme de vote: il est tout à fait légitime, aujourd'hui, de voter aux municipales ou aux élections professionnelles, parce que cela relève directement de notre niveau de compétence.
Désolé, je répondais à Mickaelus sur les points qu'il avait soulevés, et je ne répondais ni à vous, ni au site Viveleroy qui n'a pas encore exercé ses compétences universelles sur l'Amérique du Nord.

Joel, vous n'êtes pas forcé de lire sous peine de bannissement ! Question

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Mickaelus le Lun 22 Mar 2010, 13:25

Kardaillac a écrit:C'est plus l'outrance insupportable ici que le fonds légitimiste intégral qui est en cause. Et il n'y a pas de cynisme dans ma position, sauf à appeler tel le réalisme et un certain goût d'aboutir.
En ce qui concerne l'outrance, j'ai quand même l'impression que ce forum est très loin du langage ordurier qui fleurit sur certains fora réac-nationalistes. Soyons un petit peu honnêtes.

Quant au reste, je pense que vous savez aussi bien que moi que vous ne verrez pas le retour du roi de votre vivant, moi-même, plus jeune que vous, j'en doute fortement également pour mon compte. Mais ce n'est pas le problème : ceux qui ont commencé la Reconquista en Espagne n'en menèrent pas moins une lutte nécessaire pour les générations suivantes qui auraient elles l'opportunité de parachever le combat. Notre rôle de royalistes est de conserver nos principes intacts, non corrompus par les dogmes révolutionnaires, pas de séduire artificiellement et quantitativement à la manière des partis républicains. Et au cas où vous seriez un peu naïf, vous n'"aboutirez" pas plus en abandonnant tout ce qui n'est pas à la mode. Même un orléanisme très libéral, donc peut-être pire que l'AR, n'aurait aucune chance. Inutile de rappeler que le MPF, qui en demande bien moins et aucun changement institutionnel, n'a jamais percé que ce soit sous la forme aile droite de l'UMP ou sous la forme concurrent du FN. Pour les royalistes démocrates et centristes, idem pour le Modem qui vient de se prendre une déculottée aux régionales. En tout cas, être réaliste, ce n'est pas faire n'importe quoi par désespoir, c'est savoir constater quelle action peut être vraiment menée sans nous trahir nous-mêmes, et même si une action d'envergure peut être menée tout court d'un point de vue politique ou autre.

Je ne fais pas des États-Unis un avatar du Mal suprême, évidemment que non ; je dis juste de manière très évidente que si les royalistes eux-mêmes font la publicité de la "juste démocratie impérialiste", autant remballer les cartons. Par contre, les légitimistes n'ont rien contre une réflexion sur une responsabilité locale dans certains domaines à définir. Au-dessus c'est du spectacle et de la tyrannie quantitative.

Je ne partage pas votre point de vue sur la liberté d'expression, parce que d'une part c'est un débat qui n'a pas été complètement réglé entre légitimistes sous la Restauration, d'autre part parce qu'évidemment qu'on est content d'héberger certains sites aux États-Unis, et qu'on sent la différence avec la France, mais le vrai problème est celui-ci : ce qui m'ennuie en France n'est pas qu'on n'ait pas la liberté d'expression intégrale, ce qui m'ennuie c'est que la censure s'établit d'après de mauvaises normes. Si la censure s'établissait selon les principes d'une monarchie catholique, je ne vois pas pourquoi des gens comme Dantec se sentiraient le besoin de se rafraîchir aux États-Unis. A moins bien sûr d'être plus libéral que Français, et pas si réactionnaire qu'on ne le croit.

Je sais bien ce qu'on pense de la France outre-Atlantique, et dans les faits actuels ce n'est pas faux, mais on peut imaginer que notre pays ne soit pas condamné pour toujours à être géré par des principes paralysants et atrophiants. Et vous ne pourrez pas m'enlever de l'idée que ce pays se mêle de ce qui se passe aux quatre coins du globe (est-ce que la Corée du nord serait une vraie menace par exemple ?). Il y a une volonté d'hégémonie idéologique de la part de ce pays, c'est incontestable. Et si un jour la France se relevait un peu, mettait à mal l'Union européenne en la quittant et pouvait trouver d'autres alliances comme avec une Russie renaissante et qui sait d'autres monarchie européennes un peu déniaisées par je ne sais quel miracle, je doute fort que cela passerait complètement inaperçu. Après il est possible que nous continuions de décliner sans que rien ne se passe, mais j'espère que ce n'est pas le scénario retenu par la Providence.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.

Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2683
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Ordre naturel le Ven 09 Mar 2012, 02:20

Kardaillac a écrit:
lulo a écrit:Il y a toujours une droite, qui comme avant 1945, n'est que la conservatrice des succès d'hier de la gauche.
Non. A l'issue de la Libération il n'y avait plus de droite en France. Elle était soit au cimetière, soit exilée, et les surgeons préservés se faisaient tout petits.

Je crois que Lulo à bien défini les choses ainsi: ''Dire qu'il n'y a plus de droite depuis 1945 n'est pas juste: il y a toujours une droite, qui comme avant 1945, n'est que la conservatrice des succès d'hier de la gauche.''

Il est ridicule d'avoir une vision figé de ce qui est la droite, du moins de dire qu'un hémicycle n'a pas de droite, même en URSS il y avait une droite, la droite c'est ce qui est moins à gauche et inversement.

Ce qui est claire c'est que depuis 1830 l’hémicycle se gauchis en permanence, il y a des petites exceptions (1848, 1871,1945, 1968 furent des pics) mais globalement tout a été vers le pire.

Ordre naturel
Vicomte

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 1078
Age : 101
Affinités politiques : Legitimiste/ Conservateur/ Traditionaliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'EST QUOI LA DROITE?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum