La querelle dynastique

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Mickaelus le Dim 31 Mai 2009, 18:01

Partisan_Blanc a écrit:Vous exagérez quand même. Les anciens partisans du comte de Chambord se sont naturellement mis à soutenir le comte de Paris, en vertu de la tradition monarchique, depuis le XVIIIème siècle. Les plus traditionnalistes, Blacas, Charette, la Tour du Pin se sont ralliés au comte de Paris.
Mais non, je n'exagère rien du tout. Je conçois que le ton et l'idéal défendus ici vous changent des fora royalistes œcuméniques, tout dédiés de fait à la pensée orléaniste, mais ici, et vous m'en voyez désolé pour vous, c'est la monarchie française traditionnelle et la pensée légitimiste qui sont promues, pas autre chose.

Comme le dirait Lulo, on se fiche que ces légitimistes "sentimentaux" ou "romantiques" à la Chateaubriand aient reporté leur royalisme du comte de Chambord au comte de Paris (et pourquoi pas un Bonaparte tant qu'on y est ?) ; il leur incombait simplement de ne pas tomber dans la trahison et le défaitisme, encore moins dans la personnalisation au détriment des règles les plus élémentaires d'une monarchie héréditaire et lignagère. La monarchie française n'est pas une monarchie élective, elle a des règles, qui ne dépendent pas de nationalismes subjectifs. Aujourd'hui, beaucoup de gens qui sont qualifiés selon les critères actuels de traditionalistes ont élu Nicolas Sarkozy sur le trône du monarque républicain de la Ve République ; cela ne le rend pas légitime. Il arrive qu'il y ait des trahisons de masse.

Et il est pour moi très mystérieux que les gens que vous citez se soient laissés corrompre au point de rallier, même par dépit, une famille avec un passé et une ambition comme celle d'Orléans. Je ne sais pas bien quelles machinations ont pu produire un tel résultat, mais ce n'est pas reluisant.

Partisan_Blanc a écrit:C'est quand le comte de Paris, Henri d'Orléans qui a pris des positions progressistes que certains légitimistes ont trouvé un prince espagnol qui allait bien avec leurs idées, dans la contradiction de notre tradition.
S'ils étaient partisans des Orléans, ils n'avaient rien de bien légitimiste, ni pour ce qui concerne la fidélité dynastique, et encore moins quant à la philosophie politique. En tout cas, je n'ai pas pour ma part eu besoin de telles considérations pour reconnaître le droit d'aînesse et la prééminence du lignage sur un relativisme nationaliste complètement ridicule. Je compléterai sur la question des opinions du roi en commentant un extrait de Lorenz ci-dessous.

Partisan_Blanc a écrit:Les révolutionnaires ne sont pas là, où l'ont croit^^
Je trouve vraiment honteux qu'on ose se prétendre dépositaire de la tradition quand on se pose en soutien d'une famille aussi infâme pour la mémoire de notre pays. Je ne sais pas bien ce qu'il faudrait ajouter de plus au régicide, à l'usurpation en s'appuyant sur une révolution et un contrat nationaliste en contradiction avec l'héritage lignager comme la source du pouvoir par Dieu, le drapeau bleu blanc rouge et cie.

Mavendorf a écrit:Les révolutionnaires en ont fait une doctrine qui ne repose non sur le Père (roi) et ses enfants (peuple) mais sur des dogmes idéologiques et une philosophie fabriquée.
Les révolutionnaires étaient excessivement nationalistes. Ils aimaient d'ailleurs à se faire appeler « patriotes » (des droits de l’homme…! ^^), il me semble. Le nationalisme en tant que tel est né à l’époque de la révolution de 1789, et il était donc bien de gauche…
Oui, c'est tout à fait cela. Les nationalistes révolutionnaires ont établi que la nation, somme des individus, était souveraine, ou tout du moins dépositaires d'une bonne part de ladite souveraineté, le problème étant que la fidélité de cette nation n'allait plus à une patrie charnelle mais aux droits de l'homme et à l'Homme abstrait (transformé en homo economicus aujourd'hui). Tant et si bien que ces révolutionnaires ont déployé un "messianisme" démoniaque pour essayer de conquérir l'Europe des monarchies au nom des valeurs de la Révolution, ce qui s'accomplit aujourd'hui complètement au travers de l'Europe. Et nous rejoignons là l'incohérence totale des souverainistes républicains : la boucle est bouclée.

Mavendorf a écrit:C’est pourquoi il y a une fâcheuse incohérence de la part des mouvements « nationalistes catholiques » qui se proclament « contre-révolutionnaires ». Au même titre que dans ces mouvements on n’hésite pas à déposer le Sacré cœur sur le drapeau tricolore… C’est un non sens, un mariage impossible, une absurdité, un blasphème…
Là, c'est une description presque parfaite du Renouveau français ou des royalistes qui défilent avec un drapeau bleu blanc rouge le 21 janvier en mémoire de Louis XVI. Il y a des gens qui ont de bien drôles de façons de rendre hommage à la France pré-révolutionnaire...

Lorenz a écrit:Le choix d'un prince en accord avec la politique que l'on souhaite est le fondement même de l'orléanisme. Si des orléanistes ont par hasard fait le choix du "bon" prince, cela ne retire aucune légitimité audit prince.
De toute façon, au regard de la monarchie française traditionnelle, cela n'a guère de sens. Je veux dire que comme le roi n'est pas que "le roi" tout court (dans l'abstrait) mais le roi de France, cela implique qu'il doit régner en respectant, en faisant vivre, et en transmettant à son héritier les valeurs fondamentales de la civilisation française ; c'est notamment toute la valeur que revêtent les serments du sacre. Le roi reçoit un héritage et doit le transmettre ; il n'y a rien de pire que ce qu'a fait Juan Carlos en Espagne à cet égard.

Évidemment, pour les orléanistes et leur "héritage", comme on tombe du titre roi de France à la fonction de roi des Français et qu'on passe de la lieutenance de Dieu au contrat avec le peuple, inutile de préciser à quelle conception politique cela conduit. Ce n'est guère différent dans les faits du bonapartisme et de la Ve République, mis à part la durée du règne.

Partisan_Blanc a écrit:Exxusez moi, mais Philippe d'Orléans était dans la tradition "orléaniste", les légitimistes soutenant le comte de CHambord se sont ralliés à lui, malgré tout.
On ne peut décidément pas excuser votre rébellion, ce qui serait par trop facile vous en conviendrez, mais on se doit de vous répondre. Philippe d'Orléans était bien dans la filiation orléaniste : usurpation, monarchie bâtarde dont la contre-légitimité est un contrat (parlementaire, populaire, peu importe, c'est la même logique), etc. Et quant aux légitimistes qui se sont fourvoyés, je leur aurais dit la même chose qu'à ceux qui aujourd'hui se disent légitimistes tout en signant le programme de l'Alliance Royale qui est un mélange de bonapartisme et d'orléanisme. Malheureusement, la cohérence n'est pas la vertu la mieux partagée de l'ère dite moderne.

Partisan_Blanc a écrit:Au fait, vous admettez que le roi d'Espagne ne peut pas régner en France. (apparemment sur wiki, votre famille se dispute à savoir qui le successeur de Louis).
Nous avons dit que Louis Alphonse de Bourbon n'était pas roi d'Espagne, et que la modification des lois fondamentales ne s'était jamais faite par anticipation lointaine et intéressement malhonnête comme pour votre coterie, mais quand le problème se présentait effectivement. J'ai déjà répondu sur ce sujet, mais vous avez décidément la mémoire courte. Je plains vos professeurs en faculté.

Partisan_Blanc a écrit:Vous dites que puisque la branche de Louis a renoncé au trône d'Espagne, il peut donc régner en France.
Dans ce cas là, puisque les Plantagênet, d'origine française par Philippe IV et de Charles VI, ne règnent plus en Angleterre, on peut donc très bien rappeler les plantâgenet!
Mais cette question a été réglée au début de la Guerre de Cent ans ; Mifpo a raison, vos contorsions sont ridicules. On n'est pas successible par les femmes, et le sang capétien se transmet par les hommes. Ce n'est tout de même pas compliqué à comprendre.

Partisan_Blanc a écrit:Pour moi la raison de la loi salique est d'éviter que le royaume ne tombe dans la mains d'un prince étranger.
Donc exclure un prince espagnol va dans le même sens.
Pour vous, comme vous dites, vous pouvez penser ce que vous voulez, mais je vais vous rappeler, rien moins que pour la troisième fois ce fait incontestable : la loi salique a été appliquée juste avant la Guerre de Cent au profit de Philippe V et au détriment de la fille survivante de Louis X. Et encore une fois, Louis Alphonse de Bourbon est de sang capétien, on se moque de vos nationalités révolutionnaires appliquées à la lignée royale - encore qu'il dispose de la française en plus de cela.

Partisan_Blanc a écrit:Je le maintiens, soutenir un Orléans c'est aller dans la tradition, soutenir un Bourbon d'Espagne c'est être révolutionnaire!
Oui, bien sûr ; le régicide, l'usurpation, le drapeau bleu blanc rouge, le contrat, tout cela fait très traditionnel. Je ne sais pas bien ce que vous cherchez avec ce genre de bravade stérile : assumez ce qu'est votre faction, un nationalisme couronné voisin du bonapartisme.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Dim 31 Mai 2009, 18:21

A Partisan Blanc,

"Exxusez moi, mais Philippe d'Orléans était dans la tradition "orléaniste", les légitimistes soutenant le comte de CHambord se sont ralliés à lui, malgré tout."

Si vous étudiez le comportement concret de la majorité des légitimistes de cette époque, vous verrez que la seule chose, dans leurs idées politiques, qui les distingue des orléanistes, c'est le soutien au comte de Chambord. Pour le reste, beaucoup souhaitaient une monarchie constitutionnelle. Ils avaient déjà fait, parfois sans sans apercevoir, plus de la moitié du chemin vers l'usurpation."

Pour le reste, Mickaelus m'a coupé l'herbe sous le pied alors que j'écrivais!!! Cela dit, je n'ai rien à ajouter à sa bonne démonstration.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Lun 01 Juin 2009, 20:58

Bon, j'ai trouvé une petite source que je ne connaissais pas légitimant un prince français au détriment d'un prince d'origine française par les mâles, mais devenu étranger:

"si l'héritier français eut été parent par les femmes et le prétendant anglais par les mâles, notre droit public se modelant sur les intérêts de la patrie n'eut pas de manquer de proclamer le droit des femmes". page 136

http://books.google.fr/books?id=VB-C1ijr6Q0C&pg=PA135&dq=%22f%C3%A9vrier+1317%22++Universit%C3%A9#PPA136,M1

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Lun 01 Juin 2009, 21:20

A Partisan Blanc,

Votre source met simplement en évidence les difficultés de reconnaissance du monarque légitime, pas autre chose, et surtout pas la légitimation d' un "prince français au détriment d'un prince d'origine française par les mâles, mais devenu étranger".

La citation vient d'un auteur "catholique" libéral du XIX°s. ... alors, pour la fiabilité, vous repasserez...

Lui comme vous avez le même double défaut:

1) Vous partagez le même préjugé nationaliste, en donnant à la notion de "prince étranger" une interprétation par trop révolutionnaire.

2) Vous oubliez que ce qui entérine une Loi fondamentale, c'est la non-contradiction avec la pratique antérieure. Quelles que soient les tergiversations, les refus, les négociations qu'a vu le XIV°s., la loi salique était appliquée de fait depuis Clovis. Donc, c'est suffisant.

Bien essayé, mais c'est raté!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Lun 01 Juin 2009, 21:36

Petites précisions sur la loi salique:

D'après: http://www.viveleroy.fr/article49.html

La loi de primogéniture mâle (loi salique)

À partir des années 1316-1328 s’impose le principe de masculinité : non que le Moyen Âge chrétien méprisât la femme ; la femme pouvait être régente (Blanche de Castille le fut puissamment), commander des armées (Jeanne d’Arc…), et les catholiques rendaient un culte à Notre-Dame.

Pourquoi a-t-on donc écarté les femmes du trône de France en 1316 ? Pour des raisons un peu contingentes, sans doute, à cette date. Le frère du roi défunt, le futur Philippe V, alors Comte de Poitiers, était un personnage jeune, dynamique, ambitieux, plein d’initiatives, qui a quelque peu placé ses compétiteurs potentiels devant le fait accompli. L’on ne trouva pas beaucoup de justifications sérieuses sur le moment, en dehors de quelques arguties sur la proximité en degrés de saint Louis. Cela ne valait rien. Mais ce qui s’est passé en 1316 explicitait, confirmait une immémoriale pratique.

Depuis Clovis, jamais une femme n’était montée sur le trône de France, lors même qu’elle avait l’aînesse. Louis VII, au XIIe siècle, était horrifié de n’avoir que des filles d’Aliénor d’Aquitaine. Pourquoi ressentait-il ce besoin de masculinité ? Quelle était la raison profonde de la coutume ? Très vraisemblablement un motif religieux, théologique : le roi de Francs, oint par le sacre, est un “ Christ”, un nouveau Melchisédech, un roi-prêtre, et les femmes n’ont pas plus accès à ce trône qu’à l’autel.

En 1328, on a écarté les descendants mâles par les femmes non parce qu’Édouard III d’Angleterre était un Anglais (ainsi qu’on l’a dit tardivement) mais parce que sa mère était détestée et qu’on lui refusait de “ faire pont et planche ”. Édouard Plantagenêt était tout aussi français que Philippe de Valois : cet Angevin, fils d’Isabelle de France, petit-fils de Philippe le Bel, francophone autant qu’il est possible, n’était pas “ un étranger ”, argument anachronique. C’est beaucoup plus tard, vers la fin de la guerre de Cent ans, qu’émergea la notion de nationalité, et que Jeanne voulut « bouter l’Anglois hors de France ». En 1328, si le roi d’Angleterre était devenu roi de France, il y a fort à parier que l’Angleterre, quand ce ne serait que par le poids démographique des deux royaumes, se serait francisée…

Et p. 137 de votre source: "Philippe Contamine (...) suit le chemin des faits de la coutume puis à la loi..." La suite de la citation n'est qu'une opinion personnelle de l'auteur!

Enfin, je rappelle que les Lois fondamentales forment un ENSEMBLE COHÉRENT, UN BLOC qu'on ne dissèque pas, sauf à le trafiquer...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Lorenz le Lun 01 Juin 2009, 22:18

Partisan_Blanc a écrit:Bon, j'ai trouvé une petite source que je ne connaissais pas légitimant un prince français au détriment d'un prince d'origine française par les mâles, mais devenu étranger:

"si l'héritier français eut été parent par les femmes et le prétendant anglais par les mâles, notre droit public se modelant sur les intérêts de la patrie n'eut pas de manquer de proclamer le droit des femmes". page 136

http://books.google.fr/books?id=VB-C1ijr6Q0C&pg=PA135&dq=%22f%C3%A9vrier+1317%22++Universit%C3%A9#PPA136,M1

Cette phrase n'a pas de sens. Par les mâles, le prétendant ne pouvait pas être anglais.

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Lun 01 Juin 2009, 22:23

Lorenz a écrit:
Partisan_Blanc a écrit:Bon, j'ai trouvé une petite source que je ne connaissais pas légitimant un prince français au détriment d'un prince d'origine française par les mâles, mais devenu étranger:

"si l'héritier français eut été parent par les femmes et le prétendant anglais par les mâles, notre droit public se modelant sur les intérêts de la patrie n'eut pas de manquer de proclamer le droit des femmes". page 136

http://books.google.fr/books?id=VB-C1ijr6Q0C&pg=PA135&dq=%22f%C3%A9vrier+1317%22++Universit%C3%A9#PPA136,M1

Cette phrase n'a pas de sens. Par les mâles, le prétendant ne pouvait pas être anglais.

Traduction contemporaine: par les mâles Louis est espagnol^^

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Lorenz le Lun 01 Juin 2009, 22:39

Donc, a contrario, cet auteur valide bien la légitimité de Louis en tant que successible au trône de France.

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Lun 01 Juin 2009, 23:36

"Traduction contemporaine: par les mâles Louis est espagnol^^"

Traduction véritable: citation d'un auteur daté, libéral et révolutionnaire pour usurpation datée, libérale et révolutionnaire.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Lun 01 Juin 2009, 23:51

La citation doit dater d'un légistes du XIVème siècle...

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Lun 01 Juin 2009, 23:54

Vous plaisantez? Le style littéraire sent bien le XIX°s. et son auteur:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Viollet

Bravo, c'est du joli monde qui vient à votre secours!!!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Lun 01 Juin 2009, 23:56

Non, la citation ne doit pas venir de lui.

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Lun 01 Juin 2009, 23:57

C'est un historien catholique...

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Mar 02 Juin 2009, 00:01

Quand à la fin du XIX°s., un historien catholique fait publier la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, cela s'appelle un catholique libéral, membre d'une tendance condamnée par tous les papes de Grégoire XVI à Pie XII.
Donc, pas franchement une source fiable...!!!

Et permettez-moi de vous rappeler que le droit dynastique français est INSEPARABLE de sa pratique. Vous trouverez toujours à nous objecter les lubies de je ne sais quel juriste médiéval ou moderne, ce sont les faits qui donnent toute leur valeur aux Lois fondamentales.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Mar 02 Juin 2009, 00:43

Les lois fondamentales ne sont pas tombées du ciel, un bon jour. Elles ont été dites par les légistes au fur et à mesure des problèmes posés.

Les LFDR ne sont pas les 10 commandements!

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Mar 02 Juin 2009, 11:57

"Les lois fondamentales ne sont pas tombées du ciel, un bon jour. Elles ont été dites par les légistes au fur et à mesure des problèmes posés."

Absolument, mais les légistes sont comme les théologiens: ils discutent telle question jusqu'à ce qu'elle soit tranchée par l'autorité.
Pour les LFDR (votre abréviation est bien pratique!), c'est l'usage antérieur qui consacre l'acceptation d'une nouvelle loi.
Ce que j'ai voulu vous dire, c'est que vous pourrez toujours trouver des témoignages de légistes médiévaux ou modernes pour contester telle loi fondamentale. Il n'empêche que l'on ne revient pas sur ces acquis de l'expérience et de l'Histoire, sauf à vouloir une nouvelle monarchie...

"Les LFDR ne sont pas les 10 commandements!"

Elles ne sont pas d'origine directement divine, mais elles ont une valeur juridique supérieure aux autres lois, car elles sont à la base de la pérennité du bien commun en France, et je vous rappelle que la Providence nous a donné d'éclatants témoignages de leur approbation et de leur conservation par Dieu (mission de Ste Jeanne d'Arc, apparitions de Paray et de la rue du Bac).

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Partisan_Blanc le Mar 02 Juin 2009, 12:38

Excusez moi, mais le fait d'exclure un prince devenu étranger ne contredit pas les lois fondamentales. Elles ont été fait pour que la France soit indépendante.

"le roi est empereur dans son pays"

Partisan_Blanc
Baron

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 474
Age : 35

http://partisanblanc.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Mar 02 Juin 2009, 12:53

"Excusez moi, mais le fait d'exclure un prince devenu étranger ne contredit pas les lois fondamentales. Elles ont été fait pour que la France soit indépendante."

NON!!!! Cela, c'est l'interprétation nationaliste du XIX°s. reprise par les maurrassiens.
Les LFDR ont été constituées pour assurer la dévolution de la Couronne, pour faire en sorte que la succession se fasse sans heurts afin d'assurer la pérennité du bien commun. Leur rôle est purement politique.
Ces Lois, tout comme les faits, montrent que ce qui fait l'héritier, c'est le SANG: il doit appartenir au lignage dynastique français, aujourd'hui en l'occurrence, être le chef de la maison de Bourbon.
Un "prince devenu étranger" reste du sang de France, et tant qu'il est issu de mâle en mâle, il est PARFAITEMENT DYNASTE, comme Louis XX aujourd'hui.
Inutile de mettre en avant des arguments sentimentaux du genre de "l'appartenance culturelle", de "l'histoire commune avec les Français", l'héritier légitime du trône, s'il est fidèle à Dieu, est assez français.

C'est en ce sens que "l'étranger" est écarté: la France ne doit pas passer dans les mains d'une AUTRE dynastie que celle des Capétiens, tant que Dieu veille à la conservation de celle-ci.

Plutôt que de faire une fixation sur la Loi salique, on aimerait plutôt vous voir disserter sur celle d'indisponibilité de la Couronne, par exemple...

"le roi est empereur dans son pays"

Oui, dans le sens où il n'a aucune autre autorité au-dessus de lui dans le domaine temporel.

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par V.F.H.78 le Mer 15 Juil 2009, 19:09

Je profite d'un article de quatre pages paru dans le POINT DE VUE de cette semaine sur les querelles dynastiques afin de déterrer ce sujet.
L'article s'intitule : "Bourbons d'Espagne contre Bourbons d'Orléans - REGLEMENTS DE COMPTE CHEZ LES CAPETIENS" et est signé Vincent Meylan.
Cet article a naturellement piqué ma curiosité.
Sur la première double page, deux tableaux : le portrait de Monsieur, frère de Louis XIV, et celui de Philippe V, son petit-neveu.
Sur la deuxième double page, deux généalogies simplifiées face à face ; celle des légitimistes et celle des orléanistes. Premier petit accroc. En effet, en bas de l'arbre légitimiste on trouve "Luis Alfonso, prétendant au trône de France", en bas de l'arbre orléaniste, "Jean, duc de Vendôme, dauphin de France".
Un : l'auteur garde exprès le nom espagnol du prince Louis afin de bien appuyer sur le fait que justement il est espagnol et pas français.
Deux : l'auteur ne reconnaît pas à S.A.R. Louis Alphonse son titre de duc d'Anjou.
Trois : Louis Alphonse de Bourbon est "prétendant" tandis que Jean d'Orléans est dauphin de France.
Pourquoi prétendre alors faire un article soit-disant neutre alors que l'article en lui-même ne l'est pas? Bon, je sais, certains d'entre vous me diront que c'est normal car POINT DE VUE est un magazine clairement orléaniste, etc... Mais tout-de-même. Quand l'on décide d'écrire un tel article, on se doit au minimum d'être neutre.
Et encore, je ne vous ai pas cité d'extraits de texte. On peut lire par exemple : "La récente publication du Journal du comte de Chambord par notre confrère Philippe Delorme, semble prouver que le comte de Chambord lui-même n'avait guère de doutes sur les droits de ses cousins français à la succession". Ou encore (à propos du duc de Ségovie) : "Dynastiquement il est incontestablement l'aîné des descendants mâles de Louis XIV... si l'on oublie les fameuses renonciations d'Utrecht."
Quand à la conclusion de l'article : "Les plus sensés se contentent de souligner qu'il est vain de vouloir régler une succession dynastique datant de la fin du XIXe en niant, grâce à des lois remontant au Moyen Age, toute validité à un traité du début du XVIIIe siècle."
N'en jetez plus!

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Jeu 16 Juil 2009, 01:49

Une perle orléaniste trouvée par hasard...

http://www.vexilla-regis.com/textevr/LEGITIMITE.htm#nii

A vos Manifestes pour la réfutation!

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Lorenz le Jeu 16 Juil 2009, 08:27

C'est divertissant de bon matin de lire un tel tissu d'inepties...

Je crois bien avoir des Valtierra parmi mes ancêtres ! Faîtes-moi la révérence, mes amis, je m'en vais de ce pas prétendre à la couronne de Navarre. king

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par lulo le Jeu 16 Juil 2009, 12:44

Merci VFH78 pour ce texte d'une si haute valeur scientifique...!!!

"Premier petit accroc. En effet, en bas de l'arbre légitimiste on trouve "Luis Alfonso, prétendant au trône de France", en bas de l'arbre orléaniste, "Jean, duc de Vendôme, dauphin de France".
Un : l'auteur garde exprès le nom espagnol du prince Louis afin de bien appuyer sur le fait que justement il est espagnol et pas français."

C'est vrai que pour le nationaliste moyen, un prénom espagnol, fi!

"Deux : l'auteur ne reconnaît pas à S.A.R. Louis Alphonse son titre de duc d'Anjou.
Trois : Louis Alphonse de Bourbon est "prétendant" tandis que Jean d'Orléans est dauphin de France.
Pourquoi prétendre alors faire un article soit-disant neutre alors que l'article en lui-même ne l'est pas? Bon, je sais, certains d'entre vous me diront que c'est normal car POINT DE VUE est un magazine clairement orléaniste, etc... Mais tout-de-même. Quand l'on décide d'écrire un tel article, on se doit au minimum d'être neutre."

Non, ce genre de revue se contente simplement des apparences de consensus, autrement dit d'un succédané de la souveraineté nationale...

"Et encore, je ne vous ai pas cité d'extraits de texte. On peut lire par exemple : "La récente publication du Journal du comte de Chambord par notre confrère Philippe Delorme, semble prouver que le comte de Chambord lui-même n'avait guère de doutes sur les droits de ses cousins français à la succession"."

Quelqu'un l'a-t-il lu ou acheté? Après quelques recherches, je ne crois pas qu'on y trouve rien de sensationnel: il semble que le comte de Chambord parlait simplement des "princes espagnols".

"Ou encore (à propos du duc de Ségovie) : "Dynastiquement il est incontestablement l'aîné des descendants mâles de Louis XIV... si l'on oublie les fameuses renonciations d'Utrecht."

En potassant le Manifeste, j'ai lu un point intéressant, et qui est rarement soulevé: Louis-Philippe avait fait établir par un de ses juristes, Charles Giraud, la nullité des renonciations d'Utrecht... pour soutenir les prétentions au trône d'Espagne de son fils Montpensier, époux d'une infante...

Quand à la conclusion de l'article : "Les plus sensés se contentent de souligner qu'il est vain de vouloir régler une succession dynastique datant de la fin du XIXe en niant, grâce à des lois remontant au Moyen Age, toute validité à un traité du début du XVIIIe siècle."
N'en jetez plus!"

Ce M. Meylan, "chef du service royauté", est coutumier du fait: il a écrit récemment une "Contre-enquête sur le comte et la comtesse de Paris" où on trouve exactement les mêmes "arguments".

Le droit international n'a aucune prédominance sur le droit national. Le fond de la pensée est celui de beaucoup d'orléanistes, à savoir une pensée évolutionniste, qui fait qu'ils roulent pour les Orléans par pur attachement sentimental, et non à cause des LFDR...

lulo
Vicomte

Masculin
Nombre de messages : 1160
Localisation : DIJON
Affinités politiques : Légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par V.F.H.78 le Jeu 16 Juil 2009, 13:12

lulo a écrit:En potassant le Manifeste, j'ai lu un point intéressant, et qui est rarement soulevé: Louis-Philippe avait fait établir par un de ses juristes, Charles Giraud, la nullité des renonciations d'Utrecht... pour soutenir les prétentions au trône d'Espagne de son fils Montpensier, époux d'une infante...
Ce qui est bien avec les Orléans c'est que ça marche toujours dans le sens qui les arrange. Si Louis Philippe avait pu légitimer son fils comme prétendant au trône d'Espagne...
La seule vérité et le principal problème des Orléans c'est qu'ils étaient et resteront toujours la branche cadette des Bourbon.

_________________
avatar
V.F.H.78
Vicomte

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 813
Age : 37
Localisation : Poissy (78)
Affinités politiques : Royaliste légitimiste

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Lorenz le Jeu 16 Juil 2009, 13:51

lulo a écrit:Le fond de la pensée est celui de beaucoup d'orléanistes, à savoir une pensée évolutionniste, qui fait qu'ils roulent pour les Orléans par pur attachement sentimental, et non à cause des LFDR...

Il faut bien reconnaître que lorsqu'on lit la Belle et le Bête, on ne peut qu'éprouver de l'attachement pour la Bête ! affraid

Lorenz
Chevalier

Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 241
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Mickaelus le Ven 17 Juil 2009, 18:51

Qu'écrire, mes amis, à la lecture du résumé d'un pareil torchon... Cela me fait au moins me souvenir pourquoi je n'achète jamais ce genre de revues et qu'il faut leur préférer des livres d'histoire solides, après avoir vérifié la réputation de l'auteur de préférence. Évidemment, ce genre de piège qui se présente sous les dehors honnêtes d'un résumé accessible à tous est tout particulièrement destiné aux néophytes. Je ne perdrai par de temps à démontrer ce qui l'a déjà été, par Lulo, lors des discussions précédents dans ce sujet. Il est inutile de rappeler la prééminence de la lignée et du sang sur le principe de nationalité révolutionnaire, la prééminence également des lois du royaume sur les traités militaires et/ou internationaux (et quelle idée hypocrite et incohérente de justifier le rejet d'un roi dit étranger par un traité imposé par l'étranger ?), etc. Et pour ma part je n'irai certainement pas payer 40 € pour l'édition du journal du comte de Chambord établie par un traître.

Juste une réflexion au sujet des médias en général : il ne faut pas, à mon avis, trop s'étonner que ceux-ci présentent souvent les Orléans comme les héritiers des rois de France au détriment des Bourbons d'Espagne. Non seulement le légitimisme requiert un peu plus de culture aujourd'hui (c'est un fait que les orléanistes et l'AF ont eu un peu trop longtemps le terrain libre dans l'opinion), mais, surtout, il ne faut pas oublier qu'aux yeux des médias, les Orléans sont les tenants de la monarchie libérale, constitutionnelle, ce que l'on voudra, quand le nom Bourbon reste lui associé à la tradition. Croyez bien que ces gens-là, les bourgeois arrivistes, savent quel choix ils feraient si choix il y avait à faire.

_________________
Fondateur & administrateur du forum.
Miles litteratus - Si tout se vaut, plus rien ne vaut.
avatar
Mickaelus
Comte

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 2685
Age : 34
Localisation : Vendée
Affinités politiques : Royaliste, légitimiste, absolutiste, contre-révolutionnaire

http://mickaelus.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La querelle dynastique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum