Maurras

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Lun 31 Mai 2010, 18:05

Il n'y a pas de vraie raison que Charles Maurras ait été "contre" la branche aînée, surtout après avoir étudié tout le vieux fonds légitimiste. Mais quand il émerge dans l'édition (disons aux JO de 1896), Chambord est mort en exil depuis treize ans (quand Maurras avait 15 ans), et les Blancs d'Espagne sont absents en France, absorbés par la couronne d'Espagne et les traces des chicayas carlistes.
Son raisonnement de nationaliste pragmatique (intégral) le conduira au roi, et le seul qu'il voit en position d'accéder est Orléans. Il n'a cherché aucun avantage près de la maison d'Orléans et celle-ci ne bougea pas un cil pour ses obsèques (?!).
Son choix eut-il été fait à l'époque du millénaire capétien avec un prince Alphonse quasiment français et parfaitement intégré au dispositif monarchique que je doute beaucoup d'aucun rejet de sa part.
Mais c'est pure uchronie.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Vieux chouan le Lun 31 Mai 2010, 22:21

Le raisonnement de Maurras est de partir de la nation et de vouloir la couronner. C'est ce point de départ qui fausse tout.

Le pragmatisme est utile, mais à l'échelle de l'histoire il peut être source d'erreur de jugement.

Les rapports entre l'AF n'ont jamais été très étroits et le prétendant Orléans désavoua l'AF peu avant la seconde guerre mondiale. Ce n'était pas pour renouer avec Maurras quand celui ci était devenu un pestiféré.

ce qui étonne aujourd'hui, c'est cette fidélité orléaniste des Maurrassiens. Est - ce la crainte de trahir le Maître?

Vieux chouan
Ecuyer

Masculin
Nombre de messages : 91
Localisation : Province de Bourgogne
Affinités politiques : Royaliste (légitimiste, s'il faut préciser)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Lorenz le Lun 31 Mai 2010, 22:51

lulo a écrit:quand M. Sarkozy a été photographié au Vatican aux côtés du St Père, devait-on pour autant en déduire une proximité d'esprit, un oecuménisme???

Mais oui !

On raconte que le Saint-Père sentant sa fin proche appela d'urgence Berlusconi et Sarkozy à son chevet. Les deux politiciens arrivent et le pape les fait mettre l'un à droite, l'autre à gauche de son lit, et sans dire un mot, se met à prier. Le temps passe, les deux hommes ne comprennent pas et commencent à s'impatienter. Finalement, Sarkozy n'en pouvant plus, demande au saint-père pourquoi il l'a fait venir. Et le pape :

"Mes fils, Notre Seigneur est mort entouré de deux brigands, je veux recevoir la même grâce !"

lol!

[Note pour ceux qui n'ont pas d'humour : c'est une blague, pas un blasphème.]

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mar 01 Juin 2010, 09:58

La remarque "photographique" appartient au fil d'origine sur Louis XX et les commémorations HIV, mais le blasphème est savoureux.
Revenant à Maurras, il ne faut pas chercher les contradictions dans son système monarchique, il tient debout sans béquilles extérieures, de manière autonome et non fondé sur la transcendance, ce qui d'ailleurs fit son succès.
Sa politique (physique sociale) est naturelle et ne se revendique pas des pères de l'Eglise. Le martégal était agnostique.

Ceci dit, il nous a donné les meilleurs arguments pour combattre la démocratie et le parlementarisme qui découle du modèle représentatif, alors que les critiques antérieures du camp dévôt n'avait jamais percutées dans l'Opinion, ce qui bien sûr ne les diminuaient en rien puisqu'elles n'étaient pas destinées à être diffusées largement, mais étudiés en cénacles de mémoire.

Pestiféré, Maurras ? Pas tant que ça. Son siège sous la Coupole dont il fut barré par la condamnation de Lyon, ne fut pourvu qu'après sa mort en 1952, et son oeuvre rééditée en continu.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Mickaelus le Mar 01 Juin 2010, 12:18

Kardaillac a écrit:Son raisonnement de nationaliste pragmatique (intégral) le conduira au roi, et le seul qu'il voit en position d'accéder est Orléans.
[...] Son choix eut-il été fait à l'époque du millénaire capétien avec un prince Alphonse quasiment français et parfaitement intégré au dispositif monarchique que je doute beaucoup d'aucun rejet de sa part.
Le pragmatisme ne me paraît pas excusable, c'est une façon de voir qui est tout à fait en dehors des lois de succession de la monarchie française ; si Maurras avait été un intellectuel aussi brillant sur ce point, il aurait pu s'en rendre compte sans trop de difficulté. Or là, c'est de la politique politicienne que de soutenir "le mieux placé". A ce moment-là, il aurait soutenu Bonaparte au sortir du Directoire s'il avait vécu à l'époque.

De plus, votre remarque sur le prince Alphonse "quasiment français" montre assez que ma remarque du début visait juste : il n'était pas quasiment français, il l'était complètement. D'ailleurs, vous savez très bien que tous les orléanistes se réclamant de Maurras aujourd'hui ressortent à longueur de temps le même argumentaire sur le fait que Louis de Bourbon serait un prince espagnol, de même qu'ils inventent un vice de pérégrinité sorti on ne sait d'où. Et la citation récurrente du traité d'Utrecht n'est jamais qu'accessoire à côté, c'est bien ce vieux fonds de nationalisme révolutionnaire qui ressort toujours ainsi.

Donc soit certains de vos amis maurrassiens du forum VLR n'ont pas compris Maurras sur ce point, soit j'ai raison, mais il y a au moins quelque chose qui n'est pas clair à ce sujet du côté de l'AF.

Kardaillac a écrit:Revenant à Maurras, il ne faut pas chercher les contradictions dans son système monarchique, il tient debout sans béquilles extérieures, de manière autonome et non fondé sur la transcendance, ce qui d'ailleurs fit son succès.
Il ne peut pas tenir debout s'il est coupé de la transcendance et de la souveraineté divine, il est amputé de tout le sens du sacre du roi et de son inscription dans le plan divin et cosmique. C'est du néo-bonapartisme, mais il n'y a rien de capétien là-dedans, ni de français puisque la transcendance catholique est une qualité qu'on ne peut mettre de côté si on tient à se réclamer encore de la civilisation française. Le nationalisme a toujours été aussi cela : tout construire à partir de l'homme et se passer de Dieu. On ne veut d'ailleurs pas d'un démiurge auto-proclamé qui construise "son système monarchique", mais de quelqu'un qui soutienne le projet capétien. C'est dur de se dépêtrer de la Révolution et de l'homme nouveau quand même...

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Maurras et Orléans

Message par Kardaillac le Mar 01 Juin 2010, 13:04

Le système maurrassien tient debout tout seul par sa propre logique en dehors du système transcendé. Sinon il n 'aurait jamais convaincu aussi largement. Qu'il ne soit pas acceptable par vous ne le diminue pas au plan logique.

Pour ce qui est de l'AF et Orléans (ne pas amalgamer avec l'orléanisme de la bourgeoisie d'affaires cupide du XIX° siècle), je pense qu'il faut remettre les choses en perspectives. L'alternative est-elle vraiment avant-guerre entre les branches aînée et cadette ?
Du côté d'Orléans, malgré l'exil, il y a une préoccupation affirmée des affaires de la France. Du côté d'Anjou, pour ce qu'on arrive à comprendre alors, tout semble lié à la succession d'Espagne, comme le montre le petit chrono ci-dessous. On peut imaginer que cette solution des Blancs d'Espagne n'ait pas sauté aux yeux des gens de l'AF qui avaient plutôt des opinions tranchées. Ce qui n'est pas le cas des espagnols qui vont zigzaguer.

14.04.1931 Alphonse XIII est chassé d'Espagne et s'installe à Paris. L'aîné des Capétiens est alors le "carliste" Alphonse-Charles de Bourbon qui vit en Autriche et que personne ne connaît en France. On est en pleine crise économique et le destin de la branche aînée n'est pas la préoccupation. Avant cette époque les Espagnols ne s'occupent que des affaires espagnoles, et il y a de quoi faire (cf. l'histoire d'Espagne des XIX° et XX° siècles)
21.06.1933 Le jeune cadet Jacques-Henri de Bourbon* (25 ans) renonce de sa main au trône d'Espagne pour infirmité, sur insistance de son père Alphonse XIII, roi déposé en 1931.
23.07.1941 Jacques-Henri de Bourbon renonce à nouveau par écrit à son frère Jean (père de Juan Carlos) au trône d'Espagne.
28.03.1946 Jacques-Henri de Bourbon prend à Rome les pleines armes de France et le titre de duc d'Anjou. La revendication française est faite.
31.07.1946 La revendication de mars est actée chez notaire (ce qui ne laisse de surprendre).
17.06.1947 Jacques-Henri de Bourbon réitère sa renonciation au trône d'Espagne par écrit à son frère. On pense alors que sa revendication du trône de France est parfaite.
06.12.1949 Jacques-Henri de Bourbon récuse toutes ses renonciations au trône d'Espagne. Ce faisant et redevenant "espagnol" il ne peut plus prétendre au trône de France par les dispositions de non-cumul de la paix d'Utrecht qui reste en vigueur en Espagne (Gibraltar).
Ce n'est qu'à partir de 1957 qu'il signera ses lettres de ses prénoms francisés "Jacques-Henri".
(*) Grand-père de Louis-Alphonse de B.

On comprend que le mouvement d'Action Française (qui ne survivra pas à la guerre de 39-45) n'ait pas cherché ailleurs ce qu'il avait sous la main et qu'il n'ait pas saisi toutes les subtilités espagnoles.
La question de l'alternative ne se posera vraiment à ses successeurs post-modernes qu'avec l'arrivée sur scène du prince Alphonse au millénaire capétien de 1987, un prince parfaitement francophone qui avait l'entregent qui avait fait défaut à ses pères, d'où le "danger".

Bien que devant tout à l'Espagne franquiste (avocat au barreau de Madrid, direction du Banco Exterior de Madrid, président du Comité Olympique espagnol, ambassadeur d'Espagne en Suède), Alphonse de Bourbon exprimera clairement la revendication d'aîné des capétiens au trône de France. D'où les procès misérables intentés par Orléans.... etc...

Les héritiers AF sont restés sur l'axe antérieur de la Vieille Maison. C'est un choix, pas un sacrement.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mar 01 Juin 2010, 13:47

Mickaelus a écrit:De plus, votre remarque sur le prince Alphonse "quasiment français" montre assez que ma remarque du début visait juste : il n'était pas quasiment français, il l'était complètement. D'ailleurs, vous savez très bien que tous les orléanistes se réclamant de Maurras aujourd'hui ressortent à longueur de temps le même argumentaire sur le fait que Louis de Bourbon serait un prince espagnol, de même qu'ils inventent un vice de pérégrinité sorti on ne sait d'où. Et la citation récurrente du traité d'Utrecht n'est jamais qu'accessoire à côté, c'est bien ce vieux fonds de nationalisme révolutionnaire qui ressort toujours ainsi. Donc soit certains de vos amis maurrassiens du forum VLR n'ont pas compris Maurras sur ce point, soit j'ai raison, mais il y a au moins quelque chose qui n'est pas clair à ce sujet du côté de l'AF.
Les gens d'Action Française promeuvent ouvertement le nationalisme intégral, dont l'aboutissement est la restauration. Ils ne s'en cachent pas.
La paix d'Utrecht a été arrachée à la France certes, mais elle reste en vigueur en Espagne aujourd'hui. Si l'on convient facilement qu'elle n'a pas à prévaloir les lois fondamentales du royaume puisqu'elles sont irrévocables, on peut très bien aussi vous dire qu'une restauration de la monarchie n'est pas obligatoirement à accomplir dans le cadre de ces lois. Pour moi ces lois sont un guide et le vice de pérégrinité dans l'Europe d'aujourd'hui est ridicule. Pour faire plus lourd, la loi salique est aujourd'hui obsolète.

C'est vous et le camp légitimiste qui exigez le retour au passé, mais beaucoup de monarchistes français pensent d'abord au roi futur et à son domaine réservé avant de l'encadrer dans les anciennes lois. Si d'aventure le roi était rétabli en France en dépit du Cadre, vous ne le reconnaîtriez certainement pas, mais de vous à moi, quels seraient les effets de votre opposition s'il était acclamé par la nation ?
(cf. l'Edit de 1717).

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mar 01 Juin 2010, 16:52

Kardaillac a écrit:
La question de l'alternative ne se posera vraiment à ses successeurs post-modernes qu'avec l'arrivée sur scène du prince Alphonse au millénaire capétien de 1987, un prince parfaitement francophone qui avait l'entregent qui avait fait défaut à ses pères"

Cher Kardaillac,

Permettez-moi d'ajouter un détail, juste pour l'histoire :

C'est en 1985 que le très regretté prince Alphonse de Bourbon a fait son entrée sur une scène publique, autre que celle des lieux habituels où se manifestait le "royalisme de sacristie ou de cimetière" , comme l'écrivaient quelques superbes et très acides plumes maurrassiennes de cette époque !

Plus précisément, c'est à l'occasion du Colloque organisé pour le bicentenaire du voyage de Lapérouse, par le Dr Amalric ( ophtalmologue de réputation mondiale, Président de l' association Lapérouse http://www.laperouse-france.fr/
et correspondant de l"Académie de Medecine ) et le concours d'éminents intervenants plus prestigieux les uns que les autres ...

Bibliographie :
Louis XVI et l'expédition La Pérouse. Conférence prononcée le 28 mars 1985 à Albi au colloque du bicentenaire de l'expédition La Pérouse, par Mgr le duc d'Anjou et de Cadix

Bicentenaire du voyage de Lapérouse: actes du Colloque d'Albi, mars 1985
Publisher: Albi, France : Association Lapérouse, c1988.
ISBN: 2950264301
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mar 01 Juin 2010, 23:08

Son père est mort en 1975 quand il a 39 ans Si le bicentenaire de Lapérouse est sa première sortie publique, il aurait mis dix ans avant d'extérioriser un destin français. Rappelons que son père fut enterré à l'Escorial, pas en France. Lui même repose à ND de la Visitation au coeur de Madrid à côté de son fils aîné.

Mais ce que j'ai vu de lui lors du millénaire capétien donnait une belle impulsion au projet monarchiste que le comte de Paris avait éteint par ses moeurs ancillaires et les disputes familiales.

Le prince Alphonse aurait convenu à beaucoup de Français. C'est la faute à pas de chance ou bien autre chose...
Peut-on retrouver l'élan avec le duc d'Anjou actuel est la vraie question.
S'il marche dans les traces de son père (secrétariat politique et autorité) et "francise" un peu plus sa vie, ça peut repartir, puisqu'il se retrouve avec des moyens conséquents, des relations dans le monde médiatique, des appuis discrets dans le monde politique, et une descendance.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mer 02 Juin 2010, 00:07

Kardaillac a écrit: ... /...Le prince Alphonse aurait convenu à beaucoup de Français. C'est la faute à pas de chance ou bien autre chose...
Peut-on retrouver l'élan avec le duc d'Anjou actuel est la vraie question.
S'il marche dans les traces de son père (secrétariat politique et autorité) et "francise" un peu plus sa vie, ça peut repartir, puisqu'il se retrouve avec des moyens conséquents, des relations dans le monde médiatique, des appuis discrets dans le monde politique, et une descendance.

" Peut-on retrouver l'élan avec le duc d'Anjou actuel est la vraie question."

Exact !

" Le prince Alphonse aurait convenu à beaucoup de Français."

Exact !

" C'est la faute à pas de chance ou bien autre chose..."

Si c'est la faute à bien autre chose, qui est à l'origine du décès du Prince Alphonse, survenu quelques jours après avoir créé un évènement médiatique, pour l'ouverture du bide-centenaire de 89 ... - c'est une question grave à laquelle doivent réfléchir tous ceux qui veulent servir la cause incarnée par son fils, car sa vie sera obligatoirement impactée un jour ou l'autre par " cet autre chose " , si cette hypothèse est juste ! ....

A chacun d'apporter sa réponse en son âme et conscience ! ...
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mer 02 Juin 2010, 09:53

Tout ceci pour dire que les "maurrassiens" ne sont pas tous inféodés à la maison d'Orléans, même si les deux chapelles d'Action Française se sont déclarées l'une pour le père, l'autre pour le fils.
Ceux qui pensent comme je l'explique sont les plus nombreux.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mer 02 Juin 2010, 10:27

Cher Kardaillac

Je ne savais pas qu'on pouvait être ( plus ou moins ? ) "maurrassien" sans être inféodé à la maison d'Orléans !

Si je peux me permettre, seriez-vous le fondateur d'une nouvelle chapelle d'Action Française affraid ... inféodée à la Maison de Bourbon ? Smile

Ce serait un évènement qui confirmerait, s'il en était besoin, la réalité du " royalisme en miettes " , si on se réfère au titre d'une analyse de Jean-Philippe Chauvin ... study
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par joel le Mer 02 Juin 2010, 10:44

Personnellement, je crois que la doctrine maurrassienne n'est pas "inféodée" aux Orléans. C'est un sytème rationnel et logique qui peut être parfaitement compatible avec la fidélité à Louis XX. En tout cas, c'est mon cas. Et je ne suis pas le seul, il y a d'autres maurrassiens légitimistes à l'AF et, quant aux autres, ils ne sont généralement pas des orléanistes purs.
Si Charles XI, le duc de Madrid, avait été moins occupé par les affaires espagnoles, je suis sûr que Maurras l'aurait soutenu. Sa famillle était légitimiste d'ailleurs.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mer 02 Juin 2010, 11:14

Exact. Pourquoi inféoder un système logique ? Les "prétendances" sont nombreuses par beau temps, comme les candidats à la présidentielle, par mauvais temps, certains préfèrent qu'on les oublie.
Le roi s'il revient, reviendra par très mauvais temps, et la sélection sera "naturelle". Mais la doctrine demeurera.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mer 02 Juin 2010, 11:46

Sauf erreur - merci de me corriger - Je crois que ce forum vient de créer un évènement appelé à avoir un certain retentissement dans notre galaxie royaliste ...

Pour info, je viens d'y faire écho ...

http://groups.google.fr/group/louisxviiinfo3-/web/nouvelles-de-la-galaxie-royaliste
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mer 02 Juin 2010, 12:25

Puisque vous appelez à correction éventuelle, votre brève en référence est extravagante.
Je ne vois nulle part de "chapelle maurrassienne". On peut être maurrassien hors de toute voûte, ne s'agréger à quiconque et philosopher librement. il suffit d'essayer pour le savoir.
Ne reconnaissant moi-même aucune autre autorité que celle de mes parents Cool (sauf en corps constitué comme une compagnie de combat par exemple) je revendique l'aphorisme de Maurras : l'Anarchie plus Un !
Et tournez manège.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mer 02 Juin 2010, 12:48

Merci, cher Kardaillac, pour votre fraternelle correction de mon extravagante erreur !

Tournez manège ! Vive l'Anarchie plus UN !
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par joel le Mer 02 Juin 2010, 13:20

Et puis de toute manière, il ne faut pas prendre le maurrassisme ( terme que détestait Maurras ) pour un dogme figé. Sinon je pourrais difficilement être maurrassien à cause des quatre états confédérés de l'Anti-France.
Smile
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Mickaelus le Mer 02 Juin 2010, 13:56

Kardaillac a écrit:Le système maurrassien tient debout tout seul par sa propre logique en dehors du système transcendé. Sinon il n 'aurait jamais convaincu aussi largement. Qu'il ne soit pas acceptable par vous ne le diminue pas au plan logique.
Il tient peut-être debout tout seul en tant qu'œuvre poétique (au sens de création) et/ou philosophique, comme chez beaucoup d'autres démiurges des Lumières auto-proclamés d'ailleurs, mais il n'en reste pas moins qu'il n'a jamais eu à être appliqué, au contraire de la monarchie capétienne traditionnelle qui le fut pendant plusieurs siècles. Donc de votre côté ce n'est pas plus qu'un jugement de valeur non plus, qui tient beaucoup, à mon avis, à ce que vous défendiez votre propre agnosticisme à travers celui de Maurras. De plus, convaincre fait rarement la validité d'un système : le nombre n'est pas la raison, ou alors il faut rejoindre l'UMP. Ceux qui rejettent la transcendance catholique au niveau politique se placent en dehors de la civilisation française et adhèrent au rejet de Dieu révolutionnaire : c'est un fait incontestable.

Kardaillac a écrit:On comprend que le mouvement d'Action Française (qui ne survivra pas à la guerre de 39-45) n'ait pas cherché ailleurs ce qu'il avait sous la main et qu'il n'ait pas saisi toutes les subtilités espagnoles.
Je vous remercie au passage pour le petit historique mais je me contenterai de renvoyer nos lecteurs à ce sujet du forum : Les légitimistes après la mort du comte de Chambord (il y a quelques liens utiles).

Pour répondre à la phrase citée, ne partageant pas comme vous de complicité ni avec les orléanistes libéraux, ni avec les orléanistes nationalistes, et n'étant pas non plus comme vous ouvert à une usurpation orléaniste future, non, je ne comprends pas qu'on aille chercher qui est le roi de France par des considérations personnelles, contingentes, contextuelles, au lieu de s'appuyer sur les lois de succession françaises que la Révolution n'a abolies que pour ceux qui acceptent dans leur cœur cette même Révolution, et qui ne sont donc pas fidèles à la couronne qu'ils prétendent défendre. Choisir le souverain par des considérations d'affect, de mérite ou de contexte, ça s'appelle plutôt la république ou l'empire en France.

Kardaillac a écrit:Pour faire plus lourd, la loi salique est aujourd'hui obsolète.
Mais j'avais compris il y a longtemps que vous ne vouliez plus de ces lois, comme tous les gens d'AF et dérivés et de l'AR. Cependant, permettez-moi de vous préciser qu'il ne s'agirait plus alors de restauration de la monarchie française mais d'autre chose, d'une instauration comme on dit à l'AR, mais coupé de l'héritage strictement français. C'est pourquoi je ne pense pas que les royalistes libéraux de tout poil, s'ils étaient honnêtes, devraient se qualifier de royalistes français, puisqu'ils sanctifient la Révolution en acceptant l'abrogation des lois fondamentales. La France, il n'y a plus que les légitimistes qui la portent. Et d'un point de vue plus pragmatique, c'est porter la responsabilité d'ouvrir une boîte de Pandore, que de vouloir supprimer des lois qui ont assuré la stabilité de la monarchie pendant tant de siècles. Ce sont les seules qui permettent de définir sans conteste le roi légitime, et ceux qui le nient commettent une faute grave en tant que frondeurs.

Kardaillac a écrit:C'est vous et le camp légitimiste qui exigez le retour au passé, mais beaucoup de monarchistes français pensent d'abord au roi futur et à son domaine réservé avant de l'encadrer dans les anciennes lois. Si d'aventure le roi était rétabli en France en dépit du Cadre, vous ne le reconnaîtriez certainement pas, mais de vous à moi, quels seraient les effets de votre opposition s'il était acclamé par la nation ?
Je sais bien, en bon frondeur que vous êtes, que rien ne vous ferait plus plaisir que la proclamation d'une monarchie républicaine (fondée sur le concept de nation et d'opinion) qui se ferait contre la tradition capétienne, mais à la différence de tous vos amis libéraux, j'ai en effet de l'honneur, de la fidélité, et ne reconnaîtrai jamais un régime qui serait une insulte à la civilisation française et surtout à Dieu. Ce n'est pas une question de passé mais des principes ontologiques de la France, sans lesquels elle n'est plus France. Et vos monarchistes qui rejettent ces principes, ne peuvent se prévaloir du nom de français, sans une infâme hypocrisie, qui, pour le coup, est bien de l'héritage philippiste. Moi je l'ai dit, le roi légitime ne pourrait aller plus loin qu'une Charte de 1814 améliorée sans trahir complètement ce qu'il est censé incarner.

Kardaillac a écrit:Et je ne suis pas le seul, il y a d'autres maurrassiens légitimistes à l'AF et, quant aux autres, ils ne sont généralement pas des orléanistes purs.
On ne peut pas être un maurrassien intégral et légitimiste, mais il est sans doute possible d'être légitimiste et d'apprécier certains aspects de la pensée de Maurras.

Kardaillac a écrit:je revendique l'aphorisme de Maurras : l'Anarchie plus Un !
Je n'ai jamais aimé cette formule...

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mer 02 Juin 2010, 15:35

Vous avez l'habitude de développer les idées de vos interlocuteurs au-delà de ce qu'ils vous confient. Vous fabriquez littéralement leur raisonnement, c'est un procédé dialectique très ordinaire.
Ceci dit, je ne choisis qu'un point de votre réponse pour ne pas ennuyer le lecteur. Parlant du logiciel AF (historique) vous dites, après d'autres, qu'il n'a pas été défloré par une mise en vigueur, que penser d'un régime "absolument" libre de contingences - c'est sa définition - qui s'effondre sur lui-même sans guerre civile, sans guerre étrangère, comme ça, en quelques semaines ! Les anglais ont un mot : rotten. Ce n'est pas parce qu'il fut millénaire qu'il est aujourd'hui viable. Pourquoi pas sinon les chartes des pharaons ?
D'un modèle ruiné vous extrayez les principes et les enjoliveurs et faites croire qu'il est bien évidemment le seul possible. Je vous retourne donc la question : prouvez-le pour les années MML plutôt que de l'affirmer de manière péremptoire.

Pour faire "docte" - c'est très prisé sur ce forum Very Happy - et vous donner aussi des arguments, à défaut de parcourir Charles Maurras, je vous invite à lire le fascicule d'entretiens de Tony Kunter sur le maurrassisme et la contre-révolution :
http://maurras.net/pdf/kunter_entretiens/kunter_entretiens.pdf

@Joel : les quatre confédérations c'est pour moi aussi bidon que la Tricontinentale ou les Bilderbergers aujourd'hui, des outils rhétoriques. Je ne suis pas de la théorie du complot, ni raciste.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par joel le Mer 02 Juin 2010, 15:47

Kardaillac a écrit:
@Joel : les quatre confédérations c'est pour moi aussi bidon que la Tricontinentale ou les Bilderbergers aujourd'hui, des outils rhétoriques. Je ne suis pas de la théorie du complot, ni raciste.
Je sais bien, c'était pour dire que les idées de Maurras ne forment pas un dogme.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Mickaelus le Mer 02 Juin 2010, 19:07

Kardaillac a écrit:Vous avez l'habitude de développer les idées de vos interlocuteurs au-delà de ce qu'ils vous confient. Vous fabriquez littéralement leur raisonnement, c'est un procédé dialectique très ordinaire.
C'est peut-être aussi que vous lisant depuis quelques années, je sais au moins un peu se que recouvrent certains de vos propos et par quoi ils sont motivés. Mais je confesse que j'adore les monologues, c'est sans doute pour ça que je suis littéraire avant tout Laughing .

Kardaillac a écrit:Parlant du logiciel AF (historique) vous dites, après d'autres, qu'il n'a pas été défloré par une mise en vigueur
Ce qui reste un fait navré, de même que toutes les monarchies plus ou moins bâtardes du XIXème siècle n'ont guère tenu longtemps. Votre ambition est dans la continuité de Voltaire et de Bonaparte, beaucoup moins des Capétiens. Je reste persuadé que dès qu'une monarchie cède à quelques principes de la Révolution, elle se fait réduire par eux comme par un parasite nocif (et c'est un peu ce qui s'est passé à la fin du XVIIIe avec les Lumières). Ou bien cela fait comme en Espagne aujourd'hui, une monarchie garante de la démocratie - mais à quoi bon dans ce cas ?

Kardaillac a écrit:que penser d'un régime "absolument" libre de contingences - c'est sa définition - qui s'effondre sur lui-même sans guerre civile, sans guerre étrangère, comme ça, en quelques semaines ! Les anglais ont un mot : rotten. Ce n'est pas parce qu'il fut millénaire qu'il est aujourd'hui viable. Pourquoi pas sinon les chartes des pharaons ?
Mais le problème avec vous, c'est que vous ne voyez du projet capétien que la fin, on n'en demanderait pas mieux à un propagandiste d'extrême gauche. Toute œuvre humaine est susceptible de corruption, d'affaiblissement, d'effondrement même, y compris le meilleur régime politique - mais qui ne sera jamais parfait. Comme vous le laissez entendre, c'est d'autant plus frustrant que ça s'est joué à peu de choses factuellement (mais au niveau spirituel les choses étaient minées depuis un moment), cela aurait très bien pu ne pas arriver. Un royaliste honnête considérerait tout ce que ce projet a apporté et souhaiterait en conserver les aspects essentiels et nécessaires, et c'est ce que font les légitimistes. Et excusez-moi quant à la guerre civile, mais il y a quand même eu quelques morts - sans doute pas assez pour vous les faire prendre en considération. De même, si c'est pour considérer ce qui est "viable" et pourrait se greffer immédiatement sur la société républicaine, dans une attitude défaitiste et collabo détestable, je préfère encore garder la Ve république plutôt que voir les orléanistes jouir d'une monarchie corrompue. La synthèse, nous l'avons déjà, sous nos yeux.

Quant à votre dernière remarque assez navrante, je vais vous dire : je préfère largement l'Égypte ancienne à ce qu'on trouve dans ce pays aujourd'hui.

D'un modèle ruiné vous extrayez les principes et les enjoliveurs et faites croire qu'il est bien évidemment le seul possible. Je vous retourne donc la question : prouvez-le pour les années MML plutôt que de l'affirmer de manière péremptoire.
Mais qu'est-ce que c'est que cette attitude de révolutionnaire qui viserait à nous faire justifier notre tradition française ? Mais pour qui vous prenez-vous, à juger de haut les actes fondateurs de nos rois, à vouloir nous les montrer comme inutiles et vains et à vouloir réinventer comme un nouveau démiurge les principes sacrés qui ont construit notre royaume ?

La fidélité ne se prouve pas, elle s'exécute, c'est comme cela qu'on est français, pas en remettant en cause la tradition du royaume. Au-delà du fait que je ne commettrai jamais la vanité de faire un programme électoral comme l'AR, alors que personne ne sait pour quand est la restauration et qu'elle ne sera certainement pas pour un monde tel que celui-ci, ce n'est pas ma faute si vous n'êtes pas disponible pour adhérer aux quelques principes du projet capétien ni pour voir pourquoi ils sont nécessaires pour nous renforcer ou plutôt nous régénérer. D'autant que ce n'est pas moi l'héritier des Capétiens, mais vous pouvez lire mes principes politiques très aisément sur mon blog. Le problème n'est d'ailleurs pas que vous ne connaissiez pas ces principes, mais que vous privilégiez le monde contemporain, au lieu de vouloir le transformer par ces principes. C'est une question d'attitude, et cela ne se changera pas par des arguments, surtout à votre âge.

Kardaillac a écrit:je vous invite à lire le fascicule d'entretiens de Tony Kunter sur le maurrassisme et la contre-révolution :
Ça ira merci, je ne lis pas non plus les fascicules des témoins de Jéhovah. La contre-révolution n'a pas besoin de Maurras.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Kardaillac le Mer 02 Juin 2010, 19:18

... comme vous ne prenez pas l'avion puisque le monde n'attend aucun de vos voyages Very Happy

Ne me bassinez pas de la Révolution, il n'y a pas pire anti-démocrate que moi, mais je ne marche pas dans l'attelage du trône et de l'autel car j'ai la conviction (désolé!) que le second a coulé le premier. Qui était en charge de l'éducation à cette époque ?

Une tradition qui n'évolue pas se sclérose et se pétrifie, puis meurt dans ses effets pour ne survivre que dans les souvenirs, jusqu'à ce que ceux qui les portent s'éteignent à leur tour, et la tradition alors tourne au mythe.
Vous avez mille ans de bibliothèque pour étayer le mythe, mais le modèle est stoppé et le puits de science est si profond que nous ne voyez plus le monde réel là-haut, dans le petit cercle blanc du jour.

Vous ne voulez pas expliquer pourquoi la monarchie capétienne absolue sera le meilleur régime à l'horizon 2050 ? Dommage, je suis sûr que la démarche en aurait intéressé beaucoup, sans ironie. Un peu de pédagogie ne nuit pas.

Kardaillac
Banni

Masculin
Nombre de messages : 300
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par joel le Mer 02 Juin 2010, 19:32

Kardaillac a écrit:[size=9]Qui était en charge de l'éducation à cette époque ?

Je me suis d'ailleurs toujours demandé ce qu'enseignait l'Eglise aux français sur la monarchie absolue. Ce n'est sans doute pas pour rien que Turgot voulait que l'Etat s'occupe un peu de l'éducation pour enseigner le patriotisme et la fidélité aux capétiens.
avatar
joel
Chevalier

Masculin
Gémeaux Chien
Nombre de messages : 238
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par charles bories le Mer 02 Juin 2010, 21:45

A propos du rôle de l'Eglise avant et pendant la Révolution, il semble admis que la Révolution a triomphé grâce aux prêtres et évêques apostats qui se sont ralliés à la Constitution Civile du Clergé, qui a même piégé Louis XVI dans un premier temps ! ....

Cette grande vérité semble historiquement établie pour tous les experts qui ont essayé de répondre à cette question cruciale :
" pourquoi la Révolution a-t-elle triomphé de la Monarchie Capétienne ? '" ...

D'aucuns en déduisent d'ailleurs que la République n'existe encore en France que grâce au célèbre et solennel ralliement de l'Eglise à la République Française, qui " règne en présence et sous les auspices de l'Etre Suprême, cher à Robespierre " ...

Certains d'entre nous doivent avoir toujours en mémoire ce jour où les laics de l'Eglise Catholique avaient mobilisé plus d'un million de personnes dans la rue pour défendre l'Ecole Libre ! ...Si mes souvenirs sont bons, SI 2 ou 3 évêques dont celui de Paris avaient déclaré que la République n'avait plus de légitimité politique, le Président de la RF du moment n'aurait certainement pas pu finir sa nuit tranquillement à l'Elysée ...
avatar
charles bories
Banni

Nombre de messages : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maurras

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum